Kingdom Hearts RPGConnexion
Kingdom Hearts Rpg
Nous sommes quatorze ans après les évènements de Kingdom Hearts 2. En tant d’années, les choses ont considérablement changé. Les dangers d’hier sont des soucis bénins aujourd’hui, et au fil du temps, les héros ont surgi de là où on ne les attendait pas. Ce sont les membres de la lumière qui combattent jour après jour contre les ténèbres.

Ce n’est plus une quête solitaire qui ne concerne que certains élus. C’est une guerre de factions. Chaque groupe est terré dans son quartier général, se fait des ennemis comme des alliés. Vivre dehors est devenu trop dangereux. Être seul est suicidaire. A vous de choisir.

La guerre est imminente... chaque camp s'organise avec cette même certitude pour la bataille.

more_horiz
Le temps passe, lentement. Je m’attends à ce qu’une escouade de joueurs armés jusqu’aux dents débarque à tout moment et pourtant… il n’en est rien. Je reçois régulièrement des rapports des différents binômes qui me signalent… qu’il n’y a effectivement rien à signaler. Je soupire. Assis par terre, adossé à l’un des murs du bâtiment je jette un regard sur les Turks qui m’entourent. Ils ne sont plus concentrés qu’à la défense de notre fort de fortune. Leurs armes sont rivées sur l’entrée de la grotte, leurs doigts n’ayant plus qu’à resserrer sur la gâchette de leurs armes en cas d’intrusion.

Les minutes s’écoulent, puis je vois Maur porter le doigt à son oreillette. Il termine la transmission et se tourne vers moi, plus par réflexe puisque je suis aussi équipé d’une oreillette.


D’après Balto, contact dans trente secondes. L’un de ses drones a repéré une troupe de jeunes armés de pistolets. Ils viennent dans notre direction.

Je porte le doigt à mon oreille avant de donner mes ordres.

Equipe secondaire, visez la tête.

Je me relève, passe la tête par la fenêtre et vois des ombres danser sur la paroi rocheuse de l’entrée. Elles grossissent, jusqu’à ce que ce soient des silhouettes qui arrivent dans notre champ de vision.

Contact.

J’entends trois coups de feux partir et résonner dans toute la caverne. Les quatre silhouettes tombent sur les genoux, avant de s’écrouler face contre terre.

Ah pas mal ! C’est qui la collate ?

Je crois que c’est moi !

Oui, je pense aussi. Moi j’ai raté mon second tir.

Bien joué !

On se concentre s’il vous plaît. Balto ?

Je n’ai plus rien pour l’instant, je vous tiens informés.

Je me réinstalle, et regarde l’heure sur mon gummiphone. Il est minuit dix-huit. Cela signifie que la plupart des participants ne sont pas encore arrivés, ce qui donne une idée de la marge de progression du chaos qui régnera bientôt sur ce monde. Aussitôt réapparu, aussitôt transformé en arène où l’entièreté des habitants de ce monde se voient forcés de combattre. A croire que le sort s’acharne sur ceux ayant survécu à la destruction de leurs mondes.

J’ouvre le canon de mon arme, peut-être pour la cinquième fois depuis que nous sommes arrivés, et vérifie son chargement. La pire chose qui pourrait m’arriver serait de me retrouver à sec au moment où je ne peux définitivement plus me le permettre.



Contact.


Déjà ? Balto t’es sûr de toi ?

Oui, oui. On dirait une famille. Ils sont cinq. Je devine qu’il s’agit du père, de la mère, deux gosses, mais ils n’ont pas l’air désaturés, j’imagine que le dernier doit être un ami, ou un oncle.

Supprimez-les, dis-je accompagnant mes paroles d’un geste de la main.

Cette fois, pas d’ombres dansantes, juste deux silhouettes qui viennent vers nous en sautillant. J’entends deux tirs et vois les deux corps tomber au sol juste après. Une autre forme arrive en courant et se penche sur l’un des deux enfants. Un troisième tir part et vient se loger en plein dans la tête de la mère de famille à en juger par le mouvement de recul de son corps maintenant désaturé. Les ombres des deux autres personnes se stoppent sur le mur de roche, puis disparaissent en se hâtant.

Balto, où sont-ils ?

Ils viennent de quitter la grotte, ils sont repartis vers le deuxième quartier.

Bien.

_______________________________
Tirs de supression Dd736708773db3f50ba2
more_horiz
Bon, je pense qu’assez logiquement, on peut s’attendre à ce que les rps de cette journée soit pas les plus consistants de la création. Là, il est minuit, et bon, clairement je peux comprendre que dès que départ tu cherches à t’économiser.

Alors oui, évidemment, ça va être un peu compliqué de te sortir des mega belles notations à chaque fois, je suis… humaine, je verrai ce que j’ai à dire !

C’est un rp sympa, pas particulièrement stressant, plutôt genre « merde alors, on se fait déjà chier ? » puis c’est interrompu par deux tentatives d’attaques, très rapidement écartées.

Il y a quand même l’une ou l’autre petites choses sympas à signaler. Déjà, ça rejoint un peu ce que je disais. Autant, Rufus a l’air de prendre la chose très au sérieux, mais pas genre, c’est dramatique si je perds, non. Plutôt genre, il est dans l’instant, il réfléchit à ce qu’il faut faire, quels sont les choix les plus judicieux. Alors que les turks, bah ils s’amusent en fait, genre la moindre opportunité pour « jouer » est bonne à prendre, même si on parle de tirer dans la tête des gens (ouioui je sais que c’est pour du faux, tg).

D’ailleurs, c’est peut-être ce qui me manque dans toute ta participation avec Rufus. J’ai à présent un regard presque global et récent dessus, et je pense pouvoir dire qu’à aucun moment tu ne parles vraiment de ce que cette victoire peut lui amener. Genre, je pense que pas mal de personnages ont parlé ou exprimé d’une façon ou d’une autre leurs motivations à gagner ou à se battre, mais je me souviens pas des tiennes.

Pour certains c’était le fric, les récompenses, mais clairement ça peut pas être ça pour toi. D’autres c’était la célébrité, le fait d’être reconnu comme une véritable menace, pareil, t’as pas besoin de célébrité. Je ne pense pas qu’on va aussi loin dans un tel délire (genre… on gagne pas quoi) si on n’est pas un tant soit peu motivé, et je pense que Rufus l’était. Je veux dire, il aurait très bien pu décider de se faire buter volontairement et de profiter du temps qui lui était imparti pour faire des trucs pour la Shinra, genre… réaliser un projet pendant que le monde est en train de cramer. Je sais pas hein. Mais du coup, moi je me dis qu’il en a forcément des motivations, du genre, montrer la force de la Shinra, et la sienne par la même occasion. C’était pas juste parce que toi, en tant que joueur irl, tu voulais gagner avec Rufus, ça avait aussi du sens rp.

Finalement, peut-être le moment où tu en parles le plus c’est dans le touuut dernier rp, quand tu gagnes, mais je ne vais probablement pas le noter, donc. Voilà, ne vois pas ça comme une critique, plutôt comme « j’adore ce que t’as fait et ça aurait pu être sympa d’en savoir un peu plus sur ce qui le poussait autant à jouer le jeu ».

Sinon, voilà, le rp est bien, dans sa simplicité. Les turks interagissent ensemble, sont limite un peu dissipés, et Rufus les recadre, c’est toujours rigolo. Limite on les imaginerait presque hausser les sourcils dans leur coin quand ils se font réprimander. Ouais, j’aime bien ce côté limite mi-machine-à-tuer mi-ados, qu’ils ont par moment.

N’empêche, c’est con, la famille de 3 adultes deux enfants, qui a réussi à survivre jusqu’au jour 28 et les gosses qui se font tuer… si bêtement xD.

J’ai hésité pour la difficulté mais bon, ce sont les turks qui font surtout le boulot :

Facile : 10XP, 120 munnies, 2PS en vitesse
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum