Rowan Dubois

URL DE VOTRE IMAGE D'EN TETE


Identité

  • Nom  : Dubois

  • Prénom : Rowan

  • Titre  :  Erudit Errant

  • Âge :  Vingt-trois ans

  • Camp :  Errant

  • Monde d'Origine : Histoires de Grimm

  • Race  :Humain

  • Grade désiré : Aussi haut que possible




Physionomie


Rowan n'est pas très grand, dans les un mètre soixante-dix, pas le plus petit non plus et, avoisinant les quatre-vingt kilos, il est vite fait costaud. Vite fait parce qu'il a plus d'embonpoint que de muscles, réellement... mais il en a quand même un peu. De la même façon, son visage est à moitié carré, à moitié rondelet. Ca ne l'empêche pas d'être énergique mais il conserve dans sa démarche quelque chose un petit quelque chose pataud. Sa barbe de trois jours oscille en formes et en intensités, régulièrement rasé mais jamais le visage lisse comme une peau de bébé. Ses cheveux sont en bataille mais suffisement court pour que ça ne soit pas trop. Le bleu de ses yeux a quelque chose d'entier comme des eaux profondes avec des sourcils nets qui lui offre des regards marqués. Et d'ailleurs, il témoigne de sa nature observatrice avec un regard en mouvement, qui va de choses en gens pour s'attarder sur ce qui, à l'instant, lui semble notable. Ca, et un front plissé, suffisent à lui donner un air soucieux voir même sceptique. Il sourit peu, préfère largement des demis-sourires un peu cynique ou même des rictus à de véritables sourires.
Etrangement, malgré un physique qui n'inspire par le guerrier, il y a de cette confiance sereine qui pourrait être synonyme de capacité au combat.

A bonne distance, seulement. Rowan est vite gêné par la proximité... et les choses du corps en général. On sent bien qu'il n'est pas à l'aise lorsqu'une personne se tient suffisement proche pour l'empoigner ou l'embrasser. Son réflexe premier sera de s'éloigner et de trouver un peu d'espace avec un regard gêné ou désolé ou alors, selon la personne, réprobateur avec un sourcil arqué.

Quand à sa voix, elle ne transpire pas l'émotion, dirons-nous. Et on sent un ton cynique qui ne le quitte jamais vraiment. Son calme inspire un ton peut-être monotone, sans un mot plus haut que l'autre. Ne comptez d'ailleurs pas sur lui pour crier ou parler fort, ni même pour rire aux éclats, son apparence et ses tonalités ont toujours quelque chose de très mesuré. Calme par nature en revanche, il a quelque chose d'apaisant dans sa façon d'être... lorsqu'on le voit, on se doute qu'il ne va pas renverser la table ou se mettre à casser de la vaisselle. Bien que nerveux par moment, comme les moments cités plus haut ou... les moments où des sans-cœurs sortent de nulle part, par exemple... c'est quelqu'un de constant. Soit plongé dans ses réflèxions lors de l'étude ou de la contemplation, soit relativement flegmatique et peut-être même un peu mou dans ses ennuis.

Question vis-à-vis du Physique :
Bien plus à l'aise à l'étude qu'à l'effort physique, lorsqu'il s'agit de se battre, Rowan aura un penchant affirmé pour la magie. Incapable de se spécialiser tant les possibilités sont nombreuses, il s'est tourné vers les sorts élémentaires d'une manière générale. Une science à part entière qui demande, pour qui veut en exploiter le plein potentiel, d'avoir des notions de physiques. Chaque sort a son utilité, ses inconvénients et ses avantages, toute l'idée chez lui étant d'utiliser le bon sort au bon moment. Selon lui, sinon dans quelques cas exceptionnels, les sorts magistraux ne servent à rien à part épater la galerie et entre nous, ça ne l'intérèsse pas plus que ça. Au combat, sa prioritée première, c'est d'abords d'observer l'ennemi pour voir à qui il a affaire.

Face à un tireur, un sort d'eau peut être idéal s'il use d'armes à feux et justement, le feu parait idéal face à un arc ou même une arbalète. Contre un guerrier en armure, la foudre fera son petit effet à coup sûr. Un adversaire particulièrement mobile n'aimera probablement pas la glace et un autre, plus lent mais plus stable, sera bien plus gêné par un sort de terre.

Ce que Rowan vise au combat, c'est l'économie ultime de gestes et de pensées et de magies, il est en quête d'optimisation. Après tout, un mage à court de magie en plein combat ? Au mieux, il est parfaitement inutile. Au pire, il est assurément mort.




Psychologie


Rowan estime qu'il vaut mieux écouter sa tête que son coeur, ce qui le rend assez froid par moment. Lui préfère la raison aux émotions, la réflèxion à l'action et la raison à l'intuition. Ca ne l'empêche pas d'avoir des émotions, des sentiments, comme tout le monde. Simplement, il est capable de prendre du recul avec les évènements pour mieux en comprendre les tenants et les aboutissants. A vrai dire, plus qu'en être capable, le mage reste incapable de faire autrement. De la même façon qu'un impulsif ne sait pas réfléchir avant d'agir, lui ne sait pas agir sans y avoir réfléchit avant. Prudent par nature, et observateur, sa façon de pensée est très analytique. Puis, après tout, il a bien le droit de savoir dans quoi il met les pieds avant de les mettre. Ou de ne pas les mettre du tout, d'ailleurs. Si Rowan se décide finalement à prendre des risques, soyez certains qu'ils sont calculés. Il a l'âme d'un érudit mais n'a rien du pionner, de l'explorateur, de l'aventurier ou même du guerrier. Les prises d'initiatives ne sont pas son forts d'une manière générale, il préfère la réaction à l'action. Agir, c'est se confronter à une infinité de possibilité, virtuellement... théoriquement... si l'action part de soit elle peut être n'importe quoi. Alors qu'au moment de réagir, les différents chemins possibles se dessinent d'eux-mêmes.

Par exemple, que faites-vous au moment d'attaquer ? Vous vous faufilez discrètement ou vous y allez à découvert ? Vous frappez où ? Et avec quoi ? Et quand ? Par quel flanc ? A revers ou de face ? Par quel angle ? Bien au contraire, lorsque quelqu'un vous attaque, les options sont limités pour s'en sortir et en cela, Rowan préfère largement réagir. Donc.

Excellent conseiller mais bien piètre leadeur, à partir de là. Parce que si c'est lui le leader, vous ne serez jamais qu'à attendre et réagir et vous adaptez. Jusque dans cette philosophie, Rowan prouve qu'il ne dirige rien du tout, pas même le cours de sa propre vie. Heureusement pour lui réactif, il a l'esprit vif et ingénieux, ce qui lui permet de s'adapter aisément, immédiatement, face à un nouveau problème présenté. C'est quelqu'un de flexible et son esprit a quelques choses emprunté à de l'eau. Celle-ci prend la forme de son contenant immédiatement et prend toujours le chemin le plus simple... mais à moins qu'on ne l'y force, l'eau ne fait jamais rien d'elle-même.
C'est un peu bateau mais j'espère faire comprendre l'idée.

Rowan est quelqu'un de flexible qui ne s'encombre pas d'égo ou de fierté mal placé, il est... froid de raison, si j'ose l'expression. Si la solution c'est de fuir comme un lâche, ainsi soit-il, il sera lâche. Si la solution c'est d'être sournois, ainsi soit-il, il sera sournois. A ses yeux, tout est une question de problème et de solution. Doté d'un esprit logique, porté sur l'analyse, il est suffisement humble pour comprendre qu'au final, on ne comprend pas grand-chose et qu'on a toujours à apprendre. Pas mauvais joueur pour un sous, pas compétiteur non plus, ce n'est certainement pas lui qui saura motiver les troupes au combat.

Parce qu'il est réfléchi, Rowan est naturellement hésitant. En fait, quand on pèse suffisamment bien le pour et le contre, il est toujours difficile de choisir ou même d’avoir une opinion tranchée. Il faut être dans la nuance et ne pas voir les choses unilatéralement. Et, plutôt humble malgré certaines prétentions quand à son intellect, il est tout à fait capable de se remettre en question. L'auto-critique ne lui fait pas peur, bien au contraire, il aurait même tendance à être d'une incroyable sévérité envers lui-même, bien plus qu'il ne se permet de l'être envers les autres.

D'ailleurs, Rowan n'est pas complètement insensible et ça, je tiens à le préciser car Rowan prend toujours en compte le sort d’autrui dans sa vie, encore que s'il se met à sa place, il a souvent du mal à penser comme lui. Disons qu'il essai de réagir en fonction de ce qu'il ferait ou de ce qu'il penserait à la place d’un autre. Pour ce qui est de l’empathie pure, la faculté de ressentir ce que ressent l’autre, c’est une qualité qui semble absente car tout ce processus lui semble assez rationalisé chez lui.

Dans son rapport à autrui... et bien, il n'est pas quelqu'un de très à l'aise avec les émotions d'une manière générale. Rowan est bien trop doué lorsqu'il s'agit de faire taire les siennes, du coup, il ne comprend pas trop celle des autres. Pas plus qu'il ne comprend les siennes et des sentiments trop refoulés, parfois, le rendent passif-aggressif. De même que s'il est parfaitement bon à l'écoute et que sa nature mesuré le rend bon conseiller, il manque de caractère, peine à s'imposer. Conciliant, pas démuni lorsqu'il s'agit de communiquer et de travailler en équipe la plupart du temps... sinon son dédain pour le conflit. Parfois, Rowan va manquer de tact par maladresse mais sinon, il tourne sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. En conséquence ? Ce que dit le mage est corrigé, optimisé et...
...Rowan manque de sincérité comme de spontanéité, il parle avec sa tête, pas avec son coeur. De même que c'est difficile pour lui d'embarquer son auditoire tant il est dépassionné.

En cas de divergences... Rowan préfère laisser ses compagnons s'épanouir librement. Fuite du conflit ou simple bon sens relationnel ? A vous de jugez.




Histoire


Il était une fois... un de ces histoires-là, pas si exceptionnel que ça... il était une fois une sorcière. En tout cas, les légendes et rumeurs parlent d'une horrible sorcière hideuse, capable de se transformer en belle femme pour envouter les hommes et les manger, ou les changer en grenouilles, ou ce genre de bêtises. Typiquement décrite comme cette vieille ensorceleuse qui ricane de manière aigüe, penché au-dessus d'un chaudron rempli d'une horrible potions bouillantes d'où s'échappent d'affreuses fumées. Une autre version de l'histoire la décrit comme une bonne fée, dans le style de la marraine, qui aide les pauvres gens perdu au milieu de la forêt. La véritée est, comme on s'en doute, bien plus nuancé que ça. Je ne vous dirais pas son nom... pour la simple et bonne raison que Rowan n'a jamais su son nom, pour lui, c'était simplement "maman". Quand à savoir qui est son père, difficile à dire, il a pu être dévoré après l'accouplement, s'être enfui comme un lâche, victime d'un grave accident... peut-être même s'est-il sacrifié avec noblesse ! Ou alors, il n'a tout simplement pas été mis au courant de la venue de son enfant.
Peu importe puisque dans l'histoire que je raconte, Rowan vit avec sa mère au milieu de la forêt et celle-ci, très vite, lui a précisé qu'en effet, aussi profondément dans la forêt, un enfant était un poids à porter.

Que c'était normal d'être un poids à porter, vu son âge. En revanche, elle a fait un cas clair et explicit de ses attentes, Rowan devrait grandir vite pour acquérir autant d'indépendance que possible aussi vite possible. Des paroles en l'air, si vous voulez mon avis et la véritée avec. Sa mère a mis du temps à le rendre indépendant et dans les faits, Rowan a été éduquer comme un fils à maman. Simplement, il lui a très vite été impératif et naturel que de se rendre utile. Ca a donc impliqué d'aider sa mère à la cueillette, l'entretien du potager, la concoction des potion... à maitriser très vite le sort brasier pour pouvoir faire fuir les animaux, s'occuper du chat noir... et toutes ces choses que l'on doit savoir faire dans une cabane perdue au milieu des profondeurs de la forêt.

Comme on s'y attends d'une... sorcière, magicienne, peu importe... comme s'y attends, sa mère a vite tenu à ce que Rowan soit quelqu'un de cultivé et d'éduqué, pas aux mondanités mais à la magie au moins, aux plantes. Aux sciences aussi, d'une certaine mesure, la mesure étant de vivre dans la forêt aux comptes dans un monde médiéval. A de nombreux égards, cette histoire ressemble à celle de Raiponce et je l'admet... mais à quelques différences. En effet, sa mère trouvait trop dangereux pour son fils de s'éloigner de la cabane... mais elle le laissait parfois des jours entiers, seul, pour s'occuper du foyer. Pas tout à fait seul non plus puisque Salem, le chat noir, faisait quand même office de nounou. Rowan lui-même n'était pas désireux de partir à l'aventure et rester à la maison à relire la bibliothèque de sa mère ? Ca lui allait très bien.

Sa mère, pourtant, l'a forcé à sortir voir le monde extérieur. La première fois, ca a été pour allez voir la Royaume de Corona et y faire des courses, prétextant qu'elle ne pouvait pas le faire car on la traiterait comme une sorcière. Rowan n'y a pas cru, et a raison, ce qui n'empêcha pas sa mère de l'y forcez à coup de pied aux fesses. Finalement, à contrecœur, la sorcière embarqua son fils dans un transport Shinra de force et, sciemment, l'envoya dans un monde à la technologie développée.
Ce fut San Fransokyo où... l'arrivée fut dure et chaotique mais, très vite, Rowan a su s'adapter pour enchainer les petits jobs étudiants. Jusqu'à pouvoir se payer un semblant d'étude là-bas.

La magie n'est pas si loin d'une science et finalement, la science véritable lui plait tout autant. Désormais, ne sachant trop quoi faire, Rowan erre en quêtes de connaissance et de savoir à travers les mondes.




Questions diverses



1) Votre personnage est-il capable d’aimer, d’avoir une relation ?

Oui.

2) Si l’esprit de votre personnage s’incarnait en un animal mythologique ou chimérique ou réel (nuances acceptées). Que serait-il ?

Un hiboux.

3) Qu’en est-il de la fidélité et de l’esprit de camaraderie de votre personnage ?

Rowan est quelqu'un de fidèle et de droit, d'une manière générale. La camarde, c'est un peu plus compliqué que ça mais il fait de son mieux.

4) En vue de votre race, quand pouvez-vous dire que votre personnage a forgé une amitié. Citez quelques unes de vos relations amicales.

Maintenant que j'y pense, Rowan n'est pas très sociable.

5) Quelle est la devise de votre personnage ? S'il y en a plusieurs, donnez les toutes.

"Le savoir c'est le pouvoir"

6) Vis à vis de votre façon d'écrire, quels sont vos points forts et points faibles?

Je saurais pas trop dire, franchement.

7) Pourquoi incarner ce personnage ?

J'avais envie de jouer un autre personnage que Nazik et justement, Rowan est parfait pour ça. Il n'est pas excentrique, pas plus qu'il n'est théâtrale ou hauts en couleurs... il est sobre et simple mais justement, ça ne me parait pas moins intéréssant à jouer. Ca me parait aussi moins épuisant au fil des rps, que ce soit pour moi ou pour mes partenaires. Puis, de manière plus anecdotique, je me suis pris l'envie de jouer un mage.