Narantuyaa
Narantuyaa
Barbare au rhum

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Trouver sa place Left_bar_bleue328/400Trouver sa place Empty_bar_bleue  (328/400)

XP :

le Sam 8 Fév 2020 - 10:14


Page après page, Nerguei relisait ses instructions.
La liste de tâche semblait sans fin… Et sans commune mesure avec ce dont il était capable. Pire : Il n’y avait pas d’ordre de priorité ou d’urgence, mais seulement un amoncellement d’ordres sans liens ni explication si ce n’est... “Avant le Printemps.”

Est ce que l’Ambassadrice lui laissait le choix ? Ou pensait elle qu’un ordre s’imposerait… ?

Quant à ses deux dernières directives… Nerguei frissonna. Elle n’avait pas froid aux yeux.


Yoska finit par le rejoindre, entrant leur tente d’emprunt avec un certain dégoût.
“Y’a toujours ton corbeau dehors!” grogna t elle, avant de sursauter en voyant un second oiseau perché sur les épaules de l’Apatride. “Qu’est ce que t’as avec tout ces piafs…”

Nerguei leva les yeux. “Cadeaux du Consulat.”
Yoska fit une moue.
“Ca va se remarquer…”
Depuis si longtemps qu’elle et lui travaillaient dans la pénombre, tout signe ostentatoire les mettaient mal à l’aise.

“Peut être à mon avantage.” Ce n’était pas comme si Nerguei avait eu la possibilité de refuser ces encombrants présents. Et puis, depuis leur arrivée, les nobles lui laissait plus d’espace aux banquets...


“Tu compte devenir le prochain Shaman de Ganzorig ? J’te rappelle qu’il a fait piétiner l’autre.” Vrai que le Grand Khan était particulièrement tatillon ces temps ci.

“Pour corruption” rétorqua Nerguei. Et pas des moindres, vu les preuves qui s’étaient accumulées contre l’homme en question. Trop de preuve, à y repenser... Il lui faudrait étudier les commanditaires d'un tel coup en traître.

“Mh… Rappelle moi, pour la trahison, c’est les rats ou l’empalement?”

Nerguei fronça les sourcils.
“Décapitation, si mon rang est reconnu.”
Il avait eu l’occasion d’y réfléchir.

Yoska ricanna.
“Pff, va croire qu’ils t’estimeront toujours une fois découvert!”

Soupirant, l’apatride revint à sa missive.


Depuis quelques jours, Yoska était nerveuse. Elle n’aimait ni les oiseaux, ni les changements de plans. Qu’ils aient une nouvelle tête pensante était une chose, mais…

“On arrête les opérations sur les Oronar. Et les Jirgin.”

Sourire sans humour de sa comparse.
“Les patrons nous offrent des vacances?”

Nerguei lui rendit son regard, désabusé.
“Loin de là.”

Reprenant la lettre, Nerguei énuméra les tâches.
“On poursuit toujours la sorcière…”
Il serra les dents.
“Et il va falloir que je m’entretienne avec la matriarche Nirun.”

Yoska siffla, amusée.
“Toi qui lui a toujours plu, tu dois être ravi~ !”
Nerguei la fusilla du regard.
Narantuyaa
Narantuyaa
Barbare au rhum

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Trouver sa place Left_bar_bleue328/400Trouver sa place Empty_bar_bleue  (328/400)

XP :

le Sam 8 Fév 2020 - 10:23

Jochi le fixait comme un chat fixerait un cafard. Ses yeux encore largement poudrés le détaillèrent longuement, bouche pincée, lèvres blanches malgré le rouge appliqué au matin. Son menton s’éleva, quelques millimètres impérieux qui signifiaient que Nerguei n’était pas digne de son temps.

Fort heureusement, Nerguei avait une certaine habitude de tels regards. Même, avec la pratique, il arrivait à prétendre que ce dédain ne le concernait pas le moins du monde.

“Dame, j’ai à vous parler.”
Il avait autant envie de lui parler que d’avaler un gallon de pisse. Mais les ordres étaient les ordres… Et il n'échappera pas longtemps à cet entretien.

La Khatun était en train de se détourner. Elle revint vers lui, et, non, il n’était plus un cafard, mais un rat à moitié étripé, suscitant en cette femme un savant mélange de mépris, de cruauté et de gourmandise.
La pensée lui donna la nausée.

“Suivez moi, alors.”
C’était l’avantage de l’étiquette hun : Pas besoin de demander d’audience des mois à l’avance, il suffisait d’être au bon endroit au bon moment.


Le bon endroit, c’était l’entrée de la seconde tente à l’Est de la tente princière. La yourte du clan Nirun y bouillonnait déjà d’activité, alors que femmes et enfants sortaient les tentures et que les hommes dénouaient les mâts extérieurs.

Le bon moment, c’était le jour du départ.
Depuis la mort de la première épouse du Prince Ganzorig, Jochi était la femme de plus haut rang de la maisonnée princière. En conséquence, c’était elle qui menait le lent ballet d’étoffes, de roues et de bêtes qui prenait place à chaque migration.

Comme un général sur le champs de bataille, la dame parcourait les allées de boue qui s’étaient formé entre les tentes. Contrastant avec sa coiffure sophistiquée et ses soies délicate, elle était vêtue d’une épaisse paire de botte de cuir qui martelaient la boue.

Nerguei suivit ses enjambées impatientes, patientant alors qu’elle échangeait des remarques et quelques jurons frustrés avec ses deux servantes.


Quand, enfin, le silence se fit pendant plus d’un instant, l’apatride commença :
“J’ai remarqué l’absence de votre fils lors de mes entrainement.”

Khan Ganzorig, son protecteur officiel, avait attaché Nerguei à son service en le nommant Champion du Tournois, Chef de Bannière, mais surtout Danzin. Ce titre pompeux, équivalent d’instructeur princier, supposait surtout de tirer du lit une dizaine de gosses un peu trop gâtés pour leur marteler quelques bases du combat à coup de poing ou d’épée de bois....
Ceci dit, c’était ce rang de professeur qui lui assurait un véritable revenu, là sa réputation en duel et ses prouesses lors des derniers raids ne lui rapportait qu’un modicum de respect.

Toutefois, l’absence de Dorji, jeune Khan du clan Nirun et vassal de Ganzorig, remettait en question son rôle d’instructeur. C’était aussi une justification suffisante pour s’entretenir avec sa mère, Jochi.

Cette dernière ne lui accorda pas un regard. Elle fit signe à l'une de ses servanteS, et l’on vint lui tendre un deel de fourrure à peine brodé qu’elle enfila sans manière.
“Il est déjà Khan. Il n’a aucun besoin d’une leçon de la part d’un… parvenu.”


Un temps, Nerguei avait pensé les Huns plus méritocratique que les Hans. C’était vrai... Jusqu’à un certain point : Qu’un inconnu soit soudainement admis à la Cour d’un grand Khan avait fait quelque vagues.

L’apatride observa un instant la matriarche.
Alors qu’elle aboyait ordres et recommandation, une mèche grisonnante s’échappa de son étroit chignon. Etrange, pour une femme de haute naissance, mais ses cheveux blanchissaient alors qu’elle n’avait pas encore atteint sa cinquantième année.

De ce que Nerguei avait pu entendre, le fils de Jochi était devenu Khan avant ses onze ans. C’était inhabituel, dans un peuple où la place de Khan se mérite. Néanmoins, le clan Nirun était matrilinéaire : C’était donc de sa mère qu’il tenait sa légitimité. Pas si étonnant, donc, qu’elle ait obtenue elle-même la loyauté des clans affiliés, assurant ainsi une place de choix pour son fils.

Ce dernier, seul survivant d’une fratrie de six garçons, aurait pu devenir un enfant gâté et impétueux. Pourtant, le jeune Khan se faisait discret, même aux plus fastueuses occasions. Aujourd’hui âgé de 14 ans, il ne s’était pas encore démarqué, que ce soit sur le champ de bataille ou lors des banquets.

“Si ses devoirs monopolisent ses journées, je peux le former dans la soirée.”
C’était parier que ce qui retenait Dorji était la fierté, voir la honte de ne pas être à la hauteur. Un entraînement individuel auprès de son clan lui éviterait de s’humilier face à des jeunes de son âge mais de rang inférieur…


Jochi l’ignora d’abord.

Elle l’avait entendu - il avait su placer ses mots entre la clameurs des bêtes qui les entouraient maintenant. Mais, plutôt que de répondre, la dame attrapa un agneaux qui peinait à les suivre.
Ses mains gantées de daim saisirent des pattes noires de l’animal. Elle le souleva sans peine, l’inspectant sous toutes ses coutures, avant de le lâcher sans un égard.
Nerguei, immobile, attendit sa réponse.

Finalement, Jochi se détourna du troupeau agité.
“Très bien. Je vous prend à l’essai.”


Voilà qu’elle le traitait comme son serviteur personnel. Nerguei ne pris pas la peine de la corriger - après tout, c’était une place rêvée pour enquêter sur les intérêts de la matriarche.
Narantuyaa
Narantuyaa
Barbare au rhum

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Trouver sa place Left_bar_bleue328/400Trouver sa place Empty_bar_bleue  (328/400)

XP :

le Sam 8 Fév 2020 - 10:26

D’un pan de tissu brun, Nerguei s’essuya rapidement.
Il était encore haletant, ses poumons vidés par une après midi de passe d’arme, son torse à nu malgré la neige, son esprit encore trop engagé dans l’action pour se détacher de son duel.

Mais la matriarche Nirun s’était présenté, se faisant annoncer devant les étables où Nerguei avait entamé son enseignement. L’apatride l’avisa, et s’inclina.

“Comment avancent vos leçons ?”

Son ton était glaçant. Comment une dame de pouvoir aussi antipathique que Jochi avait pu survivre aussi longtemps sans être étranglée par l’un de ses époux…
Nerguei toussa brièvement, libérant sa gorge trop sèche, puis reporta son regard sur son élève.

Dorji s’était révélé bien plus prometteur qu’il n’avait espéré. Il avait hésité, de prime abord, en avisant un adolescent boutonneux, courtaud et maladroit.
Mais, sans le souffle de sa mère sur sa nuque, le jeune Khan s'avérait plus que doué à l’épée : Vif, endurant, ingénieux dans ses tactiques… A dire vrai, Nerguei en était presque envieux.

L’Apatride avait puisé dans ses dernières réserves pour prendre la main sur leur dernier match, et plus d’une fois il s’était vu surpris, voir défait par une botte du jeune noble.

Plus inquiétant, peut être, était la hargne dans les mouvement du Khan. Ce genre de violence, Nerguei l’avait vu dans les plus désespéré de ses adversaires ;  il ne s’expliquait pas comment Dorji, tout juste adolescent, sans un raid à son nom, pouvait en être poussé à de tels excès.


Ce n’était qu’une question parmi tant d’autre. Nerguei avait beau finir toutes ses après midi auprès des Nirun, il piétinait dans son enquête : Les soldats du clan ne l’approchaient pas, refusant tout ses offres de boisson ou de divertissement ; Dorji quand à lui était à la limite du mutique, et ne se prononçait que pour réclamer la démonstration d’une manœuvre ou d’une esquive…

“Eh bien?”
Et la matriarche Jochi demeurait plus méprisante que jamais.


“Le Khan est plus que compétent, ma Dame.”

La matriarche pinça les lèvres.
“Je n’ai que faire de vos flatteries. Je veux un rapport franc, Nerguei.”
Jochi crachait son nom comme l’insulte qu’il avait toujours été, et l’apatride tressailli. Plus personne ne l'appelait ainsi - Même Yoska avait adopté son titre de professeur, quoiqu’elle s'amusait parfois ) imiter l'intonation geignarde de ses charges.
“Des compliments vides de sens ne serviront pas Dorjii, quelles que soit vos intentions.”

Nerguei se ressaisit.
“Son niveau est suffisant à l’épée. Notre travail se concentre donc sur la lutte, le tir à l’arc, et le maintien en selle, ou il fait des progrès réguliers. De nos quelques échanges, il semblerait qu’il soit déjà formé en stratégie -”

“Bien.” l'interrompit Jochi.
Elle fit signe à l’autre de ses servantes, qui s’approcha de l’instructeur pour lui tendre une bourse.

“Je n’ai pas l’intention d’être en votre dette, Nerguei. Vous dinerez chez nous ce soir,”
Celui ci voulut protester, mais la servante lui força les munnies en main. Jochi, elle, leva la voix sans le laisser interjeter. “- et ainsi chaque jour que vous ferez leçon à mon fils.”  

La dame fixa alors le front de l’apatride, et plissa les lèvres à nouveau.
“On m’a recommandé votre probité... et votre discrétion. J’attend de vous ces deux qualités, et en bonne mesure.”

Nerguei hocha docilement la tête. Ces quelques semaines d’instruction avaient payé : Il avait enfin une entrée dans l’intimité du clan Nirun.
Huayan Song
Huayan Song
L'Impératrice

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale
XP:
Trouver sa place Left_bar_bleue552/550Trouver sa place Empty_bar_bleue  (552/550)

XP :

le Dim 9 Fév 2020 - 18:58
Coucou, c’est Tata Huayan, toujours fraîche et disponible pour une notation entre deux réunions !

J’ai bien aimé le rp dans l’ensemble, car ça dégage un côté « de l’autre côté du mur » que j’aime beaucoup. Pour l’Empire, ce qui se passe sur ces terres est mystérieux, inconnu surtout quand on est aussi loin à l’ouest comme Nerguei.

J’aime beaucoup ce personnage, « entre-deux mondes », ni vraiment mongol, ni vraiment Han. Ses italiques sont assez intéressantes pour mettre en avant ce contraste d’homme un peu « touriste », culturellement parlant. Et en plus il est beau gosse ! J’en ferai bien mon quatre heures si je n’étais pas une femme honorable mariée !

C’est assez incisif comme style d’écriture je trouve. Les actions sont décrites assez simplement, par choix artistique ou par flemme, ça donne un certain charme au texte.

Maintenant, la partie où j’utilise ton texte comme un sacrifice à Satan.

De nombreuses fautes d’orthographe ou de grammaire. Je sais que je ne suis pas forcément une référence en la matière mais « Ça » écrit comme ceci : « Ca », des gens sont morts pour moins que ça. C’est un exemple, mais fais attention ma chère Narantuyaa. Les fautes d’inattention, on peut fermer les yeux mais les fautes de flemme c’est sombre et démoniaque.

La structure du rp : Pourquoi séparer le texte en trois posts ? Trois sujets individuels auraient été plus approprié ici à mon sens car on a trois « chapitres » qui ne parlent pas vraiment de la même chose et en plus temporellement on ne sait pas vraiment si ça se suit ou pas. Un jour ? Une semaine ? Un mois ? C’est assez confus niveau timeline je trouve.

Les autres PNJs. Alors, je sais que je suis Vice-Président du Club des Amis des PNJs (Erik Président d’Honneur), mais là je suis plus que perdu. Honnêtement j’attends le rapport rp de Nerguei avec impatience pour avoir un organigramme du pouvoir en Mongolie parce que se rappeler de tout le monde, c’est assez chaud. Parce qu’à la limite, si ce sont des personnages récurrents, avec le temps on finit par enregistrer. Là, c’est beaucoup de noms en peu de temps, ça fait trop d’informations. J’aurai dilué.

Le header : why not mais j’ai pas été vraiment transporté. Mais Nerguei est BG donc je ne relèverai pas plus que ça.

Pour conclure : un RP appréciable malgré une certaine confusion temporelle et des fautes d’inattention nombreuses.

Notation :

• Très Facile : 5 points d'expérience + 50 munnies + 1 PS en DEX.

J'envoie le message à Chen pour qu'il modifie ta fiche.

_______________________________
Trouver sa place Signat10

"Good God Get a Grip Girl, sit on down
I'm chunky yet funky and I'm snatching crowns"






Impératrice Céleste Éternelle Meng Tian -蒙天-, Fondatrice de la Dynastie Song, Porteuse du Mandat Divin, Reine des Hans, des Mandchous et des Peuples du Sud, Grande Magistrice des Arts Magiques, Protectrice de la Terre des Dragons, Souveraine Légitime de toutes les Terres sous le Ciel, Ambassadrice des Cités Dorées du Consulat, Consule de l’Étiquette et Dame de Chengdu








messages
membres