Kingdom Hearts RPGConnexion

more_horiz
Règles du jeu
Spoiler :

Bon alors vous m’excuserez de ne pas faire de petite intro amusante mais là il me reste moins de deux heures pour mettre plus de 33 pages en formes donc je vais me permettre d’être un peu succinct.

Contexte :
Pas de temps à perdre ! Votre ami et collègue David a été arrêté lors d’une descente de police sur l’un des plus gros gang local et est retenu prisonnier au palais de justice ! Si vous ne vous dépêchez pas de le sortir de là Etro aura un fidèle de moins à la fin de la journée et la Cité des rêves un plus gros tas de compost.
N’ayant pas apporté le moindre cure dent avec vous il va falloir avec les moyens du bord, heureusement la Cité des rêves est en plein effervescence à l’approche du procès de cette bande de malfrat et, dans l’agitation générale, vous ne devriez pas avoir beaucoup de mal à vous équiper avant de tenter votre sauvetage.

Bonne chance templier ! Vous avez bien peu de chance de réussir cette fois-ci mais bon au pire vous alliez bientôt crever donc dites vous que vous prenez simplement un peu d’avance.

Fonctionnement général :

Le but de ce RP est donc d’extraire votre ami des prisons du palais de justice avant que le Consulat n’extrait sa tête de son corps.Vous avez trois possibilités différentes : y aller avec panache, avec discrétion ou en passant par votre chance insolente. Pour se faire pas de point de vie ou de munnies mais des objets, il en existe 6 en tout par catégories (sauf pour la chance où vous aurez votre seul bonne étoile) et plus vous en avez d’une sorte plus vous avez de chance que le sauvetage se passe bien.

Le RP va donc se diviser en deux catégories :  la partie préparation (pour obtenir les objets) et la partie sauvetage (le boss de fin en quelques sortes, que vous irez affrontez lorsque vous vous sentirez assez préparé).

Pour la partie exploration (1-16) plusieurs choses à savoir :

Cette partie est similaire à un damier d’échec dans lequel vous êtes le roi, il est constitué de 16 cases que vous allez explorer en choisissant votre destination parmi toutes les cases adjacentes à votre disposition (ne vous inquiétez pas je vous donne tous les choix disponibles à la fin de chaque paragraphe). A chaque fois que vous tomberez sur une case que vous n’avez pas déjà explorée un évènement se déclenche, il en existe trois types :

*Les cases bonus, ce sont les plus nombreuses, elles vous permettront d’acquérir un objet de type « panache » ou « discrétion ».
*Les cases malus, celle-ci vous font perdre un objet du type « panache » ou « discrétion » ou un de chaque. Ces cases ne se déclenchent que si vous avez un objet de ce type à perdre, sinon elle reste active jusqu’à votre prochain passage.
*Les cases malus « ça pique sa mère », ces cases empêcheront purement et simplement un type de sauvetage. Voir les deux.

A tout moment dans votre aventure vous pouvez décider d’aller en 17 pour arrêter la partie exploration et vous lancer dans le sauvetage, vous n’êtes donc pas obligé de tout explorer. A vous d’estimer le bon moment pour arrêter votre exploration. A noter qu'il est inutile de vous fatiguer à chercher comment accéder au 17 via les cases de l'exploration, ce n'est pas possible. C'est vraiment juste à vous de décider quand passer à la seconde partie.

Pour la partie sauvetage (17-55) c’est très classique, une fois votre scénario choisi il vous suffit de vous laisser guider. Sachez toutefois que si vous n’avez pas besoin de réunir tous les objets d’un type pour réussir le sauvetage correspondant il vous en faudra tout de même la majorité.

Si vous vous pensez prête à démarrer alors rendez vous en case 1!


1
Spoiler :
« -On te tiens enfin, salopard ! J’oublierais pas de rajouter la violence envers des personnes vulnérables à la longue liste de tes chefs d’accusation. »

Comment ça « personne vulnérables » ? C’est pas parce que j’ai plus de jambes que j’ai plus d’honneur bande d’enfoiré ! C’est plus ou moins ce que j’aurai répondu à la bande de soudard qui nous avait poursuivi pendant plus de vingts minutes si ça n’avait pas signé mon arrêt de mort.

Et mon pote David ayant déjà beaucoup trop de chance de ne pas finir la journée il valait mieux fermer ma gueule et leur sortir mon plus beau sourire de clochard en attendant qu’ils s’en aillent. Etro sait que juste les regarder en silence emmener mon collègue menotté et promis à une mort certaine c’était déjà bien assez compliqué.

Par le sang du Primarque quelle journée de merde.

Pourtant elle avait pas si mal commencé, la statue de sainte Noël était enfin retrouvée ! Après plus de cinq ans sans aucune piste à suivre, miracle ! Bon en vrai on avait juste un informateur de la citée des rêves qui disait avoir entendu des rumeurs prometteuses à la cour des miracles, mais c’était déjà plus que tout ce qu’on avait eu depuis son enlèvement donc hors de question de faire la fine bouche.

Et c’est comme ça que je me suis retrouvé à devoir aller à la citée des rêves en urgence avec deux collègues, David et Léo tous les deux vétérans de la nuit de Swain. On avait une fausse identité, des fringues de locaux et en avant guingant ! Donc ça c’étais la partie cool mais à peine arrivé à destination et ben…Etro à soudain eu envie de boire des larmes de templars au petit déj’, je vois que ça.

Le bal des emmerdes commence avec notre indic’, on avait rendez-vous dans une ruelle discrète pour qu’ils nous en disent plus et, pas de souci, il était bien là.  Le problème étant qu’il est assez difficile d’articuler avec une dague planté en travers de la gorge.

En deux minutes le destin avait déjà repris la sucette qu’il nous agitait devant le pif depuis le début de la matinée, inutile de dire qu’on était déjà bien vénère.Ce qu’on savait pas encore c’est qu’ensuite ce batard allait ranger la sucette, prendre un flingue et nous tirer dessus à bout portant.  

On avait aucun indice, rien qui nous permettent de remonter la piste du meurtrier et de toute façon mener une enquête dans un monde ennemis c’était bien trop chaud donc demi-tour. Enfin ça c’était avant qu’un soldat du consulat déboule dans la ruelle, voit un gars poignardé et trois pécores dans une ruelle vide et ne fasse la seule déduction possible.

« -A la gardes ! Deux assassins ici ! Ne bougez BOUARF ! »

D’un accord tacite David et Léo s’étaient enfuis du côté opposé, David en prenant la corde attaché à ma caisse pour me tracter, et j’avais ajusté une sphère de glace dans la gueule de l’autre enfoiré. Pendant cinq secondes j’ai cru que personne n’avait entendu le soldat mais bien vite une troupe de cinq emmerdeurs nous a repéré et a commencé à nous courser.

« -On se sépare ! A ahané David. Rendez vous à l’Astroport dès qu’on est sauf ! »

La seule bonne décision de la journée. Au prochaine embranchement Léo à pris à droite et nous à gauche et quelques minutes plus tard David se faisait coffrer, non sans avoir réussi à me faire paasser pour une « personne vulnérable ». C’était déjà ça de prit.

Heureusement une fois l’astroport atteint j’ai pu me rendre compte que Léo avait eu plus de chance que nous, il était visiblement crevé mais libre. On s’est dépêché de trouver un coin discret et il a commencé à me révéler la dernière mauvaise nouvelle de la journée.

On avait débarqué juste après une descente des flics sur le repère présumé d’une des plus grosse bande de malfrats de la cité des rêves. Trafic de stup’, prostitution, assassinat, vente de Roxas II…les mecs avaient passé des années à commettre les plus gros délits sans jamais être inquiété, jusqu’à aujourd’hui. Et David allait être mit dans le même sac vu les circonstances et l’endroit où il s’est fait choper.

Oui parce qu’il y avait peu de discernement à espérer de la police locale qui semblait d’ailleurs bien pressée de redorer son blason. Tout le monde parlait du procès le plus importants depuis des années. Le suspens était moins de savoir si les mecs allaient être condamnés que de savoir si on allait utiliser la nécromancie pour pouvoir les buter plusieurs fois.

Le sanctum mesdames et messieurs ! Producteur de la poisse la plus pur depuis la création de l’univers !
Éloignant la soudaine envie de désertion qui m’étreint je reporte mon attention sur notre priorité : faire évader mon collège.

« -Bon ok, est-ce que tu sais où est détenu David ?
-Apparemment il y a une prison dans le sous sol du palais de justice, vu que le procès va se tenir là à la fin de la journée ils ont sans doute mis toute la bande là dedans.
-On peut peut être le faire évader depuis là du coup mais c’est sans doute super bien surveillé…
-Sinon on peut agir après le procès, pendant qu’ils feront transité les prisonnier du palais de justice au gibet, ils devront sans doute déambuler à l’extérieur et il y aura peut être moins de garde.
-Mais du coup il y aura plein de monde aux alentours venu pour profiter du spectacle, ça peut aussi bien être un avantage qu’un inconvénient.  Pas d’autre moyen ?
-On peut tenter la voie légale, j’ai entendu des gardes parler d’un genre de procès préliminaire. Apparemment c’est plus un moyen pour la police de faire cracher quelques infos de plus aux bandits, genre des complices encore en fuite ou des trucs comme ça. Tous les prisonniers vont être entendu un par un et David pourra peut être en profiter pour faire entendre raison à ses geôliers.
-Ouais peu de chance qu’il l’écoute vu les circonstances, mais si l’un de nous se présente comme son avocat alors peut être qu’en trouvant les bons mots…mouais on a quand même pratiquement aucune chance de réussir notre coup. Les deux premières solutions me semblent limite plus sûr.
-Je suis d’accord ouais. Bon on a cinq heures avant le début du procès, pas le temps de demander de l’aide au Sanctum, le mieux c’est encore de séparer et de d’essayer de trouver un maximum de choses qui puisse nous aider à faire évader David. Du coup on part sur quoi ? On le fait évader discrètement pendant qu’il est au cachot ou pendant qu’il transite à l’extérieur avec le panache qui nous caractérise. »

Son trait d’humour me tire un sourire et après un instant de réflexion je donne ma décision à David. Nous nous séparons après avoir convenu de nous retrouver devant le palais de justice dans quatre heures.  Pas le temps de trainer, je pars par où ?

Léo va faire la partie exploration de son côté et il va bien bosser le bougre ! Vous obtenez deux joker « discrétion » ou « panache » selon votre choix, ils vous permettront de remplacer n’importe quel objet de ce type pendant la partie sauvetage.  Sachez néanmoins que ces jokers font d’ores et déjà partis de votre inventaire, vous pouvez donc les perdre sur une case malus. Comment faites vous pour perdre un objet que vous n’avez pas encore sur vous ? Hé bien c’est très simple…

Pour aller au nord partez en 5
Pour aller à l’est c’est en 12
Pour aller au sud rendez vous en 15


2
Spoiler :
La place qui s’ouvrait devant moi avait toutes les allures du carnaval, des jongleurs déambulaient devant moi sur de grandes échasses, des petits stands proposaient aux gens de s’exercer à des jeux d’adresses ou d’hasard…bref j’aurais pas eu une mission suicide à préparer  j’aurai pu trouver ça cool. Prenant une seconde pour me reposer je regarde les lots proposés mes yeux s’arrêtent sur une grosse gourde en cuir, à vue de nez elle fait facilement plus de cinq litres. Lorsqu’on manipule la glace ce genre d’outil est nettement plus pratique qu’il en à l’air…enfin non en vrai il faut être dans une situation de déche ultime pour vouloir intégrer ce genre de truc à un plan d’évasion aussi risqué mais hé ! C’était exactement mon cas donc j’allais pas faire la fine bouche.

Le jeu qui permet de gagner ladite gourde et un chamboultou assez primaire, faut faire tomber des conserves vides avec une boule en chiffon, vu que c’est un gros je dois réussir trois lancer parfais à plus de cinq mètres. On pourrait croire que c’étais le genre de taches qu’un cul de jatte aux mains tremblantes aurait du mal à réussir mais ce serait perdre de vue que je veux justes emporter la gourde, pas gagner à quoi que ce soit.

Profitant d’un instant où e forain regarde ailleurs je deviens invisible et approche de l’endroit où sont stocké les balles. Discrètement je piège un lot destiné à un jeune enfant accompagné de ses deux parents. Déso pas déso billy mais tes cris et ceux de tes parents lorsque la boule de chiffon t’envoie des copeaux de glace à la figure m’offrent la diversion idéale pour m’emparer de ma cible. Le gros lot et avec une seul balle s’il vous plait !

M’éloignant du forain qui en est encore à gérer mes victi…enfin ses clients je m’apprête à sortir de la place. Où aller ensuite ?


Félicitation ! Vous avez obtenu une gourde en cuir dans le respect des bonnes mœurs (c’est un objet de catégorie « discrétion ») !

Pour aller au nord passez en 10
Pour aller à l’ouest passez en 11
Pour aller à l’est c’est en 14


3
Spoiler :
Alors que je longe une ruelle un peu crasseuse depuis déjà j’aperçois deux gardes en trains de dialoguer ensemble. Dans  ma situation la moindre info potentielle sur les prisonniers, même si c’est juste le menu de la cantine de la semaine passé, est plus précieuse que le salut de mon âme. Devenant invisible je m’approche discrètement d’eux en maudissant les crissements de mes roues sur le sol.

« -Et donc on les faits défiler avec un sac sur la tête avant la potence c’est ça ?
-Ouaip, c’est pour un truc du genre « la justice est aveugle on vous bute même si vous avez une belle gueule » un truc du genre j’crois.
-‘Tain dommage, j’avais un compte à régler avec le mec qui trainait le lépreux.
-Le mec qu’on a arrêté en dernier ?
-C’est ça ouais, juste avant qu’on lui mette les fers il m’a retourné un coup de coude qui m’a explosé une dent l’enfoiré.
-Haha c’est pour ça ! Dieux sait que t’en avais pas besoin pourtant.
-Tss va te faire foutre. N’empêche que si je sais pas où il est je pourrais pas lui envoyer mes tomates à la gueule ça fait chier.
-Je compatis gueule d’ange, écoute t’as de la chance je vais m’occuper de surveiller les prisonniers pendant le trajet et Il se trouve que le juge tiens à les mettre dans un ordre bien précis, histoire surtout que les leaders soit en tête je crois. Bref toujours est-il qu’on a reçu une note de service pour nous indiquer l’ordre des prisonniers et la voi… »

J’attends pas plus longtemps avant d’assommer les deux pignoufs d’un bon blocs de glace en pleine gueule. De la part du lépreux enfoirés ! Sans perdre de temps je m’empare de la liste et me barre avant leurs réveils. Bon j’ai pas vraiment de temps à perdre à déchiffrer le papelard, je demanderais à Léo de le faire avant le début des hostilités. Bon quelle est la suite ?

Félicitation ! Vous avez obtenu l’ordre de passage des prisonniers ! Bon à cause de votre illettrisme chronique vous allez devoir le garder jusqu’à la fin (et ce n’est pas du tout un prétexte pour justifier que vous pouvez le perdre par la suite). C’est un objet de type « panache ».

Pour aller au nord passez en 13
Pour aller à l’ouest passez en 8
Pour aller au sud passez en 6


4
Spoiler :
Alors que j’arrive dans une petite cour crasseuse un mec en  guenille m’approche.

« -Hé mec, oui, toi ! Dis voir vu ton allure t’es pas en mèche avec les mendiants de la cour des miracles ?
-Ouaip. Vu son allure ça me semblait la meilleur manière d’entrer dans ses petits papiers.
-Parfait ! Dis voir est-ce que tu sais si une évasion est prévu avant la pendaison de la bande du pouilleux ?
-Hue…pourquoi j’te dirais ça ?
-Rho te méfie pas vieux je suis dans leurs bande, je veux savoir comment aider c’est tout. »

Un allié potentiel, magnifique. Bon il a pas l’air bien costaud mais vu où j’en suis j’accepterai un nourrisson.

« -Ah cool, bah ouais ouais justement je suis en…
«-Etats d’arrestation ! Dit le l’ex mendiant en me montrant son insigne de garde. Tu nous diras tout ça en… »

Il n’en dit pas plus avant que je lui retourne un bloc de glace en pleine poire qui l’envoie rejoindre morphée. J’hésite à le crever mais si on trouve son cadavre ça va être encore plus la merde et j’arriverai pas à le museler jusqu’à ce soir avec ce que j’ai sous la main. Putain ! Dès qu’il va se réveiller les gardes vont être persuadés qu’une évasion de grande ampleur est prévu, la sécurité va être sur les dents. Pas le choix la seule solution qu’il nous reste pour sortir Davide de taule c’est de convaincre le juge pendant le procès préliminaire.

Vous êtes tombé sur le pire endroit du jeu, pas de chance ! La route « panache » et « discrétion » sont maintenant voué à l’échec.

Rendez vous devant le juge en 29 pour faire parler votre bagout.


5
Spoiler :
« -Halte mendiant !»

C’est décidément pas une bonne journée pour mon amour propre, me retournant je fais face à deux soldats en patrouille.

« -Heu…quoi qu’il y a ?
-Mon collègue et moi-même allons réaliser une fouille corporelle, dans le but de nous assurer que vous ne disposez de rien qui puisse entraver la bonne marche de la justice.
-Ah mais je vous assure que…
-Silence ! Vas-y Aduel. »

Son collègue passe ses mains sur mon corps avec un dégout visibles. Ouais bah tes pas un mannequin non plus ducon !

Si vous disposez d’objet ou de joker de Léo de type « discrétions » les gardes parviennent à en trouver un et vous le retire. Dans ma grande bonté je vous laisse choisir lequel.

Pour allez à l’est allez en 9
Pour aller au sud allez en 1


6
Spoiler :
Alors que je passe devant un grand magasin un homme sort en sort en courant, un couteaux ensanglanté à la main. Ce que j’imagine être le tenant de l’enseigne le suit de près en poussant de grands cris d’alerte. De ce que j’arrive à comprendre des barrissements du vendeur il vient de se faire détrousser par l’autre gus. Et ma foi ça m’aurait pas dérangé plus que ça si le criminel maniait pas son couteau avec autant de fougue, depuis qu’il était sorti il n’hésitait pas à se frayer un passage parmis les passants à coups de dagues.

J’ai beau être un salaud au bout d’un moment je sers quand même la déesse de la compassion et de la justice, même si ça m’arrangeait pas je pouvais pas rester sans rien faire. Plaquant mes mains au sol je fais courir de la glace jusqu’à ses pieds, le clouant au sol juste le temps que la garde local lui mette la main dessus.

Préférant ne pas me faire remarquer je décide de prendre la poudre d’escampette sans attendre et alors que je passe vite près d’un soldat j’ai juste le temps de l’entendre dire:


« -Dieux soit loué on lui met enfin la main dessus ! Partis comme il était on aurait pu lui courir toute la journée après et ça nous aurait empêché de venir en renfort pour garder les cachots. »

Va te faire foutre Etro, va bien te faire foutre !

Le scénario « discrétion » est à présent voué à l’échec car comme dit le proverbe : « pour un monde en paix laissez courir les meurtriers ». Ce message est sponsorisé par l’association des petit fils de pute de la Coalition Noire.

Pour aller au nord allez en 3
Pour aller à l’ouest allez en 10
Pour aller au sud allez en 14


7
Spoiler :
Alors que je me ballade depuis maintenant quelque temps dans un quartier résidentiel à la recherche de ma moindre bricole utile mes naseaux sont soudain agressé par un monticule de poisson éviscéré en train de sécher au soleil. Sans doute le vestige d’une tentative culinaire raté ou d’un sacrifice rituel à une divinité très amatrice de poisson.
Dans les deux cas le charnier est laissé sans surveillance, l’occasion est trop belle. M’avançant l’air de rien je me saisis de quelques résidus de poisson et les fourres dans mon sacs, on ne sait jamais des cadavres ça peut toujours servir.

Une phrase à ne pas sortir de son contexte.


Félicitation ! Vous avez peut être moins d’amour propre que le dernier des clochards mais vous avez  présent des viscères de poissons, on ne peut pas tout avoir dans la vie. C’est un objet de type « panache »

Pour aller au nord allez en 15
Pour aller à l’est allez en 11


8
Spoiler :
« -Halte mendiant !»

C’est décidément pas une bonne journée pour mon amour propre, me retournant je fais face à deux soldats en patrouille.

« -Heu…quoi qu’il y a ?
-Mon collègue et moi-même allons réaliser une fouille corporelle, dans le but de nous assurer que vous ne disposez de rien qui puisse entraver la bonne marche de la justice.
-Ah mais je vous assure que…
-Silence ! Vas-y Albert. »

Son collègue passe ses mains sur mon corps avec un dégout visibles. Ouais bah tes pas un mannequin non plus ducon !

Si vous disposez d’objet ou de joker de Léo de type « panache » les gardes parviennent à en trouver un et vous le retire. Dans ma grande bonté je vous laisse choisir lequel.

Pour aller au nord allez en16
Pour aller à l’ouest allez en 12
Pour allez à l’est allez en 3
Pour aller au sud allez en 10


9
Spoiler :
Alors que j’explore une rue à proximité du palais de justice un soldat m’interpelle, je me raidis et j’essaye de prendre mon air qui fait le plus « personne vulnérable ».

« -Oui m’sieur ?
-T’en fais pas le miséreux je viens pas t’emmerder, juste est-ce que ça t’intéresse de gagner cinq munnies. »

Au point où j’en étais j’arrivais à trouver de l’intérêt dans un vieux bout de ficelle usagé, j’acquiesçai donc avec empressement.

« -Parfait mon gars, écoute je vais battre le carton avec un collègue dans pas longtemps.  Toi tout ce que t’as à faire c’est de mater son jeu discrétos. Si il a du pique ou du cœur tu tousse et si il a du carreaux ou du trèfle tu te grattes la tête, ok ? »

Et ainsi fut donc fait, je me suis planqué dans le dos du collègue qui est arrivé peu après et mon complice n’as pas perdu une seule manche. Ca m’aurait probablement un peu amusé si mon complice n’avait pas lancé avec joie :
« -Et j’ai gagné ! Désolé mon vieux mais comme dit ton escouade va aussi devoir se joindre à la garde du défilé des bagnards après le procès. Pas de raison qu’on soit les seuls à trimer pendant que vous buvez une bière au frais ! »



Est-ce que je viens moi-même de me tirer une monumentale balle dans le pieds ? Alors que j’ai même plus de pieds ?!!!
Dégouté plus que jamais je me tire honteusement sans même aller chercher mon dû.


A cause d’une garde doublé pour la fin du procès le scénario « panache » est à présent voué à l’échec. Mais rassurez vous car comme dit le proverbe « pierre qui roule n’amasse pas mousse », je ne sais pas vraiment comment c’est censé vous rassurez en fait, je n’ai jamais compris ce que ça voulait dire.

Pour aller à l’ouest allez en 5
Pour aller à l’est allez en 16
Pour aller au sud allez en 12


10
Spoiler :
Alors que je longe une rue où les maisons sont de toute évidences pas tenues par les plus gros bourgeois de la ville je m’arrête brusquement pour éviter une vieille qui sort brusquement de sa bicoque.

A peine me dépasse-t-elle qu’elle s’arrête à son tour pour me fixer intensément.


« -Mickael, c’est toi ?
-Heu…non M’dame je suis désolé je suis juste…
-Oh mon tout petit tu es donc revenu, je suis si heureuse !
-Non non mais vraiment j’suis pas du tout…
-Ah il fallait les entendre toutes ces mauvaises langues ! Tous à dire « la pauvre folle à complètement perdue la tête, elle ne reconnaitrait même pas son propre fils ! » et bien si je te reconnais parfaitement ! Je n’ai rien oublié de toi mon bout de chou ! Ta rivalité avec ton petit camarade Nicolas, ta haine pour ces parvenus du Sanctum, que tu n’as jamais aimé la délation, ton infiltration dans cette société secréte ou encore le fait que tu n’aime pas qu’on te menace ou bien le…
-Allons allons Rose, vous voyez bien que ce n’est pas votre fils. »

Intérieurement je remercie la mamie qui vient de débarquer, je me voyais déjà passer la semaine à devoir essuyer le flot de parole de la vioque. Après quelques minutes de pourparler mamie numéro un finit par se rendre à la raison et par suivre ma sauveuse. Celle-ci me glisse un mot d’excuse en passant, apparemment son amie n’as plus toute sa tête depuis qu’elle est tombé dans les escaliers. Et l’absence de son fils unique depuis sa promotion au palais de justice n’arrange pas les choses.

Dialogue  complètement inutile parce qu’il me restait une case vide à remplir ? Peut être, mais bon au moins vous n’avez rien perdu.

Pour aller au nord allez en 8
Pour aller à l’ouest allez en 4
Pour aller à l’est allez en 6
Pour aller au sud allez en 2


11
Spoiler :
Alors que je m’approche d’un parc où joue quelques enfants j’entends soudain des cris stridents troubler la tranquillité du coin, apparemment une jeune fille qui trouve à redire quand à l’assiduité de son prétendant.

« -Et voilà, avec toi c’est toujours la même chose ! Tu fais toujours passer ton travail en premier Claude, toujours ! On était censé passer l’après midi au moulin rouge pas assister à une exécution de masse !
-Mais chéri j’ai été rappelé d’urgence pour assurer la sécurité, c’est pas de ma faute.
-Comme d’habitude oui, ce n’est pas de ta faute ! Mais regarde toi, déjà prêt des heures avant ta prise de boulot alors que tu es en repos ! T’as même déjà les clés des fers au trousseau. Et qu’est ce que tu trouves pour t’excuser ? Un laissé passer pour assister au premier  rang à l’exécution d’une vingtaine d’être humain ? Tu me dégoutte Claude ! Voilà ce que j’en fais de ton papier ! »

Et sur ces mots elle jette rageusement un bout de parchemin au visage du triste sir avant de s’en aller d’un pas rageur. Le pauvre homme essaie bien de la poursuivre mais l’infortune a voulu qu’en plus un cul-de-jatte le heurt se trouve sur son chemin et le fasse trébucher. Infortune c’est mon deuxième prénom.

Comme prévu il ne sent pas que son trousseau de clé vient de choir mais malheureusement pour moi j’avais mal jugé la détresse amoureuse de mon Roméo et celui-ci note tout de même mon air louche. Il en profite donc pour me faire une fouille corporelle, bien décidé à sauver au moins sa situation professionnelle. Néanmoins après plusieurs minutes de fouille minutieuses il repart ce qui me laisse la possibilité de ramasser ses clé et son laissé passer.


Félicitation ! Vous avez obtenu un laissé passer pour exécution et la clé des fers des prisonnier, ce sont deux objets «panache » ! Profiter du malheur amoureux des gens pour les enfoncer encore plus c’est ça l’esprit Sanctum !

Pour aller au nord allez en 4
Pour aller à l’ouest allez en 7
Pour aller à l’est allez en 2


12
Spoiler :
Alors que j’erre aux hasards depuis plusieurs minutes je vois une tente en tissue mauve dressé dans un coin un peu abandonné. Alors que j’allai passer devant sans y faire plus grand cas une main me choppe par la bure et me traine manu militari à l’intérieur.

« -Ouaille mais bordel qui êtes…
-Tais toi on n’as pas le temps. »

Dans l’atmosphère sombre je distingue mal qui sont mes interlocuteurs mais de toutes évidences ils sont plusieurs et ce ne sont pas des enfants de cœurs.

« -Tu cherches à libérer les gars du gang du pouilleux n’est-ce pas ?
-Heu… comment vous savez…
-Nous avons des yeux et des oreilles partout, et aussi plutôt intérêt à ce qu’il y ai un peu de grabuges cette après midi. Tiens prends donc ça. »

Sur ces mots il me jette une petite bourse en cuir et me fais signe de partir, bon ben on va pas dire non, hein ? Me demandant encore qui sont ces braves âmes je récupère le sac que j’avais fait tomber lorsque ces brutes m’ont attrapé par le collet et…mais attendez quelqu’un a fouillé dedans ?

Félicitation ! Par la grace du Deus Ex Machina vous venez d’obtenir le plan des cachots et rossignol de bonnes qualité, ce sont deux objets « discrétion ». Mais comme l’emploi d’un ressort scénaristiques aussi fainéant appelle une compensation vous vous rendez compte qu’on vous a volé un objet « panache ».

Pour aller au nord allez en 9
Pour aller à l’ouest allez en 1
Pour aller à l’est allez en 8
Pour allez au sud allez en 3


13
Spoiler :
« -Halte mendiant !»

C’est décidément pas une bonne journée pour mon amour propre, me retournant je fais face à deux soldats en patrouille.

« -Heu…quoi qu’il y a ?
-Mon collègue et moi-même allons réaliser une fouille corporelle, dans le but de nous assurer que vous ne disposez de rien qui puisse entraver la bonne marche de la justice.
-Ah mais je vous assure que…
-Silence ! Vas-y Anduin. »

Son collègue passe ses mains sur mon corps avec un dégout visibles. Ouais bah tes pas un mannequin non plus ducon !

Si vous disposez d’objet ou de joker de Léo de type « panache » et/ou « discrétion » les gardes parviennent à en trouver un de chaque et vous les retire. Dans ma grande bonté je vous laisse choisir lesquels.

Pour aller à l’ouest allez en 16
Pour aller au sud allez en 3


14
Spoiler :
Alors que j’arpente une allée marchande en regrettant qu’on m’ai sapé comme un clodo, et donc sans le moindre munnies à dépenser, je m’arrête devant une petite boutique de jouets. C’est pas la plus cossu mais ce qui m’intéresse c’est le client qui vient d’en ressortir, seul, les bras chargé de paquet et qui se dirige vers une allée sombre. Allons mon cher c’est pas très prudent tout ça tu pourrais faire de mauvaises rencontres…

Un bloc de glace plus tard mon petit consumériste se retrouve avec une bosse en plus et deux paquets en moins. C’était uniquement des petits feux d’artifice, bah on trouvera bien un truc à faire avec ça. Je crois que Léo s’intéresse un peu à ces trucs là.

Félicitation ! Votre absence de valeurs morales vous permet de faire un pas de plus vers la victoire ! Je devrais écrire des contes éducatifs pour jeunes enfants. En attendant vous pouvez ajouter des feux d’artifices à votre inventaire, ce sont des objets de type « discrétion » et «panache ».

Pour aller au nord allez en 6
Pour aller à l’ouest allez en 2


15
Spoiler :
Alors que longe une ruelle un peu sinistre pour accéder à un coin plus animé de la ville un homme l’air très stressé se pointe devant moi, me barrant le passage.

« -Bon vieux je vais la faire courte je fais partis des rescapés du gang du pouilleux et…on t’as entendu parler avec ton pote de tes projets pour c’t’aprém’. Et on s’demandait si… »

Sans lui accorder plus d’attention je me retourne brusquement et envoi un blocs de glace dans le bas ventre des lascars qui s’approchaient de moi par derrière, j’ai pas survécu à Illusiopolis pour rien tocard.
Me retournant vers mon interlocuteur je gèle ses pieds pour l’immobiliser et le regarde de mon air le plus meurtrier.

« -Okokok stresse pas vieux, stress pas. Je voulais pas le faire comme ça mais les gars voulaient vous tester avant pour voir si vous étiez des gars énervé ou pas.
-Nous tester pour quoi manchot?
-J’suis pas man…
-Ca c’est moi qui verrais. Je répète : nous tester pour quoi ?
-On…on va vous filer un coup de main. On va se disperser autour du palais de justice et dès que vous aurez libéré votre pote on mettra un max’ de bronx. Ca nous laissera le temps d’aller aider nos potes et vous de filer. Deal ? »

Donc en gros on aller faire le plus dur et eux aller se contenter de rester là où ça craignait le moins, mais bon c’est pas comme si j’avais le choix. Hochant la tête je dégèle mon futur complice et file continuer mon chemin. Celui-ci a juste le temps de me jeter un genre de fusée de détresse quand je passe devant lui, de quoi donner le signal de la diversion je crois.

Félicitation ! Vous voila de mèche avec l’un des pires gang de la cité des rêves, n’oubliez pas d’insister sur ce points quand vous ferez votre rapport à Cassandra. Vous avez obtenu une fusée de détresse, c’est un objet de type « panache » et « discrétion ».

Pour aller au nord allez en 1
Pour aller à l’est allez en 4
Pour aller au sud allez en 7


16
Spoiler :
Sortant d’une ruelle un peu exiguë je constate que j’ai débarqué en plein marché, j’adire les marchés. Toutes ces marchandises laissées là presque sans surveillance, toutes ces personnes qui font naturellement diversion, toutes ces bourses qui pendent mollement à la ceinture de gens qui ont mille autre choses à faire que de les surveiller.
Si vous voulez savoir si vous avez embauché un bon voleur demandez lui si il aime les marchés, si il répond non n’ayez aucun remord à le vendre à la police. Vous rendrez service à la profession.

J’en étais là de mes divagations poétiques quand j’aperçu alors la trogne de Léo au loin, cherchant à l’éviter je percute sans le vouloir un garde en patrouille. Ca n’aurait pas dû avoir beaucoup plus d’effet que ça mais c’était sans compter notre karma de merde. En tournant la tête dans ma direction celui-ci aperçoit mon collègue, hors c’était forcément un de ceux qui avaient prit part à notre poursuite. Aussitôt il se met à gueuler pour rameuter ses potes et Léo n’a d’autre choix que de se barrer le plus vite possible ce que je m’empresse d’imiter. Inutile de tenter le sort alors que celui-ci semble d’humeur aussi taquine.
En passant je prends juste le temps de saisir une fiole qui sort du sac d’un passant que je bouscule dans ma cavalcade. Ramener juste une malheureuse fiole d’un marché, ce serait presque insultant.


Félicitation ! Enfin plus ou moins puisque vous avez mit votre pote dans une galère sans nom mais c’est le résultat qui compte non ? Après expertise vous vous rendez compte que la fiole en question contient un puissant laxatif pour cheval (ne cherchez pas à savoir comment vous l’avez découvert), c’est un objet « discrétion ».

Pour aller à l’ouest allez en 9
Pour aller à l’est allez en 13
Pour aller au sud allez en 8


17
Spoiler :
Et nous y voici enfin ! Après avoir exploité au mieux le temps qui nous restait Léo et moi nous sommes retrouvés dans un coin un peu à l’écart pour mettre à profit nos différentes découvertes. Il a bien bossé et en additionnant ses trouvailles aux miennes on met rapidement au points le plan qui nous parait le plus sûr au vue de la situation. Enfin celui qui nous parait le moins mortel. Ou le moins désespéré.

On échange un dernier regard histoire d’essayer de trouver chez l’autre le courage qui nous fait tant défaut puis après une courte prière nous voilà partis à l’assaut du palais de justice !


Pour tenter de faire évader David avec discrétion rendez vous en 31
Pour tenter de sauver David avec panache allez en 21
Et pour tenter  la voie légale avec le procès préliminaire partez en 29


18
Spoiler :
Les gardes sont partout ! A peine s’est on éloigné de la foule qu’on s’est retrouvé poursuivi par tout ce que la Cité des rêves compte de fonctionnaire un tant soit peu armé. Heureusement qu’aucune autre état de notre plan a capoté parce qu’ils auraient suffit qu’on ait été retardé de juste vingt secondes pour qu’ils réussissent à nous mettre coffrer.
Heureusement en combinant les talents athlétiques de mes deux comparses, ma détection magique et un providentiel bac remplit de teintures de tanneur usagé on a réussi à les semer. S’il vous plait ne me demandez pas à quoi à servi le bac.

Finalement après plusieurs heures de courses poursuites et de cachette plus dégradantes les unes que les autres on a finit par réussir à rejoindre l’astroport en un seul morceau et tous ensemble. Etro soit loué…enfin non Etro aille se faire foutre cette journée finit bien malgré tout.

Et bien…bravo ! Vous avez réussi à atteindre l’une des  quatre bonnes fins du jeu, ce petit jeu là était probablement un peu plus dur que le précédent donc sachez que vous n’avez pas démérité ! Merci d’avoir prit le temps de parcourir cette petite aventure et au plaisir de vous lire !

19
Spoiler :
Alors que nous tentons de nous frayer un chemin dans la foule Léo et moi nous rendons compte d’une chose : ça vas pas le faire. Trainer un cul de jatte en plein milieu d’une foule aussi dense va nous prendre un temps fou, temps que nous n’avons pas. Sans perdre plus de temps à réfléchir je charge mon froids dans mes bras et envois des centaines de petits éclats de glace au dessus de la tête en gueulant.

Le points positif c’est que la foule s’est en effet écarté, le point négatif c’est que tout les gardes on le regard braqué dans notre direction. Ils savent pas encore exactement qui a tiré mais ça va pas tarder, heureusement Léo ne réagit aussitôt et pique un sprint en direction des prisonniers. Ca va être juste mais si tout ce passe bien on devrait encore avoir le temps de libérer David.

Déboulant au niveau des prisonniers toute une escouade de soldat nous barre soudain la route.

Si vous avez les feux d’artifices allez en 33
Si vous ne disposez pas des feux d’artifices allez en 54


20
Spoiler :
Ca y est David est enfin avec nous ! Malheureusement les embrassades viriles vont devoir attendre, hors de question de rester ici une seconde de plus que nécessaire. Alors que nous avançons vers la sortie aussi discrètement et rapidement que possible une escouade de garde arrive dans notre dos, plus le temps de niaiser ! Léo et David piquent un sprint tandis que je m’agrippe à ma caisse qu’ils tractent.
On va vite mais pas assez pour semer nos poursuivant qui gueule beaucoup trop fort à mon gout. Ramenant mes mains près de mon torse je les écarte d’un coup pour geler le sol derrière nous. Malheureusement dans la précipitation la surface gelée est trop peu importante pour nous assurer une avance confortable, nos poursuivants glissent à peine dessus.

Direction la sortis de ce foutu sous sol et vite ! On peut peut être encore s’en sortir mais on a plus le droit à la moindre seconde de retard.


Si vous disposez de la fusée de détresse allez en 30.
Si vous n’en avez pas alors rendez vous en 54


21
Spoiler :
Avec Léo nous avons décidé de libérer David au dernier moment possible : lors de la procession des condamnés. De toute évidence c’est un spectacle que pas de monde attend et la foule forme déjà un bloc compacte sur tout le trajet. Au loin je peux apercevoir les prisonniers qui quittent le palais de justice les uns derrières les autres, tous portent un sac sur la tête. Une dernière inspiration pour se donner du courage et Léo et moi nous avançons vers l’attroupement. Ca va chier.

Si vous disposez du laissé passer rendez vous en 25
Si vous n’en disposez pas rendez vous en 19


22
Spoiler :
Les gardes sont partout ! A peine s’est on éloigné des cachots qu’on s’est retrouvé poursuivi par tout ce que la Cité des rêves compte de fonctionnaire un tant soit peu armé. Heureusement qu’aucune autre étape de notre plan a capoté parce qu’ils auraient suffit qu’on ait été retardé de juste vingt secondes pour qu’ils réusissent à nous mettre coffrer.
Heureusement en combinant les talents athlétiques de mes deux comparses, ma détection magique et un providentiel bac remplit de teintures de tanneur usagé on a réussi à les semer. S’il vous plait ne me demandez pas à quoi à servi le bac.

Finalement après plusieurs heures de courses poursuites et de cachette plus dégradantes les unes que les autres on a finit par réussir à rejoindre l’astroport en un seul morceau et tous ensemble. Etro soit loué…enfin non Etro aille se faire foutre cette journée finit bien malgré tout.

Et bien…bravo ! Vous avez réussi à atteindre l’une des  quatre bonnes fins du jeu, ce petit jeu là était probablement un peu plus dur que le précédent donc sachez que vous n’avez pas démérité ! Merci d’avoir prit le temps de parcourir cette petite aventure et au plaisir de vous lire !

23
Spoiler :
Alors que les gardes commencent à s’approcher trop près de nous je fais apparaitre deux squelettes qui foncent vers la foule. Pas le choix les soudards doivent se séparer pour gérer la menace. Il nous faut jouer des mains pour nous approcher et le temps qu’on arrive à franchir le cordon de sécurité les quelques soldats partis renvoyer mes morts chez eux reviennent déjà, accompagné de tous leurs collègues qui stationnaient plus loin.

Regardant nerveusement la rangée de prisonniers encagoulés en face de moi. Je commence à me demander nerveusement lequel est notre pote. On a pas le temps d’hésiter !


Si vous disposez de l’ordre des prisonniers rendez vous en 46
Si ce n’est pas le cas rendez vous en 54


24
Spoiler :
L’honnêteté n’a pas fonctionné. Je le vois dès que je prononce le mot Sanctum en fait. Aussitôt le regard de mon avis se durcit et celui-ci fait un geste de la main que je comprends trop tard.

Une violente douleur dans le dos est la dernière chose que vous ressentirez avant perdre conscience. Vous êtes morts.

25
Spoiler :
Aussi vite que possible Léo se présente à un garde et lui montre le précieux bout de papier. Le soudard l’examine un instant avant de nous faire signe de nous avancer, bon première étape réussit c’est déjà ça ! Alors que les prisonniers commencent à arriver à notre niveau Léo et moi fonçons sur le cordon de sécurité en prenant les soldats par surprise, c’est le moment de passer à la phase deux.

Si vous disposez des feux d’artifices allez en 33
Si ce n’est pas le cas mais que c’est la première fois que vous n’avez pas l’objet requis allez en 23
Si c’est votre deuxième erreur allez en 54


26
Spoiler :
Je suis  tombé sur le seul fonctionnaire de police possédant des principes. Celui-ci m’écoute attentivement mais loin de relacher David à la fin de mon mytho celui-ci il s’adresse à ses subalternes. Il y a aura deux pendus de plus ce jours là.

Vous êtes morts.


Dernière édition par Fiathen le Dim 26 Jan 2020 - 23:00, édité 5 fois
more_horiz
27
Spoiler :
Dès que Léo et moi mettons un pieds dans les sous sols nous nous rendons compte de notre erreur : C’est putain de grand. On tourne en rond en esquivant tant bien que mal les patrouilles de gardes mais le temps nous est compté, nous le savons alors petit à petit nous devenons de plus en plus imprudent.

Finalement au détour d’un couloir nous finissons par commettre une erreur une patrouille nous aperçoit juste avant qu’on ai le temps de se cacher. La course poursuite débute et par chance on finit enfin devant la cellule de David. On a encore pas mal d’avance mais hors d’en perdre plus, on a plus le droit d’hésiter à partir de maintenant !


Si vous disposez du rossignol de qualité passez en 40
Si ce n’est pas le cas alors rendez vous en 54


28
Spoiler :
« -Vous êtes des amis de Nicolas ?  Demande t’il d’un air plus qu’étonné. Ah enfin j’ai peut être droit à mon premier coup de bol de la journée ! Poussant mon avantage je reprends la parole.
-En effet oui, quand vous nous aurez relâché nous nous ferons d’ailleurs une joie d’aller le chercher pour lui dire…
-Oh non, non inutile qu’il sache quoi que ce soit qui vous concerne. Mais si je peux profiter d’une occasion pour rendre un peu la monnaie de sa pièce à cet enfoiré ce sera avec plaisir. »

Alors qu’il fait craquer ses phalanges d’un air vicieux je sait que je ne reverrais jamais la lumière du jour.

Vous êtes mort.


29
Spoiler :
Bon…pas le choix. Vu l’état de la situation et celle de nos possessions c’est la seule solution qu’il nous reste. Ou bien on pourrait se jeter directement sur l’épée d’un soldat ça nous ferai tous probablement gagner du temps.

Léo enfile rapidement une robe d’avocat qu’il a réussi à chiper je ne sais comment et nous nous présentons devant le palais de justice armé de notre air le méprisant. Après quelques échanges secs avec le personnel d’accueil nous sommes guidés dans les sous sols jusqu’à un petit bureau remplis du sol au plafond par des documents, des meubles administratifs et des bibelots. Derrière une table se tiens un homme à l’air sévère qui nous regarde d’un air aussi fatigué qu’irrité.

Et en face, assit à une chaise et le visage tuméfié David nous regarde l’air inquiet sans savoir quoi faire. Le retrouver en vie malgré toute cette foutue journée me tire un sourire. Etre aussi proche de lui et revenir bredouille ce serait vraiment trop rageant, pas le choix il faut réussir à convaincre l’autre gus. Nous nous asseyons et l’homme en face se présente comme étant le lieutenant de police Mickael Buisseret, chargé de l’enquête sur le gang du lépreux.  Maintenant à nous de le convaincre de relâcher notre pote.

Rendu surexcité par la nervosité mes yeux se posent partout sur la pièce dans l’espoir d’en savoir le plus possible sur notre hôte. Pendant les quelques secondes que nous laisse Mickael je note en vrac une lettre marquée d’un coup de rouge à lèvre où figure le nom de Nicolas écrit en majuscule, un sigle bizarre épinglé sur sa chemise qui me fait penser à un signe de reconnaissance, une peinture sur le mur peinte par Tafioléo Di Calviar et le portrait d’une vieille dame. Bon qu’est ce que je fais de tout ça ?


Pour révéler votre identité allez en  24
Pour  insinuer que vous êtes des proches amis de Nicolas allez en 28
Pour donner de fausses informations sur le gang du lépreux allez en 26
Pour tenter de faire croire que vous appartenez à la même société secrète que lui allez en 34
Pour soutenir le fait que vous êtes un proche ami de Tafioléo Di Calviar allez en 41
Pour tenter de passer en force allez en 51
Pour lui faire croire que vous tenez sa mère en otage allez en 35
Pour lui proposer une nuit torride avec Léo passez en 39
Pour soutenir le fait que David est un simple passant qui s’est retrouvé au mauvais endroit allez en 43
Pour lui proposer de l’argent que vous n’avez pas allez en 48


30
Spoiler :
Alors que nous sortons enfin de ce fichu sous sol avec David je constate avec un certain stress que les fumée des feux d’artifices se sont complètement dissipé et que des gardes sortent de partout. Grace à l’effet de surprise nous parvenons à nous frayer un chemin jusqu’à la sortie mais l’attroupement de garde à l’extérieur est tel que nous n’aurons aucune chance de nous en sortir seul.

Heureusement nous ne sommes pas seul.

Sortant de mon sac la fusée de détresse tandis que mes deux compères continuent de battre le record du cent mètres en me tractant je la pointe vers le ciel et enclenche le mécanisme. La fusée projette alors  une énorme gerbe d’étincelles en l’air et aussitôt des cris et des explosions retentissent partout aux alentours. Les gardes ne savent plus où donner de la tête et nous profitons de ce moment de confusion pour filer  nous planquer.

Le gang du lépreux fait un beau boulot et pendant dix bonnes minutes le chaos est tel que nous arrivons à nous éloigner presque sans souci du palais de justice. Arrivé là plus qu’à faire profil bas et à rejoindre l’astroport avant qu’ils n’aient l’idée d’interdire les vols.

Et enfin après une journée qui aura presque été la pire de ma vie nous sommes en sécurité dans un vaisseau de transport ShinRa. Par Etro c’est pas trop tôt !


Et bien…bravo ! Vous avez réussi à atteindre l’une des  quatre bonnes fins du jeu. Celui-là était probablement un peu plus dur que le précédent donc sachez que vous n’avez pas démérité ! Merci d’avoir prit le temps de parcourir cette petite aventure et au plaisir de vous lire !

31
Spoiler :
Arrivé devant le palais de justice Léo et moi prenons une dernière inspiration. Nous savons quoi faire, reste à savoir si notre plan sera suffisant ou si les habitants du coin auront deux cadavres de plus sur lesquels lancer des tomates.
Nous arrêtant quelques mètres avant l’entrée principal nous observons la position des gardes.


Si vous disposez des feux d’artifice rendez vous en 42
Si ce n’est pas le cas alors allez en 36


32
Spoiler :
Nous précipitant sur David alors que les gardes commence à nous encercler je laisse Léo se servir de la clé et bientôt les fers de David s’ouvre, le voilà libre ! Bon on se fera des bisous plus tard, pas le temps de traîner.  Le plus dur reste à faire.

Si vous disposez des entrailles de poissons partez en 55
Si ce n’est pas le cas mais que c’est la première fois que vous n’avez pas l’objet requis allez en 47
Si c’est votre deuxième erreur partez en 54


33
Spoiler :
Alors que nous David passe devant nous Léo lance en l’air les sacs de feux d’artifice qu’il venait d’allumer l’instant d’avant. Tout de suite l’enfer se déchaine autour de nous, ça crépite, ça explose, des étincelles volent de partout et surtout ça fais de la fumé. Beaucoup de fumé.

Laissant les gardes gérer la panique nous nous précipitons derrière le cordon de sécurité pour atteindre les prisonniers encagoulés. Bon c’est lequel déjà ?


Si vous disposez de l’ordre de passage alors partez en 46
Si ce n’est pas le cas mais que c’est la première fois que vous n’avez pas l’objet requis allez en 44
Si c’est votre deuxième erreur partez en 54


34
Spoiler :
« -En réalité monsieur Buisseret si nous défendons David aujourd’hui c’est à cause de ceci. Dis-je en indiquant du doigt le symbole sur sa veste.  Je vois alors le visage de l’enquéteur se décomposer immédiatement. Yes ! J’ai…
-Ainsi vous avez découvert que j’étais un espion depuis toutes ces années…
-Hein ? Ah mais non non non pas du tout nous…
-Je ne vous laisserai pas mettre en péril ma vie ou celle de mes proches messieurs. Venir me provoquer chez moi n’était pas une bonne idée.
-Non mais vraiment c’est pas grave on vous pardonne j’suis sur… »

Mais tout ce que vous direz sera inutile. Mickael et ses sbires, trop nombreux pour vous, auront bientôt raison de votre sort.

Vous êtes morts.


35
Spoiler :
« -Monsieur Buisseret si j’étais vous je réfléchirai un peu avant d’inculper David. En effet il se pourrait que certaine….personne dis-je en indiquant le portrait du geste. Fasse les frais de votre manque de bon sens.
-C’est une menace? dit il en palissant soudainement.
-A votre avis ?
-Alors vous paierez pour tout le mal que vous avez fait à ma cher mère. Un Buisseret ne s’incline jamais devant un ennemi monsieur et ma mère en fera autant de vos sbires, gardes ! »

Pas prévu du tout. Comme la pointe de lance qui ressort de mon bide.

Vous êtes mort.


36

Spoiler :
A l’entrée du palais un garde vient à notre rencontre tandis que nous franchissons le seuil, c’est le signal. D’un coup je fais apparaitre deux squelettes qui chargent sur les civils présent, créant un début de panique. Les soldats sont réactifs et ont tot fais de régler leur sort aux mourants mais Léo et moi avons foncé vers l’entré des sous sols et j’ai eu le temps de placer quelques charges magiques dans le sol qui devraient ralentir nos poursuivants.

Nous voilà dans la place mais l’alarme est donnée et des gardes cours partout, va pas falloir trainer.

Si vous disposez d’un plan de la prison allez en 42
Si ce n’est pas le cas allez en 54


37
Spoiler :
Alors que nous nous mêlons à la foule, les gardes sur nos talons, j’active la fusée de détresse. Celle-ci projette une énorme gerbe d’étincelle dans le ciel et aussitôt des cris et des explosions retentissent partout aux alentours. Les gardes ne savent plus où donner de la tête et nous profitons de ce moment de confusion pour filer  nous planquer.

Le gang du lépreux fait un beau boulot et pendant dix bonnes minutes le chaos est tel que nous arrivons à nous éloigner presque sans souci du lieu de la pendaison. Arrivé là plus qu’à faire profil bas et à  trouver une planque le temps de d’obtenir des habits moins louches que les guenille usées de David.

Néanmoins après une telle suite de crasse les journées suivantes ont des allures de vacances. Quelques jours plus tard la panique s’est tassée grâce à un merveilleux coup de chance. Les membres rescapés du gang des lépreux ont finis par se refaire choper et la tension est descendu très vite après leur pendaison en bonne et due forme.

Et enfin une mission qui aura presque été la pire de ma vie nous sommes en sécurité dans un vaisseau de transport ShinRa. Par Etro c’est pas trop tôt !


Et bien…bravo ! Vous avez réussi à atteindre l’une des  quatre bonnes fins du jeu. Celui-là était probablement un peu plus dur que le précédent donc sachez que vous n’avez pas démérité ! Merci d’avoir prit le temps de parcourir cette petite aventure et au plaisir de vous lire !

38
Spoiler :
M’approchant de la serrure je me dépêche de réunir un peu de magie dans mes mains et demande à David de reculer. Bon ça va pas être très fin et ça va forcément rameuter du monde mais pas le choix, je balance plusieurs blocs de glace sur la serrure et au bout du troisième essai je fini par réussir à ouvrir la porte. Par contre comme prévu on a indiqué à tous les gardes du coin où on était. Sans prendre même le temps d’échanger un mot nous faisons demi-tour et nous précipitons vers la sortie.

Si vous disposez d’une gourde en cuir allez en 52
Si ce n’est pas le cas mais que c’est la première fois que vous n’avez pas l’objet requis allez en 20
Si c’est votre deuxième erreur partez en 54


39
Spoiler :
« -Je déteste qu’on me fasse perdre mon temps. Mais je hais encore plus les pédérastes. »

Malgré votre appel à plus de tolérance la haine et la bêtise vaincront aujourd’hui. Ce soir deux cadavres de plus se balanceront sur le gibet de Notre Dame.

Vous êtes mort
.


40
Spoiler :
Alors que nous arrivons en vu de David Léo s’arrête un instant et s’empare d’une sarbacane qu’il a volé à un gosse, je lui tends la fiole remplis de laxatif pour cheval afin qu’il trempe ses munitions dedans. Rapidement il ajuste son tir et souffle, le petit projectile vient se loger dans le cou qui a juste le temps de se demander ce qui vient de se passer avant que ne se joue un remake du bal du palais des rêves dans son bide. Notre victime file aussitôt, heureusement pas dans notre direction, et nous laisse le champs libre pour libérer notre pote.

Si vous disposez du rossignol allez en 49
Si ce n’est pas le cas mais que c’est la première fois que vous n’avez pas l’objet requis allez en 38
Si c’est votre deuxième erreur partez en 54


41
Spoiler :
« -Connaissez Tafioléo Di Calviar monsieur Buisseret.
-Bien entendu mais je vois mal ce que cela a à voir avec notre affaire.
-Et savez vous qu’il a effectué un voyage à Atlantica il y a plusieurs années de cela ?
-Hmf oui, oui et j’ai vu les toiles qu’il en a ramené qui sont merveilleuses comme tout ce qu’il fait. Maintenant si c’est juste pour me faire perdre mon temps que vous…
-David et moi sommes de très proches ami de Tafioléo monsieur Buisseret et plus encore nous sommes de ses collaborateurs les plus importants.
-Mais oui et moi je suis le pape, bon gar…
-C’est moi et David qui l’avons escorté à Atlantica. En condamnant mon collègue c’est un peu du monde de l’art que vous amenez sur le gibet.
-Comment ? Vous faites partis du Sanctum ?! Garde !
-Oui et  c’est ce qui nous a permit d’aider à la réalisation des plus belles peintures du Consulat, le niez vous ? En nous tuant maintenant vous annihilez toute chance de revoir un jour pareil chef d’œuvre ! Nous devons l’emmener sur Oerba très prochainement ! »

Pour le coup tout ceci n’était presque pas pipauté, j’avais vraiment escorté ce putain de moulin à parole et il m’avait en effet proposé de l’accompagner sur Oerba il y a des années, ce qui n’a heureusement jamais eu lieu.

Notre juge de son côté à l’air de ne pas savoir quoi faire, finalement après un instant à grincer des dents il lache dans un murmure de colère contenu.


« -Vous avez de la chance que ses toiles ai une importance spéciale pour moi. Partez et ne revenez jamais, aujourd’hui j’ai payé ma dette au monde de l’art.

Inutile de dire qu’on a décanillé sans demandé notre reste. Je dois dire que passer devant un parterre de soldat médusé était plutôt plaisant après avoir passé une journée à les esquiver.

Et au bout du compte notre aventure se termine ici, nous rejoignons tranquillement le transporteur ShinRa en toute tranquillité, prenant le temps de profiter de l’ambiance joyeuse du coin. Honnêtement quand tout ça a commencé j’aurai pas cru que ça ce terminerai aussi bien. Faut croire qu’après tout Etro n’a peut être pas envie de voir le Sanctum s’écrouler.


Et bien…bravo ! Vous avez réussi à atteindre l’une des  quatre bonnes fins du jeu. Celui-là était probablement un peu plus dur que le précédent donc sachez que vous n’avez pas démérité ! Merci d’avoir prit le temps de parcourir cette petite aventure et au plaisir de vous lire !

42
Spoiler :
Alors que nous entrons tranquillement par l’entrée principal un garde vient à notre rencontre, à ce moment là les sacs de pétards, que Léo a allumé juste avant et posé près de l’entré, se mettent à fonctionner. Tout de suite l’enfer se déchaine autour de nous, ça crépite, ça explose, des étincelles volent de partout et surtout ça fais de la fumé. Beaucoup de fumé.

Laissant les gardes gérer la panique et profitant du peu d’attention qu’on nous accorde nous nous précipitons vers les sous sols. Bon on est dans la place maintenant c’est par où ?


Si vous disposez de la carte de la prison allez en 45
Si ce n’est pas le cas mais que c’est la première fois que vous n’avez pas l’objet requis allez en 27


43
Spoiler :
« -…Et donc vous voulez me faire croire que cet individu se trouvait devant un homme poignardé par pur hasard ?
-Je sais que ça à l’air difficile à croire comme ça mais…
-Non écoutez, il y a deux chois possibles :soit vous mentez et je relache un criminel  soit vous avez raison et nous avons commis une monumentale erreur qu’on me reprochera. Dans les deux cas c’est mauvais pour moi.
-Hé bien comptez sur moi pour être très mauvais pour votre image si David reste ici je ferai courir les pires rumeurs sur vous !
-Oh, ça m’étonnerez. »

Il fait un geste que je met une seconde de trop à comprendre. L’épée qui sort de mon cou est nettement plus explicite.

Vous êtes morts.


44
Spoiler :
Bordel, je savais pas qu’on leur mettrai des sacs sur la têtes ! Et pour ne rien arranger ils ont attaché le sac à leur cou en nouant une ficelle autour, on peut pas perdre du temps à dénouer chaque cordon ! A voir la tête de Léo lui aussi savait pas qu’on devrait jouer aux devinettes. Pas le choix on peut pas perdre de temps.

« -DAVID T’ES OU ? »

Malgré la marée de cris et de bruits en tout genre Léo parvient à reconnaitre la voix de David près de nous, putain les gardes sont beraucoup trop proche de nous ! Envoyant quelques blocs de glace pour les ralentir on se précipite vers notre collègue. Allez pitié faites qu’on arrive à libérer vite de là !

Si vous disposez de la clé des chaines allez en 32
Si ce n’est pas le cas mais que c’est la première fois que vous n’avez pas l’objet requis allez en 50
Si c’est votre deuxième erreur partez en 54


45
Spoiler :
Heureusement pour nous on a réussi à avoir un plan du coin parce que putain il y en du mètre carré habitable là-dessous ! Avançant aussi prudemment que possible vu le contexte on fait quelques détours pour éviter des patrouilles de gardes et on finit par atteindre la cellule de David. Bon plus qu’à neutraliser le garde qui campe devant.

Si vous disposez du laxatif pour cheval allez en 40
Si ce n’est pas le cas mais que c’est la première fois que vous n’avez pas l’objet requis allez en 53
Si c’est votre deuxième erreur partez en 54


46
Spoiler :
Léo se précipite sans réfléchir à la place qui était indiqué sur l’ordre des prisonniers qu’on avait trouvé et en effet sous les cris et les bruits en tout genre on reconnait la voix de notre pote qui gueule pour nous signaler sa position. Bon les gardes reforme leurs position derrière nous, faut vite faire tomber ces foutus fers !

Si vous disposez de la clé des chaines allez en 32
Si ce n’est pas le cas mais que c’est la première fois que vous n’avez pas l’objet requis allez en 50
Si c’est votre deuxième erreur partez en 54


47
Spoiler :
Une escouade de garde et de passant mêlé nous barre l’accés à la liberté mais ils vont bien vite voir que chez le Sanctu la liberté c’est sacré ! Appréciant le peu de garde qui nous barre la route par rapport à ce que ça aurait pu être si on s’était moins bien préparé je fonce au milieu de du tas et envoie une onde de magie bleu pale qui repousse tout ce beau monde de quelques mètres. Laissant le temps à mes potes de se frayer un chemin et de me rejoindre. Malheureusement les gardes reviennent un peu trop vite et la foule n’est pas assez effrayé pour les géner suffisamment, on est à peine à quelques devant nos poursuivants. Faut absolument qu’on chope un peu d’avance sinon on arrivera jamais jusqu’à l’astroport.

Si vous disposez de la fusée de détresse allez en 37
Si ce n’est pas le cas mais que c’est la première fois que vous n’avez pas l’objet requis allez en 18
Si c’est votre deuxième erreur partez en 54


48
Spoiler :
« -Nous pouvons faire de vous un homme riche monsieur Buisseret, réfléchissez donc bien. Qu’est ce qui est le plus important, un homme en plus sur un gibet déjà surchargé ou un zéro de plus sur votre compte en banque ?
-Une justice bien faite. Gardes. »

Malgré toutes vos récriminations et les nombreuses propositions d’optimisation fiscales que vous avez proposé le juge reste sourd à votre capitalisme. Ce soir deux personnes de plus se balancent au bout d’une corde.

Vous êtes mort
.


49
Spoiler :
Plus que quelques centimètres entre nous ce con de David Léo fouille avec acharnement dans ses poches et finit par mettre la main sur le rossignol. Je ne sais pas où il a appris à s’en servir aussi bien mais un instant plus tard notre ami est enfin libre ! Enfin plus pour longtemps si on met pas vite les bouts.

Si vous disposez de la gourde de cuir allez en 52
Si ce n’est pas le cas mais que c’est la première fois que vous n’avez pas l’objet requis allez en 20
Si c’est votre deuxième erreur partez en 54


50
Spoiler :
Profitant de la panique qui règne encore aux alentours j’examine les fers. J’avais espéré pouvoir en venir à bout sans la clé mais vu l’épaisseur ça s’annonce compliqué. Heureusement que pour le moment notre plan s’est bien déroulé je vais avoir juste le temps de la faire.
Balançant trois gros blocs de glace en rafale sur les fers ceux-ci finissent par la cher et j’ai juste le temps d’esquiver un coup de lance un peu trop entreprenant.
Léo repousse mon assaillant et prenant à peine le temps d’oter la cagoule de David on s’apprête à repartir en sens inverse. Bon Etro les gardes on eu trop de temps pour se ressaisir faut pas qu’on traîne plus !

Si vous disposez de la des entrailles de poissons  allez en 55
Si ce n’est pas le cas mais que c’est la première fois que vous n’avez pas l’objet requis allez en 47
Si c’est votre deuxième erreur partez en 54


51
Spoiler :
« -Ecoutez monsieur Buisseret… »

Sans chercher à aller plus loin dans ma réponses je brandis mes mains devant moi et lui lance deux joli blocs de glace dans la gueule ! De toute façon la parlote ça a jamais été mon truc. Allez juste quelques mètres entre nous la liberté, cour…

Le carreau d’arbalète qui percute votre œil droit ne vous laisse malheureusement pas le temps de finir votre pensé.

Vous êtes mort.


52
Spoiler :
Alors qu’on s’apprête à mettre les bouts Une patrouille apparait juste derrière nous, pas de temps à perdre ! Alors que Léo tracte ma caisse je me saisi de la gourde en cuir que j’ai rempli d’eau. Va pas falloir se planter, la débouchant je verse son contenu que je fais instantanément geler sur place, laissant une belle patinoire derrière nous.  Les gardes qui nous suivent de trop près se prennent des gamelles si belles que j’en ai mal pour eux. Bon a réussi à leurs mettre un peu de distance, maintenant faut  gérer la sorti du palais.

Si vous disposez de la fusée de détresse  allez en 30
Si ce n’est pas le cas mais que c’est la première fois que vous n’avez pas l’objet requis allez en 22
Si c’est votre deuxième erreur partez en 54


53
Spoiler :
Le garde qui fait le pied de grue devant Thomas a pas l’air de vouloir bouger et on pas le temps d’attendre qu’il veuille pisser, pas le choix donc. Dressant mon bras dans sa direction je lance une boule de glace en direction de son crane qui…rate sa cible et atterit contre la grille de la cellule dans un vacarme d’enfer. Le soldat se redresse brusquement et gueule pour avoir des renforts.. On l’étale bien vite avec Léo mais le mal est fait. Maintenant plus le droit à l’erreur, faut libérer David dans l’instant et décarer fissa !

Si vous disposez du rossignol de bonne qualité allez en 49
Si ce n’est pas le cas mais que c’est la première fois que vous n’avez pas l’objet requis allez en 38
Si c’est votre deuxième erreur partez en 54


54
Spoiler :
Bordel, non ! On a trop perdu de temps, des gardes nous empoignent mais j’ai pas dit mon dernier mot…

Si. Le coup de hache qui vous décapite le confirme.

Vous êtes mort.


55
Spoiler :
Entre nous et la liberté un bon paquet de garde et une foule qui aimerait bien nous voir pendu. Mais je vais leur montrer ce qu’on a dans les tripes au Sanctum ! Littéralement puisque j’envoie des entrailles de poissons macéré en plein dans le tas. Si les gardes réussissent à garder un certain stoïcisme la foule elle part en plein délire, et bientôt c’est elle qui nous protège de la milice plus qu’autre chose.

Cependant ne nous reposons pas sur nos laurier on est pas sorti du guêpier, le coup de folie va bientôt se calmer et j’ai plus de tripes sur moi, faut pas qu’on perde plus de temps à rejoindre l’astroport.

Si vous disposez du feux de détresse allez en 37
Si ce n’est pas le cas mais que c’est la première fois que vous n’avez pas l’objet requis allez en 18
Si c’est votre deuxième erreur partez en 54


Le petit mot de la fin
Spoiler :
Si vous êtes arrivé ici suite à une victoire, toute mes sincères félicitation, comme dit cette aventure était, je pense, moins facile que la précédente donc bravo à vous! Finalement est-ce que c'était une bonne idée de passer la presque totalité des 24 heures sur un textes qui me rapportera deux tickets? Je ne sais pas mais je me serais bien amusé à le faire et l'exercice était intéressant.
Ca m'aura obligé à faire des paragraphes bien plus court que pour "la journée de congé" et j'ai été obligé de préparer un véritable plan avant de me lancer là dedans donc méthodologiquement la contrainte des 24 heures m'aura quand même aidé.
Après forcément c'est le cimetière de l'orthographe, le style est lamentable, je commence les trois quart des mes paragraphes par "alors que" et la mise en page est limité au minimum donc je ne sais pas si ça a été très agréable à lire pour vous (et si vous avez réussi à comprendre les explications du début du premier coup, gg).

Bref il y a du pour et il y du contre mais c'était cool à faire. Merci énormément à l'équipe administrative d'avoir lancé l'event, et malgré le burn out que vous risquez de subir à cause de toutes notations j'espère qu'il y en aura d'autre dans ce style. Merci aussi à Kurt qui a très gentiment accepté de lancer un RP avec moi même si il savait que j'avais peu de chance de pouvoir lui répondre avant la fin de l'event.

En tout cas bravo tout le monde, bonne journée et au plaisir de vous lire!
more_horiz
Hey Fiathen,

Je crois que c'est la première fois que je m'adresse à toi depuis mon arrivée Smile J'ai eu envie de profiter de l'occasion de ces notations pour découvrir un des - rares - rp récents que je n'avais pas encore lu. J'ai suivi récemment ton personnage et je dois avouer que la lecture est fort sympathique.

Déjà avant toute chose, je souhaite te féliciter pour ce rp. C'est une récidive, tu as déjà utilisé le même principe dans un autre rp et je ne l'avais pas joué à l'époque. Sache que jouer celui-ci m'a donné envie de faire l'autre (et que je l'ai, contrairement à celui-ci, réussi du premier coup héhé). Mais malgré qu'il s'agisse de quelque chose que tu as déjà fait, le principe était déjà fort original et accrocheur, j'ai souri dès le titre et j'ai gardé la banane jusqu'à la fin. C'était une expérience marrante et pour le coup, il y a autre chose que je tiens à saluer là-dedans :

Tu as fait ça en 24h. Tu as profité de l'event pour te poser un challenge personnel, sans chercher à tirer profit des règles ou quoi que ce soit, tu t'es juste posé un défi et tu l'as réalisé avec brio. J'ai tout de même des choses à dire, mais sache que dans tous les cas, je ne tiendrai pas compte de mes remarques négatives parce qu'elles sont liées à l'exercice du marathon qui a poussé à précipiter la préparation. Tu as pourtant réussi à te renouveler, le système du jeu est similaire mais possède quelques différences, c'est vraiment chouette Very Happy

Comme tu l'as mentionné quelque part, il y a des fautes dans ce rp, un certain nombre. Parfois gênantes, des fois moins. Ce que j'ai trouvé dommage ici, c'est qu'il y en avait déjà dès la troisième ligne de rp. Des fautes d'accord, des soucis de ponctuation, il y a un peu de tout. Je ne les citerai pas, ça n'a aucun intérêt au vu de la situation dans laquelle tu te trouvais. Mon propos, c'est plutôt que ça aurait été bien en mon sens de particulièrement soigner plus le spoiler n°1 car c'est celui qui pose tout le contexte. Avec un peu de couleur, ça aurait été mieux également, mais tu n'en as pas eu le temps vu qu'il était limité. Enfin, je chipote, clairement.

Concernant les actions, les descriptions et le décor, c'était parfois un peu concis mais il y avait toujours assez dans mes deux tentatives pour me visualiser ce qui se passait. Pour l'utilisation des compétences, à priori rien à signaler dans les deux routes que j'ai emprunté. Tout va bien.

Voilà, je suis resté concis (enfin, j'espère) en ayant dit je pense ce que je souhaitais dire, mais n'hésite pas à revenir vers moi si quelque chose te semble étrange dans ce que j'ai dit.

Avant de venir aux récompenses, penses à retirer le montant du voyage : 250 munnies pour l'aller-retour de tes économies si ce n'est pas déjà fait !

Pour la difficulté, c'était plutôt difficile à estimer puisqu'elle diffère selon la route choisie, j'ai donc choisi la plus élevée correspondant à ce que j'ai lu en mon sens. Je vais également te donner un bon bonus qui me semble amplement mérité ici =)

Périlleux : 43 points d'expérience, 375 munnies, 3 PS en magie et 1 PS bonus en défense.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum