Kingdom Hearts RPGConnexion
Kingdom Hearts Rpg
Nous sommes quatorze ans après les évènements de Kingdom Hearts 2. En tant d’années, les choses ont considérablement changé. Les dangers d’hier sont des soucis bénins aujourd’hui, et au fil du temps, les héros ont surgi de là où on ne les attendait pas. Ce sont les membres de la lumière qui combattent jour après jour contre les ténèbres.

Ce n’est plus une quête solitaire qui ne concerne que certains élus. C’est une guerre de factions. Chaque groupe est terré dans son quartier général, se fait des ennemis comme des alliés. Vivre dehors est devenu trop dangereux. Être seul est suicidaire. A vous de choisir.

La guerre est imminente... chaque camp s'organise avec cette même certitude pour la bataille.

more_horiz

« Eh ! Gamin ! »

Il fait si noir tout autour de moi, je n’arrive presque plus à bouger.  Je ne ressens rien, je ne ressens pas la douleur de la veille. Qu’est-ce qui se passe, j’y ai passé ? Une crise cardiaque ? Non, autre chose.

« Ouvre les yeux, l’chair molle ! T’fiche quoi là ! »

Encore la voix de ce foutu ork, il me répond maintenant, je rêve…

« Bon bah ! Si t’es mort, c’veut dire qu’je peux t’bouffer. Bon app ! »

Qu’est-ce qu’il… Attend, quoi ?! Mais il fait quoi ce monstre dégoûtant ! J’entrouvre les yeux, et je le vois.

Il me regarde de haut, son affreux visage se tord immédiatement dans un sourire.

« Que… Quoi… On est où ? »
« T’regarde autours d’toi, t’as l’réponse »

Je me redresse avec difficulté. Ce n’est pas que je ressens un mal, c’est plus comme si j’étais engourdis. Comme si je me réveillais d’un sommeil… Non, à dire vrai, je crois que je suis encore dans un rêve, tout est si… brumeux.

Je regarde autour de moi, il fait sombre, mais j’arrive à distinguer des nuages. Des nuages d’une couleur bleutée, presque comme la nuit. La lumière vient de sous nos pieds, un immense vitrail, aussi ouvragé que somptueux.

Je me laisse retomber sur le dos, j’en gonfle presque les joues. Mon cœur, on est dans mon cœur. Ça veut dire que Karg’orth a fini par se réveiller, et qu’il m’a absorbé, comme à chaque fois.

J’inspire un coup, le regard perdu vers ce plafond obscur. Rien, à perte de vue, pas la même étoile. C’est sombre, froid, vide. J’ai l’impression de n’être rien, de flotter sur ce vitrail au milieu du néant.

« Pourquoi tu n’as pas bougé… »

Je me permets de demander. Il était où au juste, il dormait ? J’avais besoin de lui, j’ai passé quatre jour atroce. C’était volontaire ? Ou le revêtement du jouet jaune au pouvoir cosmique m’a protégé de lui ?

« Eheh, j’voulais t’prouver un truc, t’vois. »

Je glisse ma tête pour mieux le regarder. Alors c’était bien de son fait, cette espèce de…

« Connard… »

Il tord ses lèvres immondes dans un nouveau sourire. Ça l’amuse, bon sang, ça l’amuse.

Voilà qu’il s’approche de moi, j’entends ses pas lourd résonner contre le verre du vitrail. Il prend son temps, nonchalant, avant de s’accroupir pour mieux me surplomber.

« T’sais gamin, j’me disais qu’faut qu’je t’dise quelques trucs. »

Il est sérieux là ? Bon sang, il a vraiment perdu son sourire, et il fronce les sourcils. C’est vraiment possible ? Il est vraiment capable d…

« Ça fais un mois, t’chouine tout l’temps dans m’tête. » Sa voix grave est aussi sérieuse que son visage. « Et r’garde comment t’es. Une p’tite chair molle faible, geignarde. T’crois que je t’entends pas, quand t’chouine « Karg’orth, Karg’orth, aide-moi ! » … »

Putain, mais où il veut en venir au juste. Ce n’est pas comme si… Ah… L’ironie. « Ma tête, ma tête », c’est ça le truc, sale ork débile. Ce n’est pas ta tête, c’est la mienne. Tu fais que la recouvrir, comme un masque puant, et…

« T’veux t’débarasser d’moi, AH… Ahah… Nah gamin. Ça, c’est c’que tu veux t’faire croire. L’vérité, c’est qu’tu y prend goût eh ? »

Non, c’est juste toi et ton orgueil démesuré. Tu crois que tu es le roi du monde, et franchement, depuis le temps que je vis avec toi, j’ai juste… pitié.

« T’aimes ça, être l’gros ork qui frappe. Qui peut résister à tout. Mais t’veux pas l’avouer, alors, t’chouine, tu t’plaint. »

« Ta gueule, Karg’orth. » C’est sorti tout seul de mes lèvres, je commence à m’énerver. Pourquoi je m’énerve comme ça, il ne mérite pas que je me saoule pour lui, il…

« J’veux qu’on gagne. Et pour l’gagner, faut faire l’trucs à ma manière. »

« Va droit au but, putain. Depuis quand tu parles autant ?! »

Il me pointe du doigt un instant.

« J’veux qu’tu m’laisse le corps pour tout l’mois. J’veux pouvoir faire c’que j’veux. »

Je tourne la tête vers lui. Qu’est-ce que ça change de d’habitude au juste ? J’ai beau hurlé dans sa tête il…

« C’que j’veux dire, gamin. C'que j’veux pas qu’tu m’refasse l’coup d’la main qui s’bloque. C’clair ? »

C’était donc ça…

« Et quand j’dis j’veux l’corps tout l’mois. C’veut dire pas d’sortie ! »

Je ne peux pas m’empêcher de déglutir. Pas de sortie, il n’est pas sérieux là, il…

« Tu plaisantes, dis-moi que tu plaisantes… Tu veux vraiment que je reste enfermer à l’intérieur de toi pour un mois entier ? Sérieusement ? Je vais devenir taré, Karg’… »

Je ne ressens même plus la colère de tout à l’heure, je suis juste… blasé.

« C’simple gamin. T’veux les munnies ? T’veux t’barrer d’Illusiopolis ? T’veux que j’aide ? C’mon prix. »

Putain, je l’ai jamais connu sérieux, et ce n’est pas quelque chose que je voulais savoir. Je l’ai déjà vu faire ses petits plans, mais là…

« Ton prix est élevé, tu le sais ça ? »

Vivre dans Karg’orth pendant un mois entier sans pouvoir sortir, c’est déjà terrifiant. Mais si en plus, il est en roue libre, c’est…

« Et l’récompense l’est encore plus, chair molle. »

Il est tellement sûr de lui. Il croit vraiment pouvoir gagner ? C’est ridicule, pas face à tous les autres. Rien que les combattants de la coupe noire, il a seulement regarder la télévision où… ?

Putain, je suis sérieusement en train de l’envisager. Tu tombes bas Dimitri, tu tombes vraiment bas… Mais, s’il réussit… Je pourrais partir. Je pourrais tout recommencer, loin de la Shinra, loin du chapitre. Dans un joli monde, vivre heureux, ne plus jamais avoir à connaître la violence.

Si je refuse, ça n’avancera en rien, je… je sais pas…

« Alors ? »

Qu’il me dit, en me tendant la main, comme pour m’aider à me relever.

Putain, et puis merde !

Je la lui saisis, et il me relève à un seul bras.

« Bien, gamin… »

Je le vois qui commence à se déformer, à se liquéfier. En une flaque qui rampe jusqu’à mes pieds, commençant son escalade.

Je sens déjà ma tête qui tourne, je sens déjà mes pensées qui sont brumeuses.

Est-ce que j’ai fait le bon choix, je ne sais plus pour l’instant, mais, c’est ce que je dois faire pour vivre l’vie . Putain, est-ce qu’on peut seulement gagner Évidemment ! Je sais qu’je est fort, mais de là à EXPLOSER les autres combattants. Et Jimbo Quoi ? Est-ce qu’il nous laissera partir Eheh.

Je ne sais bien ! Je On vas tous les buter !

Bon sang… On va bien s’marrer !
more_horiz
Je commence par la conclusion, c’est sympa, les mots qui se croisent, Dimitri qui essaie de dire ou penser quelque chose et Karg qui l’empêche limite de finir chacune de ses phrases.

Donc, on est dans le coeur de… Dimitri ? Je sais pas. On est dans un genre de palier de l’éveil de je sais pas qui, tu parles d’un vitrail mais on sait pas lequel !

Ce rp est fatalement très dynamique. Les deux personnalités s’affrontent pour ainsi dire. Karg provoque pas mal Dimitri, voulant lui extorquer l’aveu qu’il a besoin de lui. Moi de ce que je comprends ils ne sont pas vraiment là, genre leurs corps sont peut-être encore dans la chambre d’hôtel. Et il y a cette confrontation entre les deux personnages, qui ne peut pas vraiment avoir lieu dans la réalité puisque dans la réalité, soit c’est Dimitri qui est conscient, soit c’est Karg et alors, selon tes propres termes, Dimitri est absorbé. Apparemment la conscience de Karg entend ce qui se passe quand il est inconscient, mais il ne peut pas communiquer avec Dimitri, alors que la réciproque est vraie ?

C’est intéressant parce que ouais, Karg veut être au contrôle, et on sent bien que même si Dimitri n’aime pas être enfermé dans Karg, bah ça l’arrange quand même bien de laisser le contrôle à l’ork. Ainsi il peut se déresponsabiliser et laisser leur sort reposer sur Karg.

Je n’ai pas compris cette histoire de main. J’imagine qu’en faisant un certain signe Dimitri a empêché Karg d’avoir le contrôle mais je n’ai pas bien compris pourquoi.

J’aime aussi le fait que l’un des deux veuillent absolument prendre le contrôle, parce qu’il sait qu’il est plus à même de gagner le battle royale, et que l’autre se laisse convaincre, se sacrifie, parce qu’il sait au fond de lui qu’il a tout intérêt à ce qu’ils fassent un bon score dans ce jeu, et que ça peut leur donner des opportunités. On sent vraiment le désir de vouloir quitter Illusiopolis, et d’être à peu prêt tout à endurer pour pouvoir s’échapper, même si je doute que ça arrive de si tôt.

D’ailleurs je me demande si tu prendras en compte le fait que tu as gagné quelque chose à ce BR en rp, ou si tu vas faire semblant d’avoir fait un trop mauvais score pour que ça ait changé quoi que ce soit à leur quotidien. Pour te dire je ne sais même pas ce que tu as pris comme récompense. Mais ouais, c’était cool de sentir qu’il y avait, surtout pour Dimitri je crois, un véritable enjeu dans ce battle royale, même s’il déteste le principe. Et de l’autre côté (Karg), on a plus l’impression que c’est juste le plaisir de prendre le contrôle et de pouvoir… casser des culs.


Ah sinon, le français et le style sont bons mais tu oublies régulièrement d’accorder tes adjectifs au pluriel. J’ai vu la faute facilement deux fois. C’est pas gravé évidemment, mais essaie d’y faire attention ^^

Facile : 10XP, 120 munnies, 2PS en psychisme
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum