Kingdom Hearts RPGConnexion
Kingdom Hearts Rpg
Nous sommes quatorze ans après les évènements de Kingdom Hearts 2. En tant d’années, les choses ont considérablement changé. Les dangers d’hier sont des soucis bénins aujourd’hui, et au fil du temps, les héros ont surgi de là où on ne les attendait pas. Ce sont les membres de la lumière qui combattent jour après jour contre les ténèbres.

Ce n’est plus une quête solitaire qui ne concerne que certains élus. C’est une guerre de factions. Chaque groupe est terré dans son quartier général, se fait des ennemis comme des alliés. Vivre dehors est devenu trop dangereux. Être seul est suicidaire. A vous de choisir.

La guerre est imminente... chaque camp s'organise avec cette même certitude pour la bataille.

more_horiz

• Trouver le commanditaire •


Je revins une nouvelle fois à la Coté des Rêves, je devais découvrir ce qui s'était passé, pourquoi et à cause de qui.

Je ne vins pas à m'aventurer une nouvelle fois vers les gardes que j'avais pu voir la dernière fois. Il était inutile de les déranger. Je me souvenais du chemin que j'avais emprunté et puis je pourrais demander mon chemin en plus de mes investigations.

La venelle empruntée et arrivée sur le parvis de la cathédrale. Je regardai à droite, à gauche. Cette fois, j'avais un peu plus de temps pour découvrir ce monde, même si ce n'était pas ma tâche.

Je m'avançais de quelques pas tout en contemplant chaque élément de ce décor inédit à mes yeux. Face à moi, une taverne, je pénétrai à l'intérieur.

« Qu'est ce je vous sers ? »
« Des renseignements. »

Le tavernier pencha légèrement la tête sur le côté mais m'invita à m'assoir au comptoir. À cette distance, l'homme paraissait encore plus grand. Il tenait une chope à la main qu'il était en train d'essuyer avec un morceau de tissu blanc quelques peu taché.

« Vous êtes peut-être au courant d'un petit problème survenu il y a peu. »
« Quel genre de soucis ? »
« Un encombrement de personnes à la station Shinra. »
« Ha ça ! »
« Vous pensiez à un autre problème ? »
« Non. Mais je pensais pas que c'était un problème. »
« C'en était un. Ça n'a peut-être pas duré très longtemps, mais assez pour causer quelques dégâts.  »

Il posa sa chopine sèche pour en prendre une autre et réitérer les mêmes mouvements.

« C'est tout ce que vous vouliez savoir ? »
« Non, ce que je veux savoir, c'est la personne à l'origine de ce bazar. »
« Ça, je sais pas ! Il faut que t'ailles voir ailleurs... »
« Je me doute bien que vous n'alliez pas pouvoir me donner un nom. Mais si vous avez eu vent de quelque chose. »
« Je suis pas une concierge... »
« Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dis. »
« Alors parle. »
« Vous n'avez pas remarqué quelque chose d'inhabituel avant que cet incident se produise ? »
« Dans quel genre ? »
« Peu importe. Quelque chose qui soit sorti de l'ordinaire ? »

Il leva les yeux au ciel avec un air pensif puis me regarda avant de me quitter, je le suivais du regard.

Il s'en alla près d'un client qu'il servit d'une bière avant de revenir me voir.

« Ça peut être vraiment n'importe quoi ? »
« Si ça peut m'être utile, oui. »
« D'ordinaire Yena ne vient qu'une fois de temps en temps grignoter un peu. Mais là, elle est venue cinq fois. »
« Cinq fois !? »
« Oui et sans jamais rien consommer... »

Il avait prononcer ce mot de façon à me faire comprendre que je devais en quelque sorte payer le renseignement.

Je n'avais pas pour habitude de venir dans un établissement comme celui-ci, je regardai partout autour de moi et commandais la même boisson qu'il avait servi plus tôt au client d'à côté. Il fit glisser le verre rempli d'un nectar à la couleur ambre avant de se remettre face à moi, les deux mains posées sur le comptoir.

« Vous parliez d'une certaine Yena. »
« Ha oui, Yena. Elle est venue plusieurs fois et... »

Il s'arrêta et regarda en direction de la porte par laquelle j'étais entrée.

« En parlant du loup... »

Je me retournai vivement pour voir qui était cette personne qui avait chamboulé ses habitudes le temps d'une journée.

Lorsque nos regards se croisèrent elle reparti aussi vite par la porte. Je sautai de mon tabouret et couru vers elle.

« Et votre bière ? »
« Buvez-la. Je n'aime pas ça ! »

Lorsque la porte se referma derrière moi, je la vis traverser la place sur laquelle nous nous trouvions. Je continuai de la suivre, même si je n'avais pas autant d'endurance qu'elle.

Elle se frayait un chemin parmi les passants, sautant par dessus certains stands que je me devais de contourner.

Je fatiguais un peu à lui courir après de la sorte, mais dans cette course effrénée, elle devait sûrement à en avoir marre de se faire courser ainsi et plongea dans une ruelle vide, j'en profitai alors pour retirer un de mes gants, je pensais à quelque chose de fluide, comme une brise et plaquai ma main contre le mur en pierre à mes côtés.

Je sentis à cet instant un vent s'engouffrer dans le chemin que nous venions d'emprunter. Il souffla tout sur son passage et envoyer valser des caisses et autres objets légers dans les sens barrant la route à cette femme qui se stoppa et se retourna me faire face.

Elle était légèrement plus petite que moi, un peu plus forte aussi mais avec une vilaine cicatrice qui partait de son oreille jusqu'à la commissure de ses lèvres.

« C'est quoi ton problème !? » (Aboya-t-elle.)
« C'est plutôt moi qui devrait te demander ça. Pourquoi as-tu fuis à la taverne ? »
« Ça te regarde pas ! »
« Tu as quand même quelque chose à te reprocher. Quoi ? Tu n'as pas payé le tavernier ? »
« Non, pas du tout ! Je recrutais... »

Elle ne termina pas sa phrase et déglutis comprenant qu'elle avait parlé trop vite.

« Tu as trop dis ou pas assez. Maintenant parle ! »

Je la menaçais en envoyant voler de nouveaux cageots près de sa tête par accident, je n'arrivais toujours pas à contrôler totalement la direction...

« Ça va ! Ça va, je vais tout te dire, pas besoin de me défigurer encore plus ! »

Elle avait cru que mon attaque était intentionnellement tournée vers elle, c'était une chance pour moi d'une certaine manière.

« Pourquoi recrutais-tu du monde ? »
« Tu dois bien t'en douter. C'est pour ça que t'as couru après moi ! »
« Dis le ! »
« Je devais créer un blocus à la station. »
« Pourquoi ? »
« Il fallait que je le fasse. C'est tout ! »
« Quelqu'un te l'a ordonné ? »
« Non ! »
« Alors, expliques toi. »
« J'ai tout perdu... »
« Il n'y a aucun rapport... »
« Je travaillais pour la Shinra, dans un autre monde. Je faisais le même travail que ces gens ici. »
« Que s'est-il passé ? »
« Un jour, un voyageur avait un peu trop forcé sur la boisson et en sortant du vaisseau dans lequel il avait voyagé, il s'est attaqué aux personnes présentes autour. J'étais là ce jour-là. Je te laisse deviner la suite. »
« Je crois comprendre ce qui s'est passé. Mais ça ne m'explique toujours pas pourquoi avoir fait ça. Boycotter la station de la Cité de Rêves. Tu l'as dis toi même, tu travaillai dans un autre monde. »
« J'ai été viré ! »
« Par qui ? »
« À ton avis, le président lui-même ! »
« Je ne crois pas que ce soit possible. Crois-tu vraiment qu'il se serait déplacé en personne ou signer une missive pour t'ordonner de quitter la compagnie ? Ils ont toujours besoin de personnes travaillant pour eux.»

Elle resta silencieuse, pensive. J'en profitai pour une rajouter une couche.

« Qui t'as donc demandé de partir ? »
« C'est... C'était un de mes collègues... »

Elle avait presque murmuré ses mots, elle comprenait qu'elle s'était faite fourvoyer.

« Pourquoi ici ? »
« Je n'étais pas connu de la Shinra dans ce monde. Je savais comment ils travaillaient, je savais tout d'eux. Mais ici, à leur yeux, je n'étais qu'une inconnue parmi tant d'autres. Je voulais juste ralentir le trafic, leur faire perdre de l'argent, même si ce que j'ai perdu ce jour là, n'était rien comparé à ce court laps de temps. »

Je commençai à faire demi-tour mais elle m'interpella une dernière fois.

« Vous ne m'arrêtez pas !? »
« Non, car tu vas rentrer avec moi et raconter ton histoire une nouvelle fois. »

Je me tus et repartis avec cette Yena à mes côtés pour le quartier général où j'allais pouvoir leur apporter le coupable de cet acte.


j267.png





_______________________________
Trouver le commanditaire Y99t
more_horiz
Emeute à la station, suite et fin !

Donc ouais, complètement la suite des opérations ! Ahri revient sur place et va enquêter un peu sur l'extérieur. Et forcément, comme dans tout bon jeu de rôle, qu'est-ce qu'on fait ... ? On va à la taverne !

J'ai trouvé ça rigolo. C'est tellement, tellement dans l'air du truc qu'aller à la taverne est jamais une idée con. Je vais pas expliquer le principe du tavernier, son histoire, sa légende, mais ouais... C'est un archétype de personnage ultra récurrent ^^

Donc tu discutes avec, il te fait le coup du "par contre tu prends une conso", j'ai été tavernier en quelque sorte, j'comprends que ce qui l'intéresse soit évidemment son chiffre, hein Very Happy Puis... il te lâche des infos comme ça ? Ma foi pourquoi pas. Après tout c'pas tout les taverniers qui sont alliés avec la rebellion locale etc ! Visiblement, le gars, tout ce qui l'intéresse c'est de faire son beurre. Ca se tient ! C'est là qu'on peut se demander, "pourquoi on chercher toujours la petite bête", "pourquoi ça doit toujours être compliqué". Ça fait réfléchir Very Happy

Et puis y'a la meuf. Comme dans ton bon flic à beverly hills, tu sais pourquoi c'est elle la fautive ! Parce qu'elle se barre en courant dès qu'elle te voit. Ça incrimine de ouf. Course poursuite sans les sirènes, sans les klaxons, et sans bagnole qui renverse des cagettes de légumes, et v'là que tu la bloques dans la ruelle. Y'a un gimmick ! Dès que tu dis que tu vas retirer ton gant, on sait que ça va chier !

Et j'ai raison, parce qu'elle est à deux doigts de se prendre une caisse sur la gueule. Putain, heureusement que non sinon tu l'aurais assomée direct, interrogatoire interrompu, bavure policière xD Mais ça va ! Tu nous expliques sa cicatrice, tu nous expliques un peu son passé tu lui inventes une histoire et c'est cool ! J'suis content.

Mais ! J'ai le pourquoi, j'ai le comment, mais il me manque un truc. Y'a une réponse à laquelle tu réponds pas, et c'est dommage. C'est : pourquoi les gens l'ont suivie ? Si c'est juste une meuf en colère, y'en a plein qui auraient pu lui dire "ouais c'est ton problème, ballec". Tout comme y'en a qui auraient pu en profiter pour faire entendre leur mécontentement vis a vis de la Shinra hein ^^ Mais ouais, du coup, je m'interroge !

En dehors de ça, pour parler de façon plus globale, c'était cool. Je t'ai pas aidée, j't'ai laissée gérer ton p'tit truc et t'en as fait quelque chose de sympa ! J'vois même qu'il y a de moins en moins de fautes, que tes phrases ne se perdent plus trop en sens. Toujours une amélioration !

Normal : 20 xp, 200 munnies, 3 PS en... Vitesse !

_______________________________
Trouver le commanditaire Dd736708773db3f50ba2
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum