Kingdom Hearts RPGConnexion
Kingdom Hearts Rpg
Nous sommes quatorze ans après les évènements de Kingdom Hearts 2. En tant d’années, les choses ont considérablement changé. Les dangers d’hier sont des soucis bénins aujourd’hui, et au fil du temps, les héros ont surgi de là où on ne les attendait pas. Ce sont les membres de la lumière qui combattent jour après jour contre les ténèbres.

Ce n’est plus une quête solitaire qui ne concerne que certains élus. C’est une guerre de factions. Chaque groupe est terré dans son quartier général, se fait des ennemis comme des alliés. Vivre dehors est devenu trop dangereux. Être seul est suicidaire. A vous de choisir.

La guerre est imminente... chaque camp s'organise avec cette même certitude pour la bataille.

more_horiz
Huayan sortit de son petit vaisseau avec l’air grave et le port de tête haut. Les caméras de l’Éclaireur étaient déjà là et allaient scruter le moindre de ses mouvements à partir de maintenant. Francis restait dans l’appareil tandis que des gardes du Consulat allaient escorter la dame jusqu’à l’hémicycle.

« Votre Majesté, quelle est la raison de cette session extraordinaire au Sénat ? »

« Avez-vous la vidéo d’Arthur Rainbow au Château Disney ? S’agit-il d’une fake news ? »

Les questions pleuvaient, mais Huayan ne répondait pas. Pas encore. La Lumière allait voir le nouveau visage de leur adversaire et ils allaient probablement se dire qu’ils auraient dû le laisser repartir comme toute mission diplomatique à défaut de saisir la main tendue.

Ils traversaient les rues avec vigueur. Huayan n’avait pas eu beaucoup de temps pour préparer son allocution. L’improvisation avait du bon. Elle espérait seulement qu’elle ne se laisserait pas emporter par l’opportunité qui se présentait à elle en cette période de crise. Bien sûr, elle chercherait à sauver Arthur.

Mais quelques écarts… Pourraient arriver.

L’esprit concentré sur ses gestes, sa marche… Huayan l’Impératrice conscientisait ce qu’elle s’apprêtait à faire. Le Sénat n’était qu’une formalité à ce stade. Quand elle allait annoncer, vidéo à l’appui, que le Porte-Paroles avait été emprisonné dans le cadre d’une mission diplomatique… L’effet de surprise conjugué aux sentiments de peur et d’incertitude, l’issu du vote était prévisible.

La situation était des plus préoccupantes. Les Cités Dorées du Consulat offrait un cadre de vie paisible aux consuls et aux populations de nos mondes contrairement à d’autres contrées. Un acte qui menacerait cette harmonie si rare en ces temps troublés ? Il était sûr que les votants allaient se joindre aux propositions de l’Impératrice, même si celles-ci n’étaient pas des plus aisées à accepter.

Cependant, en temps de crise, il était bon que le Consulat ait la possibilité de se rassembler derrière une figure forte et influente comme celle de l’Impératrice… Qui était proche du Porte-Parole qui plus est. Huayan n’aimait pas être une « leader ». Elle préférait les seconds rôles, plus propices à pouvoir profiter des opportunités qui se présentaient en demeurant dans l’ombre d’un personnage qui servirait de figure publique ou de bouc émissaire selon les circonstances.

Malheureusement, si elle n’intervenait pas aujourd’hui… Il y avait un risque que d’autres en profitent pour semer le chaos dans les rangs consulaires. Huayan profitait du Consulat autant que ce dernier profitait d’elle et de ses compétences. Si les Cités Dorées s’effondraient, elle trouverait refuge avec l’Empire chez un autre, mais le leadership d’Arthur lui convenait plutôt bien notamment car il lui laissait un contrôle total sur ses terres.

En avançant dans les rues du Jardin Radieux avec son escorte, elle ne pouvait s’empêcher de penser à plein de choses, à de nombreuses personnes. Comment allait réagir Death ? Il avait confié son ultime mission à l’Innommable, donc il ne pourrait pas profiter pleinement des opportunités qui auraient pu se présenter… Mais il allait rire. Ou ricaner plutôt.
Comment Erik Woods, Lenore, Rufus et d’autres qui connaissaient Huayan allaient réagir en voyant son intervention retransmise par l’Éclaireur au Sénat ?  Elle s’attendait à recevoir de la visite, elle espérait silencieusement que les ennemis du Consulat ne descendraient pas sur elle comme des rapaces pour la déchiqueter en l’absence d’Arthur.

Ils finirent par arriver au Sommet des Arts. Plusieurs consuls arrivaient comme elle, pressés, inquiets et curieux de savoir ce qui se passait. La panique s’était propagée rapidement dans les rangs des artistes. La peur était et est toujours une composante importante des décisions politiques. Huayan allait leur proposer un marché, face caméra. Cela marcherait… Ou pas.

Les journalistes abandonnèrent leur poursuite tandis que l’escorte se dispersait. Il y avait au Sénat l’agitation des grands jours, cela fourmillait de partout : journalistes, consuls, gardes, assistants. La pression commençait à monter pour l’Impératrice qui était désormais attendue à la tribune d’ici quelques instants. Elle n’allait pas parler uniquement à des membres du Consulat, mais à tous les mondes simultanément. Elle n’avait rien préparé, une improvisation presque totale.

Bien sûr, elle avait déjà envisagé le scénario où Arthur serait tué ou capturé… Mais elle ne pensait pas, ou du moins elle ne souhaitait pas que cela arrive. Elle n’avait plus le choix. Le plan était en route et de son point de vue, c’était la seule chose à faire.

Elle attendait en coulisse, comme une actrice. Derrière des rideaux rouges épais, elle observait d’un œil inquisiteur l’assemblée tout en relisant une des lettres envoyées par la Lumière à tous les membres du Sénat. La somme semblait tellement ridicule par rapport à l’importance du Porte-Parole… Soit ils avaient désespérément besoin d’argent, soit c’était un piège.

C’était bondé et les caméras de l’Éclaireur n’amélioraient rien. Bien vite, le président de séance tapa du marteau pour signifier de faire silence. Son tour approchait. Elle allait pénétrer dans l’arène et faire son « show » devant un public qui attendait des réponses à ses questions.

Elle devait rester calme, ne rien trahir.


« Mes chers confrères, mes chères consœurs, soyez le bienvenu à cette session extraordinaire du Sénat consulat retransmise en direct sur les canaux de l’Éclaireur dans tous les mondes connus. »

Le ton grave et solennel était de mise ici.

« Sans plus attendre, accueillons l’Impératrice Song Huayan dite « Meng Tian », Consule de l’Étiquette à l’origine de cette demande exceptionnelle. » annonça-t-il.

Huayan inspira un grand coup puis entra dans l’hémicycle. Il n’y avait pas d’applaudissements, l’atmosphère était lourde et même si le chaos était monnaie courante dans l’enceinte du Sommet des Arts, on peut dire qu’aujourd’hui, c’était un peu plus posé… Du moins, c’est que l’Impératrice ressentait.

Elle grimpa les quelques marches pour atteindre le pupitre et déposa ses documents, prête à prendre la parole. Le regard au début un peu fuyant, elle posa ses mains contre le bois comme pour s’en servir de point d’ancrage et débuta son plaidoyer :


« J’aimerais, le plus sincèrement du monde, vous remercier à tous d’être venus aujourd’hui en ce moment de crise pour le Consulat et ses habitants. Nous entrons dans des eaux troubles où nos repères sont bouleversés par les actes dégradants d’une minorité qui cherche à survivre en profitant de la générosité et du pardon d’un homme qui ne souhaite que la paix. »

Huayan se redressait alors. Elle tenait son histoire, elle n’avait plus besoin d’appui, elle avait ses ailes et son courant ascendant.

« Comme vous le savez, mon ami, notre ami à tous, le Porte-Parole Arthur Rainbow a été arrêté et est actuellement détenu, d’après les informations dont nous disposons, au Château Disney par les forces de la soi-disante « Lumière ». Arthur a fait une erreur, oui. L’erreur de croire qu’offrir la paix serait bien reçue par cette organisation aveuglée par son idéologie radicale. Il s’est rendu seul, armé uniquement de son courage et de son cœur, demandé une audience à la Générale Cissneï pour parlementer. Il n’a reçu que mépris, dédain et a été accueilli dans des cachots sordides aux côtés de criminels et de délinquants ! Voilà toute la vérité ! »

« Comme vous tous, j’ai reçu cette lettre des deux générales de la Lumière. Apparemment, il est bien plus aisé de réclamer des rançons en échange d’innocents que d’être le phare « des forces du Bien » de nos jours. Les conditions seront discutées, mais bien sûr, le Consulat ira récupérer son Porte-Parole. Nous libèrerons Arthur et nous le ramènerons ici au Sénat ! Nous n’abandonnerons pas notre ami, le Fils d’Erato, qui apporte tant d’éclat sur nos Cités Dorées aux cellules froides et décadentes de la Lumière. Cette bassesse infâme montre au moins que derrière cette « Lumière » se cache une ombre ; une ombre obsédée par une idéologie radicale qui ne la mène nulle part, si ce n’est à se perdre dans des actes indignes comme celui-ci pour survivre. C’est une honte, et je le dis je pense au nom de tous les citoyens et membres du Consulat : je suis indignée ! »

La déclaration fut suivie de nombreuses appréciations des Consuls. Le discours était plutôt incisif, mais Huayan savait que ce n’était que la phase de préparation. Elle devait amener le reste et mieux le terrain est préparé, plus la pilule est facile à faire avaler. Plus c’est gros, plus ça marche.

« Mais qu’en est-il de vous, tous ? » demanda l’Impératrice en observant la foule, croisant l’objectif des caméras de l’Éclaireur.

La foule s’était tue une fois encore.


« Aujourd’hui, le Porte-Parole est enlevé et séquestré. Mais demain ? Les conditions de libération pour le Porte-Parole sont excessivement claires, peut-être même un peu trop si vous voulez mon avis… Mais qui nous dit qu’ils ne recommenceront pas ? Peut-être vous ferez-vous kidnappé lors d’un déplacement ? Peut-être que la Lumière viendra effectuer des pillages sur nos mondes pour financer leur entreprise militaire ? Chaque consul, chaque citoyen des Cités Dorées, a une importance majeure. Arthur Rainbow n’est peut-être que la première victime d’une longue série de rapts visant à rançonner notre organisation ! Je suis peut-être la prochaine. L’un d’entre vous est peut-être le prochain. Nous n’avons plus aucune certitude à ce stade maintenant que nous connaissons la manière dont la Lumière répond aux missions diplomatiques. Nous devons autant sauver Arthur qu’envisager le pire des scénarios pour l’avenir. » continua-t-elle.

L’inquiétude commençait à monter chez certains consuls. Huayan avait affronté bien des choses dans sa courte vie humaine. D’autres consuls n’avaient connu que paix et opulence. La moindre menace, même exagérée comme présentement, créait un sentiment méconnu. La crainte, la peur, la terreur même avec un peu de chance.


« Le Consulat a toujours besoin d’un Porte-Parole. Une voix pour porter le message et la volonté du Sénat. Il nous faut une personne ayant l’habitude de la diplomatie pour mener à bien la libération du Porte-Parole mais également la formation nécessaire pour assurer la bonne tenue du Consulat en l’absence de son véritable guide. En cette heure sombre où notre allié à tous nous manque horriblement, nous n’avons jamais été aussi vulnérables. »

« Le Jardin Radieux sans son Poète, notre cœur à l’unisson avec le désormais otage de la Lumière. Nous pourrions céder à la panique et trembler, voir nous effondrer au profit de puissances étrangères qui convoitent la prospérité et l’harmonie des Cités Dorées. Il n’y a malheureusement pas d’autre alternative. Pour préserver la sécurité du Consulat et de nos peuples, je me vois contrainte de proposer un vote. »

L’attention autant que la tension étaient importantes. Le coup politique était gros.

« Pour assurer la meilleure libération possible au Porte-Parole Rainbow et la continuité du Consulat en son absence, je propose que cette illustre assemblée m’accorde le statut de Porte-Parole des Cités Dorées. Un mandat temporaire de crise qui s’achèvera lorsque notre ami, le Fils d’Erato, sera de nouveau parmi nous : sain et sauf. De plus, je ferais en sorte que lors de cette période de troubles, la sécurité au sein de nos frontières soient rehaussées pour éviter que de telles aberrations surviennent à nouveau ! Ensemble, libérons le Porte-Parole et préservons paix et prospérité ! »

Le ton était volontairement grave. Huayan ne faisait pas d’envolées lyriques pour une élection joyeuse. Elle présentait cela comme une sécurité, une réponse à l’agression de la Lumière. Bien sûr, elle savait que beaucoup de consuls seraient hésitants à sa proposition… Mais Huayan avait les consuls de la Terre des Dragons avec elle et les alliés d’Arthur savaient que les deux avaient de nombreuses accointances politiquement parlant. Ce n’était pas une ennemie, et ils en avaient connaissance.

L’Impératrice espérait que l’émotion suscitée par le rapt d’Arthur aiderait à convaincre les consuls qui suivraient la voix de la majorité. Le Roi Triton pèserait dans la balance également, mais elle espérait que ce dernier suivrait aussi : il l’avait rencontré et ils étaient souverains tous les deux. Les intérêts de l’un rejoignaient de l’autre. Le vote allait être lancé et Huayan restait au pupitre, droite et la tête haute pour montrer toute la fierté qu’elle avait d’être la « sauveuse » du Porte-Parole.

Dans un magnifique moment de démocratie, les mains se levèrent en faveur de la proposition. Oui, elles étaient nombreuses mains. Huayan se retenait de sourire. L’instant devait être solennel, elle résistait à la tentation. Bien sûr, le vote n’était pas unanime, une partie du Sénat n’était pas d’accord avec cette proposition, mais la majorité l’emportait malgré tout.


« La Consule et Impératrice Song Huayan est élue Porte-Parole du Consulat pour un mandat temporaire qui s’achèvera lors du retour d’Arthur Rainbow au Jardin Radieux ! » cria le président du Sénat avant de taper avec un marteau sur sa table.

Une volée d’applaudissement suivirent -du moins pour ceux qui avaient voté en faveur- et Huayan remercia l’assemblée en abaissant la tête respectueusement. Lorsque le silence fut de retour, elle reprit la parole :


« Je vous remercie de la confiance que vous m’accordez mes chers collègues. Ce mandat sera placé sous l’égide de l’ordre et de la sécurité avec pour axe central le retour d’Arthur Rainbow aux commandes, le plus tôt possible et dans les meilleures conditions ! » lâcha-t-elle dans une note de voix désormais plus positive.

« Voici mes premières annonces en tant que Porte-Parole : je vais immédiatement prendre contact avec les forces de la Générale Cissneï après notre assemblée extraordinaire pour négocier la libération au plus vite du Porte-Parole Rainbow. J’annonce également la création du Haut-Commissariat à la Sécurité Consulaire qui aura pour objectif de centraliser et d’unifier la chaîne de commandement des forces du Consulat pour améliorer notre capacité de défense et dont je serais la responsable directe. Aussi, les membres de la Lumière ne seront plus le bienvenu sur les terres consulaires le temps que la libération d’Arthur Rainbow soit effective – toute incursion sera réprimandée d’une arrestation immédiate par les forces de l’ordre- et les consuls entretenant des relations de toute nature avec l’organisation responsable du rapt de notre Porte-parole sont priés de les cesser momentanément, sous peine d’une enquête judiciaire pour collusion avec l’ennemi. »

Les applaudissements revinrent encore une fois. Après la peur qu’elle leur avait mise, les annonces les rassuraient. Faisant mine de mettre en pratique ses décisions, Huayan remercia la foule et les caméras avant de quitter le pupitre et de congédier par conséquent cette assemblée extraordinaire pour contacter la Générale Cissneï par gummiphone.

Dans les coulisses, de nombreux consuls vinrent la voir pour échanger avec elle. Certains n’avaient pas voté en sa faveur. Elle s’en fichait, maintenant que c’était fait, mais elle tâcha d’essayer de les rassurer tandis que l’hémicycle se vidait peu à peu. Elle ne voulait pas croiser les journalistes, si bien qu’elle s’esquiva rapidement.

Mine de rien, elle avait une négociation à mener. Cependant, elle lui restait une dernière chose à faire.


« Gardes ! » s’exclama-t-elle en direction de deux agents de protection du Sénat.

« Oui, Madame ?
- Trouvez le Consul Nikoleis, arrêtez-le pour motif d’une enquête judiciaire pour collusion avec la Lumière dans l’enlèvement du Porte-Parole Rainbow. Transférez-le à l’astroport pour qu’il soit confié à mon agent Francis. Il sera conduit dans mes prisons en détention provisoire.
- À vos ordres ! »

Nous te libérerons Arthur… Nous te libérerons.

Mais… Il faut bien profiter de certaines occasions quand elles se présentent.

_______________________________
Ode à la démocratie Signat10

"I'm the light every night in your world
You revel in the glory of my beauty
Ready to watch me be legendary ?
'Cause I'm ultraluminary !"










Porte-Parole -temporaire - des Cités Dorées du Consulat, Haute-Commissaire à la Sécurité Consulaire, Impératrice Céleste Éternelle Meng Tian -蒙天-, Fondatrice de la Dynastie Song, Porteuse du Mandat Divin, Reine des Hans, des Mandchous et des Peuples du Sud, Grande Magistrice des Arts Magiques, Protectrice de la Terre des Dragons, Souveraine Légitime de toutes les Terres sous le Ciel, Ambassadrice des Cités Dorées du Consulat, Consule de l’Étiquette et Dame de Chengdu









more_horiz
Coucou !

Je suis sûr que tu ne l’avais pas vu venir mais… je vais commenter ce rp sans y avoir été invité. Dès que je l’ai lu hier, j’ai immédiatement pensé que je devais réagir et faire passer quelques messages. Autant pour toi que pour les prochaines personnes qui liront ce texte, pour que certaines erreurs ne soient pas reproduites. Et je vais devoir commencer mon commentaire directement sur ces erreurs.

Lorsque j’ai lu les premières lignes du rp, j’ai un peu grincé des dents, parce que quelque chose ne va pas : l’Éclaireur.

L’Éclaireur est une institution et un outil sur lequel vous pouvez vous appuyer, vous pouvez y réagir, vous en servir et il vous est possible d’interagir avec IRP.

L’Éclaireur, c’est évidemment également un groupe qui est une partie intégrante de l’univers du forum. Il a certes un statut particulier, la majorité des personnages qui y sont joués n’ont effectivement pas de fiche… mais ils vivent tous bel et bien.

“Oui, mais je n’ai pas fait intervenir Arnie Pye, Roxanne Ritchi ou encore Larry”

C’est du pareil au même. La couverture médiatique de ton événement, c’est quelque chose qui aurait sa place dans leurs rubriques si jamais l’Éclaireur décidait de le faire. Certes, l’Éclaireur relaie les informations en continu, mais là on est pas sur un bête petit truc que nos journalistes ne devraient pas couvrir. Ce n’est pas à toi de décider que celle-ci survient. Ici, c’était clairement à l’administration de décider de couvrir ou non.

Tu peux tout à fait dans un rp introduire une rubrique de cuisine diffusée par le média en expliquant ce qui s’y déroule, c’est bête et méchant, nos journalistes ne le couvrent pas et c’est intéressant. C’est le genre d’exemples qui ne dérangent pas, en mon sens.

De même qu’il t’aurait tout à fait été possible de contacter l’administration au sujet de ce rp pour que tu puisses avoir - ou non - un coop avec un journaliste de l’Éclaireur qui couvre ton événement. Un peu à l'instar de l'annonce que Genesis a fait à l'Éclaireur une fois. Et ça aurait sûrement été plus cool sous cette forme, d’ailleurs ^^

Tout ça pour dire, l’Éclaireur ne répond pas à vos exigences.

Et pour le coup, dans cette intervention, il y a la même erreur que dans ton rp précédent, une erreur que Xaldin t’a déjà expliquée : l’Éclaireur ne va pas tout claquer et interrompre tous ses programmes pour diffuser une séance du Sénat sans annonce exceptionnelle au préalable. Et par là, j'entends que c'est le genre de choses qui se planifie. Pour reprendre l'exemple de Genesis, il me semble bien que son annonce à l'Éclaireur était planifiée. L'Éclaireur ne peut pas être arrivé sur place si vite.

Qui plus est, pour remettre les choses dans leur contexte, les réunions du Sénat, à la base, ne sont pas diffusées. Dans ton rp, c'est diffusé un peu comme si c'était normal de le diffuser. Maintenant, oui, l'Éclaireur va certainement diffuser ce qui ressort de ce Sénat, la décision qui a été prise, qui est importante. Mais elle ne le fera certainement pas en direct, c’est certain ^^

La seconde erreur est moins dérangeante dans le cas présent car à part Pamela, à ma connaissance, personne d’autre n’aurait pu décider de réagir à ce Sénat. Mais toujours est-il que je ne trouve pas correct de rendre la décision sans donner l’opportunité aux PJ de réagir pendant la réunion du Sénat. Et j’en profite pour enfoncer le clou : n’oubliez jamais qu’il doit toujours être possible de réagir à l’encontre de votre rp.

Maintenant, parlons du positif, car il y en a tout de même.

Je vois que la situation te motive, tu t’es montré particulièrement réactif à l’événement et c’est cool. Et j’ai pas mal apprécié le fond du rp, c’est intéressant. L’argumentaire de Huayan a le mérite d’être relativement persuasif. Enfin, moi, je veux bien croire que des consuls se sont laissés convaincre par ce discours. En revanche, évidemment, on peut tout à fait le contre-argumenter. Ça aurait été excellent que ça se produise et qu’il y ait comme ça plusieurs personnages qui réagissent et argumentent le pour et le contre comme lors d’autres séances du Sénat (cf. Rhétoriques, pour un exemple avec les PJ) avant un vote.

Mais oui, il en ressort que le discours est fort et impactant, en mon sens et que les décisions qui sont prises ressemblent fort à ton personnage.

La tournure que va prendre le rp et le conflit entre la Lumière et le Consulat va probablement être très intéressante à suivre et j’ai hâte de voir ce qui va ressortir des prochains rp.

Malgré les bonnes idées de fond du rp, je vais devoir te donner un malus conséquent à la notation. Je ne prends évidemment aucun plaisir à le faire, mais tu dois bien comprendre que tu aurais dû tenir compte de la remarque qui t'a été adressée. L'Éclaireur ne devait pas réagir en direct, mais c'est tout de même ce que tu as fait dans ton rp.

Exploit accompli !

Facile : 1 PS en Dextérité.
more_horiz
Bonjour, bonjour !

Je suis sûr que vous ne l'aviez pas vu venir, mais je vais répondre au commentaire ! J'ai déjà répondu sur Discord hier, mais je vais étayer un peu plus mon propos ici car j'ai pas envie de passer pour le vilain RPiste qui empêche les joueurs de jouer.

Concernant l'Éclaireur, j'aimerais dire que premièrement, je n'ai pas empêché les éventuels personnages de poursuivre après ce post donc si quelqu'un voulait utiliser son compte de journaliste pour commenter, il aurait pu. L'Éclaireur et ses membres connaissent leur RP donc en fait s'il y a un évènement où ils peuvent venir - et c'est le cas ici - je vais pas forcément avoir le réflexe d'envoyer des MPs à tous les comptes du groupe pour qu'ils se ramènent. C'est un peu comme si quelqu'un se pointe en Terre des Dragons, y a quand même une forte chance de tomber sur moi / Narantuyaa ou Bryke vu qu'on rp souvent là-bas ; ensuite, je n'ai pas vu la nécessité de faire une annonce planifiée six mois en avance dans la mesure où l'Éclaireur a son QG au Jardin Radieux et qu'à mon sens, il ne faut pas cinq heures de marche pour que trois caméramans aillent au Sommet des Arts pour filmer une assemblée extraordinaire. Mais soit, la prochaine fois j'enverrais un courrier officiel très, très, très en avance pour prévenir de l'évènement. Cependant, j'admets et je suis conscient que j'ai probablement exagéré la portée médiatique de la session extraordinaire (qui porte bien son nom, donc j'estimais que l'Éclaireur allait couvrir mais bon voilà).

Et je n'ai jamais pensé ou dit que l'Éclaireur devait obéir à mes exigences, mais bon je pense que vous avez compris mon point de vue sur le sujet.

Alors maintenant, si Pamela et les autres consuls lisent ces lignes : je n'ai pas voulu nier votre capacité d'intervention dans la situation présente. J'ai fait le mauvais choix en effet de simplifier la situation en passant rapidement sur le vote car nous le savons tous ici, le vote serait quand même passé pour les raisons expliquées dans le RP. J'espère que le Consulat pourra me pardonner ce raccourci malgré le flot discontinu de messages dans le Hall Charmant depuis la publication de ce post. Alors maintenant je pourrais dire pour me défendre que je fais des RP en coop dès qu'il y en a la possibilité même si ce n'est pas toujours efficace gameplay parlant car niveau rendement munnies+PS / temps HRP c'est pas rentable la plupart du temps. Là, j'ai effectivement estimé que c'était pas nécessaire de passer par la voie classique (qui en plus n'est pas visible des autres joueurs) de la coop mais j'y reviendrais juste après.

Je te remercie d'essayer de faire passer la pilule en disant des jolies choses Ventus, mais bon, hein, voilà.
A partir du moment où vous estimez que j'ai fait de la daube, moi j'estime que le rp doit être invalidé. L'utilisation de l'Éclaireur n'est manifestement pas bonne du tout et en plus on m'accuse de faire de l'anti-jeu vis-à-vis de mon propre groupe. Donc je considère que ce rp est pas canon et qu'il n'a pas -encore- eu lieu. Et honnêtement, me proposer une récompense -même avec malus- après les commentaires que j'ai eu, je pourrais très mal l'interpréter. "Prends ton PS et vole petit oiseau !"

Donc voici ce que je vais faire : ce rp n'est pas valide pour violation des règles du forum (je vais le laisser poster quand même, ça me ferait mal de supprimer 5 pages word, si l'administration souhaite le faire quand même, allez-y je ne m'y opposerais pas plus), et je vais poster un nouveau poste au Sénat dans le rp dédié au sein du Sommet des Arts où Pamela et les autres joueurs auront l'opportunité de s'exprimer. Et bien sûr, pas de récompense, si ce n'était pas assez clair ici.


Des bisous,

Huayan


_______________________________
Ode à la démocratie Signat10

"I'm the light every night in your world
You revel in the glory of my beauty
Ready to watch me be legendary ?
'Cause I'm ultraluminary !"










Porte-Parole -temporaire - des Cités Dorées du Consulat, Haute-Commissaire à la Sécurité Consulaire, Impératrice Céleste Éternelle Meng Tian -蒙天-, Fondatrice de la Dynastie Song, Porteuse du Mandat Divin, Reine des Hans, des Mandchous et des Peuples du Sud, Grande Magistrice des Arts Magiques, Protectrice de la Terre des Dragons, Souveraine Légitime de toutes les Terres sous le Ciel, Ambassadrice des Cités Dorées du Consulat, Consule de l’Étiquette et Dame de Chengdu









Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum