Je commence à être terriblement en stress. Mais bon sang, c’est quoi ça encore ? Depuis quand on peut juste changer un monde en jeu vidéo comme ça ? C’est une blague, c’est forcément une blague.

Okay, inspire, expire, calme-toi Dimitri. Ça ne peut pas être vrai, ça doit être… je sais pas, une publicité pour un nouveau film, ou… L’ouverture d’un grand graaand magasin. Enfin ! Un canular quoi ! Ouais, c’est ça, ce n’est qu’un canular, c’est très bien un canular.

Je ne peux pas m’en empêcher, je fais quelque pas dans la chambre d’hôtel. Il n’est que vingt-trois heures, pas encore minuit. Et puis, si c’est vrai, ils vont attendre le petit matin hein ? Pas que ça ait une différence dans cette ville mais… Raaah, je ne sais pas !

Je n’arrête pas de repenser à Jimbo, à son air particulièrement carnivore lorsqu’il a dicté les règles. Bon, certes, j’assistais à la scène depuis les yeux de Karg’orth, mais c’était quand même bien visible. Il y croyait lui… Il croit vraiment que ça va arriver. Jimbo, le gars parano, le chef d’un cartel, croit que le monde va se changer en champ de bataille sans conséquence pendant un mois. Sérieusement !

Et il a bien évidemment fallut que cet abruti d’ork se propose pour faire… C’était quoi déjà, la milice des rues ? Frapper des civils, des commerçants, de la violence stupide !

Je ne peux pas m’empêcher de frémir, avant de porter mon regard sur le concerné. Il n’a toujours pas bougé, avachi dans un coin de la salle, comme s’il dormait. Il a le visage neutre, mais pas pour longtemps. Il va sourire ce gros idiot, je le sais déjà. Et c’est qui, qui va sentir ses propres lèvres qui se tordent sous les siennes ? C’est le père Dimitri !

Cet idiot s’est engagé maintenant. Jimbo va attendre de lui qu’il surveille le quartier, qu’il tabasse quiconque dérange l’ordre. Je pourrais me cacher, attendre, mais… Si Kargo’rth ne fait pas ce qu’il a promis, Jimbo va nous en faire voir de toute les couleurs. Non, je n’ai pas envie de brûler vif. Non m-e-r-c-i !

Bon sang ! S’il y a un dieu, Etro, Santa-Muerte, peu importe ! Mais faite que ce soit juste une connerie. Je n’ai pas envie ! Je n’ai vraiment pas envie de devoir endosser l’identité de cette brute sans cervelle, et de ressentir et voir ce qu’il va faire à ces pauvres types !

Je me dirige vers la fenêtre, je jete un bref coup d’œil dehors. Raaah, forcément ! C’est déjà en train de se rassembler dans la rue ! Evidemment ! Evidemment qu’ils se tiennent prêt !

Je ne peux pas m’empêcher de repenser à ce que disait Karg’. Si on est dans les premiers, on peut se faire beaucoup d’argent. Assez d’argent pour quitter Illusiopolis….

Quitter Illusiopolis… Ça voudrait dire, ne plus avoir peur du Chapitre. Pouvoir reconstruire ma vie là où y’a du soleil. Et surtout… je n’aurais plus besoin de protection, plus besoin de survivre. Plus besoin de… LUI !

Raah mais à quoi tu penses, tu es en train de devenir fou ! Non ! Non faut pas que ce soit vrai ! Munnies ou pas il ne faut pas !

Mon regard se reporte à nouveau sur lui. Et je sens ma main qui tremble, de plus en plus fort. C’est quoi ça au juste ? Je suis paniqué à ce point ? J’ai peur ? Bon sang, tout à la fois, je crois bien.

« Bip bip bip bip »

OH BON SANG ! J’ai sursauté comme jamais. Je me précipite vers le réveil pour l’éteindre. Minuit… Il est déjà minuit.

La scène qui se déroule autour de moi est surréaliste. C’est possible ! Je me suis endormis sur le canapé, faite que c’est ça ! Des sortes de petits carrés colorés semblent grimper absolument partout dans mon appartement, recouvrant les meubles, le sol, même le foutu plafond ! Ça clignote de plusieurs couleurs avant de reprendre celle de leur hôte et se fondre avec lui.

Je ne peux pas m’empêcher de me sentir mal, pas bien. Je… ça me fais penser à Karg’, est-ce que ça ressemble à ça quand il prend le contrôle ? Je…

Attend…Ils viennent de devenir invisible, je ne vois plus aucune trace des cubes, tout est comme avant. J’ai rêvé, c’est ça, je dois être tellement stressé que j’hall… C’est moi ou Kargorth est encore plus vert que d’habitude… ?

Mon regard se pose un long moment sur l’orc inconscient. Non, je ne déconne pas, il est carrément plus vert. Je redresse lentement ma main…

« OH BON SANG ! »

Elle aussi ! Elle est bien plus beige qu’elle ne devrait l’être ! Bordel, ça veut dire que…

Je serre les dents, tandis que je me dirige vers la fenêtre. Je n’ai même pas le temps de l’atteindre. Un coup de feu ! Bordel, j’ai entendu un coup de feu ! Ils ne sont pas sérieux, ils sont pas…

Je fais quoi. Bon sang ! Je fais quoi ?!

L’orc ! L’idiot ! Ce gros abrutis !

Je commence à courir vers lui, avant de m’accroupir à proximité. Je le secoue presque.

« Karg’ ! Karg’ ! Bon sang ! C’était vrai, ça commence ! »

Mais qu’est-ce qu’il fait ?! Pourquoi il ne fait pas comme d’habitude ?!

Ne me dite pas que…