Kingdom Hearts RPGConnexion
Bravo à tous
Rufus Shinra Top-1 !
Rp final

more_horiz



Un corbeau survolait la ville plongée dans le chaos. Se mouvant entre les bâtiments, il apercevait des scénettes à travers les vitres, parfois brisées, parfois fracassées. On entendait des coups de feu, des cris dans certains quartiers, tandis que d’autres, dévastées, étaient plus tranquilles.

Le corbeau voyait même de nombreux vaisseaux planant au-dessus d’Illusiopolis tirant sur tout ce qui pouvait bouger au sol. Les cieux étaient parcourus de nombreux appareils, l’espace aérien était très chargé. Heureusement, le volatile avait des idées en tête. Ces petits appareils seraient utiles à ses plans.

Le corbeau redressa son vol pour survoler un très haut bâtiment, puis se poser dessus. Il prit bien soin de regarder les alentours, pour voir si personne n’était caché là… Le bâtiment était assez ancien. Ce n’était pas le plus haut de la ville clairement. Il appartenait à un quartier que le corbeau détestait. Un quartier de voyous et de mafieux en tout genre. Un peu de terreur ne leur ferait pas de mal.

Ils espéraient gagner le jeu ? Hé bien ils allaient payer pour leur ridicule arrogance.

Le corbeau se transforma et soudain, l’Innommable apparut. Dans sa tenue noire, masqué comme toujours, la posture droite et fière. On pouvait sentir qu’il n’était pas venu pour contempler la vue, il voulait faire souffrir cette ville. Cette cité qu’il détestait. Cet endroit où les parasites pullulaient. Il en avait horreur.

Il essuya les premiers tirs. Un chasseur lui fonçait dessus. L’Innommable tendit la main dans sa direction pour détourner sa trajectoire. Avec sa volonté de fer, il fit écraser l’appareil sur la route en contrebas. Il regarda l’effet de son pouvoir du haut de son perchoir. Sous le masque, il souriait presque.

Cependant, il n’avait pas vraiment le temps de contempler le vaisseau ruiné au sol. D’autres étaient présents dans les airs autour de lui. Il n’avait qu’à tendre les bras, projeter son esprit et faire vriller les morceaux de métal pour les déverser sur le quartier avec une certaine violence.

C’était la panique en ville. Tout le monde courait, criait et tirait. L’apparition de l’Innommable était trop anecdotique dans ce carnage pour vraiment attirer l’attention, il fallait quelque chose de plus gros. Il y avait un carrefour à quelques dizaines de mètres de là. Cela devait être un véritable stand de tir.

L’Innommable se disait qu’il pouvait remonter toute la rue pour vaincre tout ceux sur son passage. Cela pourrait attirer l’attention, c’est ce qu’il voulait. Que cette ville se souvienne de lui. Il sourit sous son masque. Il entreprit d’activer des protections surnaturelles autour de lui pour éviter un accident malheureux. Lorsque le blindage et la barrière furent prêts, il quitta son nid et descendit en lévitant le long de la paroi de l’immeuble où il se trouvait pour finalement atterrir sur le trottoir.

Les gens courraient et tiraient.

Des impacts sur les murs, des véhicules en feu, des vitres brisées. L’Innommable observa cette scène de guerre dans la ville blafarde. Il n’avait aucun amour pour ce quartier. Une véritable poubelle. Ils pensaient gagner ? Sérieusement ?

Il serra les poings.

Les gens comme eux ne pouvaient pas gagner. Ce n’étaient que des lâches, des voyous, des parasites de la société. Ils n’avaient aucune considération pour les autres, aucune sympathie. Ils ne s’inquiétaient que pour eux-mêmes et ne cherchaient qu’à accumuler assez de richesse pour aller dans les beaux quartiers. Comme si les beaux quartiers étaient un paradis.

Il relâcha son poing droit. Une voiture en feu bondissait de la rue pour s’écraser dans une boutique derrière l’Innommable emportant avec elle deux personnes, peut-être trois. La seconde main céda également. Un lanceur de grenades isolé se trouva bien mal lorsque son explosif revint à ses pieds pour une raison inconnue.

Trop facile. Les pouvoirs surnaturels aidaient beaucoup.


« Niquez-le lui ! » cria un homme depuis les hauteurs.

Des tirs en rafale vinrent des fenêtres du bâtiment de l’autre côté de la rue. Un déluge de balles, l’Innommable leva les deux bras, se concentrant sur la multitude de projectiles qui filaient dans sa direction pour l’atteindre. Certaines s’écrasèrent sur le blindage, tandis que d’autres étaient comme suspendues dans les airs.

En ayant assez de se faire tirer dessus comme un canard, le Nécromancien fit apparaître une sphère de flammes dans sa main gauche qu’il relâcha en direction de l’appartement où les tireurs étaient retranchés. L’explosion provoquée dégagea le mur et ils firent moins les malins après s’être écrasé violemment la tête sur le trottoir… Légèrement aidés par la télékinésie, bien sûr.

Quant aux balles accumulées, l’Innommable s’en servait pour éliminer les petits groupes et les solitaires qui se retranchaient ou courraient un peu partout autour de cet axe important du quartier. Une grosse explosion vint perturber la promenade de santé du Nécromancien. C’était à se demander ce qui était entrain de se passer. Un vaisseau s’était écrasé et manifestement cela avait embrasé des véhicules qui faisaient un barrage de fortune au carrefour suivant.

Des bruits de tir se firent entendre mais avec la fumée, l’Apprenti de Death avait du mal à voir clairement ce qui se passait. Si bien qu’il stoppa son avancée pour attendre de voir ce qu’il en retournait… Non sans faire découvrir les joies d’un vol par télékinésie aux petits malins qui se croyaient finement embusqués.

C’était l’occasion parfaite pour appeler du renfort. Après tout, il y avait beaucoup de compétiteurs dans cette ville, un peu d’aide ne serait pas refus. Une aide sûre qui serait loyale quoiqu’il arrive… Il allait falloir improviser un rituel d’invocation. Il observa les alentours et brandit ses mains sur les côtés.

Des morceaux de verres provenant des vitres brisées commencèrent à s’envoler pour former un grand cercle autour du nécromancien tandis que des objets divers comme des armes, des bouts de béton, des déchets ou bien du mobilier urbain s’avançaient rapidement pour servir à dessiner et ce bien pauvrement, des runes.

L’Innommable réfléchit un instant, se demandant si ça allait marcher. C’était peut-être une mauvaise… Il fallait autre chose. Ce cercle d’invocation avec des matériaux de récupération ne fonctionnerait pas. Le verre était une bonne idée mais le reste, non… D’un geste, il balaya les objets de fortune et se dirigea vers l’endroit où le lanceur de grenades avait été éliminé. Il avait peut-être des produits inflammables sur lui ou d’autres explosifs.

Hum… Il n’y avait pas grand chose… Quoique si, il y avait un sac. Un gros sac. Le reste de l’équipement du joueur avait été emporté par d’autres. Lui restait là, un peu sonné et déçu. L’Innommable s’empara du sac du vaincu pour lui dérober trois grenades. Il en aurait une meilleure utilité.

Retournant à son cercle d’invocation, il ouvrit les explosifs pour récupérer la poudre. Avec celle-ci, il dessinait des runes qui cette fois-ci aurait une meilleure forme et donc le renfort répondrait à l’appel sans problèmes. La fumée commençait à se dissiper de l’autre côté de la rue. Il allait falloir faire vite.

D’un geste, une petite flamme s’échappa de sa main pour allumer les différentes runes en poudre qui par conséquent crépitaient avec furie tandis que l’Innommable lançait l’invocation orale tout en faisant apparaître des glyphes verdâtres qui flottaient dans les airs autour de lui. La couleur se reflétait dans les morceaux de vert, donnant au cercle une véritable lueur surnaturelle pour tous les spectateurs qui ne savaient pas encore ce qui allait leur tomber dessus.


« De ton antre gelé, je t’appelle ; Viens à moi et apporte le froid glacial de la mort sur cette terre ! Obéis et tu laisseras derrière toi un sillon de carnage gelé ! Je t’appelle Liche ! » déclara-t-il haut et fort.

Dans un bref éclat de lumière aveuglant, la liche apparut de nulle part. Amal’Thazad avait répondu à l’appel de son maître. Autant dire qu’il était content de sortir à nouveau après si peu de temps.


« Ravie de vous revoir, cher Maître Innommable… Quels sont vos désirs aujourd’hui ?
- Couvre moi pendant que je ravage mes adversaires. Nous sommes encerclés d’êtres inférieurs qui se pensent plus malins que nous.
- Oh ! Oh ! Oh ! Une belle séance de magie en perspective ! A vos ordres, Sombre Maître ! Ha ! Ha ! »

La Liche ricanait de plaisir. Une gigantesque ville pour exprimer son art et ses talents, elle était heureuse ! Heureuse de congeler ses ennemis, fracasser les faibles, entendre ses adversaires hurler de désespoir ou de peur… Oui, c’était une bonne journée pour elle, un excellent jour pour servir.

Il commençait à pleuvoir. Le ciel était noir, bien que toujours bruyant. Les tirs des vaisseaux continuaient. La rue quant à elle, se calmait peu à peu au fur et à mesure des éliminations. Un adversaire se dressait sur le lieu de la précédente explosion. Comme l’Innommable, un individu masqué se tenait au milieu de la route. Il avait une robe de de couleur claire… Entre du blanc et du jaune, difficile à voir à cette distance. Il ne semblait pas armer, mais s’il était tout seul au milieu du carrefour, c’est qu’il n’était pas le plus pitoyable des joueurs de la ville.

L’Innommable prit l’initiative d’avancer tandis qu’Amal’Thazad restait à ses côtés, légèrement derrière lui pour surveiller les tireurs isolés ou les menaces imprévues. Le Nécromancien ouvrait les mains tout en avançant, faisant rouler derrière lui divers objets qu’il s’empressa aussitôt de projeter vers sa cible.

A sa surprise, l’adversaire esquiva certains objets et repoussa d’autres avec une certaine aisance semblait-il. Cela allait devenir intéressant et plus difficile que prévu. Ce dernier profita de cet instant de répit pour tirer à son tour : une décharge de magie lumineuse quitta ses mains pour s’abattre violemment sur un sort de glace de la liche.


« Soyez prudent Impitoyable Maître, il a l’air costaud celui-là… » lança-t-elle.

L’Innommable leva les bras au-dessus de sa tête puis joignit les mains. Au début, il ne se passait pas grand chose mais bientôt, les vitres restantes de la rue commencèrent à éclater dans un fracas assourdissant. Puis les morceaux plus ou moins gros s’envolèrent pour viser l’adversaire au bout de la rue. Il allait se prendre une déferlante de bouts de verre projetés par la puissante télékinésie du nécromancien.

L’ennemi bougea les mains et préparait déjà sa riposte. Une sorte de vague de lumière s’échappa de lui pour décomposer les morceaux de verre. Il avait l’air spécialisé dans la magie de la lumière, c’était une certitude. Il allait falloir utiliser plus de puissance pour le vaincre. Un second ennemi apparut finalement à ses côtés. Il était en bleu lui.

L’Innommable stoppa sa marche. Là cela devenait plus dangereux pour lui, même avec la liche. Elle ne connaissait pas la puissance de feu de ses adversaires, c’était donc un pari risqué. Il fallait mieux monter en gamme immédiatement pour les surpasser d’office. C’était un jeu certes… Mais à trop jouer, on risque de se faire avoir.


« Envoie leur un peu de glace pour les occuper… Je vais m’en débarrasser rapidement.
- Avec plaisir ! »

Et sur ces mots, Amal’Thazad commença à projeter des javelots de glace et des vents gelés à tout va. Les deux compères semblaient bien s’en sortir, l’un esquivant plutôt bien tandis que l’autre faisait barrage avec sa magie. L’Innommable n’aurait pas beaucoup de temps avant qu’ils contre attaquent. Ils ne semblaient pas très mobiles pour l’instant, autant en profiter.

Alors qu’il commençait à canaliser sa puissance psychique un autre vaisseau vint s’écraser sur les deux hommes, faisant stopper le combat. Un instant brutal, où les adversaires disparurent dans l’explosion de l’appareil. Un nouvel écran de fumée se dressa tandis que des tirs de mitrailleuse achevèrent les espoirs des concurrents. Il allait donc tourner son attention vers le plus gros poisson.

Une sorte de gros robot… Non… Deux méchas étaient dans le ciel puis se posèrent sur le sol, certainement pour chercher de potentiels survivants… L’Innommable connaissait ce genre de créations de la Shinra… Peut-être que Mademoiselle Song était dedans… Bien qu’il n’y en eût aucun qui était rose.

Cependant, pas le temps de réfléchir, ils ouvraient déjà le feu sur la liche qui dressa un mur de glace pour bloquer les tirs des mitrailleuses. L’Innommable recommença à se contrer tandis que des craquements se faisaient entendre autour d’eux, sans vraiment savoir d’où ça venait. Les deux armatures de métal commençaient alors à grimper sur les bâtiments pour pouvoir continuer à tirer.

Amal’Thazad leur compliquait la tâche en gelant leurs membres qui faisaient office de « mains » et de « pieds ». L’Innommable commençait à gémir sous l’effort. Le bitume se fissurait sous lui, comme s’il exerçait une force extraordinaire sur une prise lointaine.


« Je vais pouvoir les contenir très longtemps, Sombre Maître ! Faites vite ! » indiqua-t-il.

L’Innommable semblait pousser, encore et encore, inlassablement, sous son masque, son faux visage était déformé par l’effort mental qu’il était entrain de fournir pour éliminer ces deux méchas. Bien sûr, il aurait pu user d’autres pouvoirs pour les éliminer… Mais il voulait un effet grandiose. Pour que tous se rappellent de lui.

Il voulait détruire ce quartier, le briser.

Les méchas d’immobilisèrent. Amal’Thazad soufflait un peu le temps de voir ce qu’ils allaient tenter. Il commençait à ricaner, pensant qu’il les avait impressionnés. Cependant, le cri de rage de l’Innommable lui fit comprendre que ce n’était pas le cas. La Liche tourna la tête pour regarder derrière elle et même elle, était bouche bée.

Un immeuble entier s’était soulevé du sol, arraché par la force de la maestria psychique de son maître. Dans un dernier hurlement de colère, l’Innommable balança ses bras vers l’avant. Le bâtiment qui perdait des morceaux à chaque mètre avancé, s’élança d’un bloc vers les deux méchas qui tentaient déjà de s’enfuir en tentant d’escalader la paroi. Cependant, la glace d’Amal’Thazad leur coupa la fuite.

L’immeuble s’enfonça avec violence dans ce bâtiment, des bureaux, au coin du carrefour. Entraînant avec lui ce dernier au sol, emportant tout. L’effondrement fit un bruit terrible. L’Innommable avait fracassé ce quartier. Presque littéralement. Un amas de poussières s’échappa ensuite et ensevelit les alentours dans un nuage brunâtre, emportant tout sens de la vision à tous. Le Nécromancien s’éleva dans le ciel avec sa liche pour rejoindre un toit voisin. Il était satisfait de son effet. Le carrefour était ravagé, complètement.

Les bâtiments étaient déjà bien amochés entre les tirs, les explosions, les véhicules embrasés, les carcasses des vaisseaux… Il ne manquait plus que quelques vaisseaux supplémentaires que L’Innommable fit écraser avec grand plaisir tandis qu’Amal’Thazad tirait aléatoirement ses javelots pour atteindre autant ce qui volait que ce qui traînait au sol.

Une excellente journée pour la Liche et son Maître…

Lorsque tout cela fut finit, L’Innommable congédia son compagnon puis parti. Il ne voulait pas prendre le risque d’attirer des adversaires plus puissants que ce qu’il avait pu voir aujourd’hui… Il fallait quitter la cité, pour l’instant.


_______________________________
Au suivant Signat10

"I'm the light every night in your world
You revel in the glory of my beauty
Ready to watch me be legendary ?
'Cause I'm ultraluminary !"









Impératrice Céleste Éternelle Meng Tian -蒙天-, Fondatrice de la Dynastie Song, Porteuse du Mandat Divin, Reine des Hans, des Mandchous et des Peuples du Sud, Grande Magistrice des Arts Magiques, Protectrice de la Terre des Dragons, Souveraine Légitime de toutes les Terres sous le Ciel, Ambassadrice des Cités Dorées du Consulat, Consule de l’Étiquette et Dame de Chengdu








Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum