Kingdom Hearts RPGConnexion
Kingdom Hearts Rpg
Nous sommes quatorze ans après les évènements de Kingdom Hearts 2. En tant d’années, les choses ont considérablement changé. Les dangers d’hier sont des soucis bénins aujourd’hui, et au fil du temps, les héros ont surgi de là où on ne les attendait pas. Ce sont les membres de la lumière qui combattent jour après jour contre les ténèbres.

Ce n’est plus une quête solitaire qui ne concerne que certains élus. C’est une guerre de factions. Chaque groupe est terré dans son quartier général, se fait des ennemis comme des alliés. Vivre dehors est devenu trop dangereux. Être seul est suicidaire. A vous de choisir.

La guerre est imminente... chaque camp s'organise avec cette même certitude pour la bataille.

more_horiz
(Suite de ce rp)

Je suis chez elle. Certains donneraient tout pour être à ma place, installé sur ce lit. Boa a insisté pour qu'on aille dans un lieu plus tranquille, loin des oreilles indiscrètes des autres gardes noirs ou de celle de Garet. Depuis que Jack me les a refilés comme équipe pour me surveiller, j'ai rarement eu de véritable moment seul avec elle et je préfère encore que ça reste ainsi. Elle s’approche de moi et me pousse pour me contraindre en position allongée. Avec les informations qu’elle détient, je suis à sa merci. J’ai pas d’autre choix que de me laisser faire. Elle sourit d’un air satisfait, puis me rejoint, bloquant toute voie de retraite de ses bras.

- Qu… Qu’est-ce que tu me veux ?

Je détourne le regard, refusant l’idée même de lui accorder toute l’attention qu’elle veut obtenir depuis le début. Évidemment, elle ne l’entend pas de cette oreille. Elle déboutonne ma chemise et son visage s’approche près. Beaucoup trop près du mien. Je grimace de dégoût, comprenant que cette conne compte bien profiter de la situation pour jouer son pitoyable jeu de charme. J’hésite une nouvelle fois à sauter le pas et l’agresser. Mais je finis par fermer les yeux avec résignation, obtempérant sans céder à l’ennemi.

- A ton avis ?

Je ressens une chaleur au niveau de ma poitrine. Je rouvre les yeux, baisse la tête et le regard. Sa main s’est illuminée d’un éclat sombre. Son visage ne cesse de s’approcher encore du mien. Je me sens humilié, contraint de réagir car il est simplement hors de question que je finisse comme la montagne de gars qu’elle a déjà amené ici. Mais qu’est-ce que je peux encore faire à cet instant ? Cette fourbe cachait bien son jeu. Elle est capable de magie, tout comme moi.

- Réponds-moi et regarde-moi, quand je te pose une question. A moins que tu ne préfères que j’aille plus loin ?
- Va te faire foutre.

Malgré sa menace, je tente de me débattre, mais elle m’immobilise un bras. Du second, je tente de repousser son visage. Je ressens quelque chose s’infiltrer en moi à l’instant même où j’effectue mon geste. Elle se redresse et cesse de me toucher, se contentant d’observer l’expression de mon visage d’un air satisfait. Je me sens tout drôle. Qu’est-ce qu’elle vient de me faire ?

- T’es mignon quand tu te débats.
- Ferme-la !
- Tu n’es pas en position de négocier quoi que ce soit. Avec tout ce que j’ai sur toi, tu m’appartiens, maintenant.
- T’es vraiment qu’une tordue !
- Venant de ta bouche, c’est fort, dit-elle d’un air faussement blessé.

Elle marque une pause, puis se penche vers un tiroir de sa table de chevet qu’elle ouvre. Elle en tire une corde, puis me ligote les mains. Je me laisse faire, n’en ai plus véritablement le choix. Je sais pas ce qu’elle m’a jeté comme sortilège, mais je préfère rien risquer. Puis elle reprend simplement là où elle en était. Son visage parcourt les quelques centimètres qui nous séparaient encore, puis ses lèvres se joignent aux miennes.

Ma tête tente de reculer, en vain, bloqué par le matelas qui lui fait obstacle. Mes doigts serrent les draps avec autant de vigueur qu’ils le peuvent en étant ainsi entravés. Je ne peux que fermer les paupières et subir avec dégoût. Je suis humilié comme jamais. Je me sens faible, démuni, vulnérable et j’ai horreur de cette sensation. Je déteste ne pas avoir le contrôle. En cet instant, je ne suis rien de plus que son objet. Elle finit par se reculer légèrement et s’amuser de l’expression de mon visage.

- Désormais, tu obéiras à tous mes ordres. Si tu ne coopères pas assez, tu devras répondre de tes actes à Jack et je balancerai la perle que Garet a filmé sur le GummiNow.
- Sale…
- Silence.

Elle pose son index sur mes lèvres. Je commence à avoir mal, la fusille du regard, puis lui crache dessus. Je… je vais la buter. Elle s’est prise pour qui au juste ? C’est pas cette pauvre merde qui va me commander. Il est hors de question que je me soumette à plus faible que moi !

Une brutale gifle au visage.

- Je crois que tu n’as pas bien compris…

Elle sort son gummiphone de sa poche. Comprenant de quoi il en retourne, je tente de me dissimuler comme je peux, évidemment bien vite stoppé par elle et… elle prend une photo.

- Si tu te calme pas vite, je commence par envoyer cette photo à tout mon répertoire. Tu ne voudrais tout de même pas que ta… faiblesse soit exposée aux autres.
- Je vais te buter !
- On sait tous les deux que tu ne le feras pas. Qui sait ce que Jack pourrait choisir comme prochaine sanction sordide en découvrant ce qu’il en est…

Je lui fais pas le plaisir de lui répondre, mais je comprends bien que je suis dans l’impasse. Cette folle se fout carrément de ma gueule, mais elle a raison. Je suis à sa merci. Quoi que je décide de faire pour lui résister, je devrai en subir les conséquences après. Je vais être obligé de coopérer jusqu’à trouver une porte de sortie, un moyen d’inverser le rapport de force.

- Tu dois commencer à le sentir, non ? Je t’ai empoisonné. Tu vas lentement souffrir durant les prochaines heures… jusqu’à ce que mort s’en suive. Du moins, si je ne te donne pas d’antidote.

Elle est complètement malade ma parole ! Elle est vraiment en train de tester une toxine magique sur moi ? Elle semble pas avoir incanté quelque chose de spécialement compliqué. Je doute que son sortilège soit mortel. Mais dans le doute, je hoche la tête. Je vais simplement faire genre de coopérer.

- Maintenant, tu vas répondre à ma question… Qui est la personne que t’as fait rentrer dans le manoir ?
- Lenore.

J’ai pas trouvé de meilleur réponse plausible. Je veux la mener sur une fausse piste, mais dans tous les cas je suis obligé de lui donner le nom d’un ennemi du groupe si je veux qu’elle me croit ne serait-ce qu’un instant. Seul souci : si elle vérifie quoi que ce soit, elle va forcément se rendre compte que mon accompagnant… était un homme et non une femme.

- Et qu’est-ce qu’elle est revenue faire ici, au juste ? Elle a disparu depuis un moment. N’essaie même pas de me faire gober qu’elle est encore sous l’emprise de Death.
- Elle l’est plus. Elle échafaude un plan pour l’éliminer une bonne fois pour toutes.

Je bluffe comme jamais. Je cherche à gagner du temps et surtout, à la mener en bateau à son insu. Si cette connasse est aussi ambitieuse que je le crois, elle va forcément marcher dans le piège. Elle va forcément chercher à en savoir plus et rafler sa part du gâteau. Dans quel cas… il suffira que je lui dise que je sais presque rien et que je lui transmettrai les détails dès que je les aurai. Et donc, je pourrais peut-être me servir d’elle grâce à ce gros mensonge et renverser la situation actuelle.

- Tu vas m’expliquer en détails ce que tu sais, Ku-ro. Et ensuite… nous pourrons reprendre où nous en étions.
more_horiz
Je t'avoue que... avec touts les rps assez intriqués les uns dans les autres que tu fais, j'ai parfois du mal à suivre ! Parce que je lis tout ça dans le désordre avec de sacrés intervalles par moment. Le problème ne vient pas spécialement de toi, ici, ça vient surtout de mon manque d'assiduité sur le suivi. Genre... Boa, je crois savoir qui c'est, c'est la meuf sexy qui fait du chantage à Kuro façon maitresse SM. Et je sais qu'elle est très belle, très bien gaulée mais... je saurais assez peu te dire à quoi elle ressemble, finalement.

Au final... Boa fait chanter Kuro et c'est à moitié sexy... peut-être plus qu'à moitié d'ailleurs ! Kuro devient un homme à la dure hein ? C'est dans la lignée du reste que j'ai pu lire sur Boa et... bon. Je vais te faire croire que ton style est incroyablement sexy, la situation l'est -bon, faut avoir une tendance SM hein... ce qui est peut-être mon cas...- mais voilà, tu le décris suffisement bien pour que ça passe.

C'est... mine de rien, très adulte dans le propos, plus que ce dont ça peut avoir l'air à la première lecture. Alors, c'est glissant, faut... faut vraiment dosé ça et pas y allez avec les gros sabots. Un peu de subtilité, un peu de... finesse, par moment... ? Je ne te dis pas que j'aime pas, j'aime bien même mais... c'est glissant, voilà, faut faire un peu gaffe.
Et je ne te dis pas ça parce que je suis puritain ! Juste que, par moment, tu... tu frôles un peu avec la fanfic, tu vois... ? Et je te parie que la prochaine fois, je te dirais que tu n'y vas pas assez fort. Voilà, c'est pas simple d'écrire sur ces choses là "bien".

Allez, tu écris mieux que ça mais fait attention. Par contre... j'ai quand même envie de voir la suite et l'évolution du truc, ça m'intérèsse. Je note ça facile.

Facile : 10 points d'expérience + 100 munnies + 2 PS en psychisme.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum