Kingdom Hearts RPGConnexion
Kingdom Hearts Rpg
Nous sommes quatorze ans après les évènements de Kingdom Hearts 2. En tant d’années, les choses ont considérablement changé. Les dangers d’hier sont des soucis bénins aujourd’hui, et au fil du temps, les héros ont surgi de là où on ne les attendait pas. Ce sont les membres de la lumière qui combattent jour après jour contre les ténèbres.

Ce n’est plus une quête solitaire qui ne concerne que certains élus. C’est une guerre de factions. Chaque groupe est terré dans son quartier général, se fait des ennemis comme des alliés. Vivre dehors est devenu trop dangereux. Être seul est suicidaire. A vous de choisir.

La guerre est imminente... chaque camp s'organise avec cette même certitude pour la bataille.

more_horiz
« Y en a un qui arrive. » Je me redresse sur mes fesses, pour regarder depuis le toit de mon bâtiment les deux boulevards qui se croisent. Je fixe quelques secondes Nakada qui me montre d’un index une voiture mal garée. J’attends quelques secondes avant de voir une tête dépasser et se rapprocher furtivement de la cache d’armes. Je hoche la tête, Nakada active son microphone d’une main, alors que de l’autre il maintient son fusil d’assaut de qualité bleue, l’un de ceux qu’on a achetés, vers la cible. « Une cible. Près de l’arrêt de bus. » Il faut une bonne dizaine de secondes avant qu’Hengameh se manifeste.

« Oui je le vois. Je tire ? »

J’active mon micro à mon tour. « Attendez un bon angle de tir. Le premier qui est sûr de l’avoir facilement call. Compris, Mousse ? »

« Oui. »

Je me mets accroupi et je vais chercher discrètement le sac avec quelques armes, dont surtout le fusil de précision qu’on a acheté après la fusillade d’hier. On a fait comme prévu, sauf pour ça ! Tous les kills nous ont permis de prendre les quatre fusils d’assaut bleus, et on a pu s’acheter un sniper violet, ce qui est juste beaucoup trop cool. Et comme je l’avais dit, c’est plutôt Nakada que j’imagine manier la bête. Et il faut qu’il s’entraîne.

« Utilise ça. » dis-je à Nakada. « Et essaie de prendre le kill. » Je m’allonge à côté de lui. Fahimeh est juste à côté de moi, endormie dans un sac de couchage militaire qu’on a looté sur les mecs d’hier. Vu les circonstances, elle dort vraiment du sommeil du juste. En vrai, impossible de pas comater à sa place. Quasiment vingt-quatre heures sans dormir, avec de gros efforts physiques et une fusillade, ça crèverait même un Soldat 1ère Classe. Nos têtes dépassent à peine de la cime des toits, et jusqu’ici, on a été repérés que trop tard. Les échanges de coups de feu hier ont été tellement intenses, je pense, qu’aucun groupe s’approche vraiment et… on cueille les solos qui se promènent par ici. J’utilise le viseur du fusil d’assaut pour check le bambi et secure le kill. C’est une adolescente aux cheveux courts, enfin bon je crois que c’est une fille. « Ca devrait être bon. Prends une inspiration et tente. »

Le tir part et éclate le rétroviseur à un mètre de la petite. Elle sursaute de peur et va se cacher derrière un camion. Intouchable pour nous. « Beau sac. » dis-je pour moi-même avant d’activer mon micro. « Hengameh, elle devrait être gratuite pour toi. » Je dirige mon viseur vers la position de l’aînés des enfants d’Agrabah, sur le toit d’un immeuble de l’autre côté du carrefour. « Je l’élimine. » dit-elle. Une petite seconde… et une rafale de balles fuse de sa position pour exécuter la jeune. « Bien joué. » Je coupe mon micro. Je vois la meuf tilt en sortant de sa planque. Je soupire. La pauvre, en vrai. Arriver jour 12 et crever comme ça, bête balle. C’est la mort la plus fréquente je dirais ! Et en tous cas en ce qui nous concerne, on en a eu sept comme elle juste aujourd’hui. Notre but est de nous acheter des armes un peu plus lourdes avec les promeneurs.

« Tu vas vraiment les renvoyer à Agrabah ? » Je regarde Nakada qui commence à se ronger les ongles, en cherchant des gars avec des jumelles de vision. Je souffle et… je réponds pas trop fort, pour pas que Fahimeh m’entende. « C’est pas moi qui veux les renvoyer. Moi j’aimerais qu’elle reste. Je t’ai déjà expliqué. »

« Ouais. T’aurais voulu les adopter. » Je lève les yeux au ciel pour pas dire qu’il a raison. Tant pis, hein. C’était un beau rêve, le fantasme d’une grande famille qui m’aime, en étant une maman super jeune et avec un bête de look. Ouais bah on fera sans. Je peux pas les forcer… Et je ne veux pas non plus. Mais rien que d’y penser, franchement, j’ai l’impression que je vais rater ma vie. Je les ai eus pendant deux ans alors, bah… les renvoyer dans ce bouge, je… je vais me retrouver toute seule, comme avant, à chercher un vide à combler. « Enfin bon, je suis clairement pas la tutrice de l’année, je sais. » Je lui prends ses jumelles pour m’occuper, pour pas me laisser le temps de craquer émotionnellement. « Je les nourris franchement n’importe comment et en vrai, les trois quarts du temps c’est Kotetsu ou toi qui vous vous en occupez. » Et je hausse les épaules. « Et en plus je suis une militaire. Si je meurs en mission, j’ai pas quelqu’un dans ma famille pour les reprendre. » Je hausse les sourcils, souris légèrement et je regarde Nakada. « C’est peut-être mieux comme ça, en vrai. »

Il me rend mon regard, super perplexe. « Ouais ou alors t’as une vraie discussion avec Hengameh. Les autres demanderaient pas mieux que de rester avec toi. »

« Je sais pas,  j’ai pas envie de lui faire du chantage émotionnel non plus. Elle m’aime pas, elle m’aime pas, je peux faire quoi ? » demandé-je mais clairement c’est une question rhétorique. A part le fait que je vais pas lui demander de rester juste parce que ses frères et sœurs sont heureux avec moi, ça me ronge, le fait qu’elle ne m’apprécie pas autant ; J’ai l’impression d’être la pire des merdes. Franchement je suis rarement vulgaire mais c’est exactement comme ça que je me sens, quand je l’entends dire qu’elle veut se barrer pour retourner à Ploucville. Bon, pardon, c’est pas raciste, c’est une superbe ville mais sans rire, je pense que c’est pas un endroit où un enfant devrait grandir. Et préférer une vie de pauvreté, de galère, de servitude, où tu passes ton temps à baisser les yeux devant la racaille ; à une vie avec moi, dans un bel appart, avec un bon niveau de vie et une personne qui veut les pousser à devenir des gens importants, ou juste des gens qui s’éclatent, qui peuvent vivre normalement. Et j’essayais de les aimer un peu, quand même.

« Juste en parler. »

Je fais une moue. « Y a du mouvement ! » dit la voix d’Iggy dans le casque. « Une fille en jaune à l’autre bout du boulevard, côté nord ! »

On braque nos viseurs vers la position. On la voit mal. Et pour le coup, c’est juste avec ses formes qu’on voit que c’est une fille. Toute en jaune… en combinaison, un casque sur la tête. Et elle est au milieu de la route, comme si elle ne craignait rien. Elle marche pas, elle est immobile, et à côté d’elle, un vélo. « Euh… ok ? » Je pointe mon fusil vers elle. Elle est mille fois trop loin pour que je la touche. Même avec le sniper, je serais pas assez précise. Le simple fait de l’avoir vue de la part d’Iggy, c’est GG. Elle monte sur son vélo.
Tu connais ce frisson que j’ai eu ? Celui qui te dit que… c’est peut-être pas juste une cycliste. Elle commence à rouler, et en genre deux secondes, elle atteint une vitesse de pointe absolument folle. Je m’active, je pose le canon de mon fusil d’assaut sur le rebord du toit, j’essaie de la suivre avec mon viseur… Impossible. Elle se dirige vers le bâtiment Kotetsu – Hengameh, elle lève le guidon.
« Réveille Fahimeh ! » dis-je à Nakada. Sa roue avant vient frotter contre la paroi du building et… elle roule sur le mur, le remontant juste avec une facilité de dingue.

J’abandonne le viseur, je le fais à vue. Je pointe mon fusil vers le building, j’essaie d’estimer sa position dans une seconde et je tire de dingue. Elle slalome avec une rapidité incroyable pour finalement atteindre le toit.
« Elle est sur vous ! » crie Mousse. « Je… » On voit rien. Mais dix secondes plus tard, le vélo saute et glisse sur un câble pour rejoindre la route. « Non !! » crie Hengameh dans le micro. Mince ! La cycliste se dirige vers notre immeuble. « Reculez ! » crié-je à Nakada et Fahimeh, tout juste réveillée ! Je les tire en arrière, juste au sac rempli d’armes. Et elle surgit, toute jaune. Les roues, c’est des disques qui ont l’air v’là tranchants. On la vise. « Fumez-la ! » crie Nakada. Nos balles fusent. Elle braque vers la droite, certains de nos tirs touchent le disque qui tourne supra vite, et… s’écrasent dessus, en fait. Le truc va tellement vite, ça pulvérise tout. Elle tourne autour de nous, sur le toit de l’immeuble, à à peine quelques mètres. On tire tout autour. Ok… Je… Je me penche vers le sac pour prendre trois grenades. On a du très lourd. Sa trajectoire change brusquement, elle fonce vers nous, s’immobilise juste à côté de Fahimeh. Je vois la fille, une Asiatique, encore plus petite que moi, mignonne. Elle vient flanquer un coup de pied à Fahimeh, la mettant au sol, avant de recommencer sa course autour de nous. Je jette un œil sur Fahimeh. Elle est encore en jeu, elle saigne de la bouche et parait…

Pas le temps ! Je dégoupille deux grenades et je les lance dans le périmètre du disque qu’elle trace autour de nous… Un sourire aux lèvres, je me baisse pour ne pas être touchée par l’explosion.  La cycliste jaune dévie sa trajectoire, est quand même soufflée par la grenade. Elle s’étale sur le sol dans un grognement, glisse sur quelques mètres avant de se relever.
Je chipote à ma montre en souriant.
« Ah c’est toi. » dit-elle. Je croise ses yeux à nouveau. Je l’ai déjà vue, je crois. Je recule d’un pas, Nakada la pointe de son arme. Un meka tombe devant moi. Je me glisse dedans. Elle se retourne avec son vélo et commence à rouler. Je la poursuis instantanément. Son vélo saute de l’immeuble pour atterrir dans la rue et filer, je suis sur ses talons mais elle est plus rapide que moi en vol. Je braque mes fusio-canons vers elle et commence à tirer, baissant encore ma vitesse de déplacement. Elle vire avec juste méga de finesse, glissant entre les voitures. Je vire et euh… je me ramasse une voiture. J’y vais au bulldozer, je tire une salve pour l’empêcher d’être trop tranquille. Elle va sur un mur, grimpe sur ce dernier avant de jump de ce dernier pour arriver à ma hauteur.

D’un coup sec, elle découpe un des canons de mon meka, juste de sa retournée acrobatique et grâce à la rotation de la roue de son vélo. Je… ne prends pas le temps de réaliser. Elle est encore dans les airs, et mon bras n’est pas encore tombé, que… je braque mes joysticks sur elle et que je lâche ce qu’il me reste d’accélération. Elle vient s’écraser sur la visière de mon casque et est renversée. Elle tombe, mon meka s’écrase à cause de l’équilibre. Je relève la machine, me retourne… Elle se relève péniblement, me regarde avec douleur. Elle mâche un… chewing gum. Roh l’insolence, en fait ! On dirait moi ! Elle met ses doigts dans sa bouche, prend le chewing gum et le colle sur son casque.
Ouais oublie, c’est dégueu, j’ai rien à voir avec ça. Elle fonce sur sa moto. Je fonce sur elle, allant un peu trop vers la gauche. Elle atteint son vélo, le retourne, monte dessus et fonce comme une dingue. Elle se dirige vers… la cache d’armes.
« Reviens ! » crié-je ! Et j’essaie de donner de la vitesse. Rien à faire. Elle me met une distance, un de mes réacteurs a dû être touché ! Je la vois… monter sur l’immeuble Mousse – Iggy.
Je lève le nez de mon appareil vers le ciel pour essayer de la suivre… Aie. Aie…. Il me faut un temps fou pour atteindre le toit. Et quand j’arrive, je vois mes deux équipiers, les deux ados qui m’ont sauvée, éliminés tous les deux. La cycliste est à l’autre bout du toit. Elle est fatiguée, blessée, comme moi et… me fait un salut avant de partir.
« Mince ! » crié-je. Jamais je la rattrape, jamais ! Même avec un meka neuf, elle est juste tellement rapide !
J’active mon micro, beaucoup trop énervée mais… quelqu’un me précède. « Di, c’est Kotetsu. Laisse tomber. »

« Non je sais… elle est trop loin ! » Je grogne de colère en tapant sur le cockpit à l’intérieur de mon vaisseau. « Elle nous a complètement écrasés ! On ne peut plus tenir la position ! On n’est plus que… » Je compte. C’est la catastrophe. A part Nakada et Fahimeh, tout le monde est tombé. En trois jours, je suis passée d’un gros groupe à un trio. « Non. » dit Hengameh dans le micro. « Elle m’a juste renversée. Elle m’a pas achevée. » Je reste bouche-bée. Je… Je m’approche du rebord de l’immeuble et je cherche le vélo au loin. Je sais pas qui c’est, cette go, mais y a aucune chance que je la laisse dominer le battle royale de SF !

_______________________________
Attaque à Haute Vitesse Avatar-DVa2
more_horiz
Heyaaa !

J’ai voulu terminer mes notations d’hier avec ce rp, pour finir en beauté. Vous pouvez vous moquer, j’ai lamentablement échoué !

Hmm... Plus sérieusement, rentrons dans le vif du sujet. Clairement, le truc le plus intriguant de ce rp, je le sais déjà. Je commencerai forcément pas maintenant à m’étendre là-dessus vu que c’est pas au début du rp, mais je vais éviter de spoil ce dont il s’agit, même dans le commentaire.

On commence directement dans l’action avec une meuf qui démarque. Un PNJ lambda qu’on connait pas, je dirais, là. J'hésiterais à dire si la meuf est quand même un peu conne. En fait, je sais pas. Je suis pas sûr d'à quel point tous les personnages avaient conscience d'où sont tombées les caches d'armes. Enfin, on les a vu tomber du ciel jour 1, certes, mais ça signifie pas forcément que tout le monde a retenu les emplacements et je sais pas si ça a forcément été divulgué dans les médias. A priori, je pense que oui ? Mais si elle savait que c'est la cache d'armes, je me dis forcément qu'elle est conne. Elle avait pas l'air d'avoir un plan convainquant, à priori.

Par contre, ce moment nous montre que le teamplay du groupe est solide. Petite théorie : je pense que tu voulais le faire dans le dernier rp et te réserver le reste sur ce post, je me trompe ? J'aime bien tenter de deviner des trucs, mais si ça tombe, je suis complètement à côté de la plaque. Voire tu t'en souviens peut-être tout simplement plus, de ces soirées où t'as écris ces rp haha. Dans le pire des cas, tracasse !

Avant la tempête, y’a une petite discussion avec Nakada qui m’a tout de même un peu surpris. Parce que franchement, je m’attendais pas à ce que ce soit avec lui que D.Va ait cette discussion. Genre, je pensais qu’elle préférerait se confier à son mec en premier, tu vois ? Enfin, bonne surprise, c’est un choix intéressant. Et au final, c’est lui qui va lui être de bon conseil. Parce que bon, ouais, elle se fait carrément des films. Je pense que les deux filles l’adorent et que c’est juste que Hengameh était giga frustrée d’être constamment traitée comme une gamine.

Forcément. Dans quelques mois, ça fera quand même trois ans qu’elles se sont rencontrées. Elles grandissent, mine de rien ! Et donc oui, en grandissant, elles prennent progressivement en maturité, elles évoluent. Et ce BR est une occasion grandiose de les développer et de faire ressentir ça. Je pars dans mes propres raisonnements, car purement, je théorise. Je ne connais que vaguement quelques petits trucs, mais clairement, je suis loin de savoir vraiment comment le conflit entre Di et les filles va se résoudre, ni d’à quel point l’aventure va les faire prendre en maturité. Mais en tout cas, ce qui est sûr, c’est qu’elles s’affirment.

Vient le moment du rp dont je parlais en début de commentaire, ça je m’en souvenais. Voilà, je l’attendais, ce moment à San Fransokyo où les pointures commencent à montrer le bout de leur nez car ça serait forcément intéressant ! Et ici, ça commence avec du gros. Je suis presque certain de qui est cette mystérieuse cycliste, mais du coup, je ne la nommerai pas histoire de maintenir le mystère !

Et clairement, là, c’est pas comme la fille du début : elle est clairement balèze, ça donne un excellent contraste. Le spot est grave sur elle, tu nous fait une superbe description, on s’imagine bien la scène et tout, on est grave dedans et… ouais, j’ai kiffé, y'a pas d'autres mots, tout simplement. Elle a éliminé Iggy, Mousse et Kotetsu et mis en échec tout ton groupe. En un rp, ton BR prend une nouvelle tournure, ça va être chaud Very Happy

Donc voilà, globalement très content de la lecture et de voir ces PNJ commencer à apparaître, vivement la suite !

Exploit accompli !

Normale : 20 points d’expérience, 200 munnies, 3 PS + 1 PS bonus en Vitesse.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum