Kingdom Hearts RPGConnexion
Kingdom Hearts Rpg
Nous sommes quatorze ans après les évènements de Kingdom Hearts 2. En tant d’années, les choses ont considérablement changé. Les dangers d’hier sont des soucis bénins aujourd’hui, et au fil du temps, les héros ont surgi de là où on ne les attendait pas. Ce sont les membres de la lumière qui combattent jour après jour contre les ténèbres.

Ce n’est plus une quête solitaire qui ne concerne que certains élus. C’est une guerre de factions. Chaque groupe est terré dans son quartier général, se fait des ennemis comme des alliés. Vivre dehors est devenu trop dangereux. Être seul est suicidaire. A vous de choisir.

La guerre est imminente... chaque camp s'organise avec cette même certitude pour la bataille.

more_horiz
Cacher dans cette maison abandonné, à la manière d'un rat retranché dans sa tanière. Nazik devra bien sortir, tôt ou tard, à la recherche d'un bout de fromage à grignoter pour se sustenter. En attendant, il se complait dans sa couardise de la même façon qu'un cochon, plein d'autosatisfaction, se roule dans la boue. Le bois crépite, et la fumée s'échappe à peine au travers des menuiseries obstrués par du mobilier. Ses vivres descendent, bien qu'il rationne sa pile de vivre rassemblé sur place, l'ennui grignote son humble réserve. L'eau n'est pas tellement un problème, comme par miracle, l'eau courante fonctionne encore bien... bien que le flux que crache le robinet n'est pas clair. Ca a un drôle de goût, soyons honnête. Une drôle d'allure et une odeur tout aussi bizarre. Néanmoins au chaud, et à l'abri surtout, le jeune coalisé récupère tranquillement. Sa seule distraction, c'est son gummiphone et lui-même, venant d'un monde où c'est encore moderne pourtant, le jeune homme se désintéresse des livres de la bâtisse.
Son portable est une source d'information en direct là où les écrits sur papiers, par nature, ne relate que des savoirs du passé.

D'un geste du pouce, le jeune homme éteint son appareil et laisse ce même bras reposé sur un genou levé, assis à terre l'autre jambe allongé. Tout autour, il y a des livres. Pris de pitié envers sa propre ignorance, il soupire pour expier son manque de curiosité et se lève tranquillement. Dehors, de temps à autres, des bruits de combats se font entendre mais la plupart du temps, c'est assez calme. Simplement, lorsqu'une meute de moteurs rugissent, les choses ont vite tendance à exploser et les tirs se font incroyablement soutenus.
Ces moments ne... ils ne se taisent pas, le son s'éloigne simplement au bout d'un moment et l'on dirait que des monstres passent par là.

Après tout, ce n'est pas fou de croire que le Consulat a une ribambelle de créature. Le Porte-Parole lui-même a été vu sur gummiphone se ballader à dos d'un arbre vivant et par réputation, le Moulin Rouge est à mi-chemin entre une maison close et un zoo. Qu'importe, n'écoutant que son coeur et son instinct, Nazik refuse de sortir. Quelque chose, ou quelqu'un, le forcera bien assez tôt à sortir, le moment de s'en allez se manifestera de lui-même. En attendant, le coalisé est très bien tapi dans l'ombre de cette maison soi-disant abandonné.

Dans le bazar mis par ses invocations, au petit hasard, le jeune homme attrape un livre à deux mains, avec tendresse. Il souffle dessus pour que la poussière fuit la couverture en un petit nuage. "Les Règles de l'Art de la Serrurerie"... assez ouvert d'esprit, Nazik y réfléchit mais feuillette les pages sans conviction, sans lire non plus. Pris de désintérêt, il jette le livre au feu qui le remercie d'un sursaut de vitalité. A quoi la serrurerie peut servir à quelqu'un armer d'une Keyblade, au juste ? Et sans grand intérêt, il attrape un autre livre. "La Passion de l'Art"... et déjà, un peu plus curieux, il détaille des pages au hasard.
C'est... au vu des extraits capté par son oeil, c'est un livre qui parle de philosophie et qui vante la passion.

Après tout, pourquoi pas ? Le jeune homme s'assoit en tailleur et entame la lecture près du feu.
more_horiz
Waw, c’est très intéressant le genre de lectures que possède un artisan ! Very Happy

Je me suis dit « ah ouais, le mec n’a vraiment rien à foutre de rien » genre, là il se fait chier dans une maison sombre, ok elle est chauffée mais ça reste une maison dans laquelle il est coincée et tu le dis toi-même il répugne limite à ouvrir un livre. Pourtant, à ce que je comprends, un certain nombre de jours est déjà passé vu que il commence à s’inquiéter de savoir comment il va manger.

Le rp est plutôt court, peut-être même le plus court que tu nous aies sorti jusqu’ici. C’est un peu le problème de se retrancher seul, hein. C’est logique parce qu’il faut bien que le personnage se mette en sécurité, mais c’est un peu plus chiant pour trouver quoi aborder niveau contenu.

Le temps de te lever tu sembles t’inquiéter de ce qui se passe à l’extérieur, il y a visiblement des monstres, tu parles aussi d’Arthur.

Puis finalement à défaut d’autre chose tu finis par te décider à lire « La passion de l’art ». En tout cas, c’est déjà cool d’avoir dit que tu es tombé sur la maison d’un artisan dans le premier rp, ça te donne l’occasion de parler de quelque chose auquel j’imagine Nazik n’est pas habitué. Ca aurait pu être cool peut-être d’en parler un peu plus en détail, ce que tu n’as pas fait. Genre que Nazik donne son avis sur ce qu’il pense du consulat, sur leurs principes. Je veux dire personne n’a dit que seuls les consuls avaient le droit de parler des mouvements de pensée du consulat. Ici on a plus l’impression que c’est une phrase qui sert à combler les trous. Or, ouais, clairement ça aurait pu être cool, même si t’avais critiqué ou que t’avais dit que c’était futile, inintéressant, ça aurait juste été histoire de voir ce qu’il peut bien penser d’un sujet comme celui-ci.

Ca renforce un peu mon idée selon laquelle Nazik ne semble pas s’intéresser grand-chose sinon d’aller le plus loin dans la compétition. Top 1 sinon rien, hein. Et c’est pas une critique bien sûr, c’est juste que c’est l’occasion pour moi de dire que plus j’avance et plus je me fais une opinion du personnage. Mais du coup, j’ai hâte de voir comment ça se passe en coop, genre est-ce que Nazik se comporte de la même façon quand il est avec d’autres personnages ?

Par contre, on ne dit pas être tapis comme un rat si on est seul, mais bien tapi comme un rat. Oui le tapis, ça s’écrit comme ça, mais ça n’a rien à voir. Typiquement, je trouve que faire une erreur dans le titre c’est un peu brouillon, alors essaie d’être d’autant plus vigilant pour l’écriture de tes titres et n’hésite pas à vérifier !

Très facile : 5XP, 50 munnies, 1PS en défense
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum