Kingdom Hearts RPGConnexion
Kingdom Hearts Rpg
Nous sommes quatorze ans après les évènements de Kingdom Hearts 2. En tant d’années, les choses ont considérablement changé. Les dangers d’hier sont des soucis bénins aujourd’hui, et au fil du temps, les héros ont surgi de là où on ne les attendait pas. Ce sont les membres de la lumière qui combattent jour après jour contre les ténèbres.

Ce n’est plus une quête solitaire qui ne concerne que certains élus. C’est une guerre de factions. Chaque groupe est terré dans son quartier général, se fait des ennemis comme des alliés. Vivre dehors est devenu trop dangereux. Être seul est suicidaire. A vous de choisir.

La guerre est imminente... chaque camp s'organise avec cette même certitude pour la bataille.

more_horiz
- Pourquoi tu m’as suivi ?

On est de retour à la Cité du Crépuscule. Amber nous a évidemment lâché la grappe dès lors que le pilote l’a menée au Domaine Enchanté sur le chemin. Une demande que j’ai trouvé particulièrement chelou, mais j’ai pas plus réussi à lui arracher des informations à ce sujet que sur le reste. Je vous cache quand même pas mon soulagement. Franchement, à un moment, j’en pouvais juste plus. Tout est plus ou moins de retour à la normale.

Nos couleurs sont revenues. Je m’inquiète un peu de ce qui m’attend une fois que je reviendrai au manoir, mais j’aviserai. Pour l’heure, on vient d’arriver chez moi. Ludwig et les frères Marto, éliminés eux aussi, nous y attendent depuis notre départ. Ils avaient refusé de nous suivre pour ne pas être des poids.

- Petit maître, je..
- Je parle pas aux lâcheurs.

Bowser Jr n’adresse même pas un regard à son sbire. Avec un dédain puéril, l’enfant se contente de sauter dans mon lit et de récupérer son gummiphone qu’il avait laissé près de là. Je sors déjà le mien et m’approche de lui, prêt à remettre ça et lui flanquer une nouvelle raclée aux mini-jeux de Classic Kingdom. Cependant, le gamin se lève et se dirige déjà vers la porte de sortie. Je vois. Il m’a suivi uniquement pour récupérer ses affaires. Notre dernière défaite doit l’avoir déçu. Et puis, au fond, même si j’aimerais trop qu’il le fasse, il a aucune raison de rester ici. Je le retiendrai pas.

- Je vais faire un tour.
- Attendez !

Ludwig se place entre son prince et la porte en écartant les bras. Il semble bien décidé à lui barrer la route, mais je comprends pas vraiment pourquoi. Ils ont certes tous accepté de conclure une alliance avec moi à l’origine, mais ils l’ont tous fait dans leur propre intérêt. Je me faisais aucune illusion, moi. Même si j’étais parvenu à tenir jusqu’au bout, ils auraient fini par se retourner contre moi. En vrai, même dans ce cas, je serais sûrement ressorti perdant du Battle-Royale. Ils se seraient unis et j’aurais eu aucune chance face à eux, à un contre quatre.

- Vous devez rentrer avec nous, maintenant.
- Le jeu a assez duré, revenez fissa…
- Sans vous, ce serait la cata !
- De quel droit vous vous permettez de me donner des ordres ? Et puis d’abord, c’est votre faute si on en est arrivés là !
- Soyez raisonnable…

L’enfant s’impatiente et charge témérairement avec rage la tortue aux cheveux bleus qui dresse sa baguette. Le Koopa envoie une forme géométrique sur son souverain qui se retrouve projeté contre une de mes armoires. Les piquants de sa carapace se plantent dans le bois et y laissent de beaux trous. L’assaut est assez bruyant. Ça m'étonnerait pas qu’on vienne d’attirer l’attention des voisins. Je fronce les sourcils et je me précipite entre mon pote et ce connard qui vient de le trahir comme si de rien était. Sa baguette s’illumine tandis que je brandis mon flingue et l’en menace.

- Il est libre de ses décisions. Laissez-le partir, dis-je avec mépris.
- Non, il n’est pas conscient des conséquences de ses actes. Sans nous, des bugs finiront par survenir. Si on ne rentre pas, les autres…
- Je m’en fiche, répond avec l’enfant énergique. C’est qu’une excuse. Tu sais très bien qu’on peut me remplacer.
- Vous avez trois secondes pour vous barrer de chez moi.

Des formes géométriques s’échappent un instant de l’arme de mon adversaire, signe qu’il a terminé de charger son sort. Une boule de feu fuse dans ma direction au moment où j’appuie sur la gâchette. Les flammes me rongent la main et me font râler de douleur, me désarmant. Quant à l’agresseur, celui-ci a eu de la chance : un lancer de marteau précis de ses alliés a dévié la munition. Je me masse la main qui souffre de sa brûlure. Ces connards auraient mieux fait de m’obéir tant qu’il en était temps. Pourtant, ils s’en tiennent pas là.

- Non, on a besoin de vous. Vous n’êtes pas remplaçable. Vous êtes un important Mini-Boss du jeu et un ami inestimable !
- Que dalle ! Vous m’avez lâché. Même avant, même en dehors des heures d'ouverture vous ne jouiez jamais avec moi. Ça fait des années que je tiens ma place dans mon niveau secret. C’est à peine si deux joueurs sont arrivés jusqu’à moi. Je m’ennuyais à mourir et vous n’en aviez rien à faire !
- Je sais bien tout ça ! C’est pour ça que je vous ai laissé faire ce que vous souhaitiez pendant tout ce mois. J’ai veillé sur vous, mais c’est fini. Rentrons. Il n’y a aucun rôle qui vous convienne mieux que…

Une sphère de vent le coupe dans sa tirade, faisant faire un vol plané à son sceptre. En réaction, le second frère Marto m’empêche de ramasser mon arme grâce à un lancer de marteau bien visé. Le choc perturbe mon centre de gravité, si bien que je me retrouve à m’effondrer sur ma table. Mon bras la percute et renverse une bonne partie de mon matos : des carnets, des crayons, un chapeau et même un poignard. Je serre les dents et tente de me relever dès que je peux, mais je galère un peu, encore sonné par la chute.

- Si. Ma place est ici. Je passerai peut-être vous voir, mais je ne rentrerai pas, un point c’est tout ! Je ne me suis jamais senti aussi vivant que ce mois de Février. J’ai vécu une aventure incroyable avec mon nouveau super coupain. J’ai enfin pu vivre pleinement dans mon rôle et je ne vous laisserai pas tout foutre en l’air !
- C’est vrai ? Je souris à pleine dents en me relevant, encore un peu confus. Tu veux vraiment rester ici ?
- Ouais, je veux rester à la Coalition Noire, avec toi !
- Puisque vous ne souhaitez pas entendre raison… je raconterai tout à votre père.
- Eh bien raconte tout à mon papounet, il sera fier de moi !
- C’est ce que nous verrons.

Le trio quitte enfin mon appartement en claquant la porte. il y a un léger instant de silence durant lequel on se regarde, puis on éclate tous les deux de rire. Après tout ce qui s’est passé, la manière dont Ross m’a laissé seul sans un mot, je suis juste trop content que Bowser Jr souhaite me suivre malgré tout. On s’est beaucoup amusé ensemble, dans les instants calmes comme lors des compliqués. Ce mois m’a quand même prouvé une nouvelle fois à quel point il est important de savoir bien s’entourer si jamais je veux devenir un jour un dirigeant convenable.
more_horiz
Ah ! J'aime bien.

Tu le sais, je suis un grand fan de Bowser Jr., il est trop précieux pour ce monde de brute. Qui plus est, il a une bonne dynamique avec Kuro et j'ai tout particulièrement aimé la relation ici.

"J’ai vécu une aventure incroyable avec mon nouveau super coupain."

Sérieux... j'ai trouvé ça touchant. La réaction de Kuro aussi, ça rend ces méchants là attachants. Tu a déjà montrer savoir faire du glauque, du dérangeant, du sérieux et du lourd mais couplé avec des ambiances plus légères, c'est au top. Petit détail cependant : "je ne vous laisserai pas tout foutre en l’air !"

Je ne pense pas qu'on gagne à rendre Bowser Jr. vulgaire, genre, pas du tout. Ca casse un peu l'aura du perso pour moi.

Puis... mine de rien, ça nous tease un truc bien sympa avec l'arrivée de son papa, je crois ? Bref !

Je note ça facile, ça m'a bien plus.

Facile : 10 points d'expérience + 100 munnies + 2 PS en Psychisme.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum