Kingdom Hearts RPGConnexion
Kingdom Hearts Rpg
Nous sommes quatorze ans après les évènements de Kingdom Hearts 2. En tant d’années, les choses ont considérablement changé. Les dangers d’hier sont des soucis bénins aujourd’hui, et au fil du temps, les héros ont surgi de là où on ne les attendait pas. Ce sont les membres de la lumière qui combattent jour après jour contre les ténèbres.

Ce n’est plus une quête solitaire qui ne concerne que certains élus. C’est une guerre de factions. Chaque groupe est terré dans son quartier général, se fait des ennemis comme des alliés. Vivre dehors est devenu trop dangereux. Être seul est suicidaire. A vous de choisir.

La guerre est imminente... chaque camp s'organise avec cette même certitude pour la bataille.

more_horiz
Le Jardin Radieux est dans le même état que la Citée du Crépuscule, et ce, jusque dans ces confins reculés. Les reliefs violacés en-dehors de la ville sont en proie au chaos. Envahi d'un vacarme à réveiller les morts. Des balles tirés, des coups portés, des défaites et célébrations hurlés, beaucoup d'explosions dû à de l'armement ou des sorts. Les lumières, déjà saturées, explosent dans touts les sens, rendant la situation difficilement visible et jusqu'à la poussière parait phosphorescente. C'est le chaos. Nazik court au milieu de tout ça, trop concentré pour éprouver de la confiance ou de la mort. Clef en main, le jeune homme s'élance en toutes directions. A le voir, on croirait presque qu'il sait à l'avance quelle folie l'attends au prochain tournant. Ce n'est pas le cas évidement. Jusque dans sa gestuelle désintéressée, mimant l'aisance où se trouve le bout de sa vie, le jeune coalisée n'est plus que la marionnette de ses instincts et réflexes. Pas le temps d'hésiter, encore moins de réfléchir, pas le temps même moins d'une seconde.
Il s'échappe des moindres retombés du combat avec une aisance remarquable mais factice.

Il glisse par dessous des roquettes, ralentit afin d'esquiver un éboulement, accélère le virage en entendant le rebond d'une grenade et bondit par-dessus une rafale. Il court longtemps, très longtemps, jusqu'à finalement s'échapper du coeur des combats entre les rocheuses. Mais sa fuite ne s'arrête pas là, pas avant la fin de la Battle Royale. Simplement, désormais, il s'enfuit en marchant tant que la conjoncture le lui permet. A peine a-t-il ralentit, il ne prend pas le temps de reprendre son souffle, d'un geste brusque, il se retourne.

Et soudain, dans un fracas abominable, il voit la falaise qui lui fait face voler en éclat ! Il plonge sur le côté pour éviter de recevoir des débris et parvient à se rétablir en brandissant son arme vers le nuage de poussière qui vole… mais rien ne semble venir. De l'autre côté ?! Il se retourne vivement vers l'origine supposé du terre, l'arme en direction de sa cible potentielle. Nazik hume l'air plusieurs fois de suite, cherche à détecter une potentielle présence… où diable était-elle... ? Un bruit sourd retentit derrière lui ! Il n'a qu'à peine le temps de se retourner avant qu'un violent coup ne l'envoie voler à l'autre bout de la crevasse ! Le coalisé est à terre. Il se relève tant bien que mal et secoue la tête pour dissiper les effets du choc. Face à lui se tient un conçurent… il n'a pas encore le temps de le distinguer clairement.

Et une roquette le charge. D'une roulade impeccable, Nazik parvient à l'esquiver pour laisser le projectile foncer tête baissée dans l'un des murs de roches lisses qu'il heurte de plein fouet. Sans même laisser le temps de recharger, le Coalisé met en joue la créature de sa clef et mime de tirer. Une, deux, puis trois lasers violets, toutes fracassés contre sa boîte crânienne, ce qui eut pour effet de le déstabiliser. N'attendant pas une seconde de plus, l'homme aux yeux jaunes pique un sprint jusqu'à l'imposant conçurent, frappe de toute ses forces sans vraiment viser !
Ce qui n'eut pas d'autre effet que de lui faire pousser un hurlement de douleur… Nazik pousse un lourd soupir, bref et sonore. Il aurait dû s'en douter… celui-là est un costaud.

D'un revers de son bazooka, l'homme envoit paitre l'obscurantiste et sa piètre parade, heureusement, un tir de sniper va pour l'éliminer ! Sans attendre, Nazik profite de nuage de couleurs saturés pour disparaitre d'un sprint, imitant ainsi l'immortel art "ninja". Bien piètrement, ça ne marche que par la grâce d'autres concurrents venu occuper le tireur embusqué.

more_horiz
C’est marrant, c’est un rp où par moment je me suis dit « ah bah c’est cool, il la joue pas trop godmode, il le dit lui-même qu’il feint son aisance alors qu’il n’en est rien », et à d’autres moments je me disais que t’abusais un peu avec tes stats. Mais bon, je pense que ça va encore ça reste raisonnable.

J’ai peut-être trouvé ça un peu fouillis par moment, pourtant sur un rp franchement pas super long. Ouais, on va dire ça comme ça : tu t’es pas foulé. Pourtant il se passe des choses hein. J’ai par exemple pas du tout compris si tout ce qui se passait était le fait du gars au bazooka ou s’il y avait un autre intervenant (à part celui qui dégomme l’homme au bazooka, qui est un sniper). Parce que du coup tu parles du sort « terre » et tu regardes dans une direction, et venant de ton dos, ya le gars au bazooka qui tire. Je me suis dit « ah il parle peut-être de Lulu » mais pour le moment rien ne permet de le suggérer. Nous verrons bien !

En tout cas, là où t’es correct avec tes stats c’est que justement tu dis que tu n’es pas capable de vaincre si facilement le gars au bazooka. J’apprécie ça. Du coup, t’as pas le kill, mais c’est positif. Quelqu’un d’autre s’en charge et te permet ainsi de fuir sans demander ton reste. Ca me semble cohérent étant donné la dérouillée que tu viens de prendre.

Sinon, j’ai vu quelques fautes, rien de dramatique, encore le « touts et citée » qui me permettent de dire que c’était pas juste « une fois comme ça par distraction ». J’espère que t’y penseras à l’avenir hein ! Que je revoie pas ça si je suis amenée à te noter à nouveau !

Autre truc positif auquel je pense seulement maintenant, j’aime bien que tu sois pas directement (ou peut-être même pas du tout en fait) dans la ville directement. J’ai trouvé que c’était un choix intéressant de dire que les combats faisaient sérieusement rage dans les extérieurs de la ville, au niveau des falaises et des montagnes / collines (j’ai plus exactement le truc en tête). Finalement c’est peut-être assez logique que les gens aient quitté la ville où la concentration en population est la plus importante pour se cacher entre les roches, là où ils peuvent peut-être plus facilement se dissimuler et se couvrir en cas d’attaque.

Normal : 20XP, 200 munnies, 3PS en vitesse
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum