Kingdom Hearts RPGConnexion

more_horiz
Je suis ravie que le Printemps arrive à grand pas.

Le temps est plus rude dans le nord. L’air est sec, les températures basses. Alors, lorsque la nature commence à renaître après un hiver long et que les fleurs éclosent une à une : cela fait du bien au moral.

Je ne peux cependant m’empêcher de penser aux températures infernales que nous allons connaître en été. Je vais devoir rester enfermée dans les palais toute la journée et c’est sans compter les odeurs de transpiration de Francis.

Je lui donnerai des vacances à la Costa del Sol tiens. Il pourra passer du temps avec son fils et maintenir sa réputation de coureur de jupons. Il y a tout de même une forte probabilité qu’il refuse pour rester s’occuper de ses soldats.

Ce matin encore, j’ai assisté quelques minutes à leur entraînement. L’armée Song était déjà d’un bon niveau, mais la légion de la « Rétribution » devient de plus en plus impressionnante. J’ai même entendu dire qu’ils pratiquaient parfois des sessions d’exercices la nuit.

Bref, je m’accorde une petite promenade dans le jardin impérial de la Cité Interdite après une méditation des plus intéressantes… Je suis encore entrain d’appréhender et de découvrir ce pouvoir de « voyager » par l’esprit que le gardien du Temple de la Nuit m’a enseigné brièvement mais efficacement.

Quelques nuages dans le ciel mais rien de bien méchant. Un joli soleil qui annonce le retour des températures plus chaudes. Les quelques serviteurs en charge du jardin impérial œuvrent avec sérieux à maintenir les différents arbres et fleurs qui peuplent les lieux. C’est agréable cette paix passagère.

Il faut dire que je suis très demandée par les affaires consulaires et de l’Empire. Je ne sais que trop que ce n’est qu’une question de temps avant que les choses ne s’aggravent. Le dossier mongol n’a pas encore été traité et il y aura nécessairement des morts. J’ai toujours ces informations troublantes que je ne sais à qui confier si ce n’est Arthur, mais il n’a pas encore répondu à ma requête. Les affaires diplomatiques n’ont pas encore débuté non plus… Sans compter le pacte avec le Boucher de Grimm qui devrait bientôt… S’achever, je l’espère.

Et pourtant je suis déjà bien occupée. Cette pensée gâche presque ma promenade…


« Votre Majesté, le « vendeur » est arrivé. Nous le faisons patienter au Hall de l’Harmonie Suprême.
- J’arrive. »

Le « vendeur » comme le dit si bien l’eunuque, est un commercial de la Shinra. Je l’ai fait venir ici pour que nous puissions discuter de mon prochain gros achat. En vérité, le plus gros que j’ai fait en mon nom propre de toute ma vie.

Je remonte sur mon palanquin et nous revoilà en route pour un rendez-vous professionnel. J’y vais avec le sourire aux lèvres cependant. C’est un grand jour. Je vais mettre ma fortune personnelle au service de l’Empire… Et aussi du Consulat, par extension.

Bientôt, l’armée impériale pourra compter sur le soutien sans failles d’un mastodonte digne des grands vaisseaux de la Shinra. La Terre des Dragons sera encore mieux protégée et le Consulat pourra organiser ses défenses et transports de troupes sans se soucier du prix ou des risques de fuite d’informations.

Je serai fière, oui. Sans piocher dans les fonds de l’Empire et du Consulat, je vais pouvoir fournir une arme et un outil majeur pour l’avenir de notre organisation et sa prospérité. Sans compter que bientôt, je pourrais me déplacer avec une délégation complète lors des missions officielles. Et ça, c’est une grande amélioration.

Après un bref voyage dans la Cité Interdite, j’arrive au pavillon qui accueille le commercial. Reçu par les eunuques, il a eu droit à boisson et nourriture. Ainsi qu’un coussin confortable, c’est important de le souligner.

J’entre dans le hall et rejoint mon trône. L’un de mes trônes devrais-je plutôt dire. Je salue l’homme en souriant vaguement avant de m’asseoir. Il me salue, un peu maladroitement, certainement peu habitué à être ici…


« Merci d’être venu si vite. » lancé-je, le ton avenant.

Il se baisse un peu et me remercie en souriant à son tour.

C’est cocasse de voir un homme en costume de la Shinra ici. Cela paraît si loin du Vaisseau-Mère. Et pourtant… Et pourtant.


« Que peut la Shinra pour vous, Votre Majesté ? J’ai cru comprendre que vous vouliez acheter un vaisseau.
- En effet. C’est exactement cela. Je veux un vaisseau. Cependant, ce type de vaisseau ne se trouve pas dans un concessionnaire classique. D’où le rendez-vous.
- Bien, Votre Majesté. Que souhaitez-vous déjà en termes de taille que je puisse avoir une idée ? »

Je souris très légèrement tout en regardant mes griffes en or finement travaillées.

« Un grand vaisseau. Ceux qui coûtent chers. » répondis-je sur un ton un peu moqueur.

Le commercial a l’air ravi. Cela ne m’étonne guère, il va certainement toucher une très belle commission pour cette commande qui reste suffisamment rare pour être récompensée par sa hiérarchie, si ce n’est par Rufus en personne.


« Nous avons différents modèles à vous présenter ! Nous avons un formidable catalogue avec les différentes parties personnalisables et les designs bien sûr !
- Passez-moi votre tablette s’il vous plaît, je vais regarder moi-même. » demandé-je poliment.

Un eunuque s’avance et prend l’outil pour me l’apporter. Mes vieux réflexes sont toujours là et j’arrive à naviguer avec aisance dans le fameux « catalogue » du commercial. Il existe différents modèles de vaisseaux, certains font un peu pouilleux je dois dire.

Non, il faut quelque chose d’impressionnant, qui marque les esprits. Et cela passe forcément par les matériaux modernes de la Shinra. De l’acier, du carbone, des alliages solides et des armes modernes. De quoi tenir sérieusement contre les assauts des sans-cœurs des Routes Interstellaires et des éventuelles menaces futures.

Je passe d’un modèle à un autre. Je n’achète pas une robe, mais c’est tout comme. Une page s’affiche, détaillant les caractéristiques esthétiques de chaque appareil. Je ne choisis pas un vaisseau civil, donc cela écarte une bonne partie des offres. Les créations militaires de la Shinra se ressemblent beaucoup en termes d’armement lorsque l’on atteint une certaine taille. Après tout, quand vous avez plusieurs dizaines de batteries lasers, plus de l’artillerie en pagaille, avoir un ou deux canons de plus ou de moins ne change pas grand chose.

J’hésite entre trois modèles. Si je prends en compte l’aspect technique ils sont assez similaires, si ce n’est que le premier a une approche de l’atterrissage quelque peu singulière vu qu’une partie du vaisseau se détache pour arriver au sol tandis que l’autre partie reste en orbite. Surprenant, mais intéressant.

Je finis par me décider sur un modèle. Cela devrait faire l’affaire, largement.


« Puis-je vous aider dans votre choix, Votre Majesté ?
- Je pense avoir choisi ce modèle et je vois que nous pouvons personnaliser certaines salles de l’appareil à notre convenance… Pouvez-vous m’en dire plus ?
- Mais certainement ! »

Il se redresse mais reste à distance. Vu la tête de mes gardes, il a compris que ce n’était pas une bonne idée de s’approcher. Il remet sa petite cravate droite et commence à réciter son discours très vendeur :

« Nous avons la possibilité d’agencer le centre de commandes, mais également plusieurs sections de l’appareil pour cela corresponde à l’esthétique de la Terre des Dragons par exemple. Chaque appareil est unique en ce sens, l’acheteur est roi et choisi tout à sa convenance pour la décoration. »

Hé bien, c’est appréciable.

« Je veux qu’une grande pièce me soit réservée. Bien protégée avec des écrans le long des murs pour que je puisse observer ce qui se passe autour de l’appareil et de préférence non loin de la salle des commandes.
- C’est tout à fait faisable.
- Je veux également que certains symboles de l’Empire soient présents sur la coque de l’appareil pour que le vaisseau soit identifiable de tous. Y compris par nous…
- Je comprends Votre Majesté, c’est largement dans nos moyens.
- Je le sais, c’est pour cela que je vous le demande. » répondis-je en souriant.

J’ai travaillé longtemps pour la Shinra, je sais très bien ce dont elle est capable… Pour le meilleur comme pour le pire.


« Concernant l’ameublement, je veux quelque chose digne des plus belles créations de la Shinra. C’est un vaisseau militaire, pas un vaisseau de croisière… Donc seule ma cabine peut être décorée selon le style de la Terre des Dragons, je vous ferais parvenir des exemples si nécessaire, le reste peut être fait comme ce que vous exécutez d’habitude. Je veux quelque chose qui inspire le respect et qui indique qu’il ne faut pas le prendre à la légère.
- Je cerne très bien votre désir avec cette commande Votre Majesté ! Soyez assurée que la Shinra construira ce formidable appareil avec beaucoup de minutie. Avez-vous pensé au nom que vous souhaitiez lui donner ? »

C’est une excellente question.

« Le Dernier Mot. » répondis-je avec une certaine aisance.

Je trouve que c’est plutôt correct et puis comme ça au moins, les pirates, sans-cœurs et autres individus suffisamment fous pour nous attaquer comprendra bien vite que ce n’est pas uniquement un effet de style.


« Je prends immédiatement note Votre Majesté ! Excellent choix ! »

Encore heureux.

« Concernant le paiement, je paierai à la livraison : cela me semble bien entendu évident. J’imagine que vous ne suspectez pas un défaut de paiement de la part de l’Impératrice elle-même ?
- Non, bien évidemment ! Disons qu’habituellement nous ne fonctionnons pas ainsi mais il est vrai que… Que vous n’êtes pas tellement une cliente à risques, Votre Majesté.
- Je vois que nous sommes d’accord. Est-ce tout ou y a-t-il autre chose à aborder ?
- C’est bon pour moi Votre Majesté ! Pouvez-vous cependant signer le bon de commande numérique sur la tablette s’il vous plaît conformément à vos choix ?
- Mais certainement. »

Je jette un dernier coup d’œil pour bien tout vérifier… Et je signe avec mon doigt tout en faisant attention de modifier mon empreinte digitale. Rufus n’est pas le roi des imbéciles et je ne vais pas risquer que son commercial lui donne des « traces » de moi.

Et voilà qui est fait. Ma fortune personnelle vient de beaucoup s’alléger… Mais au moins bientôt, j’aurai un grand vaisseau pour moi. Et pour l’Empire. Le Consulat se développe et avec moi, le Sénat peut dormir sur ses deux oreilles.


« Je vous remercie d’être venu jusqu’ici pour me rencontrer. Saluez le Président Shinra de ma part si vous voyez.
- Certainement Votre Majesté ! Merci encore de faire confiance aux services de la Shinra ! »

Et il s’en va en s’inclinant maladroitement. Je perds mon sourire et soupire à Xupeng :

« Qu’est-ce qu’il m’agace ces commerciaux… Quel est mon prochain dossier ou rendez-vous ?
- Votre prière… Dans votre palais. La prière de l'après-midi.
- Ah oui, j’allais presque oublier. »

Je me redresse et part en direction des bâtiments qui me sont réservés pour prier, méditer et… Dialoguer avec ce qui fut.

_______________________________
Le Dernier Mot Signat10

"So much power in the mind, Yes divine
Take your chance, you'll never be next in line"









Impératrice Céleste Éternelle Meng Tian -蒙天-, Fondatrice de la Dynastie Song, Porteuse du Mandat Divin, Reine des Hans, des Mandchous et des Peuples du Sud, Grande Magistrice des Arts Magiques, Protectrice de la Terre des Dragons, Souveraine Légitime de toutes les Terres sous le Ciel, Ambassadrice des Cités Dorées du Consulat, Consule de l’Étiquette et Dame de Chengdu






Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum