Je levais la main pour cacher le soleil. Je me redressais, mes vieux os me font mal. J'entends la tempête hurler...

Ce n'est qu'un soleil artificiel, la tempête n'est qu'une foule en délire, les mains sont levées, ce sont... Des bourses à munnies et il y a énormément de monde. Où suis-je ? Je me souviens être arrivé à Illusiopolis pour me détendre un peu, me voilià... Dans une arène.

<< Votre attention ! Notre cible pour le grudge-match de à venir vient de se réveiller! Faites du bruit pour... Heinrich Ventrecroc! >>

L'arène tremble sous le cri des spectateurs. Je voyais cet individu habillé en costume, une coupe de cheveux pompadour ainsi que des lunettes de soleil noire, il tiens un micro sur pied. Je sentais son regard impatient, il me fit un sourire, ses dents en or brillaient.

<< Scusez moi d'vous interrompre dans vot'travail monsieur... On est où et... J'ai été coupé.
-Eh bien sir Ventrecroc! Le public vous le dira pour moi, vous êtes ici au... >>

Et le public, comme mué d'une conscience commune, s'exclama

<< CERCLE DES PUGILISTES! >>

Ok non putain le nom e-

<< Sir Ventrecroc! Cette arène est un lieu sacré où seuls les plus forts s'affrontent ! Où nous réglons nos différents avec de l'argent et des paris ! Seul les habitués sponsorisés entrent ici. Mais ce soir, exceptionnellement, vous êtes un nouveau venu invité...
- Invité ? Je me souv-
-... Pour participer à un match contre un représentant d'une personne qui a une dent contre vous! C'est le principe du Grudge match très cher! On combat pour régler ses différents! >>

Je clignais des yeux, puis je me passais la main sur le menton, pensif... Qui est-ce que j'ai vexé par le passé à Illusiop-

<< Oui! Car ce soir vous avez été ammené par personne d'autre que notre bienfaiteur et bien aimé, le seul, l'unique, JOHN HASES! >>

Les hurlements de la foule ne dissimulèrent pas ma nervosité soudaine, John Hases? Je me souviens de ce nom... Sous ordre de Grell au Sanctum, de faire mordre la poussière à quelqu'un qui a cessé ses dons au Sanctum... Je m'en souviens! Je lui avais fait faire un tour par dessus son bureau dans la rue, j'avais enregistré l'instant...

Je redressais la tête, observant l'arène, le public semblait parier en attendant. Le sol de cette arène est fait de sable, en m'y penchant de plus prêt, je pouvais voir qu'il restait des bouts de verres, de metal, des dents... Les limites de l'arène sont en bois, et les tribunes du public sont à peine à plus de... Deux mètres de distance. Hm.

Je vis entrer le fameux John Hases, peut-être un fils? Dans ce monde, tout pouvait arriver, c'est le rêve d'Illusiopolis... Il était bien là, j'entendais le bruit de ses pas lourds. Il a le même genre de visage...

Je fis un pas en arrière, je vis une chose d'abord, c'est qu'il était bien plus grand que moi. Un colosse de 2 mètre 50 ! Il baissa les yeux vers moi, avec un sourire en coin.

<< Enfin. La vengeance que j'attendais Heinrich. Mon réseau m'a communiqué votre nom et prénom et vos antécédents... Vous êtes en fuite du Sanctum, hm? Est-ce que cela valait le coup? Je me doute. Vous avez l'occasion de vous excuser... Mais cela ne m'empêchera pas de vous coller une branlée. >>

Je baissais les yeux, troublé. Je crois que je n'étais pas prêt à voir la descendance de quelqu'un que j'avais tué. Une courte méditation. Fallait-il que je m'excuse? Je... Ne sais pas. Je devrais... Je devrais peut-être me laisser me faire tuer, pour me racheter. Après tout ma vie contre celle de Jack Hases... Et...


<< Non. >>


Fini. Le doute, crois en tes convictions.


Ma tête s'était redressée, je le regardais droit dans les yeux.

<< Je regrette John. Mais la voie que j'embrasse est celle d'un guerrier. La raison de sa mort est triste et que cela vienne de ma main encore plus. Mais si je dois être désolé pour tout ceux que j'ai tué.. Je pourrais finir ma vie et je n'aurais pas fini de m'excuser. Un sourire plein de confiance, et je pris une inspiration pour parler bien fort. Soyez heureux, John, que vous soyez ici! Vous avez une occasion de venir chercher votre vengeance de vos propres mains, devant témoins... Nous verrons de qui entre nous deux est le plus fort! >>

La foule se mit à hurler, trépidante comme le tonnerre qui ébranle le sol! John Hases fronça simplement les sourcils, il se pencha vers moi en me tendant la main.

<< Impressionnant, Heinrich... Vous me soutenez là un regard d'un homme qui a vu des choses et qui a de la conviction. Notre match n'aura pas lieu aujourd'hui. Le mieux que je puisses faire est de vous parler. Le public se délectera de ma victoire plus tard, car je suis en cette journée... >>

Je lui serrais la main par politesse.

<< ... Invaincu >>

J'étais à genou, il faisait preuve d'une force... Herculéenne. Cela fit bouillir le sang du public.
Il relâcha la prise, quelques secondes de plus et il me broyait les os. Un petit rire provint de sa part.

<< Je vous donnerai une leçon d'ici une semaine Heinrich. D'ici là... Je vous invite chez moi. Je vous ferai apprendre de vos erreurs. Si je vous brise maintenant la victoire serait éphémère et je n'aurais pas la satisfaction que je recherche. >>

D'où vient la force de ce type? Est-il seulement... Humain?

<< Redressez-vous. Nous avons à faire. >>

Nous quittons l'arène sous les acclamations de la foule. Je marchais à ses côtés, était-ce de la peur que je ressentais? Je sens que mon séjour à Illusiopolis va se rallonger.

Gagnerais-je vraiment ce combat? Il me reste une semaine pour devenir plus fort, ou mourir en essayant....