Kingdom Hearts RPGConnexion
Kingdom Hearts Rpg
Nous sommes quatorze ans après les évènements de Kingdom Hearts 2. En tant d’années, les choses ont considérablement changé. Les dangers d’hier sont des soucis bénins aujourd’hui, et au fil du temps, les héros ont surgi de là où on ne les attendait pas. Ce sont les membres de la lumière qui combattent jour après jour contre les ténèbres.

Ce n’est plus une quête solitaire qui ne concerne que certains élus. C’est une guerre de factions. Chaque groupe est terré dans son quartier général, se fait des ennemis comme des alliés. Vivre dehors est devenu trop dangereux. Être seul est suicidaire. A vous de choisir.

La guerre est imminente... chaque camp s'organise avec cette même certitude pour la bataille.

more_horiz

• Pop Stars •


Je devais revoir les trois jeunes femmes qui m'avaient insulté à Agrabah. Mais cette fois à Sans Fransokyo. En plus d'être des mannequins elles étaient aussi chanteuse. Et comme j'étais l'égérie du parfum de la compagnie, on m'avait demandé de participer avec elle... Ou du moins faire un essai.

Je me sentais tellement mal de ma première rencontre, je n'y étais pas allée seule cette fois. J'avais demandé à William de m'accompagner. Je ne comptais pas me cacher derrière lui, mais sa présence me réconforterai. Il disait vouloir jouer les gardes du corps, je lui en donnais l'occasion aujourd'hui.

Et j'eu de la chance, car il aurait très bien pu avoir été envoyé ailleurs. S'il n'avait pu être là, j'aurai demandé à reporter cette « rencontre » jusqu'à ce qu'il puisse être présent.

Je sentis alors se poser sur la mienne.

« On est arrivé. »

Je relevai la tête vers lui, il me regardait toujours de cette même manière, tendrement.

« Je suis désolée de t'embêter avec ça... »
« Tu ne m'embêtes pas. Jamais ! »

Il me pris par la main et nous sortîmes du vaisseau. Il ne me lâcha pas la main et nous nous avançâmes jusqu'au bâtiment où ces trois femmes étaient.

La bâtisse était très grande, mais une musique nous indiquait la voie à suivre. Le son s'amplifiait à chaque pas que nous faisions. Mais elle fût à son apogée lorsque nous fûmes devant une porte fermée.

Je commençais à sentir mon cœur s'accélérer dans ma poitrine. Ces femmes m'avaient malmenés et je crois bien que je ne pourrai jamais oublier cette première rencontre. Et William avait bien remarqué que je n'étais plus du tout sereine.

Sans me lâcher, il me fit pivoter pour que je sois face à lui, approcha sa tête de la mienne.

« Je suis là. » (Murmura-t-il près de mon oreille.)

Je relevai légèrement la tête, je pris en grande inspiration et sans même me laisser le temps de souffler, il ouvrit la porte sans prendre le temps de frapper.

J'étais toujours à ses côtés, bien qu'il était plus grand que moi, je ne passais pas inaperçue.

« Hey, mais c'est le grand retour du toutou ! »
« Evelynn, tu ne vois pas qu'elle nous a apporté un petit cadeau ? »

La dernière à la chevelure hirsute se rapprocha de William tout en me poussant légèrement mais je tenais fermement la main du SOLDAT.

« Hey le clébard. Il faut partager dans la vie ! »

William m'attira un peu plus à lui et de son autre main il repoussa la jeune femme qui lui faisait du rentre dedans sans aucune gêne.

« Pas intéressé. »
« Alors pourquoi tu es là ? »
« Aka. La ferme ! »
« Tu le laisse me parler sur ce ton ? »
« Voyons voir ce que le toutou a à nous dire plutôt... »

Je fis finalement un pas en avant sans pour autant lâcher la seule personne qui me donnait la force d'être ici.

« On m'a envoyé. »
« Encore ? »
« Il n'y a pas de photos aujourd'hui. Casse toi ! »
« Kai. C'est peut-être qu'un sale clébard. Mais elle est pas aveugle. Elle a bien remarqué qu'il y avait pas de photographe aujourd'hui. »
« Alors pourquoi t'es là !? »
« Vous êtes des chanteuses. Et... Et... »
« Tu la craches ta pastille ! »

La dénommée Evelynn se releva et claqua des doigts, ce qui fait taire les deux autres jeunes femmes qui continuaient de me bombarder de questions pour que je parle.

« Elle est là pour nous rejoindre. »
« Le clébard avec nous ? Hors de question ! »
« Akali. Quand je parle, tu te tais. »

Celle qui donnait l'impression d'être la chef du groupe avait l'air moins agressive que la dernière fois. Ou bien cachait-elle tout simplement son jeu, je ne savais pas ce qu'elle avait en tête.

« Tu sais chanter au moins ? »
« Je n'en ai jamais eu l'occasion. »

Elle me fit signe d'avancer, ce que je fis mais libérai William à contre-cœur. Evelynn fouilla dans quelques papiers posés sur un meuble devant elle et finit par m'en tendre un.

« Chante ça. »

Elle m'indiqua cinq lignes. Ce n'était pas énorme. Je ne comprenais pas comment elle allait pouvoir me dire si je pouvais être capable de quoi que ce soit en seulement quelques mots.

Je jetai un regard aux deux autres jeunes femmes et à William qui me fit un signe de tête pour me faire comprendre que je pouvais le faire, que ça aillait bien se passer, qu'il était toujours là.

Je pris la feuille entre mes mains et lu les phrases une première fois dans ma tête. Puis décidai de me lancer.

« I'll show you what... »

Je fus coupée en entendant la femme à la chevelure verte qui riait fortement.

« Elle chante faux ! »
« C'est bon, elle peut s'en aller ! Elle n'a rien à faire ici. »

Evelynn les regarda chacune à tour de rôle en croisant les bras.

« Sortez. »

Les deux autres chanteuses se regardèrent avant de s'énerver et de lever la voix sur la chef du groupe.

« Tu nous dis de la fermer et maintenant tu nous dis de nous tirer... »
« C'est une blague ? »

William s'avança de quelques pas vers les deux jeunes femmes qui étaient plutôt remontées à présent.

« Je crois que ce qu'elle essaie de vous dire. C'est que vous la déconcentrez. »
« On a rien dit ! »
« Votre présence suffit. Mesdemoiselles... »

William leur fit signe de gentiment sortir de la pièce et referma sur elle, mais lui resta.

« Vous aussi. »
« Je reste avec elle. Si ma présence vous dérange. Tant pis. »
« Moi, j'men tape... Mais elle... »

William et Evelynn me fixèrent, mais mon visage se tourna vers le seul que je voulais voir et me contenta de répondre par la négative de la tête.

Mon garde du corps sourit à Evelynn et se contenta de prendre appui sur le mur, les bras croisés.

« C'est toi qui voit. Mais viens pas pleurer si tu te plantes encore. »

Je plongeai mon regard dans celui de William. Il m'indiqua de prendre une grande inspiration et de souffler lentement ce que je fis en même temps que lui.

« I'll show you what I'm made of »
« Rise to the occasion »
« Got fears, but I face them, oh-oh »
« And I'll show you what I'm made of »
« A heart full of fire, looking at a fighter, oh-oh »


Un long silence après avoir prononcé les derniers mots. Je sentais mon cœur cogner dans ma poitrine. Et je n'arrivais plus à sortir aucun son.

« À retravailler. Mais t'as pas une voix de crécelle. »

Puis elle tourna autour de moi après repris le papier que je tenais toujours entre mes mains.

« Et puis ça va, il y a pire. T'as une jolie plastique. »

J'entendis William étouffer un rire dans son coin alors que je le regardais avec de grands yeux.

« Je vais en parler aux autres, mais travailles ta voix. »

Je compris que mon calvaire avait rapidement pris fin et m'empressai de rejoindre William qui souriait toujours.

Il ouvrit la porte pour que nous puissions partir mais empêcha les deux jeunes femmes mises à la porte plus tôt.

« C'est laquelle qui a jeté le collier ? »
« Moi. Pourquoi ? »

William la regarda et vit à son poignet un bracelet. Il l'arracha en un rien de temps et empêcha la femme à chevelure iroquoise de le reprendre.

« Tu le récupéreras le jour où elle récupèrera son collier... »

La victime de William resta bouche-bée. Et moi aussi par la même occasion, je compris qu'elle n'aurait pas beaucoup de chance de le revoir un jour.

Puis William me poussa délicatement pour nous en aller de cet endroit. Mais lorsque nous fûmes enfin hors du bâtiment, je me retournai vers lui.

« Qu'a-t-elle vous dire en parlant de « plastique » ? »

William souriait toujours, mais il hésita un instant avant de répondre.

« Elle disais que tu étais... Mignonne. »
« Hooooo. »
« Déçue ? »
« Non ! Je ne  comprenais pas. C'est tout. »

Il passa une main derrière mon dos et nous repartîmes vers la station Shinra.


j267.png





_______________________________
Pop Stars Y99t
more_horiz
ET MAINTENANT CA SE TRIPOTE !

Dans 2 semaines, vu le rythme, y'a la section presse people qui parle de toi et de William qui vous vous baladez en vous tenant la main.

Alors, qu'est-ce que j'en ai pensé ? C'était sympa !

J'ai... peut-être eu du mal a savoir ce qu'il foutait là, parce que du coup, t'aurais pu passer pour un gros bébé Very Happy Mais ça a été. Au final, tu fais juste qu'arriver, faire ton truc et repartir mais... Bon, déjà, on te sent moins à l'aise ici, y'a toujours des dialogues et tout. Mais j'ai pas trouvé grande différence entre les deux casse burnes xD

J'avais peur que tu cites une des chansons de KDA, mais ça va. T'as pas pris la seule qu'il fallait pas Very Happy Du coup c'est bien ! Pis au passage, comme ça, j'ai été en écouter une que je connaissais pas. Tiercé quinté plus.

C'est rigolo de voir a quel point Ahri est teuteu quand même xD Y'a un type qui la suit partout, qui la défend toutes les deux secondes, et... E's'doute de rien. C'est marrant. Enfin... je dis ça mais p'tête que je me trompe ! Faudrait que tu nous racontes un peu plus les pensées de ton personnage vis a vis de ça. Qu'est-ce qu'elle pense de lui ? Etc, etc.

En tout cas, toujours dans l'idée ou elle bite que dalle, j'rigole d'avance en pensant au moment où il va tenter de passer a la vitesse supérieure xD Soit il va se prendre le vent de sa vie, soit... bah en tout cas ce sera drôle xD Parce que bon, tu me feras pas croire le contraire ! Là, en imaginant que le studio est pas JUSTE a la sortie du concessionnaire (attention, on aurait tendance à le croire vu ce que t'as écrit à ce sujet), ça veut dire que tu... lui lâches pas la main pendant peut-être une demie heure ? une heure ? En tout cas, jusqu'à ce que tu doives rentrer en cabine !

Là, 1000% le gars il se dit " ouais c'est EZ, j'la pécho la semaine pro' " xD

Enfin ! Ca reste une mission sympa à lire !

Oh, oui... J'voulais pas l'oublier celui là.

"Mais cette fois à Sans Fransokyo."

Si c'est Sans Fransokyo.... C'est... J'trouve pas de blague, mais t'as compris !

Facile : 10 xp, 100 munnies, 2 PS en Symbiose !

_______________________________
Pop Stars Dd736708773db3f50ba2
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum