Kingdom Hearts RPGConnexion

more_horiz
Assis derrière mon bureau, les yeux posés sur les rapports d’avancement de l’une de nos recrues de San Fransokyo, j’attendais sa venue. L’interphone posé sur mon bureau se mit à sonner, la voix de Scarlett distordue par le son des enceintes m’annonçant l’arrivée de Kotemura Kaito. Je lui intimai de le faire entrer, et quelques secondes plus tard, elle rentrait accompagnant mon entretien de ce matin.

Son intérêt pour la mode était certain. De tous mes collaborateurs, Scarlett était assurément celle qui maîtrisait le mieux le sujet. En tant d’années, jamais je ne l’avais vu négligée. Méticuleuse, tout en elle était soigné de sa tenue à son maquillage. Elle était de ceux disposant d’une élégance naturelle, de celle qui ne peut laisser personne indifférent comme un témoignait les nombreux éloges faits à son égard dans le vaisseau-mère.


Kotemura Kaito, je vous souhaite la bienvenue dans mon bureau. Je vous en prie asseyez-vous.

Repéré par mademoiselle Song il y a maintenant deux années, le jeune ingénieur de San Fransokyo avait accepté de rejoindre la compagnie, accompagné d’autres jeunes de son université. Nous financions son projet, et en échange nous avions l’exclusivité du produit. Ici, il s’agissait d’un drone de surveillance, capable de se diviser en de nombreux petits autres drones eux aussi équipés de caméras. Ainsi, il était possible de garder sous vidéo surveillance un complexe de grande taille; un atout stratégique à ne pas négliger.

J’ai suivi l’avancement de votre projet avec beaucoup d’intérêt, vous savez. Votre idée est brillante, je n’ai pas d’autres mots.

Le jeune homme qui se tenait devant moi esquissa un sourire, se redressant sur son siège.

Merci Monsieur, je dois vous avouer que jamais je n’aurais pensé que ma petite invention aurait suscité autant d’intérêt.

Ne jamais, vous sous-estimer. Comme je viens de vous le dire vous êtes brillant. Votre « petite invention » comme vous le dites, vous a permis d’obtenir une place au sein de notre compagnie. N’y voyez-là aucune chance ou autre fruit du hasard. Ce n’est qu’à votre travail que vous devez votre position aujourd’hui.

Je marquais une pause en le fixant du regard. Volontaire, il aimait son travail et sans aucun doute appréciait-il travailler pour la compagnie, mais surtout, sa jeunesse le rendait d’autant plus malléable. Orienté dans la bonne direction, par de belles paroles ou de belles promesses, c’est tout un tas de possibilités qui allaient s’offrir à nous.

En d’autres termes, la jeunesse de San Fransokyo était le futur de l’armement militaire.

La production de votre araignée-drone a commencé. Les tests se sont avérés concluants, il ne nous reste plus qu’à l’essayer en situation réelle. Ses performances en simulateur de combat sont stupéfiantes, aussi je pense que chaque escouade mériterait son exemplaire. Je vous tiendrai informé des résultats.

Bien entendu, il n’était pas ici aujourd’hui devant moi uniquement pour recevoir mes félicitations.

Ecoutez, si je vous ai fait venir ici aujourd’hui, c’est pour vous parler d’un tout autre projet.

Il tourna légèrement la tête, surpris par mon annonce.

Vous, ainsi que vos collègues… amis… de San Fransokyo. Vous tous avez été choisis pour votre savoir-faire. Je me plais à penser que votre origine commune et le fait d’évoluer sous la même enseigne peut-être un moteur non négligeable. Je m’explique.

Je me levai de mon siège et fis quelques pas en direction d’une large table. Je me saisis d’une télécommande et allumai un plan holographique.

Au fur et a mesure du suivi de vos avancées, une idée m’est apparue comme claire. Tout vos projets… sont compatibles. Qu’il s’agisse du vôtre, de celui de Shueisha, ou encore de Toda. Tous… peuvent être concentrés en un seul grand projet.

Je prenais des éléments représentant les inventions de San Fransokyo sur le plan holographique, et les disposais côte à côte.

Vous me semblez courageux, ambitieux aussi. Si je vous ai fait venir ici Kotemura, c’est parce que je veux que vous dirigiez l’équipe de recherches. Tout les projets, seuls, sont terminés, en production et prêts à être utilisés en véritable situation de combat, mais il serait stupide de se contenter d’aussi peu.

Je me déplaçais jusqu’à me positionner derrière le siège de mon ingénieur. Je me baissais posant la main sur son épaule et lui montrais du doigt e plan qui s’assemblait au fur et a mesure.

La véritable ambition, vous l’avez sous les yeux. Ce sera l’oeuvre du partenariat entre les jeunes talents de San Fransokyo, et la Shinra. Et vous ? Vous serez le grand coordinateur de ce projet.

Kaito se tut une poignée de secondes. Je repris ma place, et affrontait son regard fuyant.

Qu’en dites-vous ? dis-je, pour appuyer mon regard.

Monsieur, je ne sais pas quoi vous dire. Ce serait déjà un honneur de pouvoir travailler sur un projet de cette envergure, mais être à la tête de l’équipe en charge de tout ça ? Ce serait dément.

Oui, je vous l’accorde, ce serait… « dément ». Sachez que je n’ai pas eu besoin de beaucoup réfléchir à votre promotion, celle-ci m’apparaissant comme une suite logique à la vue de vos résultats.

Il ne répondait plus. Son regard se voulait absent comme s’il se questionnait intérieurement.

Ecoutez, je ne voulais pas vous brusquer. Je peux comprendre que vous ne vous en sentiez pas les épau…

J’accepte, dit-il me coupant de surcroit. J’esquissai toutefois un sourire, c’était là la réaction que j’attendais.

Vous êtes sûr de vous ? Vous ne me sembliez pas l’être il y a encore une dizaine de secondes. C’est une charge de travail considérable vous savez, souriai-je comme pour l’en excuser.

Je ne vous décevrai pas Monsieur.

Le coin de mon oeil se contracta à ces mots. Il n’était pas sûr lui même de ce qu’il venait d’avancer. Une erreur de management ? Non, je n’étais plus à mes débuts. A vrai dire, le fait qu’il s’en soit senti capable ou non importait peu. Nous avions juste besoin d’une tête pour ce projet. Les résultats viendraient naturellement, et si jamais l’histoire venait à mal tourner, il suffirait d’ajouter un peu de poids sur ses épaules avant de trouver l’occasion de s’en débarrasser. Oui, il endossait le mauvais rôle à son insu, mais l’idée même de laisser pareils esprits dans la nature aux mains d’autres groupes moins scrupuleux n’était pas envisageable.

C’est ce que je voulais entendre !

Je me levais et tendis la main devant moi, au dessus de mon bureau. Scarlett entra au même moment pour m’annoncer la venue de mon rendez-vous suivant.

Monsieur Kaito, ce fut un plaisir. Scarlett se chargera de prévenir vos futurs collègues par le biais de leur messagerie dans les prochains jours, d’ici là je vous demanderai de ne pas en parler.

C’est déjà fait, Monsieur le Président.

Regardez Monsieur Kaito, c’est grâce à ce genre de personnes que nous avançons tout les jours un peu plus vite vers le monde de demain, dis-je désignant Scarlett de la main. Bon courage, j’attendrai de vos nouvelles !

Dès lors que Kaito eût quitté mon bureau, je laissai mon sourire retomber naturellement. Je m’approchai de Scarlett pour récupérer les dossiers qu’elle tenait dans ses mains.

Merci Scarlett, dis-je, attrapant sa main entre mon pouce et mon index. Sa pupille se dilata, son souffle se fit plus court. Nombre de détails qu’un premier regard aurait omis, mais je ne la connaissais que trop bien pour que tout ceci m’échappe. A cet instant, sa froideur qui n’était qu’apparence s’en alla.

Votre rendez-vous attend derrière la porte.

Je le sais.

Je lâchai sa main, lentement.

Faites-le entrer.

_______________________________
Recherche et Développement Signature
more_horiz
Bon ! Je débarque un peu dans le projet mais les réunions avec Rufus ça me connait  sweating_smile ! Je peux le dire d’emblée j’ai beaucoup aimé ce rp pour plusieurs raisons.

Tu exploites ce qui est amené par San Fransokyo sur notre forum et plus précisément un des projets que D.Va avait intégré dans un de ses rps. J’ai envie de dire que c’est un peu tout l’intérêt de cette ville : amener une modernité et une technologie totalement compatible avec l’esprit de la Shinra.

J’aime beaucoup comment Rufus se comporte avec ce jeune homme sans doute encore un peu naïf. Contrairement à d’autres rps où tu vas le présenter plus impératif, ici il est très élogieux, limite mielleux. Tu le dis toi-même dans ton rp, il est malléable, l’encourager à se donner à fond pour la Shinra c’est totalement dans ton intérêt.

Alors évidemment, on se demande un peu quelle sera l’étendue de ce grand projet. Ici on a ce module de surveillance, je n’ai pas lu le rp de D.Va mais on peut supposer qu’on saura bientôt quelles sont les autres inventions que la Shinra va exploiter et pouvoir apporter à notre univers.

Deuxième raison, Scarlett est présente cette fois sous une forme beaucoup moins anecdotique, ce qui est une évolution je trouve. Enfin ! (j’ai envie de dire) Cela pourra sembler anecdotique pour certains mais la conclusion laisse prévoir qu’il va y avoir du changement dans l’air la concernant dans tes rps et je suis genre mega hypée. Quelle tension ici ! Forcément je me dis « Ok, qu’est-ce qu’il a en tête quand il lui prend la main ? » Euh.  Shocked

Sinon quoi ? Le style est très bon, tu parles d’élégance naturelle à propos de Scarlett, moi je trouve que ça définit tout autant ton style avec Rufus, à l’extrême opposé de ce que tu nous fais avec Roxas. C’est classe, flegmatique ; les mots sont variés, bien choisis, sans qu’on puisse jamais ressentir une quelconque lourdeur dans tes tournures. J’ai vu passer quelques fautes, mais pour ainsi dire rien.

Très Facile : 5 points d'expérience + 50 munnies + 2 PS en défense.

Ah tiens, ce qui te fait 30 PS en défense.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum