Huayan Song
Huayan Song
L'Impératrice

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
Acte de charité Left_bar_bleue552/550Acte de charité Empty_bar_bleue  (552/550)

XP :

le Sam 25 Jan 2020 - 19:54
« Hold up, wait a minute ! Let me put my fork in it, is it fried ? Or my ! Is it apple pie ? I want it now ! Mesmerize, mesmerize with your super size !
- Francis.
- Baby I’m special, there is nobody else and I make ‘em eat it and I eat them myself ! BWAHAHAAH !
- Francis.
- BITCH PLEASE !
- FRANCIS ! ”

Cet homme prend trop la confiance. Cela va réellement devenir un problème un jour. Nous survolons les terres de la Forêt de Sherwood en quête d’un lieu d’atterrissage discret et à l’abri des éventuels bandits qui doivent certainement sévir dans la région désormais.

Une rébellion réussie, mais pas de gouvernement officiel pour l’instant, ou alors c’est très imprécis… Autant éviter les risques et se faire discrets. Très discret. Je crois reconnaître vaguement ce coin-là d’ailleurs… Me semble que nous ne sommes plus très loin.


« Il va falloir vraiment que tu te calmes Francis. Noah est un enfant et tu as vu ce que tu chantes !
- C’est une chanson d’un artiste RE-CO-NNU et qui parle de tartes aux pommes ! Je ne vois pas le problème…
- Les gros mots ? Les insultes ?
- Bouaaaaah ! C’est pas SI grave que ça… Il les entendra bien un jour.
- Tu m’agaces quand tu es comme ça.
- Oh Huayan, fait pas comme ma femme putain s’il te plaît.
- Tu es insolent, vulgaire et grossier.
- Et pourtant je viens de trouver notre piste d’atterrissage… Merci qui ?
- Merci le GPS du vaisseau.
- Fait iech, je préférais quand tu savais pas piloter ces engins.
- Ton langage.
- Oui, oui… Attention on atterrit ! »

Le vaisseau se pose et le sas s’ouvre. Noah se jette dehors avec l’insouciance de la jeunesse tandis que je signale une dernière chose à Francis :

« Si je retrouve une odeur de bière, une bouteille vide, une cannette, ou de la mayonnaise dans le vaisseau quand je reviens, tu rentres à pied jusqu’à la station Shinra et tu feras le voyage jusqu’à Chengdu seul.
- Ok, ok ! Je ferai attention t’inquiète pas ! »

M’oui. Il n’est pas très convaincant, mais au moins je sais qu’il gardera bien le vaisseau. N’est pas née celui qui serait assez fou pour aller nuire à Francis ou l’appareil qu’il conduit…

« Vient voir Huayan !
- Je ne dois pas être vue ! Soyons prudents ! »

Quelle idée j’ai encore eu pour faire plaisir à cet enfant. J’ai proposé à Noah de faire un petit tour sur ce monde d’origine pour se rappeler quelques souvenirs. Lui, enthousiaste, a accepté tout de suite.

Sauf que cela reste une zone quelque peu chaotique.

J’espère que nous ne ferons pas de mauvaise rencontre en chemin. Nous traversons donc la forêt de Sherwood, en quête de la mine où nous nous sommes rencontrés pour la première fois. Noah, le jeune orphelin local, et moi, jeune femme récemment promue par ce cher Rufus.

J’étais néanmoins contente de cette mission. J’ai pu aider de pauvres gens à sortir d’une impasse économique et potentiellement de la grande pauvreté. Sans compter que j’ai eu le plaisir de rencontrer ce petit bonhomme.

Je me demande ce qu’il serait devenu si je ne l’avais pas pris sous mon aile. Je ne préfère pas vraiment y penser à vrai dire, on voit déjà suffisamment d’horreur comme ça au quotidien.

Mais bien vite, ce qui devait arriver arriva. Nous tombons sur une caravane de civils. Du moins ça en a l’air, même si quelques-uns ont des armes. Ces pauvres gens sont des miséreux, victimes de la récente guerre qui s’est achevée par une victoire des rebelles.

Est-ce qu’on peut parler de victoire dans ce genre de cas ? C’est une véritable question que je laisse aux philosophes, en attendant, je baisse la tête et je m’écarte du maigre chemin de terre avec Noah pour les laisser passer.

Certains me regardent avec attention. Les plus attentifs remarquent que mes vêtements ne sont pas ceux de la pauvreté, sans compter les bijoux. Pourtant ils continuent et ne disent ou demandent rien. Ils ont encore leur dignité.

Un individu cependant se détache de la caravane. Une sorte de… Homme-ours avec des sourcils et des mèches de cheveux blancs sur les côtés s’avance. Il est habillé pauvrement lui aussi, mais quelque chose dans son attitude et sa démarche me fait dire qu’il n’est pas comme les autres.


« Bonjour Madame ! Bonjour mon petit ! Je suis le Frère Tuck !
- Bonjour Monsieur ! »

« Frère » ? Ah. Un religieux. Je savais bien que la tenue était louche comparée à celle des autres.

Je le salue humblement en m’inclinant et lâche un modeste sourire.


« Comment tu t’appelles mon petit ?
- Noah !
- Ah ! C’est un joli prénom. Et Madame vous êtes ? »

J’hésite très honnêtement à annoncer mes titres. On va finir par penser que je le fais exprès. Mais c’est une forme de politesse que je ne peux pas vraiment esquiver. Même ici.

« Je m’appelle Song Huayan, Ambassadrice du Consulat en Terre des Dragons et Consule de l’Etiquette.
- Oh ! Mes hommages, Madame ! » répond-il en s’inclinant de nouveau devant moi.

« Je suis la gardienne de Noah. Je l’ai adopté il y a quelques années de cela maintenant, pendant la guerre. Ses parents ont… Disparu. » annoncé-je tristement tout en caressant affectueusement le sommet du crâne de mon petit protégé.

Le Frère Tuck a le sourire mais on peut sentir que l’homme a d’autres préoccupations que de faire la conversation inutilement. Il a l’air de compatir avec l’enfant, ce qui me fait dire que c’est quelqu’un d’à peu près convenable.


« Vous avez fait un beau geste, Madame. Les orphelins sont nombreux depuis la guerre… Si vous avez sorti cet enfant de l’enfer, alors vous êtes une femme bien.
- Je vous remercie, Frère Tuck. Je n’ai fait qu’écouter mon cœur dans cette affaire. Je devais aider. »

Je tombe moi-même dans le piège de l’émotion une fois encore. Il faut vraiment que je résiste à la charité, ils savent vraiment comment motiver les personnes à donner. Mais bon… Au vu de l’état des gens de la caravane, c’est une bonne chose.

« Nous sommes en route pour aider ces pauvres gens… Ils n’ont plus de maisons, plus de vêtements, ils ont tout perdu avec la guerre ! » commence-t-il avec un ton quelque peu grandiloquent.

« Nous cherchons de généreux donateurs qui pourraient aider ces miséreux à entrevoir une lumière nouvelle dans la pénombre qui nous afflige tous ici. Pourriez-vous faire un geste Madame ? Même symbolique. Nous manquons de tout et la moindre pièce, le moindre objet, la moindre chose peut réellement faire la différence. »

Je n’ai pas grand chose sur moi pour le coup. Malgré tout, il y a quelque chose que je peux faire.

« Je n’ai pas d’argent sur moi… » répondis-je d’abord.

Je peux voir la colère sur certains visages de la caravane et de la déception aussi.


« Mais je peux faire quelque chose quand même. Donnez-moi du papier et de quoi écrire si vous avez.
- Tout de suite ! »

L’un des hommes lui tend ce que je demande et la petite caravane s’arrête en attendant la fin de cette rencontre quelque peu improbable au milieu des bois. J’écris la chose suivante.

« Je soussignée, Songzi Huayan, Ambassadrice du Consulat et Consule de l’Etiquette, reconnaît la nécessité d’accorder un versement exceptionnel d’un montant de … munnies pour la levée de fonds du Frère Tuck dans la Forêt de Sherwood pour aider les nécessiteux et ceux qui ont tout perdu à cause de la guerre.

Ce versement est à effectuer à réception de ce courrier sous bonne garde.

Fait à : Forêt de Sherwood, le … »


J’appose ma signature et laisse volontairement des espaces au niveau du prix et de la date.

« Vous demanderez le montant que vous voulez en mon nom. Tâchez d’être raisonnable quand même sinon c’est moi qui aurait des problèmes, huhu.
- Merci infiniment pour votre aide chère Madame ! Je posterai ce document à la station Shinra. Merci ! Merci milles fois pour votre générosité Madame Song !
- Ce n’est rien, vraiment. Allez, continuez votre chemin. Il va bientôt faire nuit.
- Oui ! Merci beaucoup et n’hésitez pas à revenir nous voir ! »

Il nous salue amicalement de la main et part de nouveau. Cette fois-ci, les visages sont souriants, bien que désespérés parfois. J’ai fait une bonne action… En espérant qu’il ne demande pas un montant exorbitant mais j’imagine qu’il saurait être raisonnable.

« On fait quoi maintenant Huayan ?
- On passe à la mine et on rentre à la maison, d’accord ?
- Oui !
- Allez, mettons-nous en route. »

_______________________________
Acte de charité Signat10

"Good God Get a Grip Girl, sit on down
I'm chunky yet funky and I'm snatching crowns"






Impératrice Céleste Éternelle Meng Tian -蒙天-, Fondatrice de la Dynastie Song, Porteuse du Mandat Divin, Reine des Hans, des Mandchous et des Peuples du Sud, Grande Magistrice des Arts Magiques, Protectrice de la Terre des Dragons, Souveraine Légitime de toutes les Terres sous le Ciel, Ambassadrice des Cités Dorées du Consulat, Consule de l’Étiquette et Dame de Chengdu








Ioan Kappel
Ioan Kappel
 

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
Acte de charité Left_bar_bleue34/500Acte de charité Empty_bar_bleue  (34/500)

XP :

le Dim 9 Fév 2020 - 9:17
Bonjour ! C'est moi qui vais m'occuper de commenter ton texte. Je tiens à te prévenir, je vais essayer d'être synthétique concernant les RP du marathon, à moins que je n'aie quelque chose d'un poil transcendant à dire. Si toutefois tu désirais un retour plus en profondeur, n'hésite pas à venir me trouver en MP. Je suis toujours ouverte à l'échange sur le RP !

Un petit texte allant droit au but sur le thème de la "Cagnotte de Frère Tuck pour l’aide aux pauvres de Sherwood". Je relève quelques fautes de-ci de-là mais cela n'a pas alourdi ma lecture pour autant. Une relecture supplémentaire aurait sûrement aidé à en ôter certaines, mais je suis consciente que le marathon du RP fut un exercice difficile n'encourageant pas nécessairement à prendre un petit temps de recul sur ses écrits ! Je vois d'ailleurs que tu y as participé plus qu'honorablement. Félicitations !

J'aurais deux remarques plus substantielles à faire, sur deux choses qui m'ont intriguée lorsque j'ai lu ton texte :

  • Je crois que cela t'a déjà été dit dans un autre commentaire, mais il y a une phrase dans le RP qui, en particulier, m'a sortie du personnage de Huayan. Ta narration étant à la première personne, nous sommes dans la tête de ton personnage. Or, je sais que Huayan n'est pas un robot n'ayant qu'une façon d'agir, de se comporter — elle est plus familière avec certains qu'avec d'autres — mais elle conserve en général une petite forme de fierté qui va avec ses origines et son rang. Lire "Cet homme prend trop la confiance" comme sortant tout droit de ses pensées m'a fait sortir de ta narration.

  • L'une des premières choses que Huayan dit en arrivant est qu'elle ne doit "pas être vue". Il se trouve qu'elle l'est, assez rapidement, mais elle a encore l'opportunité de dissimuler son identité. Or, elle ne le fait pas. La raison que tu nous donnes quant à ce choix est une forme de "politesse". Tu es le joueur de Huayan, tu connais ce personnage et si tu estimes qu'elle aurait donné son identité réelle avec ses titres en de pareilles circonstances, je ne saurais dire que ce n'est pas légitime. Ceci étant, comme cette attitude est aux antipodes de ce que Huayan désirait à son arrivée dans ce monde (ne pas être vue, ne pas être remarquée) il aurait pu être bon que tu passes un peu plus de temps à expliquer pourquoi elle choisit finalement de faire fi de ses impératifs de discrétion pour ton lecteur !

Bien. J'espère que ceci n'aura pas été trop lourd à lire. Sur des notes plus positives, j'aime la relation Francis / Huayan. Leurs échanges sont ma foi amusants et on sent chez eux une bonne dynamique. C'est dommage en revanche, nous avons eu assez peu de ce rapport "naturel" avec Noah. D'une façon générale tu as un style facile à suivre et à saisir, ce qui est positif. Fais juste un petit peu attention à ce qui peut sortir ton lecteur de la logique de ton personnage !

Je ne crois pas que tu aies posté autre chose en Sherwood. C'est dommage, j'aurais aimé voir ce qui serait ressorti de cette visite à la mine ! Smile Une autre fois, peut-être.

Facile : 10 XP, 100 munnies, 2 PS en dextérité.
messages
membres