Kingdom Hearts RPGConnexion

more_horiz
La journée était presque terminée. Le ciel s’affublait de son bref manteau crépusculaire. Alors que le soleil s’engouffrait dans l’horizon dans un versant ocre, l’autre côté de la voûte s’obscurcissait pour faire apparaître les premières étoiles de sa robe bleue minérale. Ambre baguenaudait, faisait traîner sa main entre les feuilles des arbustes. Goshénite observait le ciel, c’était devenu un réflexe de le surveiller en permanence. Il était identique à celui de leur monde. Mais il ne pouvait s’empêcher de penser que dans ce même ciel, il y a encore quelques jours de ça, il pouvait y avoir une tâche d’un moment à un autre. Que de ce macule, l’ennemi pourrait surgir et en vouloir à son compagnon. Ambre ne savait pas se battre, il était beaucoup trop tendre pour ça et beaucoup trop gentil. L’idée même qu’il puisse se faire attaquer, briser ou pire, enlever, l’inquiétait au plus haut point. Maintenant, il fallait qu’il  regarde de l’autre côté de l’horizon. Celui qu’il s’était promis de réaliser.
Ambre baillait en s’étirant, Goshénite en fit de même et décidèrent de regarder le soleil se coucher avant de regagner leur chambre. Petit à petit, l’orange faisait place au firmament. Astres et novas s’allumant une à une comme si l’univers embrassait son ses planètes en les invitant à dormir avec lui.

« Dis moi Goshé. dit Ambre. Tu crois qu’on va réussir ?
- J’en suis persuadé Ambre.
- Je veux dire. c’était rare de le voir avec un ton aussi sérieux. On s’est lancés dans l’inconnu sans savoir ce qui se passerait de l’autre côté. On a l’air si loin de notre petite île.
- Nous sommes partis avec un objectif clair. répondit-il tout aussi solennel. Ça aurait pu arriver à n’importe lequel d’entre nous. Peut-être que Diamant et Bort seraient à notre place. Tu les imagines ? avec un air plus léger et pouffant en disant cette phrase.
- Oui ! Bort serait en train de faire peur tout le monde et mettre cet endroit sans dessus-dessous.
- Et Diamant s’excuserait pour tout ce qu’il aurait déjà cassé ou pour son comportement. »


Leur monde leur manquait, c’était évident. L’air marin, les plaines à perte de vue, leurs congénères et leur joie de vivre. Toutefois, ils étaient décidés à rester. Ils avaient une mission et ils ne rentreraient pas tant qu’ils n’auraient pas trouvé une solution pour sauver leur ami.

Le nuit tombée, le système avait allumé ses plus beaux atours, s’offrant à ceux qui daignaient bien le remarquer. Toutes ces étoiles sur ce rideau nébuleux peint avec quelques nuages, c’était un spectacle magnifique selon eux. Assis sur un banc, Ambre commençait à s’endormir sur l’épaule de Goshénite, ses petits yeux trahissant sa fatigue. La gemme grise n’était pas en reste. Ils faillirent s’assoupir dans le silence des jardins et quelqu’un d’autre vint, les réveillant automatiquement en sursaut. C’était une cane blanche portant une large robe violette. Un de ses congénère était représenté par l’un des arbuste taillé avec soins. Elle flânait à son tour, se baladant fixant le décor de la nuitée. Apercevant les pierres précieuses ambulantes, elle s’approchait d’eux en, comme beaucoup avant elle, fixer leurs cheveux pleine d’admiration.

« Bonsoir mesdemoiselles ! s’exclama-t-elle avec une certaine noblesse dans le ton.
- Bonsoir madame. acquiesçant à son tour alors qu’Ambre dormait sur son épaule.
- C’est une belle nuit, n’est-ce pas ? Mais, je ne vous ai jamais vue auparavant, sinon je vous aurais déjà remarquées. Êtes-vous en visite ? Il est un peu tard pour cela.
- Non. Nous venons d’arriver il y a peu. Nous sommes aux ordres de Cissneï. Je m’appelle-

- Ah ! coupant son  interlocuteur. La belle Cissneï. Cette femme en impose c’est certains. Toujours affairée et habillée d’un élégant ! elle appuyait sur certaines voyelles, accentuant la tournure de ses phrases. On dirait que son costume a été taillé pour elle. Même si je me demande pourquoi elle n’a toujours pas de petit copain. Elle d’une classe certaine, mais il lui manque un je-ne-sais-quoi. Vous, ça se voit tout de suite que vous êtes de la même trempe avec cette garde-robe de noir et de blanc. Pourquoi cet air si préoccupé ?
- Rien vraiment, vous exagérez. Nous ne sommes pas si beaux que ça. C’est juste la tenue que nous mettons tout les jours, rien de plus. Je ne pense à rien, je ne fais qu’observer cet endroit et sa vue.
- Beaux ? Vous êtes un garçon ?! Pardonnez ma méprise, je vous prenais pour des gentes demoiselles avec autant… D’élégance !
- Ce-ce n’est rien. Nous ne sommes pas des garçons non plus, nous sommes des gemmes. Mais ne vous offensez pas pour si peu, c’est normal de se méprendre à notre sujet.
- Pour de si belles pierres, vous avez une façon de parler bien chic. D’ailleurs j’en ai une moi-même.
- Ah oui ?!
visiblement très étonné tandis qu’Ambre marmonnait dans son sommeil.
- Bien sûr, ornant ma tiare, c’est une améthyste. montrant du doigt son bijou avec un semblant de fierté.
- D’accord. Très bien. C’est… Très joli en effet. Goshénite ne sentait pas très bien en voyant une améthyste, une pierre précieuse, utilisée comme accessoire.
- Ça ne va pas ? Vous me paraissez déjà bien pâle.
- N-non ça ira. Nous allons rentrer dans notre chambre.
- Vraiment ? Mais la nuit ne fait que commencer. Quel dommage. Moi qui pensais m’être fait deux nouvelles amies.
- J’apprécie votre amabilité. Cependant, comme vous le constatez, mon ami est épuisé après cette folle journée. »

Goshénite attrapa Ambre en le portant à bout de bras, il avait du mal à la porter. Il voulait surtout éviter cette cane aux grands airs avec une gemme apposée sur sa tiare. C’était extrêmement malaisant comme situation. Voir l’un de ses semblable réduit au stade de bijou, pas que ça le révulsait, mais ça désarçonnait beaucoup. Il ne savait ni quoi dire ni quoi faire devant ça. C’était presque insultant. Mais il laissait couler, mettant ça sur le compte de sa fatigue. Cette pauvre étrangère à plumes ne pouvait pas forcément savoir que son peuple était traqué afin de finir comme sur cette couronne.
En voyant ça, l’un des gardes se précipita vers eux pour  lui proposer son aide, remarquant que la pierre incolore marchait littéralement en crabe avec son ami dans les bras. Ce qu’il accepta. Une gemme ça pèse son poids.

« Re-regardez ! »


Goshénite se retourna et la noble pointait le ciel du doigt. On entendait comme un son très aigu, un scintillement. Dans la ciel, une étoile brillait plus que les autres tout à coup, plus que les reflets d’un diamant ou le noyau d’une flamme. Elle resplendissait toujours plus, encore et encore. Puis au bout de quelques secondes. Son éclat disparaissait petit à petit, rétrécissait. Pour enfin disparaître complètement de la vision générale et des cartes stellaires. L’être de pierre ne savait pas comment réagir. Une étoile venait de disparaître ? Il n’arrivait pas à le croire. Était-ce un signe ? Un bon ou un mauvaise présage ? Ce n’était pas une étoile filante en tout cas. Beaucoup de gens fixaient les cieux par la fenêtre et les béantes arches de pierre, ostensiblement choqués par ce phénomène. On pouvait entendre leurs inquiétudes.

« Oh non ! s’exclama-t-elle. Un monde vient de disparaître ! C’est affreux ! 
- Un… Un monde ?! surpris par cette révélation.
- Oui un monde ! Vous ne le saviez pas ? J’espère que mon petit Donald va bien… »

Plusieurs minutes passèrent. C’était comme si ils venaient assister à une catastrophe, impuissant, ne pouvant rien y faire pour changer les évènements. On sentait une ambiance lourde en train de pesé sur tout le château. Un monde venait de s’éteindre sous ses yeux, Goshénite n’arrivait pas y croire. Il était perdu. Et surtout, il s’inquiétait grandement d’un coup. Il avait peur. Peur que ce soit le monde de ses amis qui se soit évaporé, qu’il avait assisté à la anéantissement de ses amis et de son foyer. Se ressaisissant, secouant la tête pour reprendre ses esprit et envoyer une larme sur le côté qui perlait de sa joue. Il demanda gentiment au garde de le suivre avec Ambre pour qu’ils aillent enfin se coucher malgré tout le tohu-bohu qui frappa les quartiers.
Il devait y réfléchir. Il devait se reposer. Ce premier jour a été un véritable toboggan émotionnel pour lui. La nuit porte conseils.
more_horiz
Me revoici !

Comme je le pensais, c'est un texte que j'ai apprécié ! Je ne vais pas te répéter ce que j'ai déjà pu te dire en commentaire de Pupille en matière technique — pour la distance temporelle entre ces deux commentaires ça ferait marteler pour marteler.

Je vais donc essentiellement parler d'idées développées dans le texte. Et... ce sera ma foi positif !

J'aime beaucoup ce que tu nous as apporté avec la réaction de Goshénite à la gemme présente sur la tiare de Daisy. C'était très juste je pense, et un point de vue intéressant. Mais les bijoux étant quelque chose de commun, je dois dire être curieuse de voir comment Goshénite et Ambre vont... réagir à une telle banalisation. Encore une fois tu nous introduis un élément de RP sympathique, sur lequel rebondir maintenant et à l'avenir.

Enfin, le thème du RP. La mort d'une étoile. C'est un thème que je trouvais très joli, et bien que tu le traites assez "rapidement", je pense que tu le traites bien. Chaque étoile est un monde, dit-on. La disparition de l'un d'eux a quelque chose de triste mais surtout de terrible, d'effrayant. Et c'est intéressant de voir comment Goshénite réagit à ça.

Je ne me fais aucun doute sur le fait que les éléments que tu introduis ici pourront servir de tremplin dans d'autres RP. Je suis bien enthousiaste à l'idée de suivre les aventures de ta gemme.

Un joli RP donc, même si Daisy a un manque d'empathie juste terrible ! Vilain canard !

Félicitations pour ta participation au marathon ! : )

Facile : 10 XP, 100 munnies, 2 PS en Magie.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum