Cissneï
Cissneï
L'Ange de Réconfort

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
A ta vue  Left_bar_bleue624/0A ta vue  Empty_bar_bleue  (624/0)

XP :

le Jeu 13 Fév 2020 - 12:17
Moi, à ta vue, je reste sans voix,
ma langue se brise, la fièvre le brûle, mes yeux se brouillent,
mes oreilles bourdonnent, je sue, je frissonne, je verdis,
je crois mourir...


Sappho


Le vide. Autant dans son esprit que dans la petite salle où l'interview s'était déroulée quelques instants auparavant.

Rita avait été raccompagnée par des gardes de la Lumière vers le hangar Gummi, d'où elle repartirait par le premier vaisseau. D'elle, il n restait que quelques muffins qui n'avaient pas étés touchés ainsi qu'un thé servi pour la forme. Il ne fumait pas ; la tasse était froide.

Cissneï soupira : elle était contente que la journaliste soit partie. Il y avait cependant un sentiment plus lourd en elle. Ce sentiment qui l'avait fait s'allonger sur le canapé, tout habillée qu'elle était et ce sans même retirer ses chaussures.

Elle fixa le plafond pendant quelques longues secondes. Elle les compta, pendant un moment. Pas depuis le début, ni jusqu'à la fin mais elle perçut le changement subtil de la lumière du jour qui déclinait. Sur le long terme ou soudainement, elle ne remarqua pas vraiment. C'était plutôt... comme si elle s'était endormie et réveillée quelques heures plus tard, tout en restant éveillée. Tout ce qu'elle voulait, c'était ne plus penser à cette interview.

Car sur l'instant, elle avait répondu franchement et n'avait pas commis d'impair à son sens. Mais plus elle y repensait, plus elle avait peur. Peur de s'être mise en porte-à-faux. Peur d'avoir fait un faux-pas. Pour tellement de raisons. Elle ne voulait pas sortir et affronter ça, sachant que maintenant, tout le monde l'avait entendue a maints endroits et dans beaucoup de mondes. Elle restait concentrée, obsédée même, par un seul sujet.

Qu'allait-elle dire à Aqua ?

Elle se tourna sur le ventre, la tête dans un coussin. Elle ne réalisa que lorsque son visage colla au tissu froid qu'elle était maquillée. Merde.

Etalée comme un morse à l'agonie, elle considéra ses options. Aqua et elle... quelque chose de tangible, qu'elle reconnaissait et qu'elle aimait avec une crainte non feinte de perte. Elle était censée arranger cette situation merdique, pas s'enterrer encore plus ! Il y avait ses prises de position contre la Coalition – ou plutôt son absence totale de prise de position. C'était lamentable, au moins autant que son raisonnement concernant tout le reste. La Shin-Ra, les actions de la Lumière dans les autres mondes... Un une avalanche. Un accident ferroviaire.

La nuit était désormais tombée. Elle ne pourrait pas rester dans cette petite salle indéfiniment. Aussi se leva-t-elle avec difficulté, raidie et courbaturée comme c'était désormais son habitude. Elle quitta la pièce – non sans vérifier la présence de quelqu'un derrière. Des gardes, comme d'habitude. Elle espérait avoir simplement l'air de s'être endormie, pas d'avoir pleuré ou pire. Elle détestait vraiment cette lourdeur sur ses yeux, ressemblait-elle déjà à un sans-cœur ? Elle n'espérait pas mais se rendait tout de même à l'évidence.

Un couloir, puis un autre, un escalier. Le château était calme. Au loin, le bruit d'un combat maîtrisé contre une apparition de créature noire. Rien d’inhabituel. Elle, elle avait envie d'exploser.

Ses pas la conduisirent vers Aqua, comme d'autres soirs, comme d'autres fois. C'était un chemin qu'elle connaissait.

Quelques coups légers portés à la porte, elle attendait.
Maître Aqua
Maître Aqua
Éclat de l'Océan

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
A ta vue  Left_bar_bleue159/550A ta vue  Empty_bar_bleue  (159/550)

XP :

le Lun 17 Fév 2020 - 16:33
Il ne lui fallut que quelques secondes pour rejoindre la porte. Elle s’était presque précipitée sur la poignée. Depuis qu’elle était retournée dans sa chambre Aqua tournait en rond, fébrile, ressassant les mêmes pensées. Elle avait attendu ces coups frappés légèrement à la porte. Ou plutôt elle n’avait eu de cesse de les espérer alors que chaque minute s’étirait démesurément. Pourvu que ce soit elle, pensa la jeune femme une dernière fois alors qu’elle entrouvrait, pourvu que derrière il y ait bien…

Cissneï.

Cissneï était là, dans l'entrebâillement de la porte. Aqua l’ouvrit d’avantage pour s’avancer d’encore un pas.

« Hey. » la salua-t-elle avec douceur alors qu’un petit sourire venait chasser l’inquiétude sur son visage. Cissneï était bel et bien venue, le poids qu’elle sentait peser sur elle s’évaporait. Quel soulagement ! Rapidement elle jeta un coup d’œil aux alentours par précaution. Un réflexe. C’était idiot… Même si leur relation était secrète, rien n’empêchait la Générale de la Lumière de lui rendre visite dans sa chambre. Quoi qu’il en soit il n’y avait personne. Cissneï avait dû congédier les gardes qui l’escortaient, comme bien souvent. « Entre. » l’invita la jeune femme tout en se décalant pour lui laisser le passage.

De la pénombre du couloir sa compagne passa à la lumière tamisée de sa chambre, Aqua ferma derrière elle. Ce n’est que lorsqu’elle se retourna dans sa direction qu’elle put enfin véritablement discerner son ange de réconfort dans les moindres détails. Le sourire au coin de ses lèvres disparut. Son expression se fit soucieuse.

Cissneï ne s’était pas changée depuis son entretien avec Rita Skeeter, portant toujours son complet noir, sa chemise blanche et sa cravate qui lui donnaient un air sérieux. Mais c’était davantage son visage qui la préoccupait. Son maquillage était toujours là, moins net toutefois que lorsqu’elle était passée sur tous les téléviseurs de l’univers. Il ne parvenait pas à cacher la fatigue qui se lisait sur ses traits, encore moins celle dans son regard.

Aqua s’approcha d’elle. Elle avait pensé savoir ce qui l’avait amenée ici ce soir. Ce pour quoi elle avait attendu sa venue du moins. Mais manifestement cette interview avait été des plus éprouvantes pour elle, pour d’autres raisons. La jeune femme passa ses bras autour de sa compagne pour l’enlacer, l’amena contre elle. Elle posa ses mains dans son dos et la garda dans cette étreinte un long moment, fermant les yeux en sentant que Cissneï faisait de même.

Enfin elle se recula, lui adressant un regard doux et passant légèrement le bout de ses doigts sur son front pour dégager une mèche de cheveux roux.

« Viens. » lui dit-elle à voix basse en prenant ses mains dans les siennes pour la guider vers les fauteuils de sa chambre.

Là, elle l’y installa confortablement, passant ensuite derrière elle pour poser ses mains sur ses épaules. Elle massa doucement le haut de son dos, essayant de la détendre. Aqua savait qu’elles devaient avoir une conversation, que celle-ci risquait de ne pas être plaisante. Cissneï aussi devait bien le savoir puisqu’elle l’avait rejoint.

« Tu veux en parler ? » Sa proposition était un murmure désireux de ne pas briser leur intimité. Il s’échappait alors qu’elle continuait de prendre soin d’elle. Peut-être que Cissneï aurait besoin de se remettre de ses émotions avant d’aborder le sujet.
messages
membres