KotetsuOù es-tu ?

KotetsuDonne-moi des nouvelles !

KotetsuOk on entend des coups de feu depuis tout à l’heure, réponds

D.VaJe suis encore en jeu.

D.VaJe me cache en attendant le soir
 
Je dépose mon gummiphone à côté de moi, un peu agacée par Kotetsu. Tant pis si tu paniques, me harcèle pas de messages alors que j’ai mes propres problèmes à gérer. Je laisse ma tête tomber en arrière, reposer sur la tapisserie du mur du nouvel appartement qu’on a mobilisé. Je… crois que je n’ai jamais été crevée comme ça de toute ma vie. Je retiens un rire. Trop fatiguée pour rire. Mais… c’est vrai que c’est bien un truc que je dis trop souvent, ça : Jamais été aussi crevée. Mais là, franchement c’est vrai. J’en peux plus.

« C’est bizarre. » Je hausse les sourcils en secouant la tête, avec les yeux fermés. « J’ai franchement saigné la blinde. J’ai jamais perdu autant de sang. C’est tellement… pas naturel de me dire que je peux pas en mourir. »

« Ouais. » répond Iggy, l’adolescente de la famille. Bon allez. Faut que je me repose. À même le sol, tant pis. Limite ridicule, en vrai. Y avait des divans sur lesquels se coucher mais… je sais pas. Je le sentais pas. Je suis pas chez moi. Je suis à exactement 980 mètres de mon building. Ca représente… à peu près dix minutes en marchant normalement… six en courant. Quatre en sprintant comme une tarée. Je suis à quatre minutes de pouvoir me reposer pour de vrai, en attendant la prochaine attaque. Ah et… avec mon méka, je ferais ça en une vingtaine de secondes.
Bref. Je veux pas m’endormir profondément, me reposer confortablement. Si on est attaqués, je veux être suffisamment mal installée pour pouvoir bondir de ma position et tout flinguer. Je reprends une inspiration. Mes poignets ça va. Mon abdomen me fait super mal mais j’encaisse. Je ne crains plus pour ma participation ! Et ça franchement, rétrospectivement, quelle chance de tomber sur des fans juste après m’être fait tirer dessus. Malgré tout ce que j’ai pu dire sur le fait de traîner des boulets, ça m’a sauvée.


« On va aller où ? » demande en murmurant Iggy à Mousse – c’est son vrai nom - , son pote de son âge qui était aussi dans l’appartement.

« On devrait dormir, déjà. Ton frère veille. »

« Allez. J’y arrive pas. »

« On part dans deux heures. »

« Ouais mais avec le soleil, j’y arrive juste. Pas. »

« Tu rigoles ? On a tiré les stores, on n’y voit plus rien. »

« Y a des rayons qui passent. Bon allez… on va aller où ? »

« Je sais pas. »

Ils arrêtent de parler quelques secondes. « Purée deuxième jour, comme on faisait les chauds, genre on gagne 100%. »

« En vrai, Lord Business aurait dû faire un truc genre… un classement par monde. Avec des récompenses pour le premier de chaque planète. »

« Là… Là vraiment on aurait eu nos chances. »

« Ouais si tu réfléchis bien, on « Parce que attends. Genre si on survit aussi, GG. Après ? On est les seuls survivants, on taxe un vaisseau qu’on sait pas conduire et on va démonter le gragra ? » Mousse rigole discrètement. « Injouable. T’as vu Illusiopolis ? Les vaisseaux qui se crashent sur le monde ? »

« N’importe quoi. »

« Non si c’est vrai. »

« Non je veux dire… C’est n’importe quoi ce qu’il se passe là-bas. »

« Même nous ici, en vrai. »

« Ca va ! » répond Iggy en rigolant, essayant de maîtriser sa voix pour ne pas parler trop fort. Non comme ça, c’est parfait. Ils me bercent. Ils me font penser à autre chose qu’à moi, tout en me laissant dans l’adrénaline et la concentration rapport Battle Royale. « T’as des gangs, c’est tout. »

Petit silence… Ils rigolent tous les deux, je sais pas pourquoi. « Non, ok, d’accord. Mais sinon, y a rien de super étonnant. » [/color]

« Pour l’instant ! On est jour 5, Iggy, jour 5. Là on se la joue Last of Us mais y  a plein de gens comme nous qui se croient trop chauds. Là je suis sûr qu’à un moment, tu vas avoir tous les inventeurs qui vont sortir de l’ombre, avec leur canon plasma, leurs armures technologiques. Jamais on passera ça. »

« Ou faut qu’on s’arme. Si on se tape des armes gold ? C’est bon, c’est comme si c’était gagné, en vrai. »

« Ouais bah écoute, quand t’auras tué cent-vingt gars, tu t’achèteras ton arme gold et tu nous impressionneras. »

Les deux ados rigolent. Et ça me fait penser, bien sûr. Il a toujours été clair, à mes yeux, que j’étais pas la plus balèze de l’univers. Mdr, genre loin de là. Déjà en tant que Soldat 1ère Classe, j’ai du mal à vraiment convaincre. Non je suis forte dans mon méka mais sortie de là, je fais tièp. Va savoir si c’est mon ego de folle ou autre chose, mais pourtant, je suis quand même super convaincue que je vais l’emporter !
En même temps Lord Business, il a cultivé mon kiff, là ! C’est pas la force qui compte mais la stratégie ! Qui est meilleure que moi, en fait ? Qui te monte un plan en béton comme je le fais,  au jour le jour ? En deux minutes, si je veux, je te fais tomber n’importe quel cador parce que je sais me servir de ma tête ! Ouais je m’emballe ! J’en ai besoin ! J’ai besoin de me dire que j’ai une chance contre des persos comme Roxas, Death ou… Ouais c’est toujours chaud de trouver des équivalents à ces deux-là dans le Consulat ou chez les Mercenaires. Restons sur Roxas et Death, en fait.


« Allez, repose-toi. Il nous reste une dernière ligne droite. »

_______________________________
La Chance du Silver Dvasign