Kingdom Hearts RPGConnexion
Kingdom Hearts Rpg
Nous sommes quatorze ans après les évènements de Kingdom Hearts 2. En tant d’années, les choses ont considérablement changé. Les dangers d’hier sont des soucis bénins aujourd’hui, et au fil du temps, les héros ont surgi de là où on ne les attendait pas. Ce sont les membres de la lumière qui combattent jour après jour contre les ténèbres.

Ce n’est plus une quête solitaire qui ne concerne que certains élus. C’est une guerre de factions. Chaque groupe est terré dans son quartier général, se fait des ennemis comme des alliés. Vivre dehors est devenu trop dangereux. Être seul est suicidaire. A vous de choisir.

La guerre est imminente... chaque camp s'organise avec cette même certitude pour la bataille.

more_horiz

-Qu’est-ce que tu fais ?

Evidemment, c’est Odile. Je me retourne vers elle, l’air réprobateur, cela l’amuse. Elle sait très bien pourquoi je prends ces photos et dans quel but. Elle retourne vers les convives, les bras chargés de plat sur lesquels sont présentés des amuse-gueules. Rapidement, je prends un selfie devant la foule pour prouver que j’y étais bien puis je range mon gummiphone aussi vite. Je doute que Pavani s’en souvienne mais j’ai prétendu ne pas en avoir un, puisque l’on ne peut tricher sur son identité et créer un faux compte sur Gumminow. Le mien étant pratiquement estampillé Shinra, c’était sans doute préférable.

Je me remets ensuite à travailler, à servir les invités en boissons et en gourmandises. Le maître des lieux a été particulièrement clair ce soir, il veut que nous ne lésinions pas sur la boisson. «Que tout le monde soit joyeux et heureux » a-t-il dit. D’ailleurs, cette soirée n’était pas prévue initialement mais il nous a appelée en dernière minute, prétextant une envie subite de faire la fête, nous ne pouvions pas refuser, évidemment. Je ne vois vraiment pas ce qu’il y a de réjouissant, étant donné la situation actuelle. Il doit tout de même se rendre compte qu’il est en train de perdre la face, non ?

Environ vers vingt-trois heures, alors que la trentaine d’invités est de plus en plus bruyante et enthousiaste, une voix se fait remarquer. Elle est un peu plus haute que le reste, mais elle reste incompréhensible dans un premier temps. La voix se répète. Je cherche l’homme des yeux. Les autres personnes présentes commencent à se tourner vers lui, et à se taire. Qu’a-t-il à la fin ?

Au bout d’un moment, il n’y a presque plus qu’un petit bruit de fond, et même Pavani semble tendre l’oreille.

-Pav’, tu peux mettre la télé ? Il vient de se passer un truc grave.

Je suis l’intéressé du regard, ne le quittant pas d’une seconde. Il s’excuse auprès des personnes qui l’entourent, arbore une mine curieuse mais se déplace pour aller chercher sa télécommande dans un meuble. Puis il l’actionne en direction d’une baie vitrée. Un très grand écran sort alors du plafond et s’affiche devant les yeux ébahis des invités et la lumière baisse en intensité graduellement.

Le plupart des gens restent encore muets, se demandant ce qui se passe.

-Quelle chaine ? L’Eclaireur ?
-Non, la chaine locale !

Pavani appuie encore sur un bouton et des images chaotiques, floues, et de mauvaise qualité, apparaissent. Tandis que les gens tout autour demandent ce que c’est, une bande textuelle affiche l’information.

« Explosion et attaque à main armée à l’Estrella, le plus grand hôtel de Costa Del Sol »

Je me retourne immédiatement vers Odile, elle semble stupéfaite, choquée, puis inquiète.

Nous voyons alors ce qui doit être l’entrée de l’hôtel dans un état effrayant. Il n’y a plus de lumière, les fenêtres ont explosé, des impacts de balles sur les murs,  il y a de la fumée et des traces de l’explosion de tous les côtés. On peut aussi remarquer qu’il y a des gens allongés et manifestement blessés. Un homme passe devant l’image, sa tête est recouverte de traces de sang et il semble perdu. L’image se coupe et nous nous retrouvons face à une présentatrice au regard consterné.

-Voici les premières images d’amateurs que nous avons reçues en provenance du lieu où s’est produit la catastrophe.

Elle reprend sa respiration, baisse les yeux un instant puis revient vers la caméra.

-Pour rappel, l’hôtel Estrella appartenant au grand groupe Shinra et situé en plein coeur de Costa, a été attaqué par plusieurs hommes il y a environ 20 minutes. Nous attendons encore des images de nos journalistes mais les images précédentes donnent une idée assez précise de la gravité des faits. Nous ne connaissons pas encore le nombre de morts et de blessés. Les premiers échos parlent de plus de dix personnes tuées sur le coup. Une forte explosion aurait retenti puis des hommes seraient entrés dans le bâtiment et auraient tiré à vue pendant une trentaine de secondes avant de s’échapper.

L’appartement de Pavani est à présent totalement silencieux. Tout le monde attend d’en savoir plus.  La présentatrice appuie sur son oreillette, elle semble déconcentrée par quelque chose.

-On me dit dans l’oreillette que la police vient d’arriver sur les lieux du drame.
-Quoi, seulement ? Mais qu’est-ce qu’ils foutent ?

Un des invités de Pavani vient de s’exclamer. Quelques personnes se retournent vers lui, dont leur hôte.

-Il faut croire que la police est quelque peu désorganisée ces temps-ci, j’ai entendu dire qu’ils ont perdu leur commissaire récemment.
-Je crois avoir entendu qu’ils en on trouvé un nouveau, et pas plus tard qu’hier, il aurait commencé son nouveau poste.

Pavani tend l’oreille, manifestement il ne sait pas pour Schultz. Mais cela n’a pas l’air de l’inquiéter. Pour l’heure, il semble faire semblant d’être aussi surpris que tout le monde, mais Odile et moi savons bien qu’il n’en est rien.

Au moment même où nous venons d’écarter son plus grand allié, une attaque a lieu sur le plus beau joyaux de la Côte, appartenant à son plus grand ennemi ? Il n’y a pas de doute, c’est forcément lui. Je peux presque le sentir frétiller d’enthousiasme.

Quelque chose m’attire vers l’arrière. Je suis tentée de rester pour en savoir plus mais je me rends compte que c’est Odile. Elle  est manifestement choquée, et elle insiste, je décide de la suivre dans l’arrière-cuisine.

-Qu’est-ce qui se passe ?
-Le Président avait un rendez-vous à l’hôtel aujourd’hui.
-Oui, ce matin. Je te rappelle qu’il est revenu entre temps.
-Et s’il y était retourné, ce soir, pour revoir Schultz, et si c’était pour ça que les hommes de Pavani avaient frappé l’hôtel.

Je serre le poignet d’Odile avec insistance, même fort, au point de la voir grimacer.

-Ne gâche pas tout. Tu sais bien que tu ne dois en parler sous aucun prétexte ici.

Je ne sais pas si je suis plus énervée par son manque de discrétion ou son intérêt très mal dissimulé envers mon employeur.

-Lâche-moi. Et appelle-le.
-Non.
-D’accord, je le fais.

Je lui arrache son gummiphone et je le mets dans ma poche. Elle se défend.

-A présent, c’est toi qui n’es pas rationnelle. Arrête tout de suite. S’ils ont attaqué l’Estrella, c’est parce que c’est le symbole de la Shinra à Costa, et c’est tout. Et d’après ce que j’ai pu entendre de la bouche de Pavani, c’est probablement en représailles de la disparition du commissaire.

Ma voix s’est fait très basse, uniquement audible à bout de lèvres.

-Et il a organisé toute cette soirée en dernière minute pour que tout le monde puisse assister à sa victoire devant ses propres yeux. Mais quel cinglé.

Elle serre les dents. Il est évident que les faits la touchent.

-Retournons travailler, il ne faut pas attirer l'attention. Quand nous rentrerons, il sera bien là.

Je l’espère, en tout cas.
more_horiz
Cool cool cool !

J'aurais p'tête du te noter avant de réagir en fait. J'suis con.

Du coup ! Je passe sur le début, j'imagine que ce sera en lien avec ton dernier RP, mais c'bien que tu le prépares un peu.

On en vient à l'élément déclencheur !
Pavani est un gros con, genre le gars il invite tout le monde pour ... se la péter ? Ouais mais il dit pas que c'est lui ? Du coup j'ai pas compris l'intérêt vraiment, mais j'ai cerné l'idée, c'est d'jà pas mal.

Je trouve ça bien comme truc, c'était une bonne idée. Forcément qu'il allait réagir à un moment ou à un autre, on lui a quand même viré un de ses alliés de taille Very Happy DOMMAJ

Mais ouais, j'ai bien aimé comment t'as raconté ça. Raconter l'évenement via le breaking news, parce que ça a l'air d'en être un à la sauce Costa, c'était plutôt sympa. On découvre finalement en même temps que toi le décor déglingué de l'Estrella, que y'a des morts, que ça a complètement chié les minutes auparavant. Ouais. J'me suis assez facilement imaginé la scène, c'était rigolo ! Pis ça va permettre des trucs, et ça c'est bieng !

A l'inverse, je dirais par contre que Pavani... C'pas qu'il joue la comédie, c'est qu'il joue pas tout court. Il dit un truc et basta ? Je mets ça sur le compte du fait qu'c'est pas lui la star du RP, et que tu passes rapidement à autre chose. Genre... Odile Very Happy

Odile qui s'inquiète, c'est méga mignon Very Happy J'aime bien ! D'autant plus que tu fais ressortir son côté "pas pro" ici. Concrètement, elle se monte un film, y'avait peu de chances que Rufus soit sur place à ce moment là. Et pourtant elle est prête à niquer la mission juste pour être sûre qu'il va bien ? Very Happy Pas mal Very Happy

Nan, présenté comme je le fais, ça a l'air con mais en vrai je trouve ça assez cohérent. COmme je le disais justement avant, c'est pas une pro. Le Cygne elle, elle garde son sang froid, mission mission mission, mais c'est vrai qu'Odile est moins ... formée ? Ouais ? J'sais pas si ce serait le terme.

Toujours est-il qu'avec ce RP on s'enfonce encore plus dans le Pavani badguy. J'aime bien aussi Very Happy

Bah d'façon en règle général, le RP était cool. C'pas non plus souvent que je saute sur l'occasion pour réagir, donc déjà de base... ça en dit long, non ?
J'aurais bien aimé en dire plus, mais... bah écoute, c'est bien, c'est bien hein Very Happy Ca me donne envie de voir, 'fin j'ai une petite idée mais, de lire plutôt jusqu'où Pavani peut aller dans le dégueulasse !

Facile : 10 xp, 100 munnies, 2 PS en Magie !


_______________________________
Imprévu mais prévisible Dd736708773db3f50ba2
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum