Satisfait de notre opération je m'étais laissé emporter par la nuit, sur le canapé de mon salon. Les heures s'étaient écoulées sans que la moindre once d'agitation ne vienne troubler l'étage. Scarlett dormait encore, elle aussi sur le canapé, les jambes repliées tournée sur le côté. Mon t-shirt laissait entrevoir son épaule, emmenant dans sa chute la bretelle de son sous-vêtement. Encore a moitié endormi, je laissai trainer mon regard sur la secrétaire jusqu'à appercevoir que sa robe de fortune ne la couvrait que jusqu'au tiers de ses cuisses.

Un regard sur Reno me fit comprendre qu'il profitait lui aussi du spectacle depuis un petit moment.


C'est probablement ce que vous appellez garder une porte, je présume ? Dis-je en me levant et en posant un plaid sur Scarlett

Je me dirigeais vers la salle de bain et entrai dans la douche avant d'y faire couler l'eau. Ce n'était que le troisième jour, et les caméras nous avaient montré bien des choses. Certains SOLDATs combattaient selon leurs enseignements, d'autres moins disciplinés profitaient de l'occasion pour semer le chaos le plus total.

Je sortis de ma douche et m'habillai. Au travers de la porte, j'entendis Scarlett et Reno discuter. Terminant d'accrocher mes boutons de manchettes, je les rejoignis.


Monsieur !

Un rapide regard sur leurs visages m'indiquait que de mauvaises nouvelles venaient de nous parvenir. Scarlett semblait furieuse, ce qui tranchait avec le visage qu'elle nous offrait quelques secondes plus tôt alors qu'elle dormait. Reno semblait agacé et Rude... restait impassible comme à son habitude, son regard dissimulé derrière ses éternelles lunettes teintées.

Que se passe t-il ?

Il se passe que l'autre garce de "Nina", elle insufflait dans sa prononciation tout le dédain qu'elle pouvait lui porter, s'amuse à attaquer vos hommes.

Reno ? demandai-je, soucieux des détails.

Arad s'est constitué un petit groupe de SOLDATs et s'amuse à chasser les Turks. Elena est tombé lors d'une fusillade au hangar gummi.

Combien sont-ils ?

Trois. Si j'en crois les caméras.

Je me rassieds aux côtés de Scarlett, portant une main à mon menton.

Je vois... c'est intéressant.

Intéressant ? Monsieur le Président, je ne vois pas ce qu'il y a d'intéressant. Il faut rappeller tout les Turks, qu'ils s'emploient à defendre tout l'étage.

Oui, vous avez raison. Faisons cela. Créeons une vague de mouvement dans notre direction histoire que tout le monde sache où nous sommes.

L'idée aurait pu être bonne mais présentait beaucoup trop de risques.

Voyons le problème dans l'autre sens. Si Elena est éliminée, ce qui est risqué pour nous ne l'est plus pour elle. Vous lui avez bien donné une oreillette, non ? Demandea lui de nous rejoindre. Elle et seulement elle.

C'est... plus compliqué que ça. Arad s'est emparée de son oreillette. Elena est injoignable.

Très bien, où est-elle ?

D'après les caméras, au niveau du département scientifique, retranchée dans le laboratoire G-482C, celui de Kruger.

Rude, vous appellez le laboratoire, sur le fixe et vous me la faites venir sur le champ.

Bien Monsieur le Président.

Rude s'éloigne, passe son coup de fil et je me tourne vers Scarlett. Ses sourcils sont légerement froncés, son pied, nu, bat la mesure d'une musique inaudible.

Vous êtes nerveuse, dis-je venant aposer ma main sur son avant-bras.

Non, je relativise, repondit-elle évitant mon regard. N'êtes vous pas agacé par cette situation ? S'attaquer aux Turks, c'est directement s'attaquer à vous, à moins que les choses n'aient changé.

Vous savez Scarlett, ce petit jeu ne durera pas eternellement. J'ai déja prévu de sanctionner les plus dissidents des SOLDATs...

Elle esquissa un sourire, joignant son regard au mien.

Je n'arrive cependant pas à decider si une attaque de sa part serait une bonne ou une mauvaise chose.

Tiens donc, et pourquoi ?

Imaginez qu'elle nous attaque. Je serais ravie d'être celle mettant un terme à sa petite aventure.

Pour ça, il faudrait déjà que vous sachiez vous servir d'une arme à feu, plaisantai-je sans afficher le moindre sourire.

Eh bien apprenez-moi... peut-être qu'en échange je pourrai vous faire une démonstration de mes autres talents ,dit-elle en se levant, rejoignant ma salle de bain.

Mon regard croisa celui de Reno qui écoutait la scène. Il me sourit

_______________________________
Rapatriement Dd736708773db3f50ba2