Kingdom Hearts RPGConnexion
Kingdom Hearts Rpg
Nous sommes quatorze ans après les évènements de Kingdom Hearts 2. En tant d’années, les choses ont considérablement changé. Les dangers d’hier sont des soucis bénins aujourd’hui, et au fil du temps, les héros ont surgi de là où on ne les attendait pas. Ce sont les membres de la lumière qui combattent jour après jour contre les ténèbres.

Ce n’est plus une quête solitaire qui ne concerne que certains élus. C’est une guerre de factions. Chaque groupe est terré dans son quartier général, se fait des ennemis comme des alliés. Vivre dehors est devenu trop dangereux. Être seul est suicidaire. A vous de choisir.

La guerre est imminente... chaque camp s'organise avec cette même certitude pour la bataille.

more_horiz

• Montre ce que tu as dans le ventre •


Je suis dans le vaisseau-mère de la compagnie Shin-Ra. Je reste bouche-bée par l'impressionnant bâtiment. Une grand pièce s'étend devant moi, il y a de chaque côté de la pièce une rangée d'ordinateurs, certains postes de travail sont occupés et d'autres libres.

Je m'avance un peu plus et vois en face de moi, un énorme écran qui affiche trois écrans, je ne comprends absolument rien à ce qui est écris sur les écrans. Peut-être des comptes rendus de missions où quelque chose qui comptent faire à l'avenir.

Continuant de regarder tout ce qu'il y avait autour de moi, une main se posant sur mon épaule me ramène sur terre.

« Est-ce que je peux vous aider ? »

Une femme qui a l'air plus âgée que moi. La trentaine, peut-être un peu plus... Ou moins. elle a des cheveux courts et roux plaqués vers l'arrière de sa tête. Elle porte de petites lunettes rondes qui ont tendance à retomber sur l'arête de son nez, ses yeux son d'un bleu très clair.

« Je vous ai posé une question ! »
« Ho, heu. Oui. Pardon. On m'a dit que je devais me rendre à une sorte d'entraînement. »
« Ahriana ? »
« Oui, c'est moi. »
« Parfait ! Suivez-moi. Je suis l'agent instructeur pour vous et d'autres soldats aujourd'hui. »

Elle commence à partir et je la suis de très près. elle marche d'un pas décidé et les bras croisés derrière son dos.

Je continue de regarder partout autour de moi, l'architecture de cet endroit est quelque chose de très épuré et moderne. Le tout est de couleur grise, très chromé. Si j'avais eu le temps de m'attarder sur chaque élément, j'aurai pu y passer des heures, tellement tout était à l'opposé de ce que j'avais connu dans mon village.

Nous arrivâmes dans une autre salle, tout aussi grande que la première dans laquelle j'avais aperçu le sergent instructeur.

À présent nous nous trouvons entourées d'autres personnes, hommes comme femmes, qui ont l'air d'avoir aussi tous plus ou moins le même âge que moi. Je ne reconnais personne. En même temps, la seule personne que je connaisse dans ce monde est le soldat qui m'avait accompagné lors de ma mission au Colisée de l'Olympe.

Peut-être avait-il autre chose à faire me disais-je, mais voir un visage familier m'aurait peut-être fais moins peur. Je savais ce que je devais faire aujourd'hui, mais j'avais peur de ce qui pouvait se passer à cause de cette magie incontrôlable.

Le sergent instructeur ordonna à tout le monde de se mettre par deux, nous avions donc un partenaire pour notre entraînement du jour et je me retrouvais avec un jeune femme. Elle est légèrement plus grande que moi, porte un uniforme, on dirait presque un homme, elle ne porte aucun accessoire qui la rend féminine tout comme moi à cause de ma tenue, que tout le monde regarde étrangement, comme si je n'avais rien à faire ici. Ils me prendraient presque pour une bête de foire que ce serait la même chose.

Le sergent instructeur commença à nous expliquer ce que nous allions faire. Une prise basique d'auto-défense.

Mon binôme s'approcha de moi pour que je fasse l'exercice avec elle, mais bien évidemment, comme je l'imaginais je n'avais pas sa force et je me fis mettre au tapis en moins de deux secondes, l'exercice était raté pour moi, et notre professeur ne mis pas longtemps à me le faire remarquer et nous demanda de recommencer encore et encore jusqu'à ce que je réussisse à tenir debout mais que mon « adversaire », elle n'avait pas l'air de souffrir autant que moi.

Alors que je me retrouvais une nouvelle fois à terre, la personne qui faisait équipe avec moi, se pencha pour m'aider à me relever.

« Ça va ? »
« Oui. »
« Tu n'as pas l'air d'être du genre très physique. Pourquoi on t'en envoyé là ? »
Je n'eu pas le temps de répondre que le sergent instructeur vint nous rejoindre.

« Vous comptez rester au sol toute la journée ? »

Je me relevai tant bien que mal avec l'aide de ma comparse d'un jour.

« On voulait voir de quoi je suis capable. »
« De ce que je vois, pour l'instant vous n'êtes capable de rien. »

Déçue, je me contente de tortiller mes doigts toujours gantés et de regarder mes pieds.

« En fait, je sais faire quelque chose, mais je ne sais absolument pas le maitriser... » (Murmurai-je.)

Je relevai doucement la tête et vis que les deux femmes me regardaient toujours, mais le chef instructeur avec un peu plus de questionnement dans son regard.

« C'est à dire ? Vous êtes quoi ? Une sorte de monstre ? »

Je la regardais, repensant à ce que je m'étais dis un peu plus tôt, je n'étais donc vraiment que ça à leurs yeux, un animal.

« Dis nous de quoi tu es capable. Même si tu ne sais pas le gérer. C'est quoi au juste ? »
« Je suis capable de tout détruire depuis que j'ai... » Je réfléchis un instant avant de continuer, il était hors de question que je leur parle pour le moment ce qui m'était arrivé à mon village. « Depuis que j'ai quitté mon village. Je ne sais pas quel « miracle » si on peut appeler ça ainsi, je touche quelque chose... »
« Et bien montrez-nous ! » (Ordonna le sergent chef)

Alors que je commençais à retirer mes gants, je m'arrêtais brutalement pour regarder de nouveau la femme autoritaire.

« Comme je vous l'ai dis, si je touche quelque chose, ça se détruit. Vous n'avez pas peur que j'abime le vaisseau ou pire encore, blesser quelqu'un ? »

Le sergent instructeur se contenta de hocher la tête avant de s'éclipser et de nous retrouver quelques minutes plus tard avec en sa possession divers objets qui avaient l'air totalement inutile, elle les jeta à mes pieds et me regarda en levant un sourcil, comme pour me dire « vas-y, lance toi. ».

Je me mis à déglutir bruyamment avant de retirer mes gants puis avec un de mes pieds maintenant que mes mains étaient libres, je fis deux petits tas avec ces objets sans valeurs.

Je me penchai au dessus du premier et posais mes mains à quelques centimètres.

« Vous en êtes sûre ? »
« Maintenant ! »

Elle avait crié, ce qui avait forcé chaque autre binôme à s'arrêter et à se rapprocher de nous pour voir ce qui était en train de se dérouler.

Lorsque mes mains entrèrent en contact avec les premiers morceaux de papiers tout chiffonnés et quelques babioles, tout pris feu en un instant. Je me reculai tout en trébuchant.

« Je vous l'avais dis !  »

Le sergent instructeur s'écarta et revint une nouvelle fois, mais cette fois avec un extincteur et éteignit le brasier qui avait pris vie en quelques secondes.

« Encore ! »

Elle ramena l'autre petit tas que j'avais crée un peu plus tôt devant moi.

« Quoi ?  »
« Je vous ai donné un ordre ! »

Je n'étais pas habituée à ce que l'on me crie dessus et me contenta d'obéir. De nouvelles flammes apparurent sur l'amas de choses à mes pieds.

Je voyais les flammes danser, mais aucune réaction d'éteindre le brasier comme elle avait fait plus tôt.

« Encore ! »
« Mais ça ne vous suffit pas ?  »
« Vous avez dis ne pas savoir le contrôler, montrez ce que vous avez dans le ventre ! »

N'aimant pas cette sensation, mes parents n'avaient jamais osé lever la voix sur moi, je sentais mon cœur battre à la chamade dans ma poitrine, je me relevai légèrement pour être à genoux face à ce feu et commençais à rapprocher mes mains, mais sans avoir le temps de le toucher, les flammes s'intensifièrent.

La sensation de chaleur près de moi, commençaient à créer quelques gouttes sur mon front et me piquaient légèrement les yeux.

La femme dont plus qu'autoritaire continuait de m'ordonner à attiser ce feu. Mais je ne faisais que ressentir cette chaleur, je n'en pouvais plus. Je fermai les yeux tout en laissant mes mains près du brasier, je ne voulais qu'une chose que la température baisse. Et sans ouvrir les yeux, ce que j'avais désiré, cela s'était réalisé.

Je rouvris les yeux, pensant que quelqu'un s'était dévoué pour éteindre ce feu. Mais ce n'était pas le cas, c'était moi. Je ne créais plus du feu. Ce dernier s'éteignait petit à petit. De la glace naissait à cet endroit.

Je respirais de plus en plus fort ne comprenant absolument pas ce qui se passait.

« Comme quoi, il n'y a pas que le feu que vous arrivez à créer. »

Je relevai les yeux vers elle ne comprenant toujours pas ce qui se passait tout en éloignant mes mains de cet amas méconnaissable.

« Il ne vous reste plus qu'à continuer à vous entrainer et je ne sais pas pourquoi, j'ai comme l'impression que vous avez d'autres capacités. »

Il n'y avait plus qu'un tas de cendres encore fumant. Je m'empressai de remettre mes gants avant de me relever.

Tout le petit monde autour de nous fini par s'écarter et je vis à cet instant un visage que je reconnaissais et retrouvai un semblant de rythme cardiaque normal.

« Billy ? »
« Et bien, tu es... »
« Un monstre, je sais...  »
« J'allais dire particulière, mais si tu préfères monstre... »
« Non !  »

Je séchai les quelques larmes qui avaient coulé sur mes joues.

« Mais que fais-tu ici ? »
« Tu n'as donc pas écouté ce que je t'ai dis. On travaille au même endroit. »
« Tu n'étais pas là, pourtant tout à l'heure. »
« J'avais quelque chose à faire et j'ai vu tout un petit monde. J'ai fais mon curieux et tu connais la suite... »

Je retrouvai le sourire, il avait réussi en l'espace de quelques secondes à me trouver moins nulle et un tout petit moins monstrueuse. Il ne me regardait pas de la même manière que toutes les autres personnes présentes jusqu'à maintenant.

« Je n'ai pas vu tout ce qui s'est passé. Mais j'en déduis que c'est pour ça que tu as toujours des gants. »
« Oui... Désolée de ne pas l'avoir dis lorsque tu étais à mes côtés au Colisée de l'Olympe. » (Dis-je en baissant la tête.)

Il se baissa pour pour que son visage soit dans mon angle de vue.

« Deviens plus forte. Mentalement je veux dire. Tu pourrais devenir très puissante. Il vaudrait mieux t'avoir comme allié plutôt qu'en ennemi. »

Je me mis à rigoler et relevais la tête. Le bazar que j'avais créée était toujours là et m'en approchai pour pouvoir le ramasser.

« Laissez-ça ! Quelqu'un s'en occupera. Mais entrainez-vous, vous pouvez faire bien plus, j'en suis sûre. En attendant ça, rentrez maintenant.»

J'obéissais une nouvelle fois à cette femme. Remerciais Billy d'un sourire pour la compassion qu'il avait contrairement au sergent-instructeur et m'en alla de cette pièce où j'avais quelque peu semé le désordre.


j267.png





_______________________________
Montre ce que tu as dans le ventre Y99t
more_horiz
Eh beh ! T'es motivée c'est cool !

Sans plus de cérémonie, je vais rentrer direct dans la notation. J'ai plusieurs choses à dire !

A nouveau, j'ai été surpris de la taille. Je vais évidemment pas te dire que j'en attends autant à chaque fois, mais c'est quand même vachement bien. Je dirais que t'as l'air plutôt à l'aise avec ton personnage et ça, même si tu viens juste de le démarrer. C'est plutôt prometteur Very Happy

A nouveau, tu te sers de la mission (pas très passionnante) que je t'ai donnée pour en faire quelque chose de plus ambitieux. Donc, oui, en soi tu ne fais que t'entrainer, on pourrait dire ça. Mais moi j'suis pas d'accord. Y'a plus que de l'entraînement, y'a vraiment un cheminement clair et tout. C'est à dire qu'au départ, tu nous présentes les lieux, commence l'entraînement et... forcément tu n'as pas beaucoup de force ou de défense, donc tu galères. C'est quelque chose que j'aime bien ; tu respectes tes stats ! Et mine de rien... c'est pas donné à tout le monde non plus !

Donc tu te fais pousser à faire plus, encore plus... Ton personnage à des doutes, n'aime pas/n'a pas été habitué à l'autorité... J'adhère parce que ça permet de continuer à créer la psychée de ton personnage ! Je trouve d'ailleurs qu'en deux RP, on en apprend déjà un peu plus que lors de ta fiche. Donc... ouais, j'suis content. Continue comme ça, dévoile la nous au fur et a mesure du temps, ça ne peut être qu'intéressant Very Happy Puis la Shinra étant ce qu'elle est, ton grade n'étant pas très très haut... Forcément qu'elle recevra des ordres et que ce genre de schéma viendra à se reproduire. Je trouve ça intéressant de la voir évoluer, gravir les grades et peu à peu s'affranchir, devoir rendre des comptes à de moins en moins de personnes !

Et puis on à le retour de Billy ! El famoso !

Billy qui est... ton point de repère mine de rien. C'est la première personne que tu as connu, avec ce qu'il se passe et la peur du jugement des autres, c'est cool de le revoir pour te rassurer, ce genre de trucs... Moi je suis sûr qu'il deviendra un de tes potes ! Après tu fais ce que tu veux effectivement, mais je trouve que leur début d'amitié, de collèguisme plutôt... bah il est sympa et, lui aussi prometteur !

J'ai fait l'éloge de ton RP. Je vais maintenant passer au point négatif ! Beh oui, il faut bien Very Happy

Pour ton prochain RP, il faudrait que tu fasses un truc ! Il faudrait juste que tu fasses une relecture, à haute voix si t'en as la possibilité. Pourquoi ? Parce que c'est dommage de "gâcher" ton écrit avec des petites phrases qui perdent leur sens. Ça m'a pas empêché de comprendre ce que tu écrivais hein, mais des fois ta phrase est un chouia bancale, elle perd de son sens et c'est quand même ballot !

C'est pas toutes les deux phrases non plus hein, donc voilà. Mais j'me dis que ça peut-être cool. C'est juste de l'inattention, ça se voit. Peut-être que t'es coupée dans ton écriture en plein milieu de la phrase, j'sais pas. Mais en tout cas ce serait une explication super plausible. Je vais te mettre un exemple, pour vraiment illustrer ce que je veux dire.

" La femme dont plus qu'autoritaire continuait de m'ordonner à attiser ce feu. Mais je ne faisais que ressentir cette chaleur, je n'en pouvais plus. "

Tu vois le "dont" j'sais pas d'où il sort par exemple Very Happy J'pense que t'as voulu écrire autre chose, que tu t'es ravisée et que t'as pas tout effacé Very Happy C'est pas grave du tout, mais justement je t'encourage à y faire attention !

Sinon, j'te le redis, je suis plutôt content de ce que j'ai lu ! J'ai hâte de voir la suite de tes aventures !

Très facile : 5 xp, 50 munnies, 1 PS en Magie, évidemment !

_______________________________
Montre ce que tu as dans le ventre Dd736708773db3f50ba2
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum