Kingdom Hearts RPGConnexion
Kingdom Hearts Rpg
Nous sommes quatorze ans après les évènements de Kingdom Hearts 2. En tant d’années, les choses ont considérablement changé. Les dangers d’hier sont des soucis bénins aujourd’hui, et au fil du temps, les héros ont surgi de là où on ne les attendait pas. Ce sont les membres de la lumière qui combattent jour après jour contre les ténèbres.

Ce n’est plus une quête solitaire qui ne concerne que certains élus. C’est une guerre de factions. Chaque groupe est terré dans son quartier général, se fait des ennemis comme des alliés. Vivre dehors est devenu trop dangereux. Être seul est suicidaire. A vous de choisir.

La guerre est imminente... chaque camp s'organise avec cette même certitude pour la bataille.

more_horiz




Le ciel de la Terre des Lions était en feu. Les nuages, semblables à des flammes ardentes, consumaient l’immensité bleu au gré des vents qui les poussaient vers une direction inconnue. Il allait faire bientôt nuit, et le crépuscule offrait un spectacle absolument incroyable pour ceux qui souhaitaient s’attarder devant la beauté de la nature.

L’Innommable, quant à lui, s’était posé derrière une petite colline, tâchant de camoufler un minimum son vaisseau personnel. Sa forme de grue de la savane était revenue et il ne voyait pas vraiment l’intérêt de changer d’apparence pour une fois. C’était la fin d’un cycle.

Death lui avait rendez-vous ici, au Cimetière des Éléphants, là où tout avait commencé, ou presque. Le lieu de leur première leçon serait aussi celui de la dernière. L’Innommable s’attendait à tout. Un éléphant géant à relever, un duel de nécromanciens, une invocation aussi extrême que dangereuse. La seule consolation qu’il éprouvait est qu’il savait qu’ici, ce serait plus compliqué pour le Boucher de Grimm de trouver des civils pour expérimenter sur eux… Du moins, c’est ce qu’il pensait.

Il pénétra dans le Cimetière, le pas confiant même s’il avait des doutes sur ce qui l’attendait vraiment. Il ne fallait pas paraître faible devant Death, c’est ce qu’il croyait. Sinon, il exploiterait la moindre faille pour le pousser vers des choses qu’il ne souhaitait pas nécessairement faire. Il demeurait donc la tête haute, ou du moins le bec haut, pour montrer qu’il était en pleine possession de ses moyens.

Le soleil disparaissait peu à peu à l’horizon. Les restes des éléphants devenaient peu à peu des formes inquiétantes, presque menaçantes. La Lune ne tarderait pas à transformer le lieu en un cimetière remarquable, unique. Du moins, l’Innommable n’avait pas l’habitude de voir des formes aussi massives.

L’Innommable finit par arriver devant les restes de leur première leçon. Les vents, les pluies et les orages avaient certes effacé beaucoup de traces, mais il restait encore des monticules d’os qui n’avaient rien de naturel. Des souvenirs remontaient et l’Innommable ne put s’empêcher de poser une aile sur l’un des tas d’ossements avant de s’éloigner.

Où était Death ?

Il pensait qu’il le trouverait ici, près de de son premier cours. Il l’avait imaginé fièrement sur un combattant squelettique, le museau de hyène haut entrain de ricaner sur son prochain funeste coup. Mais non, il n’en était rien. Il était ailleurs. L’Innommable reprit les recherches, avant de finalement être attiré par une étrange lumière. C’était un feu de camp, très modeste à vrai dire.

L’Innommable s’approcha pour enfin apercevoir son maître qui avait installé ses petites affaires là, en l’attendant. Il était seul, pas d’accompagnants. Juste lui et l’Innommable. La grue fit une révérence, ce à quoi la hyène répondit par un léger ricanement. Elle se redressa et invita l’oiseau à se rapprocher davantage. Il fallait parler.

La grue ne put s’empêcher de penser que le Boucher de Grimm avait l’air affaiblit. Bien sûr, moins que sur son lit à l’infirmerie du Manoir de la Cité du Crépuscule, mais on pouvait deviner qu’il n’avait pas encore retrouvé toutes ses forces. Il avait dû se passer quelque chose encore… L’Innommable se remémora que les forces de la Coalition avaient été attaqué pendant la Coupe Noire… Death avait donc été encore blessé ? Ce n’était pas bon, du tout. Death n’avait pas le droit de mourir avant que le Pacte ne soit rempli. Les conséquences seraient désastreuses et l’Innommable ne souhaitait pas avoir à gérer ces problèmes-là. Il en avait déjà bien assez par ailleurs.


« Comment allez-vous, Maître ? » demanda l’Apprenti, par obligation plus que par plaisir.

Death ricana encore.


« Ils m’ont bien amoché. Mais il en faut plus pour me vaincre, beaucoup plus. » répondit-il avec une certaine conviction malgré tout.

Il se redressa et commença à marcher, invitant à sa suite, la haute grue qui le suivait désormais. Une scène plutôt extravagante : une hyène et une grue dans un cimetière d’éléphants s’apprêtant à commettre un nouvel acte de haute nécromancie… Le lieu allait bientôt devenir un repaire corrompu par cette sombre magie pourtant si puissante.


« Le Pacte touchera bientôt à sa fin, mon Apprenti. Cette nuit sera témoin de votre dernière leçon. Une leçon certes difficile, mais qui vous apportera un allié de taille… Vous vous rappelez de ce cher Vulgrim ? »

L’Innommable se ressassa ses précédentes leçons. Comment ne pas se rappeler de la terrible Liche que Death avait convoqué pour annihiler par les flammes les derniers espoirs de survie des chasseurs dans cette forêt… La grue sentit une sueur froide sous ses plumes. La soirée s’annonçait difficile… Mais au moins, personne n’allait mourir… En théorie.

« Je m’en rappelle, Maître. Une Liche avec une affinité pour les flammes.
- Exactement. »

Les deux nécromanciens parcouraient le Cimetière, c’était désert. Pas d’âmes qui vivent… La possibilité que Death ait nettoyé le terrain avant était fort probable cependant. Il était un peu tard pour juger, il fallait achever cette formation pour avancer vers une liberté retrouvée. Et convoquer une Liche ? Pourquoi pas après tout.

Le Maître s’arrêta enfin non loin du centre du cimetière. Il semblait se concentrer ou alors se préparait-il à quelque chose ? Il observa la terre devant lui et hocha légèrement la tête. Cela allait se passer ici et les étoiles qui commençaient à apparaître seraient bientôt voilées par de larges nuages noirs qui s’avançaient dans notre direction. Comme si la savane elle-même cherchait à cacher la sinistre leçon qui allait se dérouler ici, loin du regard des indiscrets.


« Vulgrim, après une conversation des plus enrichissantes, m’a donné le nom d’un de ses petits camarades. Connaissez-vous l’origine des Liches, Apprenti ? » demanda-t-il tandis qu’il dessinait les premiers glyphes sur le sol avec sa patte.

La grue hocha la tête négativement.


« Bien sûr. » remarqua Death.

L’Innommable était concentré sur les marques que le Boucher dessinait dans le sol. Il ne savait pas si c’était un langage ou uniquement des éléments de puissance pour assembler la symbiose et la concentrer en des points précis.


« Les Liches étaient autrefois de puissants utilisateurs de magie, mais mortels. Alors, certains se sont mis à étudier différents moyens de prolonger leurs vies. Certains ont échoué, d’autres ont su voir la nécromancie comme une opportunité de se préserver à tout jamais de la mort. En transcendant leur nature mortelle, ils sont devenus des créatures à part entière du monde des invocations. » commença-t-il tout en continuant son travail.

« Elles ont échappé à la mort, mais sont devenues les victimes des invocateurs qui peuvent désormais les appeler… Pour les servir. On peut pactiser avec une Liche, ou les contraindre. Ce sera à vous de voir mon Apprenti. » conclut-il rapidement.

Le cercle d’invocation était prêt. Death y infusa un peu d’énergie pour que les runes s’illuminent de cette lueur verdâtre propre à la nécromancie. Une lumière à la fois inquiétante et attirante. Rassurante et angoissante. Une magie pour attirer ses fidèles autant que terroriser les non-initiés.


« Vulgrim m’a murmuré le nom de Amal’Thazad le Porteffroi. Un autre amateur des titres à rallonge comme vous apparemment. » plaisanta le Maître.

L’Innommable ne répondit pas à la provocation, il y avait déjà suffisamment à faire.


« Comme toute créature supérieure, le nom aide pour l’invocation. Maintenant que vous savez tout… Amenez cette Liche, faites-en une alliée et… Nous passerons ensuite à la suite de l’exercice. Ne me décevez pas. » lança-t-il enfin avant de s’éloigner.

La grue posa ses serres dans le cercle d’invocation. Instinctivement, elle commença à faire de lents gestes avec ses ailes pour capter et attirer l’énergie nécessaire à l’invocation jusqu’à elle. Elle jeta un œil vers le ciel, contemplant le sombre orage qui frappa la terre d’un coup de tonnerre marquant le début du rituel.

Les runes s’animaient peu à peu et commençaient à tourner autour de l’Innommable qui ne pouvait s’empêcher de penser à la créature qu’il allait lâcher sur ces terres probablement vierges. Peut-être était-ce même la première liche à poser un pied ici ? L’adrénaline de la découverte certainement. Vulgrim était impressionnant… Toutes les Liches étaient-elles similaires ? Partageaient-elles toutes le même caractère ? La même apparence ? Les mêmes envies ?


« Amal’Thazad. » pensa-t-il.

Soudain, la vision de la grue se troubla. Tout devint noir. Après un bref instant, la vue revint, mais c’est comme s’il était ailleurs. Dans un autre lieu. Sans bouger la moindre patte, la grue visitait un monde rapidement, comme un oiseau lancé à pleine vitesse dans le ciel. Elle s’enfonça dans un monde inquiétant, aux multiples créatures avant de finalement atterrir dans une grotte, dans un endroit blanc. Glacé. Entièrement gelé.


« Qui OSE m’invoquer ?! » demanda l’inconnue.

Une forme humanoïde, semblable à celle d’un grand squelette humain, flottait dans une sorte de caverne glacée où plusieurs créatures étaient prisonnières des glaces. Une sorte de couronne sur la tête et une robe que je devine ancienne, déchirée et flottant dans l’air glacial. La personnification du froid. Un bref instant, l’Innommable eut peur. Il n’était pas en contrôle, il se demandait bien ce qui était entrain de se passer. Était-ce un piège ?


« On m’a donné votre nom. » avoua l’invocateur.

La Liche s’avança lentement, fulminant de déplaisir.


« Donné ?! Qui ? Donnez-moi un nom !
- On m’appelle l’Innommable. Je vous convoque pour pactiser avec vous, Amal’Thazad. »

La Liche stoppa son avancée et continua de pester pendant quelques instants.

« Comment a-t-il trouvé ? »

« Je suis presque sûr d’avoir tué tous les villageois… L’un d’eux doit se rappeler de mon nom ! Il a dû survivre ! C’est sûr ! Mais c’était il y a tellement longtemps… »

« Je déteste ces satanés mortels ! »


L’Innommable resta stoïque le temps de comprendre un peu mieux où il était. De ce qu’il pouvait supposer, ce n’était pas le même « plan d’existence ». Les âmes des morts vont dans les royaumes des morts tandis que les invocations vivent dans cette sorte de monde étrange d’où nous pouvons les invoquer.

« Donnez-moi le nom de celui qui m’a vendu à un mortel ! Sinon, vous devrez me forcer et je vous préviens que je ne suis pas facile à dominer !»

L’invocateur pesa le pour et le contre et en vérité, il ne voyait pas vraiment le problème que cela pourrait poser avec Vulgrim. De toute façon, le Porteffroi finirait bien par apprendre qui l’a honteusement vendu à des nécromanciens pour leurs invocations.

« La Liche Vulgrim.
- Mais quelle ordure ! »

Apparemment, les deux créatures se connaissaient, et pas en bien au vu de l’inquiétante brume gelée qui se dégage avec force des pans déchiquetés de la robe de l’ancien nécromancien.

« Il me fera souffrir pour l’Éternité, ce foutu abruti… Bon, maintenant que vous êtes là vous ne me lâcherez plus de toute façon… Qu’est-ce que vous voulez ? Pactiser, c’est ça, hum ? »

Le Nécromancien hocha la tête lentement.

« Vous n’êtes pas un grand bavard à ce que je vois… Dites-moi ce que vous voulez.
- Je veux que vous me serviez et combattiez mes ennemis lorsque je ferais appel à vous. Je demande une obéissance parfaite.
- Rien que ça… Et que me proposez-vous en échange ? »

L’Innommable fut déconcerté un court instant. Qu’est-ce qu’une liche pourrait bien vouloir ? Des âmes ? De l’or ? Des objets particuliers ? Un culte à sa grandeur ? Death avait bien gardé de tout lui dire.

« Ha ! Ha ! Ces mortels qui viennent nous chercher sans se demander ce que nous voulons… Vous êtes un peu tête glacée non ? » plaisanta la Liche.

Elle croisa les mains, avant de redevenir plus sérieuse.


« Une obéissance totale, hum ? Cela va vous coûter cher. Tout le monde n’a pas une liche aussi puissante que moi à son service vous savez… Nous allons faire simple… Donnez-moi des âmes de façon… Régulière et je vous servirais. Cela vous convient-il ?
- Vous ne voulez pas autre chose que des âmes ? Des objets, de l’or ?
- Ha ! Est-ce que j’ai besoin d’or dans ce monde à votre avis ? Et qu’est-ce que je pourrais bien faire de vos petits objets mortels ? Non… Vous voulez que vos ennemis sentent le froid glaçant de la mort tombé sur eux ? Alors, il faudra que je gagne des âmes. Pas d’âmes, pas de pacte.
- Soit. »

L’Innommable avait lâché sa réponse avec un froid qui pouvait bien s’accommoder avec l’atmosphère du lieu. Manifestement, il s’était encore fait partiellement avoir par Death qui ne lui avait pas précisé que la créature aurait un appétit aussi gourmand pour des âmes à dévorer, torturer ou pire encore.

« Votre nom, mon doux Innommable ? Seuls les vrais noms peuvent servir à conclure un pacte, vous devez déjà le savoir n’est-ce pas ? »

L’invocateur lâchait prise, à contrecœur : « Huayan Song. ».

La Liche frotta ses doigts squelettiques avant de tendre la main à l’Innommable, toujours sous forme de grue, étrangement. Les deux êtres serraient désormais leur aile et leur paume respectivement. Un flash lumineux s’ensuivit et l’invocateur revint à lui, à la Terre des Lions.

Le rituel touchait à sa fin et une vive lueur verte une fois encore jaillissait des glyphes nécromantiques. Un grand éclat de lumière envahit le cimetière des éléphants et du monde des invocations apparut Amal’Thazad le Porteffroi, dans toute sa splendeur… A noter que lui n’avait pas l’air affecté par les transformations animalières du monde.


« Ravie de vous voir, mon cher Maître. J’espère que notre collaboration sera… Fructueuse. Vous êtes la première personne à m’invoquer depuis bien longtemps… » commença-t-elle avant de se retourner pour observer les environs.

« Vulgrim ne serait pas là avec son maître par hasard ?! Je prendrais un immense plaisir à geler la tête de ce dégénéré ! »  Lança-t-elle.

L’Innommable eut un sentiment étrange. Une sensation de comédie. La Liche semblait feindre la méconnaissance, mais quelque chose clochait. Le pacte avait été trop facile, c’est comme si elle y avait réfléchi à l’avance. La colère face à Vulgrim paraissait fausse. Les deux êtres se connaissaient, c’était sûr mais leur rivalité était-elle réelle ou était-ce uniquement une forme de jeu pour eux ?

Death avait-il tout préparé en amont ?


« Maître, puis-je vous tirer de vos sombres et délicates pensées ?
- Qu’y a t-il ? » répondit la grue.

La liche pointa du doigt quelque chose, un peu plus loin.


« Je ne suis pas un expert, mais je crois qu’une sorte d’animal squelettique est entrain de s’approcher dangereusement de nous.
- Esquive ! »

L’invocateur et Amal’Thazad se décalèrent sur le côté tandis qu’un éléphant d’os s’écrasait violemment contre la terre, un peu plus loin. L’Innommable s’était jeté au sol, pris au dépourvu par cette attaque surprise. Il se releva et tâcha de retrouver Death. C’était forcément lui.

Un léger ricanement en provenance d’un creux dans le cimetière indiqua la position de son maître. C’était donc ça, la suite de l’exercice. Le combattre, et cette fois-ci, je devais utiliser la Liche pour le défaire.


« Montre-moi ce que tu vaux ! Gèle les morts-vivants qui s’approchent de nous ! Reste près de moi !
- Mais certainement votre éminence ! »

Un autre éléphant se préparait déjà à charger. Un vrai vacarme s’installait dans le cimetière. Les éléphants d’os frappaient la terre de leurs pieds et faisaient craquer les ossements sous leur passage. L’atmosphère était lourde, chaude, étouffante à cause de l’orage. Il faisait sombre.

Un amas de givre jaillit soudain des mains de la Liche qui gela deux jambes de l’adversaire qui s’effondra sur le sol, s’arrachant plusieurs os au passage. L’invocation s’assura ensuite de le bloquer suffisamment pour qu’il ne puisse plus être utile à Death.

Cela laissait le temps à l’Innommable pour utiliser son esprit pour projeter en direction de son maître des côtes d’éléphants morts depuis déjà longtemps pour tenter de le sortir de sa misérable cachette. Ricaner n’était pas suffisamment et l’apprenti en avait assez de ces mauvaises surprises. Il fallait finir en beauté pour le dernier entraînement ensemble. Faire dans le spectaculaire.


« Amal’Thazad ! Crée un gigantesque blizzard, je veux que TOUT soit gelé !
- Entendu ! »

La Liche tendit les mains vers le ciel et soudainement les premiers flocons apparurent. L’atmosphère fut rapidement un peu moins lourde et l’on pouvait contempler l’accumulation de l’énergie du Porteffroi qui cherchait à faire une véritable démonstration de force. Ses yeux brillaient d’un bleu inquiétant, gelé et montaient en intensité.

« Maître ! » appela la grue, comme une provocation au combat.

De nouvelles marionnettes d’os apparaissaient un peu partout. De tailles diverses et de formes parfois étranges. Il mélangeait tout ce qu’il trouvait pour faire des adversaires. Cela ne s’annonçait pas facile. Instinctivement, l’Innommable fit apparaître deux sphères de flammes dans ses mains qu’il s’employa à projeter vers ce qui lui semblait être les créatures les plus menaçantes. L’explosion fit voler les os en éclats tandis que qu’autres ennemis commençaient à apparaître aux quatre coins du cimetière. L’Innommable et la Liche étaient encerclés.

Les ennemis chargeaient inlassablement. Le blizzard aidait. C’est comme si tous les monstres d’os étaient ralentis, bloqués ou trop petits pour pouvoir se défendre devant de telles rafales de givre, sauf elle, la grue. Le givre donnait cependant un aspect encore plus inquiétant aux ossements, en leur donnant un aspect presque démoniaque.

L’Innommable leva les bras et commença à créer une zone de contrôle où dès qu’un mort-vivant entrait, il était projeté dans les airs pour s’écraser au sol plus loin. Son esprit était focalisé sur cela et il espérait bien que Death tomberait vite à court d’énergie pour animer les squelettes et qu’il passerait à l’action autrement.

Le combat fit rage et un bazar sans nom s’installait dans les Cimetière des Éléphants, la visibilité était cependant très réduite à cause du blizzard, ce qui créait une certaine confusion dans l’esprit de l’apprenti : combien de temps cela allait durer ?

Après un long moment passé à maintenir les protections, l’Innommable sentait qu’il n’y avait plus d’intrusion. Il était donc temps de baisser le rideau. Il stoppa sa zone de contrôle et ordonna à Amal’Thazad d’arrêter sa tempête givrée.

De nombreux ossements s’offraient alors à leur vue. Fracassés, brisés, éparpillés aux quatre vents. Un vrai carnage. Beaucoup étaient recouverts de givre qui allait finir par fondre vu la température lourde du climat local. Cependant, une inquiétude demeurait : où était Death ?

La question fut rapidement éclaircie.

Des ombres, la hyène surgit pour rejoindre elle-même le combat. La grue n’eut pas le temps d’esquiver et se prit une morsure en plein torse avant de se débattre pour que le maître lâche prise. Instinctivement, il fit voltiger son corps dans les airs pour être inatteignable, mais c’était sans compter les impressionnants bonds que faisaient Death pour l’attaquer. Il n’allait pas lâcher.

D’un geste, l’Innommable fit apparaître des boules de feu qu’il lançait pour faire perdre des prises à son adversaire. Il était complètement en panique, même si Death n’allait probablement pas le tuer, il n’en demeurait que ça s’annonçait compliquer de gagner.


« Amal’Thazad ! AGIS ! » cria t-il.

La Liche ricana avant de reprendre le combat. Elle s’affaira dans un premier temps à projeter des javelots de glace pour transpercer la hyène, sans succès. Mais au moins, elle ne sautait plus dans la direction de l’apprenti. L’Innommable profita alors d’une ouverture pour utiliser un sortilège de gravité pour le clouer au sol momentanément.


« Glace-le ! Maintenant ! » hurla l’Innommable.

La Liche suivit l’ordre sans hésiter et lança tout ce qui lui restait pour immobiliser le puissant maître de la Coalition Noire. L’Apprenti atterrit au sol et s’effondrait presque sous l’effet de la blessure de Death… Il avait les dents empoisonnées ? Il se lança un sort de soin, le temps que le combat se termine définitivement et éviter de perdre trop de sang.

La grue s’approcha lentement tandis que la Liche profitait de ce petit instant de curiosité pour observer les os des éléphants à proximité. La hyène semblait inconsciente, l’apprenti tendit une aile pour tâcher de sentir un souffle ou éventuellement un pouls, même si sous ces formes animales, ce serait probablement plus compliqué que d’habitude.

Un cri perçant se fit entendre dans la nuit lorsque Death mordit à pleines dents l’aile de l’Innommable. Ce dernier entra dans une colère folle et allait déchaîner sur son maître les cadavres de plusieurs générations d’éléphants lorsqu’il entendit le ricanement bien trop familier du sinistre démon.


« Ha, ha … Vous avez bien géré votre dernière leçon. Je regrette de ne pas être en meilleure forme pour vous pousser encore plus loin mais… Je dois conserver mes forces. »

En forçant un peu, il s’échappa de sa prison de fortune glacée et s’assit un peu plus loin au milieu de l’arène de combat. Amal’Thazad me rejoignit, certainement curieuse de savoir de ce qui allait se passer maintenant.

« Nous nous reverrons, prochainement.
- Avec plaisir, Sombre Maître. »

Dans un voile de brume givrée, la Liche avait disparu. Il ne restait que les deux nécromanciens, l’apprenti avait été blessé et commençait à s’inquiéter de ses blessures. Son bras lui faisait mal. Il lançait à nouveau des sorts de soin pour tâcher de pouvoir rentrer chez lui en un seul morceau. Death ne pouvait s’empêcher de se moquer.

« Vos blessures guériront. Ne vous en faîtes pas.
- Ce n’est pas parce que vous n’avez plus l’un de vos bras que vous devez me priver du mien.
- Je sens une certaine colère… Ha ! Ha ! Ce n’est pas bien grave, vous ferez avec et vous le savez. »

Les deux nécromanciens restèrent ainsi un moment. L’apprenti tâchait d’éviter l’hémorragie tandis que le Maître reprenait un peu ses esprits. Il contemplait le cimetière avec un sourire sur son visage de charognard.

« Regardez ce que nous avons fait. N’est-ce pas magnifique ? »

Le lieu avait été en partie ravagé. L’Innommable n’en était pas fier, mais au moins cette fois-ci, les morts-vivants étaient morts depuis longtemps. Il y avait un « mieux » : sinistre certes, mais dans une telle situation, on prend ce qui vient.

L’apprenti avait achevé sa formation, non sans peine. L’Innommable était un nécromancien. Un véritable invocateur d’horreurs de sang, de chair, d’os et de froid. Cela faisait un peu passer la souffrance des blessures du jour.

L’apprenti finit par se calmer un peu et le Maître reprit son rôle :


« C’était notre dernière leçon, Innommable. Mon cher apprenti, je suis heureux de voir votre évolution… Vous me serez d’une grande utilité pour votre dernière tâche.
- Quelle est mon ultime mission pour conclure notre accord ?
- J’ai été affaibli par deux attaques presque successives… Cela me rappelle ô combien la vie est parfois si fragile. Lorsque je vous appellerais la prochaine fois, vous viendrez à la… »

Les deux discutèrent ainsi de la suite des évènements au milieu du cimetière en ruines. Lorsque les nécromanciens eurent fini leur conversation, ils quittèrent chacun de leur côté la Terre des Lions. L’orage s’était arrêté et une pluie battante, rare dans ce monde, s’abattit sur le lieu de « repos » des éléphants, comme si la nature cherchait à effacer les traces de leur passage. Ainsi l’héritage magique de Death perdurera, pour le meilleur mais probablement surtout pour le pire.

_______________________________
Le Maître, l'Apprenti et la Liche Signat10

"I'm the light every night in your world
You revel in the glory of my beauty
Ready to watch me be legendary ?
'Cause I'm ultraluminary !"









Impératrice Céleste Éternelle Meng Tian -蒙天-, Fondatrice de la Dynastie Song, Porteuse du Mandat Divin, Reine des Hans, des Mandchous et des Peuples du Sud, Grande Magistrice des Arts Magiques, Protectrice de la Terre des Dragons, Souveraine Légitime de toutes les Terres sous le Ciel, Ambassadrice des Cités Dorées du Consulat, Consule de l’Étiquette et Dame de Chengdu








more_horiz
Exploit accompli.

Oui je me permets de noter cet rp. Franchement, en le lisant, y a quelques semaines, je me suis dit que je ferais un commentaire. Je ne suis plus au Consulat mais ici je vais me permettre de le piquer à Arthur, comme il a pas mal d'autres rps à noter. Autant profiter de mon commentaire pour te donner les PS.

Je vais être assez clair, le rp est sympa mais j'ai un énorme problème qui va... causer un certain "cancel" de ma part. Je ne vais pas annuler le rp, mais je vais clairement changer de facto un certain point de vue qui ne me convient pas du tout.

Pas de suspens. J'ai un problème avec la manière dont tu représentes Death. Bon en terme de roleplay, je trouve pas ça... mauvais.

"« Vulgrim m’a murmuré le nom de Amal’Thazad le Porteffroi. Un autre amateur des titres à rallonge comme vous apparemment. » plaisanta le Maître."

Typiquement, c'est quelque chose que Death aurait pu dire. Et bon, parlons de Vulgrim ou d'Amal'Thazad, je trouve assez sympa ce que vous avez fait avec les compétences permettant d'invoquer une liche. Vous avez donné une réelle substance, un contexte, tout un truc plus profond, à cette simple compétence et j'aurais envie de dire au prochain nécromant qui poperait sur le forum "Hey, si tu veux parler des liches, ce serait super de faire un truc un peu dans la même veine que Huayan et Death." Donc voilà, très positif.

Le fait d'utiliser Death, honnêtement, je ne peux pas te critiquer. On a toutes les raisons de penser que si Chen était encore là, cet rp-ci se serait déroulé dans des conditions semblables. Non, ce qui me dérange énormément, et ce qui va causer le petit "cancel", c'est le fait que tu représentes un Death... qui a un rhume. Non sans rire, il ne sort pas d'un combat avec Jecht et Surkesh, il ne s'est pas fait découper par Zanmato, là... Il a un rhume de cerveau, et franchement il aurait préféré rester chez lui.
Je dis ça en rigolant, mais sincèrement, en lisant ça j'ai été assez agacé. Littéralement, avec la Coalition noire (et tu as lu la conversation), on insiste à mort sur le fait qu'on est sur un moment où Death est affaibli. Il est beaucoup moins fort, limite fragile. Toute la suite des événements se repose sur le fait que d'une manière ou d'une autre, il a été vaincu et que sa légitimité a été diminuée. Alors quand je vois un rp où il se bat comme un lion, je ne comprends pas.

Il va mordre Huayan à l'aile alors qu'elle a une créature magique de rang 4 à ses côtés..

Il a... 33 en psychisme et il est ultra affaibli. Il est donc... forcément stupide. C'est la seule conclusion possible. Au début j'avais pas de soucis, il envoyait des squelettes en grand nombre. Ok tout va bien. L'image et la scène étaient même plutôt chouettes. Mais dès lors qu'il fonce lui-même pour se prendre des sorts de glace et des brasiers de Huayan, je ne suis plus d'accord.

C'est pas une énorme erreur. Mais c'est le pire moment pour montrer un Death fort. Tu es aussi à la Coalition noire, tu devrais savoir qu'on doit montrer quelque chose de cohérent.

Le reste du rp est bien mais voilà. On retient tout mais on efface de l'histoire ce moment où Death s'est dit "viens, j'y vais aussi, et je la mords à sang." et du coup, tous les dégâts qu'il a pu se prendre de la part de Huayan.
(Si j'allais un peu plus loin, je dirais que le simple fait que Death se déplace est pas hyper cohérent avec ce qu'on essaie de raconter mais enfin, je comprends quand même que tu aies voulu faire cet rp).

Exploit périlleux : 35 xp, 300 munnies et 3PS en vitesse.

_______________________________
Le Maître, l'Apprenti et la Liche Signatureprimus
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum