Kingdom Hearts RPGConnexion
Kingdom Hearts Rpg
Nous sommes quatorze ans après les évènements de Kingdom Hearts 2. En tant d’années, les choses ont considérablement changé. Les dangers d’hier sont des soucis bénins aujourd’hui, et au fil du temps, les héros ont surgi de là où on ne les attendait pas. Ce sont les membres de la lumière qui combattent jour après jour contre les ténèbres.

Ce n’est plus une quête solitaire qui ne concerne que certains élus. C’est une guerre de factions. Chaque groupe est terré dans son quartier général, se fait des ennemis comme des alliés. Vivre dehors est devenu trop dangereux. Être seul est suicidaire. A vous de choisir.

La guerre est imminente... chaque camp s'organise avec cette même certitude pour la bataille.

more_horiz
Aaaah, r’garde moi ça gamin ! Ça t’vois, c’la vie ! Je ne vois rien de notable, c’est une rue d’Illusiopolis comme on en voit partout. Nah ! R’garde mieux ! La crasse ? Nan ! Les gars louches dans la ruelle à droite ? Mais nah, c’juste d’vendeur d’drogue ça ! Alors quoi ? Tu veux que je regarde quoi au juste ?

T’as vraiment aucun flair gamin ! Là, r’garde, d’vant ! J’tourne l’tête exprès, j’me fige, j’bouge même plus l’yeux. Le bar ? Ouais ! L’bar !

Oui bah, et donc ? Mais ç’sent l’bar pour l’gars comme nous ! Je le regarde un peu plus. Façade aussi misérable que tous les immeubles du coin, néon qui ont l’air en état convenable, vitre beaucoup trop sale pour qu’on puisse voir l’intérieur… Y’en a des centaines, des bars comme ça ici. Mais r’garde, r’nifle ! Ça sent l’pisse, l’vomi, et l’frics ! Oui bah, je ne vois pas ce que tu pourras y faire. Fais-moi confiance !

Que je te fasse confiance ? Après le battle royale ? C’est quoi que tu me disais déjà hein ? Que tu clamais haut et fort sans cesse ? Que t’allais gagner ? Que t’étais le plus fort ? Qu’on allait enfin sortir de cette ville de merde et Calme-toi chair molle Que je me calme ? Que je me calme ?! T’as fait l’abruti, tu n’as pas réfléchi comme toujours ! Tu es allé te battre dans la rue, comme toujours ! T’a fait le bourrin et on a perdu COMME TOUJOURS !

T’gueule l’chair molle ! T’aurais fait quoi toi ? A part pleurnicher dans l’coin ? A part t’faire d’ssus ? Eh ? Je me serais planqué jusqu’à la fin et… Eheh, t’crois toi ? C’était quoi d’jà eh ? Ooooh Karg’oth, réveilleeee toiii, je t’eeeenn supplie. T’es rien sans moi, rien. Tu veux qu’on parle de toi ? Foutu parasite, tu ne peux même pas bouger sans mon aide, t’es même pas capable de lever un petit doigt et tu as le culot de me dire ça ? Eheh, l’cul. Bon sang !

Si t’finit ton p’tit numéro, on y va ! J’commence à m’diriger vers l’porte, ah, on va s’marrer, j’sens d’jà l’gars bourré d’ici. Bon p’tit poing, bonne p’tite bataille, et plein d’poches à fouiller ! J’vois bien l’gens qui m’regarde, c’quoi, voulez un bisou c’ça ? Arrête-toi Raaah mais c’que t’prend l’tête aujourd’hui gamin ! Non, c’est sérieux, j’ai vu quelque chose. Eh ?

Je m’arrête un peu, j’me met un doigt dans l’nez, faire l’nettoyage, et j’regarde autours d’moi. Bah quoi ?
Là-bas, dans la ruelle, y’avait quelqu’un. Et ? Je ne sais pas, il nous regardait bizarrement. On s’fout !

Réfléchis un instant, tu te souviens au battle royale ? T’as tabassé un bon nombre de monde. Dont des gangs, des camés, et beaucoup de personnes peu recommandable. Y’a plus le revêtement, certains peuvent vouloir se venger et… t’es plutôt reconnaissable. AH ! Bah qu’ils viennent ! J’le poing qui m’démange ! Et puis, j’la dalle ! Karg’ bon sang, je t’ai dit que le cannibalisme c’était pas une option. T’me saoule, l’chair molle !

J’pousse l’porte et j’rentre d’un coup dans l’bar.

« C’moi ! » qu’je gueule bien fort.


Bon sang, tu me fais honte. Regarde les regards de tout le monde, il se demande qui est ce fou qui vient de rentrer, surtout vu ton apparence. Nah, sont juste jaloux, j’suis l’plus beau, j’suis un ORK, et eux, c’que d’la chair molle !

J’continue d’faire quelques pas, et j’vais m’mettre sur une d’chaise contre l’comptoir.
Okay, le bruit de fond est de retour, tu ne les as pas suffisamment agacés pour qu’ils viennent à toi. Pas encore, eh, eh, eh…

Tiens, c’quoi c’truc là-bas ? Oh ! Une télé !
On dirait des images du battle royale… Tsaaaaah ! J’serre l’poing et j’viens l’frapper contre l’table ! C’moi qui d’vrait être à la télé ! Pas c’moche avec l’cheveux noirs ! Il invoque des sans-cœurs… Bon sang, c’est terrifiant.

J’commence à baver, j’la dalle ! J’veux d’la viande ! J’regarde tout autours d’moi.

« EH ! J’veux bouffer ! » J’commence à tordre m’babine, on va s’ré… Eh ?

Pourquoi y’a l’gens qui ont arrêté d’me r’garder ?
Bouge la tête gros idiot, je vois pas si tu... Voilà, ils... ils regardent tous vers la porte d’entrée, quelqu’un a dut arriver.

AH ! Qui qui peut faire taire l’gens comme ça ? C’mon truc ! L’MIEN !

J’me r’lève d’un coup, et j’tourne l’tête vers l’nouvel arrivant. J’le r’garde de haut en bas.


Karg’… C’est… !
more_horiz
Nazik... soupire de plaisir, d'extase même... et saurait presque gémir si tant de regards braqués ne lui imposait pas de la contenance.

Quel est donc le pouvoir des regards ? Le serpent se mord la queue avec joie, ici. A peine entrée qu'instantanément, tout le monde l'observe... avec défiance, avec peur même... les bouches se ferment et les yeux glissent en sa direction, parfois l'esquive. A son premier pas, tout tourne déjà autour de lui. Sceptique, agréablement surpris mais l'air perdu, son sourire ne s'esquisse qu'au moment de lever ses yeux jaunes sur l'écran de télévision. La boite à image renvoi la sienne à l'occasion d'un best-off de ses performances lors de la bataille royale. Les pauvres erres de ce bar, tous au moins à moitiés saouls, n'ont d'yeux que pour lui... tout ça pour, au final, qu'il s'admire lui-même en train de batailler face à Lulu et de finalement l'emporter.
Se regarder... c'est si plaisant mais uniquement parce qu'on le regarde et qu'on l'admire au travers d'yeux craintifs. L'ivresse de sa sombre gloire l'envahit et dessine un sourire satisfait sur son visage émerveillé.

Peut-être que de sombres coins ornent son sourire à chaque côté. En joie, il brise soudain son allure sinistre pour afficher une expression à peine gêné et pleine d'auto-dérision. C'est embarrassant mais amusant... et puis après tout, une envie de sa part suffirait à détruire le bar... c'est si facile d'être serein quand on a la confiance ! Sans complèxe, il se gratte l'arrière du crâne avec embarras et se moque de lui-même lorsque Larry montre enfin sa plus belle performance... s'être caché dans un tonneau.
Disons que son élimination par la Shinra ne manque pas de punch mais... se cacher dans le tonneau, ca a véritablement été la fin de la bataille royale pour lui.

Puis le sombre redevient sérieux... parmis touts les regards braqués sur lui, l'un d'entre eux éveille son intérêt et son... choc. Suffisement pour sa sombrerie daigne détourner les yeux de son reflet numérique.

" C'est... " Sa bouche s'entrouvre mais s'interrompt tant ça parait surréaliste ! Aux Histoires de Grimms, ce ne sont que des légendes mais, finalement, ça existerait vraiment ?! Stupéfait au point de ne plus en sourire, l'obscurantiste détaille la créature avec une curiosité extrême et l'épie de la tête aux pieds. "Ca' le regard avec un air mauvais et aggressif, prêt à découdre... ni une, ni deux, un réflexe anime son bras. Ce dernier se tend pareil à un électrochoc et si sa main s'ouvre, ce n'est que pour mieux se refermer sur des fumées violettes qui dévoile finalement sa clef. " ...c'est un orque ?! "

Qu'est-ce qu'il est beau ! Beau mais laid à la fois... beau comme un gorille vert avec la grâce d'un éléphant, de ces animaux sauvages et imposants. De ces forces de la nature. De ces créatures que l'on se plait à s'imaginer lente et pataud pour oublier qu'elles peuvent vous déchirer en moins de deux. Ca y est... Nazik se fiche bien de la Bataille Royale, c'est du passé malgré tout ce que ça a pu lui apporter ! Et ces quidams dans le bar ne sont rien d'intéréssant à côté de cet orque.
D'ailleurs... l'enfant qui sommeille en lui se réveille, le jeune coalisé rêve de gros monstres pas beau à ces côtés !

" Salut l'orque ! " L'énergumène ouvre les bras comme pour l'enlacer et s'approche à pas que sa méfiance rend touts doux, malgré l'entrain évident dans sa voix. " J'espère que tu vas bien... mais dis-moi... ca te dirait pas de rejoindre la Coalition Noire ?! "

Nazik ne s'approche plus... et reste avec un sourire nerveux, prêt à décoller au moindre signe... difficile de dire s'il préfère le recruter ou l'affronter... ou les deux ?

" Les orques aiment le sang ? Le massacre ? La violence ? Viens avec nous ! Tu n'as pas idée de toutes les folies auxquels tu participerais en nous rejoignant ! "
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum