Kingdom Hearts RPGConnexion

more_horiz
Je suis revenu depuis peu à la Cité du Crépuscule entier. Non, vraiment, je vous assure ! Je n'ai pas eu de nouvelle mésaventure sur le chemin et même s'il doit se méfier, Jack n'a pas encore été me demander des comptes pour ce qui m'a amené à disparaître une journée. Enfin, lors de la fouille, j'ai bien dit être parti en mission pour le compte du Boss aux gardes qui m'ont contrôlés mais... Bon, même si je m'éterniserai pas ici pour donner plus de relief à ce mensonge, je pense pas que le Chien Noir gobera ça une seule seconde. Enfin, il ne sait rien et ne peut donc rien comprendre.

Je me sens revivre : j'ai enfin pu me débarrasser de cette fichue attelle qui n'est plus indispensable. Sans mon manteau, me voilà maintenant bien moins voyant que je ne l'étais autrefois. Il faudra que je remédie à ça. J'aime que les regards soient posés sur moi, être sous le feu des projecteurs... Du moins, en théorie. En pratique, je préfère l'être dans la réussite, ce qui n'est pas si fréquent depuis un bon moment. C'est exaltant et je veux absolument retrouver cette sensation.

Mais pour le moment, je m'en suis tenu à une simple chemise à carreaux bleue et un pantalon grisâtre confortable qui me mettent bien peu en valeur. Mais bon, je prendrai pas vraiment le temps de me changer d'ici mon départ et franchement, je préfère me faire plus discret, là où je vais. J'ai rien de vraiment local, mais au moins, je ferai pas suspect habillé de la sorte.

A l'occasion de ce futur départ en mission, j'ai même réussi à déléguer des tâches à une nouvelle recrue qui me semblait plutôt crédule, mais je vais sûrement devoir arrêter ça avant qu'il ne comprenne que je n'ai... Pas vraiment d'autorité au sein de ce groupe. Ou que je prenne la place de quelqu'un d'autre, par la force... Non. C'est à force d'avoir trop d'ambition que j'en suis là. Non, avant tout, je dois profiter de ma place actuelle pour devenir meilleur. Avec Septimus en guise d'instructeur et les quelques entraînements spartiates que l'intendant inflige parfois à ses larbins, je devrais progresser.

Bon, au pire, je peux continuer un peu. Si le nouveau découvre la supercherie, ça pourrait donner un moment de divertissement. J'esquisse un sourire, celui du chiot fou qui n'a de cesse que de se jeter dans une tempête déferlante de problèmes.

Enfin, avant de repartir accomplir ma propre mission, j'ai un dernier point à régler : je dois absolument me procurer une arme à feu. Évidemment, ce sont surtout mes deux dernières visites à Illusiopolis qui motivent ce choix. Je souhaite être prêt pour les prochaines fois où il me faudra mettre de nouveau les pieds dans ce monde de malheur. J'entre dans l'armurerie de la caserne.

Je n'y étais jamais entré auparavant. J'observe le panel d'armes, qu'il faut concéder comme étant plutôt varié, exposé de part et d'autres dans la pièce. Certaines sont directement accrochées au mur, tant sûrement dans un but décoratif que pour pouvoir les prendre en vitesse en cas de besoin immédiat. Mais la plupart sont sur des étagères. Je ne suis pas seul, j'aperçois une femme de dos, occupée à déplacer des caisses contenant probablement des munitions. Elle ne semble pas me remarquer et je décide de l'ignorer pour inspecter les nombreuses armes entreposées.

J'aperçois d'abord une hache plutôt imposante, mais qui m'a l'air surtout trop lourde pour que je sois capable de la manier correctement. Je m'en désintéresse assez vite et me reporte sur un cimeterre que je prends entre mes mains. Je suis du doigt le tranchant de sa lame courbée, hésite un instant, puis décide de le reposer. J'aime les armes légères, courtes et maniables, elle ne me conviendra pas. Il serait un excellent instrument de torture mais... Je ne sais pas. A mon arrivée, je m'adonnais énormément à ce genre d'actes mais maintenant, ça me semble un peu trop facile. Je pense que, sans enjeu, je n'en tirerais plus aucun plaisir.

J'y pense... Je finis par m'approcher de la femme et me racler la gorge pour attirer son attention. Elle pose ce qu'elle a dans les mains, non sans exprimer un certain mécontentement, puis me détaille dans un premier temps. Je ne peux m'empêcher de m'arrêter sur son visage. Elle a la peau mate et lisse, des cheveux noirs longs, un regard noir qui me semble particulier. Ses lèvres sont noires et pulpeuses. Elle attire le regard. Avant de finalement répondre, elle prend place sur un tabouret et croise les jambes.

- Regardez qui voilà, dit-elle d'une voix emplie de mystère. Le fils prodigue en personne...

Elle esquisse un sourire. Est-ce qu'elle se moque de moi ? Et puis de quoi parle-t-elle exactement ? Je me sens pas très à l'aise, comme tendu.

- Je...

Merde, je bredouille comme une pauvre couille, on a fait mieux comme entrée en matière. Je ferme les poings, hésite un instant à répondre à ce que j'imagine être une provocation puis, ayant un mauvais pressentiment, décide de me raviser. Je ne dois pas me laisser troubler pour si... peu.

- ... Cherche les armes que...

Il s'appelait comment déjà le nouveau bleu ? Nasus ? Non, c'est pas ça. Ça sonne un peu comme le mot "musique", il me semble. Ah si, je sais, c'était...

- ... Nuzik a fabriqué pour nous.

Elle me regarde un instant d'un regard interrogateur, semble tenter de réfléchir, déposant un doigt innocent sur sa lèvre, son regard dérivant vers le haut... Je me sens tout drôle, je sais pas vraiment pourquoi. Je secoue la tête, manque même de me gifler pour me focaliser sur ce qui compte.

- Tu sais, le nouveau qui a fait son petit spectacle sur la place des fêtes !

Elle hoche la tête, mais ne semble pas pour autant changer d'attitude. Elle s'apprête à faire quelque chose... Non, elle ne fait que décroiser les jambes pour les... Croiser de nouveau dans l'autre sens ? Rah, elle peut pas arrêter son manège ? Depuis tout à l'heure, j'ai l'impression qu'elle essaie d'attirer mon regard. C'est énervant et en même temps, je sais pas, je peux pas m'empêcher de rentrer un peu dans son jeu. Elle finit par attraper, non sans soupirer, une caisse qui se trouve juste à côté d'elle, celle qu'elle portait au moment où je l'ai interpellé. Elle me la tend, mais continue de me fixer d'une façon que je trouve très désagréable, si bien que je me sens obligé de répondre :

- Merci.

J'attrape la caisse à bout de bras et décide de m'éloigner de cette... Salope. Je ne peux pas voir la moue gênée qu'elle affiche alors, insatisfaite de ne pas pouvoir poursuivre son manège plus longuement. Je me sens un instant honteux de continuer de céder à son petit jeu en reculant, mais finit par en faire abstraction lorsque je soulève le couvercle. J'inspecte longuement chaque arme. Beaucoup parviennent à retenir mon intérêt. Je les essaie, les agite dans les airs, exécute quelques mouvements avant de me décider. Je ne conserve que quelques poignards osseux et une sorte de fine lame courte de la même matière dont je ne doute ni de la solidité, ni du tranchant.

Je referme la caisse, puis la dépose sur une étagère, avant de m'éloigner des armes blanches qui n'étaient pas vraiment l'objet de cette visite. Je vois un certain nombre de modèles d'armes à feu, mais nombre d'entre elles sont trop voyantes pour susciter mon intérêt. Je finis par prendre en main un des modèles plus modestes. Très vite, je m'aperçois que son manche est plutôt raide. Ce n'est pas bien grave, mais je préférerais une arme plus confortable. Le plus gênant me semble être que son canon est un peu trop gros à mon goût.

Je sens un souffle sur ma nuque qui me fait immédiatement tressaillir, si bien que j'empoigne cette fine lame courte, me retourne et la brandis immédiatement sous le cou de cet assaillant... Pour découvrir que cette vipère est devant moi, affichant un sourire satisfait et un regard... Malaisant.

- Allons Kuro, détends-toi...

J'ai l'impression de m'être fait avoir, je me sens pris au piège, paralysé. Comme si... Elle m'avait ensorcelé, ou plutôt empoisonné et son venin se répandait doucement dans mes veines. Mon sang y pulse et mon cœur bat frénétiquement. Bientôt, la colère monte et j'appuie avec davantage d'insistance le tranchant sur son cou afin de l'effrayer. Pourtant, cette dingue ne cille même pas.

- Qu'est-ce que tu me veux ?! Dis-je de façon plus agressive.
- T'aider ? Répond-t-elle en feignant excessivement être blessée et innocente.

J'appuie d'autant plus la lame, si bien qu'une goutte de son sang s'écoule. Elle a intérêt à cesser son cinéma avec moi ou je vais finir par l'égorger et tant pis pour les effectifs !

- Tu veux m'aider ? Cesses...

Elle dépose délicatement son index sur ma lèvre et sort un revolver qu'elle agite sous mes yeux.

- Tu cherches ça, non ? Me souffle-t-elle dans l'oreille, me faisant tressaillir une nouvelle fois.

Je hoche la tête. Elle a visé juste, il a l'air parfait.

Je pense ne pas trop subir le recul avec une arme de ce calibre, mais je pourrais avoir tort, après tout... Je n'y connais pas grand chose. Mais ce qui fait le plus la différence, c'est le manche avec ces creux qui épousent parfaitement la forme des doigts. Il doit être vraiment trop confortable à manier, il me le faut.

- Je pourrais te le donner... Elle finit par retirer son doigt, mais laisse sa phrase en suspens, prenant du plaisir à me faire attendre. A une condition.

Je ne lui pose pas la question, mais mon regard interrogateur lui en dit long sur mes intentions... Si toutefois elle ne le les lisait pas tout simplement déjà depuis notre rencontre.

- Si tu enquêtes sur la mort de son ancien possesseur à ma place, ce sera à toi.

Je me disais bien qu'il y avait un truc. Elle veut me refiler une de ses tâches moyennant récompense. Je la dévisage, tente de lire dans son visage un quelconque piège. L'enquête aurait-elle quoi que ce soit de dangereux ?

- Non, j'ai simplement la flemme, me répond-t-elle d'un air placide.

Je manque de l'égorger en réaction. Serait-elle télépathe ? Non, il n'y a pas vraiment trop de mages dans la garde noire, si on nous oublie moi et Septimus, évidemment. Mais alors comment fait-elle ? C'est effrayant de ne pas savoir. Je plisse les yeux. Je ne parviens pas à comprendre son truc.

- Il n'y en a pas, répond-t-elle de nouveau façon neutre.

J'appuie de nouveau la lame en réaction, lui arrachant un sourire satisfait. Non. Je ne suis quand même pas si facile à lire ! Pourtant, son attitude me dit qu'elle ne fait rien de plus que deviner. Je ne l'amuse uniquement parce qu'après coup, je ne fais que lui confirmer toujours ce qu'elle pense à mon propos.

Connasse.

Je finis pourtant toutefois par enfin baisser ma trouvaille, gardant le bras le long du corps, baissant le regard vers celle-ci, uniquement par tentation de la redresser.

- Tu m'as fait peur, tu sais, s'empresse-t-elle de poursuivre.

Ça sonne tellement faux, sortant de ses lèvres. Le pire reste qu'elle semble attendre des excuses. Qu'elle aille se faire foutre.

- Si ça peut te faire fermer ta gueule en plus de ça, je m'en occuperai.
- Quel rustre, s'exclame-t-elle en plaçant une main sur sa poitrine de façon exagérée, je t'offre l'objet de ton désir, et c'est comme ça que tu me remercies ? Enfin, je n'en attendais pas moins... Le corps a été retrouvé dans un hangar abandonné pas très loin d'ici. Il doit toujours s'y trouver.

Après m'avoir forcé une clé dans la main, elle retourne s'asseoir et croise les jambes en baillant et ne semble plus se soucier de moi. Mais je retourne vers elle, lui lançant un regard impérieux :

- Tu n'aurais rien oublié ?
- Oh, où avais-je la tête ? Répond-t-elle sans réellement s'en soucier, lâchant dans ma main le revolver qu'elle avait probablement volontairement conservé avec elle.

Après un dernier regard, je finis par m'éloigner sans demander mon reste, non mécontent de ne pas avoir à la supporter un instant de plus.

- A très bientôt, Kuro, dit-elle avec un sourire en coin une fois je suis trop loin pour l'entendre.
more_horiz
Alors ! Comme tu l'as fait pour moi, je commence par les "fautes".

Bon… jusqu'ici… c'est toi qui me donne des cours d'orthographes… de conjugaisons… surtout ? Tout ça, c'est de la grammaire au final… je crois ? Moi… je viens te parler de… syntaxe. Tu vois forcément touts les… points de suspensions… que je mets en ce début de notation ?

Après des points de suspensions, à ma connaissance, on ne met pas de majuscules. Exemple !

" Je suis fatigué… c'est à cause du stress. "

" Je suis fatigué. C'est à cause du stress. "

Sans jouer les professeurs, les points de suspensions ne "terminent" pas une phrase mais la met en suspend. Ce qui suit des petits points de suspensions n'est pas une nouvelle phrase mais le prolongement de celle-ci. Donc, après des points de suspensions, on ne met pas de majuscules car ces dernières n'ont leurs places… qu'après la fin d'une phrase.

" je bredouille comme une pauvre couille "

Aucune faute, je félicite simplement la rime, ça m'a fait sourire un peu bêtement.

Je rebondis sur "Nuzik", quitte à paraitre un peu égocentrique et sur le passage où Kuro dit faire dans la supercherie avec le petit nouveau. C'est bête à dire mais je trouve ça bien ! Y a une réfférence à Jack aussi même si là, Jack, je n'ai lu qu'un rp et même s'il a l'air important, je vois pas trop qui c'est à part l'intendant de la garde noire.
Simplement, je trouve ça très vivant. Même de loin, ca me donne vraiment l'impression que les rps des uns influent sur les rps des autres.

C'est un peu bizarre d'être sur un forum rp et de surtout rp tout seul mais le côté "ricochet" du truc est très cool.

Pour le reste ! Et bien. Kuro veut une arme, tout bêtement. C'est un détail mais faire un rp pour un pistolet, c'est intéréssant. Je m'attendrais plutôt à ce que Kuro débute un rp et lâche une ligne en mode "Ouais, avant de venir répandre le mal et la désolation, j'ai chopé un flingue à l'armurerie". Le fait de faire un rp dessus m'a paru un peu bizarre… évidement que ce n'est pas le but premier, selon moi… mais c'est plutôt cool.
Dans la vraie vie, choper un flingue, c'est quand même une mission. Ce n'est pas si anodin (a part pour les chasseurs ou les policiers ou les millitaires ?) d'allez trouver une arme à feu. Et encore, même pour ceux que je cite, je doute qu'on aille s'acheter une arme comme on s'achète une baguette.

Y a un petit côté logistique à ceci que je trouve intéréssant. Pour reprendre tes mots Kuro :

" Qui plus est, cet exploit porte sur un sujet que j'aime plutôt bien : donner plus de relief à l'obtention d'une compétence. "

Tu remplaces "compétence" par arme et on est dedans !

A part ça, sur le discord, on a fait réfférence à "Toxic" de Britney Spears. Je sens que je suis peut-être complètement à côté de la plaque mais… j'ai l'impression que tu y fais toi-même réfférence dès le départ. J'ai comme l'impression qu'il y a un peu de tension entre Kuro et la garde… le rp m'a fait l'effet qu'ils se font de l'effet ! L'interaction est plutôt cool, je dois dire.

Par contre, l'enquête sur l'ancien possesseur du flingue me frustre un peu, pour être honnête. J'ai l'impression que ça fait réfférence à quelque chose dont je ne suis pas au courant. Au final, j'aurais aimé un peu plus de teasing sur le sujet. Corrige-moi si je me trompe mais… tuer des gens, les voler et les dépouiller, c'est si incroyable que ça à la Coalition Noire ? Qu'est-ce que ce flingue a de si spécial pour qu'on s'intérèsse à son ancien possesseur ? A première vue, rien.
Qu'est-ce que l'ancien possesseur a de si spécial, du coup ?!

Voilà mon impression. Le fait que la garde noire ait pour mission d'enquêter sur l'ancien possesseur d'un flingue ne me parait pas anodin du tout mais… Kuro considère ça comme étant anodin, ne relève même pas l'anormalité du truc. Je sais pas, ca m'a paru franchement bizarre.
Ca a l'avantage de me rendre très curieux pour la suite par contre !

Et encore une fois, si je trouve ce teasing un peu foireux, c'est surtout parce que le plus gros teasing, c'est celui que Kuro et la garde noire se font ! C'était simple, tu n'es pas allé à fond dans les descriptions mais c'était cool ! Au niveau du décor, j'ai compris qu'on était au milieu d'une sorte d'entrepôt pleins d'armes et j'ai compris que la garde noire était sexy/gothique/domina/prédatrice.
L'essentiel y était !

Comme on en a discuté, c'est du très facile.

Très Facile : 5 points d'expérience + 50 munnies + 1 PS en Dextérité.


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum