Kingdom Hearts RPGConnexion
Kingdom Hearts Rpg
Nous sommes quatorze ans après les évènements de Kingdom Hearts 2. En tant d’années, les choses ont considérablement changé. Les dangers d’hier sont des soucis bénins aujourd’hui, et au fil du temps, les héros ont surgi de là où on ne les attendait pas. Ce sont les membres de la lumière qui combattent jour après jour contre les ténèbres.

Ce n’est plus une quête solitaire qui ne concerne que certains élus. C’est une guerre de factions. Chaque groupe est terré dans son quartier général, se fait des ennemis comme des alliés. Vivre dehors est devenu trop dangereux. Être seul est suicidaire. A vous de choisir.

La guerre est imminente... chaque camp s'organise avec cette même certitude pour la bataille.

more_horiz
« Qu’est-ce qu’on fait, maintenant ? »

Je m’assieds sur un des canapés et je m’effondre, comme un gros sac, grosse débraillée et… je dis rien, en regardant même pas Nakada. J’en ai marre. Marre de ouf. L’event devrait m’amuser, et au début, la vérité, il m’emballait de dingue. Mais tout de suite, ça a juste révélé le pire de ma vie. Je suis trop compétitive pour bien profiter, tout en devant m’occuper de quatre, cinq, sept autres personnes. Je finis par regretter de pas vivre toute seule. Et puis, bah… ça a foutu en l’air la dynamique de ma vie. Ma « famille » est genre totalement brisée, il reste plus rien, juste la promesse d’un retour à la normale, du moment où je vais devoir dire adieu à tous mes enfants d’Agrabah et… rebonjour vie ennuyeuse. Je voulais être toute seule à nouveau, je vais être servie.

Et je radote. Hengameh fait les cent pas dans le salon, limite en trottinant. Et Fahimeh est blottie dans des couvertures, à quelques centimètres de moi. La plus jeune me regarde, attendant une réponse, un nouveau plan. On compte sur moi, ça devrait me faire plaisir. Ca me fait juste penser qu’on me reprochera la mort du prochain d’entre nous, en fait. Bon je… je sais que personne m’a rien reproché pour Iggy, Mousse et Kotetsu. Et je sais que de toutes façons, il faut bien qu’il y ait des éliminés. Mais je sais pas, je vois les regards et j’ai l’impression que tout le monde saura que si l’un de nous n’est pas top 1, ce sera de ma faute.

Pitié quoi ! Comment je parle ? « si l’un de nous n’est pas top 1 » ! Y a quelques années, j’aurais juste dit : je veux être top 1 ! Moi ! Moi seule ! Je suis une joueuse solo, je n’aime pas jouer coop ! Ceux qui sont à mes côtés me ralentissent, n’ont pas mes qualités de joueuse et c’est tout ! Et voilà comment tout ça a évolué. Juste parce qu’un jour, j’ai commencé à lier une amitié avec deux frères, juste parce que j’air recueilli des gosses le temps que l’un d’eux fasse un tournage pour une étudiante en cinéma.

Y a eu trois minutes sympas ? Ce moment où on était en duo, sur le toit des buildings, à attendre que des pauvres noobs passent pour se faire canarder. Et c’était hier ! Hier ! Ca a duré trois crocodiles et demi, puis… c’était fini. On s’est fait raser. Mais voilà, j’ai dû fâcher Etro, Hadès, Roxas ou un autre, parce que je peux évidemment pas avoir une belle victoire qui nous rassemble en une vraie équipe, sans que juste derrière, une outsideuse vienne nous ridiculiser.
Au moins j’ai pas perdu la face. La fille a fui, je l’ai bien contest.
Oui autre chose : il me reste trois mekas en bon état dans mon D.Rigeable ! On n’est même pas à la moitié de l’event et j’ai quasiment plus aucune de mes machines. Ca va juste être injouable ! Surtout si mon rôle, c’est encore de tank et de taunt tous les ennemis pour que mes alliés les descendent.
Faut que je me calme. Faut que je me calme ou sinon je leur hurle dessus. Je réponds pas, je me lève, je vais vers ma chambre. Je ferme la porte derrière moi et me dirige vers ma tour. Je l’allume et m’assieds sur mon siège de bureau. Je vais pas live, faut pas rire. Ce serait juste annoncer ma reddition, à ce stade. Ce serait dire à tout le monde précisément où je suis, déjà que c’est plus un secret pour personne.


« Rahhhh. » Je grogne en passant mes mains dans mes cheveux et en posant mon front sur le tapis de souris. Non, je vais pas jouer. J’ai besoin d’un bain. Je me lève, enlève mon pull kangourou, me retrouve juste avec un crop top dans le couloir, je balance la fringue à terre. J’ouvre le robinet de ma baignoire… « Purée. » Je masse mes tempes en essayant de pas hurler. Plus d’eau. Je vérifie les robinets des éviers. Non, plus rien du tout. Des malins ont dû défoncer les arrivées d’eau de l’immeuble ou de tout le quartier, en croyant faire des dégâts. Quelle… connerie. Je suis juste… condamnée à me sentir puante et à pas pouvoir laver mes fringues. J’ai plus de combinaison propre et… ces trucs, crois-moi. Tu les mets une fois, tu dois les laver, parce que tu transpires. Oula heureusement que je live plus pendant l’event. J’aurais juste l’impression d’être la meuf la moins sexy de l’univers. Dans une semaine, y aura des publications sur internet du genre « Vous n’allez pas croire à quoi ressemble la célèbre streameuse D.Va aujourd’hui ! » Je retourne dans ma chambre, beaucoup trop nerveuse, sans remettre mon pull et je lève les stores pour pouvoir chercher une solution dans mes pensées ou dans l’horizon. Je vois bien l’océan au loin. Super. J’ai qu’à me baigner dans l’eau salée. Je me masse encore une fois le crâne. Je suis la pire. La pire. Je suis capable de rien. Je ne sais pas plus gagner un concours, que m’occuper d’enfants, que de promouvoir des gosses dans une université que de réussir à me faire accepter par le Consulat… Je me foire dans mon boulot, je me fais ridiculiser comme Soldat 1ère Classe, tout le monde se fiche de ma tronche dès que je fais le moindre truc. Et maintenant, je vais puer. Je… Je me fais rire.

Mon gummiphone vibre. Je le cherche dans la poche de mon jeans mais il n’y est pas… Je me retourne vers mon pull, à terre dans le couloir, et vais le chercher pour encore recevoir une bonne nouvelle. Je l’ouvre.




RoxasSalut D


Roxassi ça te va, je viens chez toi demain


Je sens la colère qui monte en moi. Purée, génial, il manquait vraiment plus que ça. Je réponds direct. J’ai juste envie de lui dire : non viens pas, c’est déjà suffisamment la galère, j’ai pas envie que tu t’en mêles. C’est quoi son idée, en vrai ? Venir là où j’échoue ? Exterminer tout le monde à SF alors que c’est moi de le faire ? J’ai pas besoin d’aide, j’ai pas besoin d’encore un autre teammate pour me ralentir !
Ou alors c’est pour m’éliminer. Il voit que je fais la maligne sur GummiNow, il se dit peut-être que tout va bien pour moi, que j’extermine everyone, j’en sais rien. Conclusion : il faut que je me la fasse, vu que j’ai sa confiance.
Purée, si c’est ça, y a pas de discussion : Je le détruis dès que le battle royale est fini. Je prends une inspiration et j’essaie de me calmer pour répondre, ne serait-ce que pour ne pas faire de fautes.



D.VaViens oui !

D.VaTu feras gaffe, l’escalier est barricadé ! Faut que tu viennes par le toit ou je sais pas comment ! Embarassed


On verra. J’ai pas le choix. Et… je dois absolument prendre une douche avant demain, sinon le rencard va passer moyen propre.

_______________________________
Qu'est-ce qu'on fait, maintenant ? Avatar-DVa2
more_horiz
Et qu’est-ce qu’on fait, maintenant ? Very Happy

Je sais, ma manière d’exploiter le titre est bof. Hem, passons. Commentaire au fur et à mesure, comme d’habitude. Ce commentaire n’était pas vraiment prévu. A l’approche du retour au taff’, je crois que j’ai le stress qui remonte et donc… bref. J’arrivais juste à rien aujourd’hui, j’espère au moins être encore capable de faire ça haha !

Le rp commence un peu sur ce que tu m’as nommé l’autre fois, pour reprendre ton terme, le côté plus sombre de D.Va. On a une D.Va qui revient sur son début de Battle-Royale de manière assez morose, en nous faisant le constat qu’elle est juste frustrée. Enfin, clairement, c’est le genre d’event dont elle serait capable de profiter à fond seule. Genre, pour revenir sur sa “famille” : y’a Jila et Babak qui ne peuvent pas participer, mais qu’elle ne peut pas pour autant laisser seuls, Kotetsu contre lequel elle s’énerve vraiment régulièrement, Fahimeh et Hengameh avec lesquelles elle s’est disputée et qui parlent de rentrer. Le seul qui est pas trop compliqué à gérer, au final, c’est Nakada.

Dans le constat, tu prends le temps de nous dire combien de mekas il reste. Je me doutais que de ceux en bon état, D.Va en avait forcément récupéré par la suite, mais je pensais qu’il en restait encore moins que ça. Toujours est-il que même trois, ça reste rien à ce stade du Battle-Royale en comparaison avec ce qu’elle avait au départ ! Dans tous les cas, ça fait quand même beaucoup tout ça, faut le reconnaître ^^

Mais je sais aussi que ce rp est surtout une réaction au fait que Roxas va passer le lendemain chez D.Va pour la Saint Valentin. Et elle a complètement oublié la date. Complètement. Tu profites de ce rp pour donner des informations à Roxas sur la manière dont il doit passer. On était clairement pas sur un rp que tu étais obligé de faire. Genre tu aurais pu te contenter d’attendre son passage, mais t’as préféré réagir car c’est tout simplement mieux !

Bon, j’ai presque rien dit et je savais bien que j’allais presque rien dire au sujet de ce rp parce que je n’ai pas vraiment quelque chose à y reprocher. C’est pas mal Very Happy

Exploit accompli.

Très facile : 5 points d’expérience, 50 munnies, 1 PS en Psychisme.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum