Kingdom Hearts RPGConnexion
Kingdom Hearts Rpg
Nous sommes quatorze ans après les évènements de Kingdom Hearts 2. En tant d’années, les choses ont considérablement changé. Les dangers d’hier sont des soucis bénins aujourd’hui, et au fil du temps, les héros ont surgi de là où on ne les attendait pas. Ce sont les membres de la lumière qui combattent jour après jour contre les ténèbres.

Ce n’est plus une quête solitaire qui ne concerne que certains élus. C’est une guerre de factions. Chaque groupe est terré dans son quartier général, se fait des ennemis comme des alliés. Vivre dehors est devenu trop dangereux. Être seul est suicidaire. A vous de choisir.

La guerre est imminente... chaque camp s'organise avec cette même certitude pour la bataille.

more_horiz
Les soeurs Arad étaient parties depuis peut-être une bonne demie heure maintenant. Je constatais aisément la différence entre les moments où elles étaient présentes, et les moments où elle s’absentaient. Bien que je sois un adepte du calme, il me fallait reconnaître que la maison semblait vide, et ça même s’il m’arrivait d’échanger quelques mots avec Reno lorsqu’il quittait les écrans de surveillance le temps de se remplir un verre d’eau par exemple.

Assis dans un fauteuil, je levais mon regard de mon gummiphone pour le poser sur des emballages de nourriture qui jonchaient encore la table basse. Nous nous étions fait livrer pour le repas de ce midi, faute d’avoir un réfrigérateur rempli. Cela m’amena à penser que cela faisait longtemps que je n’avais pas fait un peu d’exercice.

Je me levais donc et rejoignis la salle des caméras. Je frappais à la porte et interrompis Reno en pleine discussion avec Rude. Discussion dont le sujet portait sur leurs préférences entre les « gros et petits calibres ». Je toussais, pour m’annoncer, et le Turk aux cheveux décidément mal coiffés se retourna.

Y’a un problème Monsieur ?

Que disent les caméras ?

Vous allez être surpris, dit-il la mine mystérieuse.

Je vais prendre une mine étonnée alors, peut-être même faire un effort sur le ton. Puis je vous demanderai de développer, pour que vous me répondiez qu’il n’y a rien eu.

Il haussa les sourcils.

Si, si il y a un chat qui est rentré dans la cour tout à l’heure. Il était gris.

Un… chat.

Oui, oui. Il a traversé la cour et est ressorti de l’autre côté.

Je ne pris pas la peine de répondre, me contentant de m’éclaircir la gorge.

Cela fait longtemps que je ne vous ai pas vu faire d’exercice, tout les deux. Rejoignez-moi dans la cour.

Sérieux ? Maintenant ?

Je vis Rude commencer à se lever, puis je tournais les talons pour rejoindre la terrasse à l’extérieur. J’enlevais ma veste que je posais sur le dossier d’une chaise de jardin, avant de me retourner vers la baie vitrée et les voir tout les deux la franchir.

J’suis pas chaud pour me taper des séries de pompes, si jamais.

Je me doute bien, pourtant ça ne vous ferait sûrement pas de mal vu tout ce que vous vous êtes enfilés ces derniers temps.

Il soupira avant de se mettre en position. Rude commença à l’imiter, mais je le retins d’un signe de main. Je laissais Reno commencer une petite série avant de l’interrompre, un sourire dessiné sur les lèvres.

A vrai dire, ce n’est pas à ça que je pensais.

Il releva la tête, toujours les mains posées sur le sol avant que je lui indique de se relever.

Il est fort probable que nous ayons à en venir aux mains lors de la soirée d’ouverture de l’Asmodée. Je veux m’assurer que vous soyez prêts.

Donc, je vais devoir tabasser Rude ? Autant aller chercher un gosse à l’école d’à côté, y’aura déjà peut-être un peu plus de résistance, dit-il en souriant à son collègue. Lui, resta stoïque, quoique grimaça. Je devinais son regard noir, derrière ses lunettes de soleil.

Non, vous allez faire équipe tout les deux.

Quoi ? Contre vous ? Euh… vous êtes sûr ? Rude, c’était bien sinon.

Oui, dis-je calmement. Je suis sûr. Approchez, dis-je en l’appelant d’un signe de main.

Bon ben, Rude tu prends la droite moi je-

Il s’interrompit lui même, disparaissant dans un éclair bleuté, ne réapparaissant qu’une fraction de seconde plus tard à quelques centimètres de moi, prêt à me porter un coup à l’estomac. J’attrapais son poignet avec ma main gauche avant de le tirer vers moi et de le percuter d’un coup d’épaule. Profitant de ce court laps de temps pour placer ma jambe derrière la sienne, il trébucha dessus avec le recul du choc et tomba en arrière.

Je me retournais maintenant vers Rude, prêt à me donner un cou de poing dans les cotes. Je lui pris le poignet avec la main droite cette fois-ci, avant de venir soutenir son coude de ma main restante. Je lui pliais le bras et glissais dans son dos pour venir le lui bloquer derrière lui et le repousser en avant. Il fit quelques pas en direction de la piscine mais s’arrêta quelques centimètres avant de tomber à l’eau.

Les deux Turks se repositionnèrent pour me faire face, probablement se préparaient-ils pour leur prochaine charge. Rude prit les devants et me chargea avant de sauter dans ma direction, les deux bras tendus pour m’attraper. Je me saisis d’une chaise rangée en dessous de la table et la tirais pour la mettre sur son chemin avant de m’éloigner. Il aplatit la chaise et la détruisit sous son poids, rejoignant le sol à plat ventre. J’entendis un rire au dessus de moi et n’eus que le temps de lever la tête. C’était Reno qui tentait de m’attaquer par les airs, trahi par sa moquerie envers son collègue.

Je n’eus que le temps de tenter une parade qui échoua. Croisant les bras au niveau de mon visage, je sentis le coup passer dans une ouverture et venir rejoindre ma mâchoire. Je reculais sous l’impact, portant le revers de ma main à ma bouche, vérifiant d’éventuelles traces de sang.


Oh merde. Oui bah, en même temps c’est vous qui avez voulu qu’on… Considérez que c’était pour le Battle Royale, ça !

Je lui ris au nez avant de me remettre en garde. Rude se relevait tout juste mais s’aidait de la table pour se tenir debout. Il n’y avait probablement rien de grave, il en avait vu de plus dures. Ce n’était qu’une question de temps jusqu’à ce qu’il récupère. J’intimais à Reno d’avancer, ce qu’il fit.

D’un bond en avant, il tenta un coup de pied que je parais avant de pivoter sur lui même et d’en tenter un second. J’attrapais sa jambe à ce moment-ci et vins frapper le dessus de son genou, sans intention de le lui briser, puis, j’utilisais l’une de mes jambes pour balayer la seule qui le maintenait debout. Il chuta, et je profitais de ma poigne sur son autre jambe pour le tirer et le pousser à tomber dans la piscine. Une petite vengeance méritée.


Rude, ça ira, dis-je en lui désignant une chaise encore entière. Il s’assit et derrière nous nous pûmes entendre le remous de l’eau. Reno sortit la tête et se rapprocha du bord pour sortir de la piscine tout en protestant.

Non, là par contre ça fait chier, j’suis trempé c’est relou.

Je haussais les épaules, peinant à dissimuler un sourire moqueur.

Tsss… La prochaine fois, c’est vous qui finirez à l’eau.

Permettez-moi d’en douter.

Et devant les deux Arad, me dit-il comme une promesse. Je m’assis et tournais le regard vers Rude.

Pourquoi le préciser ? Qu’y a t-il ?

Rude me regarda, mais ne sut me répondre.

Euh…

Quel mauvais perdant… Allez vous changer, vous allez attraper du mal.

_______________________________
Un peu d'exercice Dd736708773db3f50ba2
more_horiz
Putain mais vous cassez le matériel en plus !

Un moment j’ai cru que t’avais repris le même titre qu’avec le rp où tu fais du sport avec Scarlett, mais en fait c’était « remise en forme ». Enfin, ici on a affaire à toute autre chose, hein.

J’avoue que je l’ai pas vu venir, c’est peut-être con mais j’ai pas pensé que tu pourrais affronter tes deux turks en même temps. Ce que j’aime bien là-dedans c’est que ça te permet d’amener irp le fait que Rufus devient vraiment super fort. Genre, il bat ses deux turks les plus proches, les deux gars qui sont censés le protéger, ça donne une idée de la puissance du gars. Ca remet pas du tout leur raison d’être triviale hein, Rufus a autre chose à faire que veiller sur ses arrières, mais c’est une bonne façon de le situer par rapport à ses hommes, je trouve.

Le seul problème du rp, je te l’ai déjà dit, c’est le fait que tu dises que les deux soeurs Arad sont parties alors qu’il n’y en a qu’une seule. Je pense que ça aurait été con d’envoyer Odile et de faire comme si de rien alors que la veille t’as du la porter pour qu’elle grimpe les escaliers. En ce qui me concerne, je pense qu’elle va rater encore au moins une journée de travail, comme ça tu le sais déjà Very Happy

Les dialogues sont cool, c’est évidemment ce que je préfère. J’aime bien l’humour de Reno, comme toujours, et le fait qu’il cherche à se défiler quand Rufus leur dit de l’affronter. Alors je sais pas si c’est parce qu’il connait la force de son patron, ou c’est parce qu’il veut pas avoir d’ennui si jamais il lui pète le nez mais ouais c’était rigolo.

Puis mine de rien, il fait quand même un petit coup bas, genre il se fait désirer puis boum, en pleine conversation il s’arrête pour lancer une attaque vicieuse. Mais c’était sans compter la vitesse de Rufus ! Je pense effectivement que là où il devait être plus rapide que toi avant, maintenant tu le défonces.

L’entraînement a du sens, c’est sûr que la les probabilités qu’ils perdent le contrôle à de la situation à l’Asmodée sont importantes puis c’est aussi l’occasion de faire un autre genre de mission que « facile, facile, très facile, n… ah non facile ! » Forcément c’est pas le genre de rp que je préfère, mais ça tu le sais déjà. Pourtant c’est bien fichu, ça se lit bien, c’est dynamique. Tu gères les deux adversaires de façon égale au début et j’ai pas l’impression que tu abuses de tes stats. Puis tu prends des coups, tu la joues pas non plus trop invincibles, j’apprécie. Les turks sont pas des branques non plus.

Bref, Reno termine à l’eau, il est blasé ! C’est rigolo, puis la petite remarque sur les soeurs et la réplique de Rufus, j’ai bien aimé. Y’a comme un vent de « provocación » dans l’air !

Normal : 20XP, 240 munnies, 3PS en symbiose
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum