Kingdom Hearts RPGConnexion
Kingdom Hearts Rpg
Nous sommes quatorze ans après les évènements de Kingdom Hearts 2. En tant d’années, les choses ont considérablement changé. Les dangers d’hier sont des soucis bénins aujourd’hui, et au fil du temps, les héros ont surgi de là où on ne les attendait pas. Ce sont les membres de la lumière qui combattent jour après jour contre les ténèbres.

Ce n’est plus une quête solitaire qui ne concerne que certains élus. C’est une guerre de factions. Chaque groupe est terré dans son quartier général, se fait des ennemis comme des alliés. Vivre dehors est devenu trop dangereux. Être seul est suicidaire. A vous de choisir.

La guerre est imminente... chaque camp s'organise avec cette même certitude pour la bataille.

more_horiz
Retour à la réalité depuis plus d’une semaine. Retour à mon bureau où les aiguilles jouaient une course sans fin. Je m’étais replongé avec facilité dans mon travail, mais force était de constater que le frisson ressenti lors du mois dernier me manquait. Toutes ces années loin de la terre m’avaient presque fait oublier ce qu’était de vivre, ce qu’était la peur, l’adrénaline… toutes ces choses si opposées à ma vie de bureaucrate. Et pourtant, la compagnie avait besoin de moi. Cette pause générale d’un mois s’était fait ressentir jusqu’au moindre boulon du vaisseau-mère.

J’avais reçu Deusericus plus tôt dans la matinée. Je lui avais demandé un rapport sur les SOLDATs, des informations quant à leurs position dans le classement final du Battle Royale. Une sorte d’évaluation en quelque sorte. Il en était ressorti que les troisièmes classe, en dépit de leurs capacités au combat, s’étaient retrouvés pour la plupart au dessus de premières et deuxième classes. Ceux-ci avaient compensé par une vision plus réfléchie des choses, plus générale, et certains d’entre-eux s’apprêtait à subir un transfert d’unité, pour rejoindre quelque chose qui, peut-être, leur correspondrait mieux.

Enfin… mon dernier rendez-vous de la matinée m’attendait. Une petite visite dans le département scientifique s’était imposée après dix heures pour constater l’avancée de nos projets. J’étais dans l’ascenseur pour remonter jusqu’à l’étage soixante-dix, lorsque Scarlett me joignit par gummiphone.



ScarlettMonsieur, Veld est déjà arrivé. Dois-je le faire patienter en attendant votre retour ?

MoiNon, vous pouvez déjà le faire entrer. Apportez lui un thé noir, sans sucre.

ScarlettDois-je préparer un café ?

MoiS’il vous plaît.



L’ascenseur s’ouvrit, et je remis mon gummiphone dans ma poche, traversant le couloir qui me menait à mon bureau. Je m’arrêtai quelques secondes au bureau de Scarlett avant de prendre un dossier laissé là pour moi, puis passai la porte de mon bureau. Veld était debout, derrière mon bureau, à fixer l’espace depuis la baie vitrée qui me faisait habituellement dos.

Toujours en avance à ce que je vois, lancé-je avec un sourire.

Ah, te voilà.

Il s’avança et nous nous fîmes une accolade amicale.

Assieds-toi. Scarlett ne devrait pas tarder, t’as t-elle proposé quelque chose ?

A vrai dire, je ne lui en ai pas laissé le temps.

La porte s’ouvrit et Scarlett entra. Elle posa les deux boissons chaudes sur mon bureau avant de se redresser et d’attendre ses instructions.

Vous pouvez nous laisser. Ne faites entrer personne, j’aimerais ne pas être dérangé.

Elle hocha la tête avant de quitter les lieux. Je désignai un siège à mon ami avant de prendre place dans le mien de l’autre côté de mon bureau. Je pris ma tasse, en bus une gorgée avant de fouiller dans mon tiroir et de sortir une petite boite en bois contenant des cigares. Je la lui tendis, il s’en saisit d’un dont il déchira le bout avant de le porter à sa bouche et de sortir de sa poche un briquet à essence. Il l’alluma et je fis de même.

Qu’est-ce que je peux faire pour toi ? C’est rare que tu viennes me voir.

Veld était un homme d’une cinquantaine d’années. Je l’avais toujours vu dans son costume noir, semblable à celui des Turks, et pour cause, il s’agissait du premier Turk ayant rejoint la Shinra. Au départ, il n’était que le garde du corps de feu mon père, puis… la start-up devint rapidement l’entreprise que je continuais de faire évoluer aujourd’hui, avec son lot de magouilles, de concurrence déloyale et tout ce qu’il est juste de penser d’une entreprise en pleine croissance. Ne pouvant être partout à la fois, mon père décida de créer les Turks sur le modèle de Veld, une unité d’agents agissant dans l’ombre pour le compte de la compagnie, assurant sa pérennité peu importe les moyens engagés. Il était loin le temps où sa seule mission était d’assurer la sécurité de l’ancien président, maintenant il était chargé de m’épauler dans la coordination des Turks. Etant un des plus anciens membres de la compagnie, et l’un des plus fidèles, il était l’une de ces rares personnes possédant mon plus grand respect.

La question n’est pas de savoir ce que tu peux faire pour moi, Rufus. Non, je suis venu te proposer une nouvelle tête.

Je haussai un sourcil, non pas par surprise mais par intérêt. Une telle proposition de sa part méritait toujours une attention toute particulière.

Dis m’en plus, dis-je avalant une nouvelle gorgée.

Costa del Sol. Pendant le Battle Royale, d’ailleurs je te présente mes félicitations, un homme là-bas s’est particulièrement bien débrouillé en dépit des conditions dans lequel il à du travailler.

Je n’ai rien vu d’exceptionnel à Costa del Sol, à part peut-être cette femme qui a éliminé Rude et Mid, mais rien de plus.

Elena t’as parlé de La Plage, non ?

Le petit groupe qui s’était barricadé dans un hôtel ? Oui, elle m’en a parlé.

Petit groupe… ils étaient quand même une trentaine, d’après les rapports. Eh bien, l’homme dont je te parle s’en est occupé, seul. Ça lui a pris deux jours, mais il a réussi à les faire tomber. Et pourtant la place était bien gardée.

Pourquoi ne l’ai-je pas vu dans la serre alors ?

Il s’est fait avoir par la zone. On pense qu’il était trop occupé par son siège qu’il en a oublié le rétrécissement de la zone de jeu.

C’est un peu idiot, tu ne penses pas ? Tu crois vraiment qu-

Excuse-moi, je te coupe mais, tu te doutes bien que j’ai analysé son parcours autant qu’il me l’était possible avant de venir te voir. Le problème est qu’il était au service d’Ulberto Pavani un magnat de l’immobilier. Avant que le jeu ne commence, il avait été affecté par nos bureaux à la protection de cet homme. Sauf que c’est un véritable idiot, et qu’il a abusé de sa position pour s’octroyer la protection de ce jeune homme pendant le Battle Royale. Ils s’étaient retranchés dans un hôtel avec d’autres hommes de la Shinra et il leur faisait faire n’importe quoi. Ils ne faisaient qu’obéir à ses ordres. Ils se sont fait attaquer, la plupart dont Ulberto ont été éliminés, et le jeune s’est enfui pour continuer son Battle Royale.

C’est un de nos employés donc ?

J’ai vérifié son profil, il colle. Pas de famille, pas de petite amie, il sait se battre, il sait réfléchir. Il n’y a aucune raison qu’il refuse.

Tu sais ce qui arrivera s’il refuse.

Oui, c’est pour ça que je suis confiant. Il est toujours à Costa del Sol, c’est là-bas qu’il habite de toutes façons. Voilà ma proposition, t’en fais ce que tu veux, me dit-il en tirant les dernières bouffées restantes sur son cigare avant de l’écraser dans le cendrier posé sur le bureau. Si tu n’es toujours pas convaincu, tu peux toujours regarder ça.

Il plongea la main dans sa poche avant d’en retirer un stockage de données. Il me le tendit, et je lui pris non sans laisser échapper un grognement. Evidemment, Veld m’en tirait un portrait plutôt flatteur, mais je devais m’assurer de ses qualités potentielles en tant que futur Turk. Cette fois-ci, il ne s’agissait pas d’un enfant des rues que l’on entraînait à penser comme nous le souhaitions. Il s’agissait d’un adulte, ayant déjà ses pensées, ses opinions, ses états d’âmes… Bien sûr, il existait d’autres Turks n’ayant pas suivi le même parcours que les autres, mais la plupart de nos essais s’étaient soldés par un échec. Le cas Marble, un Turk ayant tenté de nous trahir, me laissait toujours un goût amer dans la bouche.

Je branchai le périphérique dans mon bureau, et une projection de l’enregistrement vidéo nous apparut. On y voyait l’aspirant Turk prendre d’assaut cet hôtel fortifié dont nous parlions plus tôt, usant tour à tour de son arme à feu et d’explosifs.


Il les a faits lui même, commenta t-il.

Je restai silencieux, le menton posé sur mes mains jointes en face de la projection. Notre homme tirait avec précision, et s’était même révélé savoir se servir d’armes plus basiques. L’environnement lui était profitable.

D’accord, mais savoir combattre n’est pas la principale qualité requise pour un Turk. Sait-il au moins réfléchir ?

Tu vas voir.

Nous poursuivons le visionnage. Effectivement, je lui reconnaissais quelques prises de décisions ingénieuses, une rapidité de réflexion certaine. Veld avait clairement révisé son sujet.

Et tu me dis qu’il a le profil ?dis-je, écrasant à mon tour mon cigare.

Oui, c’est pas un gamin ramassé entre deux poubelles. Je me suis un peu renseigné sur lui, je dirais qu’il n’y a rien qui l’empêche d’accepter. Et si jamais il refuse… bon…

Le problème n’est pas tant qu’il accepte ou qu’il refuse. Le problème c’est sur le long terme. Comprends ma réticence.

Si ce n’est que ça, je le surveillerai de près. Tu peux me faire confiance là-dessus je pense, non ?

Bon… eh bien, vraisemblablement, nous avons gagné une petite visite à Costa del Sol. Comment s’appelle t-il, déjà ?

Tseng.


_______________________________
Nouvelle recrue Dd736708773db3f50ba2
more_horiz
Du coup, t’as raté l’occasion de le recruter quand t’étais à Costal del Sol, mais finalement, je trouve que t’as bien rattrapé le coup. Moi c’est un rp de Rufus comme je les aime. A la fois très classe, très « discussion d’hommes de pouvoir », et à la fois plus d’égal à égal comme tu en vois finalement assez peu avec ce personnage. Je sais bien que ça doit être rébarbatif pour toi de ne pouvoir faire que ça, des rencontres avec des pnjs et des pjs dans ton bureau, mais moi c’est quand même une ambiance dont je profite à chaque fois.

Déjà j’aime beaucoup l’ajout de ce nouveau pnj, non seulement parce que le personnage est assez intéressant, genre déjà il est vieux, ça change, c’est un peu un genre de figure paternelle, enfin vaguement, si je ne m’abuse. Mais aussi parce que justement, tu parles un peu de l’avant Rufus, du temps de son père, et je pense que ça pourrait vraiment être un truc sympa à aborder en rp. Ouais, moi j’aimerais bien que tu développes un peu l’histoire de ton entreprise et tout ça, que tu te l’appropries. C’est quand même une thématique assez importante dans le jeu de base, je crois ? Donc je me dis que ça pourrait être cool d’en savoir plus. Enfin, je dis ça…

Ah et sinon, pareil, tu nous parles de l’histoire des turks, comment ils sont nés, et clairement, ça, ça m’intéresse vachement. Je me dis qu’il y a tellement de raisons de refaire apparaître ce monsieur un de ces jours. Ah et aussi l’histoire de Marble, ça m’a intriguée. Je sais pas si ça a déjà été abordé en rp mais je suis curieuse ! Ouais je pense qu’il y a tellement de choses périphériques à développer autour de ton personnage et de son entreprise, que ce soit en tant que Rufus ou via les minis.

Bon et sinon, le sujet principal de cet exploit, cela reste évidemment Tseng. Je ne sais pas si c’est toi qui es à l’origine de sa précédente affectation avec le mafieux mais j’ai bien aimé que tu nous le positionnes un peu sérieusement, même si en tant que tel c’était pas nécessaire, bah c’est un plus. Tu ne nous as pas juste dit « ouais voilà le gars il a tué plein de gens dans un hotel youpie, recrutons-le ».

Puis merde t’as parlé de Vesper comme challenger un peu sérieux, voilà, la messe est dite. C’est évidemment le meilleur rp de mars.

Ah et ça m’a fait rire de voir que Scarlett et Rufus se parlaient via gummiphone. Je me suis dit « ouais le gummiphone se propage vraiment comme l’outil de communication de base ».C’est un peu surprenant quand t’y penses parce que la Shinra avait son propre système de communication, mais tellement logique en fait, non ? Je veux dire, un moment donné, faut se plier à l’avis général ^^.

• TRÈS FACILE : 6 points d'expérience + 60 munnies + 1 PS en symbiose si je ne m’abuse !
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum