Kingdom Hearts RPGConnexion

more_horiz
Il faisait froid, l’air était sec, Cypher en avait déjà marre d’attendre en slip sur une table d’auscultation.

Le médecin était là, à quelques mètres de lui et ne disait rien.

Ça avait le don de l’énerver, de rester à ne rien foutre et à se geler les miches en attendant bêtement. L’examen complet, selon les ordres du Président, après avoir trainé dans les mondes afin de savoir s’il était réellement apte à continuer de travail pour la Shinra. La belle affaire, un rhume risquait réellement de l’handicaper en comparaison à sa cécité ?

-  Alors ? Impatient, ou simplement crever.  Qu’est-ce que ça raconte ? Carence en fer, manque de vitamine, maladie vénérienne.
- Un instant.

Il se levait, quittait la pièce, abandonnant le Turk sur sa table. Toujours à poil et dorénavant seul. Soupirant, le Turk se levait, se rappelant brièvement de l’endroit où il avait dû enlever sa chemise. Deux ou trois pas… C’était deux, à en croire la table qu’il venait de renverser. Au moins, il avait trouvé ses clopes et pouvait retourner sur la table d’auscultation et passer le temps.

Le raclement du métal. Il n’était revenu que depuis quelques jours et il avait déjà remplacé ce son par celui du bois, il en venait déjà à regarder cette sensation, l’aigu du métal lui vrillait les tympans.

- Monsieur, il faut que nous parlions. Une voix grave, à croire qu’il n’allait pas tarder à lui annoncer sa mort prochaine. Il est interdit de fumer dans mon cabinet.
-  Oh, pardon. Il écrasait la clope à ses côtés.  J’ai pas vu le panneau qui me l’interdisait.
- Hilarant. Il se posait sur son bureau, à en croire la forme de son énergie. Habillez-vous.

Cypher affichait un large sourire, reprenant le chemin jusqu’à l’endroit où se trouvaient ses vêtements et se préparer.

-  Donc, qu’est-ce que vous avez de si grave à m’annoncer. Il enfilait sa chemise.  Et qu’est-ce que vous avez à me prescrire ?
- Rien. Il entendait le bruit du papier étant frappé contre le bois. C’est bien là, le problème.
-  Vous vous moquez de moi ? Il se retrouvait déjà à sauter sur un pied, enfilant son pantalon, pour pointer son regard en direction du médecin.  Mon bras a été brisé, j’ai mangé des bananes et des noix de coco pendant des mois, j’avais accès à aucun soin et… Rien ?

Il acquiesçait, silencieusement pour attraper quelques papiers dans le dossier et se diriger dans un coin de la salle.

- Votre bras, par exemple. Il y avait un bruit de claquement, il ne parvenait pas à l’identifier. Il y a deux ans, vous avez fait un check-up complet pour l’ouverture de votre dossier. En comparant avec celle d’aujourd’hui ? Il n’y a aucune différence.
-  Ce n’est pas possible. Répondait Cypher, s’avançant progressivement en enfilant ses chaussettes.  Ma clavicule, mon humérus et mon avant-bras étaient totalement brisés. Il m’ont foutu une attelle pendant un mois et ils me faisaient bouffer des racines, il y a forcément des séquelles.
- Il n’y a rien, aucune trace de cicatrisation. Un nouveau claquement, incompréhensible pour le Turk. Le plus étrange est votre crâne, vous aviez pris une balle dans la tête et il y avait un éclat à cet endroit. Le claque d’une règle, Cypher comprenait qu’il pointait un endroit sur une radio. Il n’y est plus, comme si votre crâne était totalement neuf.

Il reprenait une place assise, laçant ses chaussures alors que le médecin prenait un malin plaisir à faire une liste de ce qu’il n’avait pas. Soupirant, un instant, il cherchait l’aura du médecin avant de reprendre.

-  Donc, j’ai rien ? C’était plus de l’inquiétude, comme si cela était impossible.  Deux années à traîner dans de la boue et… Même pas une sangsue au cul ?
- Un cholestérol un peu élevé, des artères bouchées par le gras et vous avez pris dix kilos en deux ans. Il terminait son énumération. Rien de grave, vous devrez simplement suivre un régime et continuer vos entraînements.
-  C’est une blague ?
- Monsieur, ce n’est pas le plus impressionnant.

Deux claquements de plus, le bruit de feuilles que l’on fouille et finalement les mêmes claquements. Le médecin restait sur place un instant, vérifiant quelques choses avant de se déplacer et revenir se mettre à son bureau.

Cypher, lui, regardait le flux se déplacer dans l’attente.

-  Donc ? S’inquiétait-il.
- Votre cancer a disparu.
-   Il restait sans voix.  D’accord, vous vous foutez totalement de ma gueule.
- Vos poumons, votre gorge ? Il n’y a plus rien. Il se rapprochait. Je ne l’explique pas.
-  Il va falloir savoir ! Il y a deux ans, je passe une journée entière avec vous et j’apprends que j’aurais la chance de crever avant mes trente ans. Il se relevait, d’un coup.  Maintenant, il n’y a plus rien ? Laissez-moi rire.
- Attendez. Il se relevait et posait une main sur l’épaule de Cypher. Vous aviez bien eu les symptômes dont nous avions parlé ?

De nouveau assis, le Turk baissait le regard comme s’il fixait ses pieds. La toux, le sang, la fatigue, le manque d’appétit… Tout ce qu’il avait vécu lors de son infiltration à Port-Royal.

-  Il n’y a pas que ça, mais oui. Il se relevait.  Je n’avais pas le traitement, ça devait empirer, non ?
- C’est-à-dire ?
-  Je… Un jour, sur la plage, je me suis rendu compte que je n’arrivais plus à produire de feu par magie. Uniquement de la fumée. Il fixait sa main, observant l’énergie circulant au bout de ses doigts.  Plus mes symptômes empiraient et mieux j’arrivais à contrôler ce nouvel aspect. Il y aurait un lien ?
- Je ne sais pas. Il semblait étrangement sincère. Depuis que San Fransokyo est sous la protection de la Shinra, quelques scientifiques essayent de lier la médecine moderne et la magie. Il se redressait. Je n’ai pas encore parcouru les sujets d’études, mais il en ressortait que certains aspects de la magie influençaient directement sur le corps. Par exemple, des hommes capables de se couvrir l’épiderme de glace et pourtant ? Aucune liaison à cause de la température. Il laissait une pause, enchaînant. L’inverse, avec le feu. Ou l’eau et la terre.
-  Vous voudriez dire que… Cypher faisait le lien logique.  Mon cancer ne serait pas le résultat de mon tabagisme, mais de la magie qui habite mon corps ?
- Je ne pense pas. Il semblait songeur, quelques instants. Vous faisiez du feu alors que vous aviez déjà votre cancer, c’est bien cela ? Cypher hochait la tête pour répondre. Il est probable que ce soit votre cancer influençait votre magie, comme ce ”flux“ utilise le corps comme conducteur.
-  Ce qui expliquerait ma perte de contrôle sur les autres formes de magie ?

Ils restaient tous les deux, songeurs, une minute entière avant que le médecin ne se racle la gorge et continue.

- Peut-être, peut-être pas. Il se redressait sur sa chaise. Vous devriez donner votre dossier à cette étude, vous serez un cas parfait pour approuver leur thèse. Néanmoins, je n’explique toujours pas votre guérison. Des suggestions ?

Comme si cela aidait le Turk se pinçait le menton. Il n’en avait pas besoin. Il savait exactement de quoi il s’agissait, il n’y avait pas d’autres explications pour expliquer cette intervention divine.

-  Lors du grand tournoi, aux Enfers. Il se redressait.  Mon dernier combat, Roxas m’a… Défoncé la gueule ? Au sens propre du terme. J’ignore encore, aujourd’hui, comme j’ai réussi à survivre à ça. Je parle des quelques secondes de conscience suite à ça. Il tournait un peu le visage.  Il a alors utilisé une magie sur moi, un truc impressionnant et une minute après ? J’étais debout. Plus de douleur, plus rien. Comme si les combats n’avaient jamais eu lieu.
- Outre votre cécité. Ponctuait le médecin.
-  Oui. Il souriait, nerveusement.  Vous avez l’idée. Je sais pas ce que c’était, mais le sort était tellement puissant que… Voilà ?

Il restait silencieux un instant, grattant le papier quelques instants avant que le bruit du même dossier s’ouvre et se referme.

- Bon, il reste une dernière discussion à apporter avec vous. Il glissait un papier. Monsieur Shinra m’a demandé à ce que je porte une attention particulière à vos yeux.
-  Pourquoi ?
- L’un des projets d’étudiant de San Fransokyo proposait une alternative, une prothèse pour aveugles, pouvait permettre à ceux-ci de recouvrer la vue.
-  Parfait. Il levait les yeux au plafond.  Normal, un tireur aveugle, ce n’est pas vraiment pratique.
- Peut-être. Il recommençait à gratter le papier. Il me fallait simplement vérifier si cela était possible, avec votre état. Cypher attendait la suite. Comme pour votre cancer, votre bras et vos blessures ? Il n’y a rien.
-  Pardon ?
- Oui. Il n’y a aucune liaison, déformation, atteinte à votre cerveau et pouvant expliquer votre cécité.

Le Turk restait immobile un instant. Machinalement, sa jambe commençait à s’agiter alors qu’une colère sourde grimpait en lui. L’obnubilant. Il répondait en conséquence.

-  Donc, vous êtes en train de dire que je suis un menteur ? Il élevait la voix progressivement.  Que j’invente ma cécité ? De quoi m’assurer une retraite ou une connerie du genre !? Vous voulez prendre ma place ou…
- Non, monsieur. Un ton sec, lui aussi. Je pose un diagnostic sur ce que j’ai découvert. Vos pupilles réagissent à la lumière, il n’y a pas de déformation du cristallin, vos nerfs optiques sont intacts. Vous devriez voir.
-  J’ai du mal à vous croire, pardon. Cypher affichait un sourire moqueur.
- Je ne l’explique pas, mais les faits sont là. Il rangeait un papier, une fois encore. Si cela n’est pas physique, alors, il doit s’agir du l’ordre du mental et ceci dépasse mon domaine d’expertise.
-  Merci de confirmer que je sois fou. Il se levait, prenant sa canne en main.  Merci pour le rendez-vous, à la prochaine.

Il balayait la pièce à l’aide de sa canne, repérant rapidement les lieux et se souvenant de l’endroit de la porte. Inutile de rester plus longtemps. Le bruit mécanique, le métal se frottant sur le sol, il était au bon endroit.

- Monsieur, c’est à vous de découvrir pourquoi vous ”fermer les yeux“ sur ce qui vous arrive. Il se relevait et se rapprochait. Trouvez de l’aide, ou il semblerait que vous soyez à jamais aveugle.
-  Ouais, c’est ça.

Sans plus de cérémonie, le Turk s’en allait et rejoignait l’un des ascenseurs du vaisseau. Il avait perdu assez de temps.
more_horiz
Donc

C'était bien ! A part 2 ou 3 conneries par-ci par là, c'était bien ^^

Y'a deux phrases en fait qui m'ont fait chier. J'suis pas un pro de la grammaire mais, à la lecture ça m'avait semblé bizarre. Sans plus de cérémonie, la première :

Ça avait le don de l’énerver, de rester à ne rien foutre et à se geler les miches en attendant bêtement. L’examen complet, selon les ordres du Président, après avoir trainé dans les mondes afin de savoir s’il était réellement apte à continuer de travail pour la Shinra. La belle affaire, un rhume risquait réellement de l’handicaper en comparaison à sa cécité ?

Vu comment tu construis la phrase soulignée, ça donne l'impression qu'il manque un truc. Relis la a haute voix, c'est p'tète moi qui dit de la merde ça aussi c'est pas impossible. Mais ouais, je l'ai relue deux ou trois fois pour voir, mais ça appelle à une suite, et tu coupes la phrase. Selon moi ça vient de ta virgule ou quoi. Genre, si on se pose les questions :

"Qu'est-ce qui est selon les ordres du président ?" -> L'examen complet. Donc c'est le sujet, ça ok np.
"L'examen complet, selon les ordres du président, (de) quoi" ? -> Enchainer sur "après avoir trainé..." ça fait bizarre.

J'exclue pas le fait que je me plante. Mais, je trouve que ça merdouille.

La deuxième,

"Il se levait, quittait la pièce, abandonnant le Turk sur sa table. Toujours à poil et dorénavant seul. Soupirant, le Turk se levait, (...) "

Pareillement, ici à la lecture ça fait lourd je trouve. La phrase me semble un peu légère, vide. Ça vient surement de la répétition du son entre ton adverbe dorénavant et ton participe présent. J'sais pas, j'suis pas Xaldin Very Happy Mais y'a un truc !

Ah si ouais, t'as aussi écrit liaison à la place de lésion je crois ? Je sais pas.

En dehors de ça ! On assiste à un check up riche en révélations ! Roxas est magnétiseur, et Cypher un gros mytho. J'avoue que j'ai pas compris ce dernier point. En fait, tout est clair, sauf ça.
Donc... du coup j'me demande. Fidèle à tes débuts, on a un jargon de médecine maîtrisé, du moins tu en donnes l'illusion ^^ J'me dis que p'tète que cette histoire d'aveugle pas si aveugle, ça existe en vrai. Mais j'en sais rien. Ça reste un gros point flou dans le texte. C'est sûrement fait exprès, p'tète que t'as déjà pensé à une suite, je m'en doute un peu. Mais c'est chiant de pas savoir Sad

Bonne utilisation de la Bénédiction, donc.

Très facile : 5, xp, 50 munnies, 1 PS en Force.

_______________________________
Amaurose Signature
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum