Kingdom Hearts RPGConnexion
Kingdom Hearts Rpg
Nous sommes quatorze ans après les évènements de Kingdom Hearts 2. En tant d’années, les choses ont considérablement changé. Les dangers d’hier sont des soucis bénins aujourd’hui, et au fil du temps, les héros ont surgi de là où on ne les attendait pas. Ce sont les membres de la lumière qui combattent jour après jour contre les ténèbres.

Ce n’est plus une quête solitaire qui ne concerne que certains élus. C’est une guerre de factions. Chaque groupe est terré dans son quartier général, se fait des ennemis comme des alliés. Vivre dehors est devenu trop dangereux. Être seul est suicidaire. A vous de choisir.

La guerre est imminente... chaque camp s'organise avec cette même certitude pour la bataille.

more_horiz
Je me demande si tu peux affilier un lieu à une personne. Je sais que tu peux le faire avec une odeur, avec une musique, avec un souvenir aussi, mais j’sais pas si ça colle avec un lieu. Genre… tu rencontres ta femme pour la première fois, ok ? Bon bah… si c’est ton délire tu vas te rappeler de son odeur, ou alors tu te rappelleras qu’à ce moment là passait Sapés comme jamais, mais dans ce cas vaut mieux que tu revoies un peu les endroits que tu fréquente, ouais.

Moi c’que je veux te dire, c’est pas vraiment ça. C’est genre… Tu penses à Vesper. Bam, direct, du tac-o-tac, tu réponds Château de la Bête. Ça marcherait aussi avec Ariez remarque. Si tu penses à Natsu, putain j’sais même pas c’qu’il devenait ce con là, ça faisait longtemps qu’on avait pas entendu parler d’un incendie catastrophe quelque part. Donc si tu penses à Natsu, tu penses au Centurio.

Mais du coup, pour moi ? J’en sais rien. J’te dirais bien que je passe ma vie au château disney, mais… c’est pas mon truc fétiche. Havrevas, c’est trop récent, et puis… même s’y sont sympas, c’est un peu pourri entre nous d’avoir un vieux village perdu au fond de la campagne comme truc phare. Bah tiens, D.Va ça pourrait être son gratte-ciel où y’a toujours son ballon au dessus. Ça pourrait aussi être juste le ballon.

Donc ouais, pour moi j’hésitais. Y’avait deux lieux que j’aimais le plus au monde. Le clocher de la gare, à la cité du crépuscule, et la tour du souvenir d’Illusiopolis. Le premier, c’était le sang d’la veine tu vois. Pendant un an, j’y en avais passé des début de soirée à bouffer des glaces avec Axel et Xion. On se marrait bien, Axel racontait que des conneries, et nous on lui posait plein de questions sur les mondes, sur comment tel ou tel truc fonctionnait. C’était… le temps où y’avait pas les Songes, ou y’avait pas tout ces groupes qui se tiraient la bourre pour démontrer que c’était leur vision du monde qu’était la meilleure.

Alors oui, tu me diras, y’avait l’Organisation mais… J’en savais rien moi que j’étais déjà dans le camp des méchants. Nous le matin on choppait notre job pour la journée, on se barrait faire ce qu’on avait à faire et c’était tout. Je sais… que y’en avait qui savaient qu’on faisait de la merde et qu’y s’en foutaient. Mais … c’est ça que je veux te dire, Invité. C’était le bon temps où j’avais pas grand chose à me soucier. Des fois, j’te jure je le regrette.

Et puis… t’avais cette tour au sommet de laquelle j’étais assis. J’avais fini par dire merde à l’organisation. Je m’étais tiré et j’avais défoncé Saïx pour la première fois juste avant de quitter la citadelle. C’était ma petite époque « c’est la meilleure chose à faire ». C’que j’étais con. J’avais pas encore compris que pour s’en sortir, fallait être dans le camp de ceux qui gagnent. Et ils avaient failli y arriver ! Et si j’étais pas parti, p’tête bien qu’on aurait gagné, p’tête bien que je me serais pas retrouvé à faire copain-copain avec des piles de données.

J’avais affronté Riku. Deux fois. J’avais gagné aussi, les deux fois. Enfin, la première techniquement j’ai perdu, mais en même temps ce petit bâtard avait triché. J’avais combattu le Roi aussi, j’avais combattu Raido. C’était p’tête pas le clocher mon lieu fétiche, c’était carrément ici en fait. Et puis… je vais passer pour une gonzesse, mais c’était beau.

La ville que je voyais devant moi, c’était évidemment plus la même que celle que je voyais à ma fenêtre, à l’époque. Maintenant, c’était d’autres lumières, plus colorées, moins sinistres. Et pour autant, je pense qu’à l’inverse, c’était devenu l’un des mondes où les coeurs étaient les plus sombres. Je dirais même l’un des mondes où il était le plus difficile d’y vivre. Je vais pas te faire la liste de tout ce que tu peux trouver à Illusiopolis mais… c’était complètement le fond du panier, celui où tu grattes fort, et où tu trouves toute la crasse.

Mais cette tour. J’sais pas, j’m’y sentais toujours bien. J’vais te dire, j’étais même content que y’ait pas un petit boloss qui ait eu l’idée de la détruire. C’est ça. Tout autour, c’est de la merde. Cet immeuble, c’est la seule chose d’encore potable dans cette ville. Je pisse sur la Shinra et sur leurs idées de merde. Et j’vais même le faire littéralement.

J’me lève et me mets debout, tout près du bord, la pointe des pieds limite dans le vide. J’écarte un peu les jambes, pour les appuis, parce que les appuis c’est important. Et porte mes mains à mon fute que je déboutonne. Je sors ma teub, bah ouais, et j’me mets à pisser du haut de la tour du souvenir, manquant de me casser la gueule en pouffant comme une lycéenne à l’idée qu’un mec se trouve juste en dessous. Je levai la tête, fixant les rares étoiles visibles à cause des lumières de la ville et je fermai les yeux. Le courant d’air qui passait par là, qui effleurait mes cheveux et… ouais. Il était super frais, ça faisait un bien fou. C’était presque aussi cool que d’aller pisser dans le jardin du château Disney en début de printemps, à l’heure où la rosée s’était pas encore évaporée.

Quand j’ai eu enfin fini, j’ai rangé tout le matos, et j’me suis rassis, la mine satisfaite. J’suis resté comme ça quelques minutes, calme, serein en fait. Mon ventre se mit à gargouiller. Mais genre le truc limite le bruit d’égoût. J’sais pas combien de temps ça faisait que j’avais pas bouffé, alors j’me suis dit que j’allais me faire un petit kiff.

Les kebabs étaient pas ouverts… mais y’a rien qui m’empêchait d’en ouvrir un exprès pour moi.
more_horiz
Ah on se rapproche de la fin, je le sais parce que tu commences à parler kebab !

Donc ce rp, c’est le rp où… bah où tu pisses, il n’y a pas d’autres mots. J’en sais rien, j’imagine qu’on pourrait te reprocher d’avoir fait autant de rps « bat-les-reins », mais moi j’ai pas envie de le faire. Je vais pas aller jusqu’à dire que tu pouvais rien faire d’autre que ça, parce que clairement, si, t’aurais pu, mais ça me choque pas non plus. Evidemment, c’est pas ce genre de rps qui vont faire de toi le mec le plus dans le thème, mais bon. Je crois que vous parliez de « rps filler » non ? Very Happy


Non, moi je comprends que tu fasses des choses comme ça, parce que ta position fait que tout ce qui est un problème ou une menace pour les autres, ne l’est pas pour toi. Tu n’as pas de challenge donc pas de vraies raisons d’être tout le temps à 100% sur le BR. Alors, oui, tu aurais peut-être pu en profiter pour développer une nouvelle intrigue, j’en sais rien, avec des nouveaux pnjs et tout, mais je comprends aussi qu’avec Havrevas, tu te sois dit que c’était peut-être pas utile de te disperser.

Je ne vais pas aller jusqu’à dire que la conclusion est intéressante, à part le coup du courant d’air, même en oubliant la teub, je me suis dit « c’est vrai que ça doit être agréable, genre, t’es au sommet d’une tour et t’as le petit vent frais, ça vivifie ». Mais bref, ce que je peux dire en revanche sans faire semblant c’est que j’ai bien aimé l’introduction. Ton histoire avec les lieux et tout, déjà parce que tu parles de mon personnage, et ça fait toujours plaisir. Puis, ouais, tu approfondis encore un peu plus certaines choses sur Roxas, mine de rien. Déjà le fait, que non seulement, il se sent seul, oui, on l’a compris dans les rps précédents, mais qu’en plus, bah l’endroit où il vit, c’est pas celui dans lequel il se sent le mieux. Quelque part, on pouvait s’en douter, parce qu’il y fout toujours un peu la merde mais bon, c’est cohérent avec ce que tu nous montres ces derniers temps. Et il est obligé de voir ses deux endroits préférés, dans lesquels il a ses plus beaux souvenirs, défigurés, changés, par le temps et la conquête des mondes par les groupes des méchant Sad .

Après, personnellement, j’aime assez ce que Illusipolis est devenue, j’aime l’idée que ce ne soit plus une grande ville fantôme, même si ça avait quelque chose de définitivement mystérieux. Mais ouais, c’est sûr que pour Roxas, tout ça n’a pas spécialement de sens. On comprend néanmoins pourquoi c’est un lieu dans lequel Jecht et lui ont pu être présents par le passé.


Très Facile : 5 points d'expérience + 50 munnies + 1 PS en émo-tion.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum