Mon entreprise pour pouvoir me dégourdir les jambes.

Mmh ?

Il est tard, mais je ne suis pas encore couché. Rude dort, en attendant son tour de garde, et Scarlett est dans ma chambre, elle aussi endormie. Mon canapé était confortable, mais il aurait été ingrat que de ne pas lui proposer une meilleur couche. Il faut dire qu’elle ne se fit pas prier pour accepter mon offre. J’étais donc seul avec Reno, Elena de par son statut de désaturée s’était vue attribuer la tâche de nous ramener quelques vivres, en prévision.

Nous ne manquons de rien ici, nous pourrions tenir longtemps et pourtant…


Vous commencez à en avoir marre de rester cloîtré. Ouais, j’comprends.

Je soupire. Je n’avais pas souvent l’occasion de sortir de mon bureau. Et aujourd’hui, alors qu’il m’était tout à fait possible de changer d’air, je restais coincé sur le vaisseau-mère. Je n’avais aucune idée de comment les choses se passaient ici bas, dans les autres mondes.

Il faudra bien songer à partir, à un moment ou à un autre. Où iriez-vous, vous ?

Vous voulez dire, on s’en fout, ou un endroit sécurisé, facile à défendre ? En fait, en vous comptant dans le groupe ou non ?

Les deux, puisque vous en parlez.

Ben…

Elena rentra au même moment, un sac de sport hissé sur son épaule. Elle le déposa sur une table et en ouvrit la fermeture éclair avant de s’affaler dans un fauteuil.

Y’a plus grand chose, j’ai pris ce que je pouvais. Bon, on à un petit peu de stock, mais rien d’extraordinaire. Entre ce que les autres participants gardent pour eux, et c’que les désaturés bouffent, j’dirais qu’on a de quoi tenir encore une semaine supplémentaire. Pas beauc… Elle s’arrêta. Scarlett est encore sous la douche ?

Non, elle est dans sa chambre.

Eh bien, on ne peut pas dire que vous soyez du genre à perdre votre temps.

Ce n’est pas…

Non, non. Vous avez raison, ce ne sont pas mes affaires. Moi, j’ai ramené c’que vous me demandiez, j’ai rempli ma mission.

Très bien.

Je m’enfonce dans le canapé, et observe les deux Turks discuter. Rude lui, commence à ronfler, assis sur une chaise, les bras joints sur la table, sa tête posée dessus.


Nous allons partir. Après-demain au plus tard. Ce sera difficile, mais nous devrons rejoindre un quai d’embarquement et quitter le vaisseau-mère.

Attendez. Traverser le vaisseau-mère comme ça ? Vous vous êtes cogné c’est pas possible.

Je laisse échapper un grognement dès lors qu’elle eut terminé sa phrase.


Evidemment, nous avons trop de choses a emmener, et nous ne sommes pas assez pour sécuriser un tel trajet. C’est pourquoi je vais encore avoir besoin de vos services, Elena. Nous sommes le sixième jour, demain nous clôturerons la première semaine de jeu. Statistiquement, ça veut dire que la majorité des joueurs auront déjà été éliminés, ce qui augmente nos chances de réussite.

Elena et Reno me fixent, ils m’écoutent attentivement. Si nos relations pouvaient être détendues, je savais qu’ils étaient capables de reprendre leur sérieux en peu de temps. Un Turk était toujours en service, qu’il le veuille ou non.

Cela veut aussi dire que ceux qui restent sont potentiellement les plus dangereux. Il nous faudra redoubler de prudence et grossir nos rangs. C’est là que vous entrez en jeu Elena, vous allez préparer l’opération en amont. Je veux que vous me rameniez deux Turks supplémentaires à l’étage 70, et que vous transmettiez aux autres l’ordre d’affréter deux vaisseaux.

Deux ?

Oui, vous avez bien entendu. Deux vaisseaux. Le premier pour nous, c’est à dire moi-même, Scarlett, Rude, Reno, les Turks que vous réussirez à joindre ainsi que les provisions. Le second sera pour vous, deux autres que vous garderez avec vous, et Withred, que vous allez devoir localiser dans la vaisseau-mère.

Withred ? Vous vous décidez enfin alors !

Withred était une de leurs… idées. Je m’étais toujours opposé à m’en servir, ne voyant pas réellement l’intérêt dans l’utilisation d’une doublure, il faut croire que seuls les idiots campaient leurs positions. Je me levai et me dirigeais vers ma chambre, tâchant de faire le moins de bruit possible afin de ne pas la réveiller. J’ouvris mon armoire et en sortis l’un de mes nombreux costumes, le posai sur mon bras et ressortis de la chambre, jetant un dernier regard à celle qui occupait mes draps.

Une fois Withred retrouvé, s’il n’est pas désaturé, vous vous chargez de lui et vous lui ferez mettre ceci, dis-je, jetant la tenue à Elena, toujours assise de travers dans le fauteuil. Mon costume étant monochrome, il sera impossible de faire la différence. Je mise sur le fait que je suis une cible convoitée des tableaux de chasse, si l’information de « ma » position est connue, nul doute que beaucoup viendront à ma rencontre, ce qui nous laissera le temps à nous, d’embarquer et de quitter le vaisseau-mère. Des questions ?

Et pour ses cheveux ? S’ils sont gris ? On fait comment ?

Eh bien, vous dégotez une perruque, je n’en sais rien. Improvisez.

_______________________________
Feinte Dd736708773db3f50ba2