Kingdom Hearts RPGConnexion
Kingdom Hearts Rpg
Nous sommes quatorze ans après les évènements de Kingdom Hearts 2. En tant d’années, les choses ont considérablement changé. Les dangers d’hier sont des soucis bénins aujourd’hui, et au fil du temps, les héros ont surgi de là où on ne les attendait pas. Ce sont les membres de la lumière qui combattent jour après jour contre les ténèbres.

Ce n’est plus une quête solitaire qui ne concerne que certains élus. C’est une guerre de factions. Chaque groupe est terré dans son quartier général, se fait des ennemis comme des alliés. Vivre dehors est devenu trop dangereux. Être seul est suicidaire. A vous de choisir.

La guerre est imminente... chaque camp s'organise avec cette même certitude pour la bataille.

more_horiz
Mon oreillette grésille. Plus d’une heure après le départ d’Elena, il semblerait que nous ayons enfin de ses nouvelles. Je me relève et porte l’index à mon oreille, appuyant sur le bouton. La zone où elle se trouve semble prise d’assaut par ce qui me semblerait être une véritable armée.

J’écoute.

Je viens au rapport, Monsieur le Président. Mid et moi avons traversé une bonne partie de la ville.

Racontez-moi.

Le premier quartier est en proie à une invasion de sans-coeurs. Il semblent avoir été invoqués, comme la vouivre que nous avons abattue au repaire. Je ne saurais pas dire qui les contrôle… du moins essaie de les contrôler. Mais si le responsable voulait faire du premier quartier une zone de guerre, on peut dire qu’il a plutôt bien réussi son coup.

Un membre de la coalition noire peut-être ?

Aucune idée. Il pourrait très bien s’agir d’un mercenaire, d’un errant ou bien d’un consul. Je continue ?

S’il vous plaît.

Il n’y a plus rien à faire dans le deuxième quartier. Les flammes dévorent tout sur leur passage. J’ai cru comprendre que l’incendie à démarré sur le toit de l’église. Il s’est rapidement propagé sur les bâtiments tout autour. L’hôtel brûle à petit feu, le reste des bâtiments ne sont plus que des cendres et des vieilles charpentes calcinées. S’y déplacer serait du suicide.

Le deuxième quartier était pourtant une valeur sûre. Sa forme de cuve permettait de tenir un siège assez facilement depuis les toits, ce qui couplé au fait qu’il était la principale liaison entre deux autres quartiers en aurait fait une destination de choix. Je pinçais les lèvres.

Troisième ?


Enormément de corps jonchent les rues. Les lumières de la ville sont toutes bousillées, sans l’ombre d’un doute à cause des nombreuses batailles qui s’y sont déroulées. La maisonnette à proximité du passage menant au deuxième quartier à les fenêtres brisées, mais un petit groupe de survivants s’y est retranché. Pour ce qui est du quatrième quartier…

Attendez. Vous me dites qu’il y a beaucoup de corps. Y a t-il encore beaucoup de joueurs ?

Je dirais que oui. Les grandes batailles improvisées ont cessé. La plupart des survivants restants sont des petits groupes retranchés dans les bâtiments ou sur les hauteurs. Il y a encore quelques groupes mobiles qui s’amusent à les déloger, mais ce sont des batailles qui s’éternisent dans le temps. Comprenez que la situation est calme, jusqu’à ce qu’un conflit éclate et que les joueurs convergent tous vers ce point.

Je vois. Reprenez ?

Donc, il était impossible de mettre le nez dehors sans se risquer à un tir de sniper. Il nous faudrait définir d’un chemin à prendre. Un chemin étudié, réfléchi, limitant au maximum la traversée de zones de conflits ouverts.

Le quatrième quartier est relativement calme. Un groupe s’est retranché dans un genre de colisée. Il n’y a personne a proximité de la place de la fontaine, par contre les ruelles sont bondées. De vous à moi, il est inutile de s’y aventurer. Pour ce qui est du cinquième quartier, j’ai l’impression qu’il n’a pas ou peu été visité. Il s’agit d’un grand arboretum, mais les verrières sont encore en bon état, de même que les plantes. Objectivement c’est un bel endroit, mais difficile à défendre, ne serait-ce que pour ce plafond en verre, rendant toute attaque aérienne innarrêtable.

Je vous remercie, Elena. Continuez et faites nous une mise à jour dès que vous le pouvez. Je veux être au courant de la moindre phase de calme.

Reçu. Elena, terminé.

La situation en tournait pas à notre avantage. Bien qu’il fut encore trop tôt pour y songer, il nous faudrait bien contribuer à la réduction du nombre de joueurs à un moment ou à un autre sans quoi nous resterions bloqués plusieurs jours dans cette grotte humide. De nouveaux tirs résonnèrent dans la cave sans que le moindre contact ne soit annoncé. Je vis au loin deux silhouettes chuter au sol. Au moins, ici, nous étions relativement en sécurité.

Ce n’est pas parce qu’il ne passe pas grand chose que vous devez en oublier les procédures. Sur chaque contact, je veux tout le monde sur le coup, vous n’êtes pas à l’abri de rater votre tir. Agir en solo pourrait nous faire perdre un précieux temps, l’ennemi pourrait s’enfuir et revenir mieux préparé… ou plus nombreux.



_______________________________
Rapport de situation Dd736708773db3f50ba2
more_horiz
D’après le titre du prochain rp, on est pas à l’abri qu’il se passe des trucs un peu plus cho dans le prochain rp ! Pour l’heure, revenons à celui-ci.

En tout cas c’est cool parce qu’on a déjà plus de matière à évaluer. Le contenu du rp se focalise principalement sur le dialogue entre Rufus et Elena. On comprend que Rufus commence sérieusement à se demander comment ils vont pouvoir sortir de là et quel serait le meilleur itinéraire.

C’est vrai qu’en réfléchissant mes rps je procédais un peu de la même manière, genre, je regardais les différents quartiers et je choisissais celui qui me semblait le moins périlleux. D’ailleurs, je crois pas qu’il était prévu de base que l’arboretum serait le lieu où se déroulerait la phase finale, je crois que ça s’est décidé parce que c’était l’endroit où il s’était passé le moins de choses.

Bref ! C’était cool de pouvoir lire ça au moment où le rp a été posté, parce que ça me permettait de savoir quoi se passait où, et aussi maintenant parce que du coup je peux à peu près voir où nous en sommes des hostilités. Ça permet aussi un peu de voir apparaître la personnalité d’Elena, même si on est sur du contenu très factuel. Simple et efficace, je crois que ça correspond assez bien au personnage, non ?

Je pense qu’on peut dire que je m’embrouille définitivement avec la géographie du quartier. Le premier quartier, ok, le deuxième, c’est la place, le troisième je m’en souviens plus, le quatrième, vaguement. Et du coup j’avais déjà bugué là dessus je crois mais le délire du colisée, ça existe vraiment ça ? Si ça se trouve on a déjà répondu à cette question mais je parviens pas à enregistrer l’information. Very Happy

Mais donc voilà, le rp est cool, dans le style, les dialogues sont bien, mais aussi dans toutes les petites infirmations qu’on peut y trouver. Du genre quand Rufus pose la question sur la proportion de gens encore saturés, c’est plutôt intéressant, ça leur (l’équipe) permet aussi de se rendre compte que le combat est encore loin d’être gagné. Eh oui il n’est que 8h01 !

Ah et finalement, la petite conclusion où tes turks font un peu de la merde, genre sont pas assez vigilants et tu les recardes, c’est cool. Assez logiquement, après autant de temps passé à ne pas faire grand-chose, c’est cool qu’ils soient moins attentifs, qu’ils commencent à être déconcentrés, et tu rebondis là dessus, donc je suis contente. Ca rappelle aussi le fait que bon, okay ils sont badass mais ils commettent aussi des erreurs, ils ont des faiblesses, et tout ce qui suit !

Voilà, forcément je rebondis sur de petites choses mais je pense que tu comprends !

Facile : 10XP, 120 munnies, 2PS en défense
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum