Kingdom Hearts RPGConnexion

more_horiz
Boum boum boum.

Je suis réveillée en sursaut, toute la maison tremble.  Je suis dans ma chambre, installée dans le vieux nichoir de l'abri pour oiseaux dans lequel Garance et moi avons emménagé.  Je dors sur un bon matelas douillet fait de plumes bourrées dans un petit sac. Et surtout pas de couvertures ! Une petite fenêtre entrouverte me permet d'avoir un peu d'air frais pendant la nuit.

Sauf que là ...

Boum boum boum

Ça recommence. Les murs vibrent.

"-Ah non, c'est quoi ce foutoir ??"

Je sors de ma chambre par la petite ouverture ronde normalement reservée aux oiseaux, pour arriver dans la "volière" principale. Une superbe pièce aménagée en salon tout confort pour fées, avec hamacs, plateformes et perchoirs. Sortant  d'une deuxième ouverture similaire à celle de ma chambre, Garance pointe son museau. Yeux plissés, cheveux en bataille. Ouh elle est mal réveillée la copine. Émerger de son nid douillet à cette heure matinale semble lui coûter.

"-Que .. qu'est-ce qui s'passe ?"

Je noue autour de ma taille un grand peignoir en feuille d'Iris, décidée à aller voir dehors l'origine de ce barouf.
J'ouvre la porte fenêtre et monte sur la plateforme extérieure, pour tomber nez à nez avec un agent municipal surpris, marteau encore levé.

"-Mais ça va pas non ?? Qu'est ce que vous fichez, c'est intelligent de taper sur la maison des gens ??"

Même si probablement il ne comprend pas un mot de ce que je lui dis, le contexte et l’intonation lui paraissent suffisamment clairs. Il lève les deux mains dans un geste de défense.

"Pardon, pardon ma petite dame ! Je ne savais pas que .. heu ... c'était encore habité ! Et surtout pas par des fées !"

Voyant son geste de recul, je pousse mon avantage et décolle pour me rapprocher de son nez, jusqu'à coller à quelques centimètres du sien, il finit par loucher pour me regarder. Je continue de décharger ma mauvaise humeur sur lui.

"-Milles excuses vraiment ! Jamais je ne voudrais embêter de jolies  fées ! En vérité je vous admire ! Je crois que ma fille est votre plus grande fan !"

Ah oui ? Je cesse mes admonestations et recule jusqu'à ma plateforme où je finis par me poser. Un admirateur ?

Ma mauvaise humeur se dissipe immédiatement. Je commence à regarder l'homme sous un angle plus favorable. C'est vrai que le bonhomme a pas l'air méchant. Il porte une grande tenue vert d'eau et une casquette de la même couleur. Il porte en bandoulière   une grande sacoche remplie de prospectus colorés. Voyant que je tord le cou pour regarder ce qu'il porte, il sort un papier et me le tend. Evidemment, il est bien trop grand pour moi, il est obligé de me le tenir pour que je puisse bien lire.

Grande Parade du Printemps
Aujourd'hui aux jardins Radieux
Départ de la parade, place de l'horloge
Fête foraine
Nombreux stands et artisans
Feux d'artifices à la nuit tombée
Venez nombreux !

Comme si le texte ne suffisait pas à me convaincre, l'image est illustrée de tas et de tas de belles images colorées ! Des fleurs, beaucoup de fleurs. Mais aussi des gens, des familles en train de s'amuser ou de manger des friandises et surtout une grande grande roue en arrière plan.

Derrière moi j'entends la porte fenêtre se rouvrir. Garance émerge de la maison, éberluée.

"-Neige, pourquoi il y a une affiche clouée sur notre maison ? C'est lui qui a fait ça ?"

Je me retourne et constate à mon tour la présence d'un exemplaire de l'affiche, clouée sur notre chez nous ! L'homme émet un toussotement gêné derrière nous.

"Oh hum, mes excuses. Je vous retire ça tout de suite."

Il s’exécute immédiatement. Retournant son marteau, il utilise l’extrémité plate de l'objet pour arracher les deux clous, libérant l'affiche qu'il reprend avec lui.

Oh le sagouin ... ça a laissé deux trous dans le mur ... Je l'aurais bien encore une fois enguirlandé mais est-ce que j'ai le droit de faire ça à quelqu'un qui m'admire ? Le temps que j'hésite il poursuit.

"-J'espère qu'on aura la chance de vous voir à la fête ! Bonne journée à vous, et pardon encore pour le dérangement !"

Il s'en va. J'ai raté l'occasion de râler. Tant pis. Je me retourne vers Garance, perplexe.

"-Une fête du printemps ... Ça a l'air marrant. On y va ??"

_______________________________
Présentation de Neige

Compétences de Neige
more_horiz


En tout cas, j’espère qu’elle compte accepter. Je me réveille tout doucement au fur et à mesure et j’ai de plus en plus envie d’y aller !


Oh mais il faut que je me change ! Je retourne à l’intérieur et me dirige vers ma chambre. Je choisis parmi les quelques tenues rouges presque identiques celle qui me paraît la plus adéquate. Les bottillons qui sont assortis évidement. Et le chapeau ! Je ne sort jamais sans !




Je me croise dans un bout de miroirs récupérer… Crapaud et poussière de fée ! Je suis sorti comme ça ?! Il vaut mieux que je me recoiffe rapidement. J’avais plus d’épi qu’un champ de blé ! Ce qui résiste sera caché dans le chapeau, hop !

Je ne voudrai pas raté la Parade du Printemps ! Ce sera ma première, du moins ici. Au Pays Imaginaire, c’est toute une industrie pour préparer jusqu’au jour J, les couleurs pour les papillons et les coccinelles, le réveil des bulbes et des animaux en hibernation, la rosée, les rayons du soleil et tout un tas de détails qui littéralement… font le Printemps.




J’ai hâte de voir comment le Jardin Radieux à préparer cette saison ! Je reviens vers Neige. Elle en a profiter elle aussi pour se préparer.




Je m’attend à une explosion de pétales et de couleurs, des nectars, des sucs, des sèves de première extractions. Et en plus une Parade ! Tout le consulat va défilé ?



Tu es au courant de quelque chose ? Tu va défiler aussi ? Tu n’es pas en retard j’espère ? Tu crois que je peux t’accompagner ? Après tout je suis une journaliste de l’Eclaireur, non ?… Enfin pas tout à fait mais je suis sure que je pourrai écrire un article si on me le demande quand on saura que j’étais au cœur de l’action.




Tiens c’est quoi ce grognement ? Il y a un ours qui s’éveille pour l’occasion ?




Je baisse le regard sur mon ventre au deuxième grondement. Oh non ce n’était que mon estomac qui se réveillait à son tour. J’avoue, c’est l’heure de petit déjeuner. Je sourit à ma colocataire, assez gênée.

Elle ne m’en voudra pas , hein ? Si on fait un arrêt nectar au premier parterre de fleur au pied de l’arbre avant notre grande journée de fête ? Une bonne rasade de rosée au fond d’une corolle de fleur, quelques graines de millet de ma réserve et nous aurons le plein d’énergie !


_______________________________
Tombées du lit Signat10
more_horiz

Comment refuser devant la mine réjouie et enthousiaste de Garance ? Je lui répond avec un sourire, heureuse de la voir si contente.

"-Oui, on peut y aller ! Ça sera sûrement ... bien. Je ne sais pas trop ce qu'on va y trouver, moi j'ai rien préparé du tout !".

En vrai, moi les fêtes du printemps, j'aime pas vraiment ça. Voire pas du tout. Le printemps ça veut dire que l'hiver est terminé ... Ça me donne un peu le bourdon.  Pendant neuf longs mois, on laisse place aux autres saisons. Et nous, ben on rentre à la forêt blanche et on n'en ressort plus. Toutes les autres fées, elles sont utiles toute l'année. Les fées des animaux elles travaillent du printemps à l'automne, et n'arrêtent que trois mois pendant l'hibernation. Les fées de la lumière, c'est pareil. Toute l'année elles doivent travailler, même si pendant l'hiver on se charge quand même de leur simplifier la vie.

Non, il n'y a que nous qui sommes rangées au placard les trois quart du temps. Ça nous permet de nous reposer après avoir bien travaillé pendant l'hiver, c'est vrai. Mais bon quand même ... Je sais bien que tout ça n'est plus vraiment d'actualité maintenant que je suis au consulat, je vais être occupée toute l'année et entourée par les gens que j'aime. Mais c'est une période qui a quand même tendance à me déprimer. Je n'ai donc pas du tout voulu participer aux préparatifs. Sans doutes que j'aurais pu me glisser dans une des commission ou sous commission déléguée à l'organisation de la fête, établies pendant une des séances du sénat. Les rassemblements de consuls, une fois passé le stade de l’émerveillement et de la découverte, sont longs et fastidieux. Quand je ne m'amuse pas à geler l'eau des Sirènes derrière leur dos, j'ai tendance à y trouver un endroit où me rouler en boule et dormir. (Je pense qu'un jour elles vont finir par comprendre que c'est moi ... j'aimerais pas me faire attraper par le roi Triton !)

Toute plongée dans mes réflexions, je me laisse entraîner vers l'arrêt Nectar. Je grignote sans beaucoup d’appétit et nous nous mettons en route vers l’événement. Ce n'est pas difficile à trouver : La tour de l'horloge se voit de presque partout en ville. Elle est d'autant plus visible que aujourd'hui en plus, ils ont comme promis installé une grande roue de fête forraine qui dépasse largement des toits entourant la place. A vol de fée, on y arrive en quelques minutes à peine.

L'ensemble de la place est bordé de petits cabanons occupés par des artisans ou des forains. Certains vendent des ballons, des gaufres, des petits moulins à vent ou des couronnes de fleurs. D'autres proposent des friandises au goût de fleurs (Une barbe à papa à la rose ? Vraiment ?). Un grand espace a été délimité au centre de la place à l'aide de grands rubans colorés, délimitant l'espace reservé au public

Une fanfarre joue présentement sous une rotonde décorée de fleurs. La grande rue qui mène à la place  a été entièrement décorée de guirlandes de fleurs, aucun reverbère n'échappe à l'étalage végétal. Une fois encore un espace pour la foule est délimité à l'aide de rubans colorés, le centre de la rue étant réservée bien évidemment à la parade. J'imagine qu'elle remontera toute la rue pour arriver jusqu'au centre de la place. J'avoue que malgrès mon humeur chafouine, je suis curieuse de voir à quoi ca va ressembler. Il va y avoir des chars ? Des confettis ? Des gens qui vont danser ?

Garance flâne joyeusement au dessus de cette agitation. Je la vois sauter de ballon en ballon, rebondissant sur les baudruches flottantes que tiennent une bande de garnements à l'aide de longues ficelles.
Je me contente de voleter non loin d'elle, plus sage et mesurée. Une attitude qui ne me ressemble peut être pas.

"-Regarde un réverbère ! On aura une super vue de là, viens !"

Je souris à Garance en retour et hoche. On va s'installer sur l'éclairage public. C'est effectivement une place de choix ! On a une vue imprenable sur toute la rue et une bonne partie de la place. Aucun pigeon ne semble vouloir nous disputer l'endroit, trop occupés à se goinfrer de pop-corn renversé par les passants inattentifs.

Je ramène les genoux sous le menton et observe autour, l'air songeuse.Les gens ont l'air vraiment très joyeux. C'est vraiment bien, ca devrait me faire plaisir. J'aime bien les gens. Ils se réjouissent de l'arrivée du printemps, quoi de plus normal ? Ils font la fête sans plus penser un seul instant à l'hiver. On s'est bien amusés cet hiver pourtant, non ? Les boules de neiges, les bonhommes ... les rues en pentes couvertes de verglas sur lesquelles, patatras, les maladroits glissaient. C'est déjà oublié ? On le range au placard et à l'année prochaine ? Je crois reconnaître dans la foule une poignée de marmots qui avaient participé à nos jeux, le jour où j'ai rencontré Arthur et qu'on a recouvert le pied de sa tour de neiges. Un sourire nostalgique éclaire mon visage un instant.  Repenser au poète me réchauffe le coeur. Est-ce qu'il lui arrive aussi d'avoir du vague à l'âme alors que pourtant le reste du monde autour semble se porter bien ?

Heureusement, je ne reste pas longtemps dans mes sombres pensées. Une subtile inflexion du rythme joué par la fanfare attire mon attention. La musique a changé, elle annonce que quelque chose arrive. Place au spectacle ! Je me resserre aux côtés de Garance et entoure son épaule d'un bras. La pauvre, elle ne mérite pas que je gâche sa journée avec mes ronchonneries.



_______________________________
Présentation de Neige

Compétences de Neige
more_horiz




ça y est ! La parade commence ! Je tend le cou essayant de me grandir sans me défaire du bras de mon amie. Je ne sais pas mais j’ai comme l’impression qu’elle est pas au mieux de sa forme.




C’est vrai ! Je m’inquiète… Enfin entre deux sauts ou cabriole. D’habitude c’est plutôt elle qui a l’air de butiner ! Et moi qui suis calme ! Là, je ne sais pas, ce qu’il se passe. Elle est toute tranquille et moi je virevolte à droite à gauche toute excitée par les merveilles qu’ont confectionnés les consuls et les marchands !

Je dodeline de la tête au rythme de la musique et déjà au coin de la rue on vois un orchestre marchant au pas et des filles en uniforme bicolores qui jonglent chacune avec un bâton métallique et parfaitement coordonnées !

Du coup, j’ai une idée. Je pense que Neige rigolera un peu, du moins j’espère ! Je sors ma baguette magique… enfin après l’avoir encore chercher partout dans mes poches, mes manches et même sous mes … en me relevant ! Et je me mets à les imiter. Je volette devant Neige, le menton haut, le regard droit, les pieds gauches. Je marque le pas, je balance le bras avec ma baguette et je la fait tourner…. Enfin j’essaie. Ce n’est pas si facile ! Je l’ai perdu deux ou trois fois… avant d’arrêter mes singeries.

J’ai au moins réussis à la faire rire un peu. Voilà qui me rassure ! Je m’assied de nouveau… assez précipitamment… Il faut dire que j’ai eu peur ! J’ai entendu un gros BANG ! Le temps de me jeter sur le lampadaire, une pluie de confettis tombait à quelques mètres de nous.

Moi je suis affalée sur le lampadaire, les yeux écarquillés, le cœur qui bats la chamade, la respiration qui suis son rythme et la main sur le cœur pour tenter de l’empêcher de s’enfuir.




Qu’est -ce que c’était ?! C’est pas moi ! J’ai rien casser !! Enfin je crois ... Je me penche un peu pour vérifier quand même , allant même jusqu’à vérifier l’ampoule de la lumière sous nous pied. Les mouvements de ma baguettes auraient pu lancer un sort par inadvertance après tout… Pas comme si ce n’était jamais arrivé ! Même aux meilleures !… Bon d’accord pas à eux mais aux autres si !…. En tout cas à moi...




Il y a un deuxième gros BANG ! Et je pousse un petit cri nerveux. Cette fois c’est moi qui prend mon amie dans mes bras. Je ne suis pas une guerrière moi, ni une éclaireuse. Je suis fragile.

Heureusement, j’arrive à me calmer. Il faut dire que ce que je vois à la suite des filles aux bâtons pique ma curiosité. Je vois apparaître des Grandes Jambes…. Avec des jambes encooooooooooooore plus grandes ! Ils ont l’air d’avoir du mal à avancer, ils sont lents, cherche leur équilibre, leurs pas font toc ! Sur les pavés.



On dirait qu’ils ont deux jambes de bois chacun ! Je plaque mes mains sur ma bouche pour retenir mon fou-rire. Ils ne doivent pas avoir de mal à rabattre les voiles de leur navires ceux-là ! Ils sont presque aussi grands que la moitié de leur mât.




Je ne savais pas que le Consulat avait des pirates chez eux ! J’espère qu’ils ne vont pas empêcher la fête ! Il faut qu’on les surveille et qu’on les empêche de voler et de casser ! Tout le monde les applaudis, alors je suis assez perplexe. Ils n’ont pas non plus de tricorne ou de bandeau à l’œil. Je me tourne vers Neige pour voir dans son regard, si elle sait de quelle espèce de géant il s’agit.


_______________________________
Tombées du lit Signat10
more_horiz


Le défilé contribue à égayer mon humeur morose. Rire des pitreries de Garance m'a aussi fait beaucoup de bien. Les majorettes et les hommes aux grandes jambes sont suivis par des jongleurs. Je trouve leurs jeux de balle superbes  ! Je tape dans mes mains, enthousiaste.

Je sursaute une nouvelle fois quand un énième pétard éclate en contrebas. J'ai beau m'y préparer, je continue de bondir à chaque fois, manquant de geler par réflexe ma voisine. Contrôle contrôle, garder son contrôle, Neige !
Derrière la première troupe d'artistes arrive un grand char. Il semble être composé de plusieurs arbres, posés sur un socle monté sur roues qui avance à très modeste allure. Aux branches les plus hautes de l'arbre, des trapézistes font démonstration de leurs talents, jouant sur de minuscules balançoires.  Dans le même temps, des funambules marchent, sautent, dansent ou roulent à vélo sur des fils tendus entre les arbres.
Je dois me forcer à réfléchir en humaine pour trouver l'intérêt de ces démonstrations.

"-Regardes Garance ! Les humains savent pas voler, du coups ils doivent trouver ca vachement impressionnant ! Si ils tombent, patatras !"

Après le char des voltigeurs, vient le défilé des "fleurs". Je retiens une grimace en voyant les costumes colorés et un rien ridicules portés par des danseurs qui bougent en rythme avec la musique. Immédiatement derrière eux, un autre char entièrement fleuri accueille le trône somptueux de la "Reine du printemps". Une jeune fille choisie on ne savait comment à ce poste cette année faisait des coucous à la foule du haut de son siège, exhibant un sourire radieux et portant une robe aux jupes immenses, semblables à d'immenses pétales.  Je crois à un instant qu'elle nous aperçoit et qu'un de ses salut nous est adressé. Garance répond même en agitant la main ! Par pur mauvais esprit je choisis de ne pas y répondre. Présentez moi d'abord Miss Hiver et je consentirai peut être à saluer miss printemps.

Viennent ensuite les artistes du moulin rouge. C'est un autre style ! Moins fleuri mais tout aussi entraînant. Le char que les danseuses entourent est surmonté d'une petite scène ou un orchestre se démène pour imposer un rythme endiablé, que les danseuses à la jambe légère suivent en coeur. Ça me plait bien davantage que le "défilé des belles plantes", un peu trop pastel et cucul à mon goût.

Ces premiers chars sont suivis de neuf chariots entourés chacun d'une petite escorte d'artistes. Chacun de ses chariot était dédié à une des neuf muses. La bagarre entre les consuls a du être terrible pour décider de l'ordre de passage. C'est d'ailleurs de guerre lasse qu'ils ont du décider d'appliquer l'ordre alphabétique, au grand plaisir des partisans de Caliope. Je tend le cou, dans l'espoir d'apercevoir Arthur ou Irelia sur leurs chariots respectifs. Je suis un peu déçue en ne les voyant pas. Je reste en revanche le souffle coupée quand je vois passer le char d'Uranie. Ils ont modélisé des planètes et des systèmes, orbitant autour de complexes structures en métal doré. Un télescope géant est même reproduit. Du grand art !

D'autres chars suivent les chars des muses. Mais ils m'ont l'air moins intéressants. Je me tourne vers ma copine.

"-On fait quoi maintenant ? La grand-roue, ça te dis ? Ou on essaye de voir si ils vendent du popcorn taille fée ?"

_______________________________
Présentation de Neige

Compétences de Neige
more_horiz


Je suis ravie, je regarde le défilé avec des étoiles pleins les yeux. J’ai les ailes qui papillonnent, j’ai du mal à rester sur place. Je pousse des « aaah » et des «  oooh » en même temps que la foule, que les enfants. Maintenant je n’ai qu’une envie, c’est de participer.


Tu crois qu’ils nous en voudront si on s’invite dans l’histoire ? Je trépigne sur place. Je me mord la lèvre. J’attends qu’une chose, c’est que neige me dise : «  Mais non , vaz y ! Amusons nous ! »




Je l’aurai penser la première à le dire, ou à le faire. D’habitude, elle est tellement pleine d’énergie . C’est vrai que d’habitude, elle ne participe pas au Printemps… Mais moi non plus ! Alors là, pour une fois que je suis présente, j’ai envie… De faire pousser des « aaaah » et des « ooohhhh » aux enfants !




Je sais que ce n’est pas très orthodoxe. C’est la première fois que je vois un changement de saison pour de vrai ! Depuis que j’ai quitter l’académie. Je me triture les doigts en attendant sa réponse.
J’ai envie… Imagine ! Tu gèles les fontaines en plein jet ! Et moi… moi je… je les colorie ! De vrais fleurs givrées géantes. Oh pis on pourrais faire des animaux en magie qui dansent ! Qui jouent avec les enfants ! Des papillons, des flocons, des oiseaux en poussières de fées... Je ne m’arrête plus de décrire des scènes trop mignonnes et marrantes pour accompagner dans les airs les chars et les passants.




Mais d’un coup je m’arrête… Est-ce qu’à nous deux, on aura assez de poussière de fées ? Est-ce que Neige n’est pas juste trop fatiguée pour être enthousiaste ? Ou peut être qu’elle a quelque chose qui la tracasse.

Je me frappe le front si fort que je dois avoir une marque rouge. Mais quelle égoïste je fais ! Je suis trop nulle comme meilleure amie !… J’aurais dû lui demander ça en premier !


_______________________________
Tombées du lit Signat10
more_horiz
Je répète bêtement

"-Nous inviter dans le défilé ?"

J'en reste baba. L'idée ne m'a pas traversé l'esprit un seul instant. Même si depuis que je suis ici, je passe mon temps à être vue par les humains et interagir avec eux, ça n'est pas encore ma nature de le faire spontanément. Malgré le tableau géant accroché dans la galerie, malgré les séances du sénat à plus de milles gens, malgré notre "maison de fée" qui gagne en notoriété et qui commence à attirer des promeneurs avec des jumelles.

"-Tu crois qu'ils voudront de nous ? Je suis une fée d'hiver, ils fêtent le printemps."

Mais même à mes oreilles, l'excuse sonne un peu faux. Je suis en train de moi même inventer des barrières qui n'existent pas. Personne ne m'a jamais vraiment exclue depuis que je suis aux jardins radieux.

"-Mais bien sûr qu'ils adoreront ! "

J'hésite, je regarde Garance. Elle a l'air sûre d'elle. Elle tend la main vers moi avec un air engageant, pour m'inviter à décoller avec elle.

"-Et puis zut t'as raison ! Allons-y !"

Je glisse ma main dans la sienne et me laisse entraîner. Incertaine de la marche à suivre, je la laisse nous faire survoler la parade.

"-Fais comme moi !"

Elle me lâche la main et écarte les bras. Elle incline son vol et trace derrière elle une large trainée de paillettes dorées.  
Suivant son exemple, je vole à côté d'elle, essayant d'avoir une trajectoire parallèle. Et je commence moi aussi à dessiner derrière moi avec ma poussière de fée. Nous sommes deux petites comètes qui filons à toute vitesse, traînant derrière elles des looongue et très brillantes queues dorées.

Des gens nous remarquent. Des doigts se lèvent pour nous désigner. Aucune stupeur, aucune consternation, aucune protestation. Les gens sont contents de nous voir. Du haut de son trône, la "reine du printemps" nous adresse des signes joyeux. Nous tournons autour d'elle plusieurs fois, entourant son trône de lianes dorées, au plus grand plaisir de la foule.
Dans le public, j’aperçois une figure familière. C'est l'agent municipal de ce matin. L'homme au marteau. Il porte sur ses épaules une petite fille qui n'en peut plus de battre des mains et de nous faire des signes à Garance et moi, pour tenter d'attirer notre attention.

Je dévie ma course pour venir battre des ailes juste sous leur nez à tous les deux. Les yeux de l'enfant sont grand ouverts, brillants. Elle porte une petite robe verte à paillettes, elle tient dans les mains une fausse baguette en carton et une fausse paire d'ailes attachées par bretelles. Notre plus grande fan, hein ? Son papa n'avait pas menti ! Je souffle un bisou dans la direction de la petite et agite ma main vers sa baguette. Le sceptre de carton se couvre d'une belle glace bleutée et lisse, une étoile pousse à son extrémité. Une "vraie" baguette de fée, en verre-glace qui mettra des semaines à fondre.

"-Garance à toi !"

Garance approche à son tour, elle agite sa baguette et zouip, des lumières viennent éclairer de l'intérieur l'extrémité de la baguette de verre-glace. La petite fille a l'air comblée, elle tressaute sur les épaules de son père, répétant inlassablement. A chaque mouvement de sa baguette, des paillettes de couleurs jaillissent, pour son plus grand bonheur.

"-Papa ! Papa ! T'as vu des fées ! Une baguette, j'ai une baguette ! Whoah ! Papa , dis t'as vu ??"

Pour peu, je l'aspergerai de poussière de fée pour la faire voler avec nous, mais au milieu d'un défilé, c'est un peu dangereux. Je te promets cette aventure pour plus tard ma petite ! Avec un petit coucou, je repars vers le coeur du défilé. Plein de spectateurs ont l'air avides d'attirer notre attention à leur tour. On les salue, on fait ce qu'on peut avec Garance pour tous et toutes les voir, leur sourire, leur accorder la démonstration d'une petite danse. Les chars continuent leur avance. C'est au tour du chat dédié au moulin rouge d'approcher, apportant avec lui sa musique endiablée.

"-Oh Garance, viens, c'est le moment ou jamais !"

Je la prend par la main et l’entraîne jusqu'au Piano ou nous nous posons. La grande surface de bois laqué fait pour nous un parquet de danse. Personne ne prend mal notre intrusion, bien au contraire. L'orchestre n'en devient que plus fougueux.

"-T'es prête ?? Un deux trois ... Danse synchronisée !"

_______________________________
Présentation de Neige

Compétences de Neige
more_horiz




Ah attends ! Je fais ce que je peux pour suivre les mouvements de Neige. Je m’améliore avec le temps, c’est toujours les même pas à peu près. Je tire quand même la langue pour m’appliquer




Et puis tant qu’à faire, je nous invente des compagnons de danse et je peuple notre « piste » piano de couple d’ourson en peluche, de chats de chiens savants et danseurs, fait de poussière de fée et de lumière pétillante. Une véritable ménagerie.

Au moins je me détend un peu, on ne verra plus tout à fait que nous comme ça. Ah mais non ! C’est sensé être le printemps… Des fleurs ça serait plus parlant , non ? Mais j’ai des scrupules à faire disparaître les images qui dansent.

Je regarde partout autour. Quelques têtes dépassent des autres, de grands chapeaux, des petits, des colorés ou sobre… J’avoue que je glousse déjà rien qu’à l’idée. J’attire l’attention de Neige sur tout ces couvre-chefs. Je secoue ma baguette magique avec une petite incantation que je vais chercher au plus profond de mon imagination.

Et là ! Tout les chapeau s’ouvre en corolle pour devenir une grosse fleur ouverte ! De totues les couleurs. Hihi ! Je place mes mains devant ma bouche pour masquer mon fou rire. Difficile de faire plus printemps que ça !

Neige s’amuse enfin, je suis contente. Pour fêter ça, on décide d’aller faire un tour ailleurs. Après tout, nous avons encore cette grande roue et le pop corn à tester ! Mais je crois que mon amie commence enfin à apprécier le Printemps…

Je me demande ce qu’on va pouvoir faire pour l’Eté !




_______________________________
Tombées du lit Signat10
more_horiz
Bonsoir mesdemoiselles ! Je me chargerai de vous commenter pour cet exploit des 24H du RP — pour, je le sais, votre plus grand malheur.

Comme j'ai pu l'écrire à d'autres, j'essaie pour le marathon de faire des commentaires relativement synthétiques. Si vous désirez un retour plus en détail, n'hésitez pas à m'envoyer un petit message.

D'un point de vue global, j'ai beaucoup aimé votre texte. Il y a assez de mise en situation pour qu'on se représente bien la scène, et l'action est entraînante. Vos personnages sont toujours aussi agréables à lire, et... je ne sais pas si vous vous entendez sur les interventions de Garance dans tes textes Neige, mais elles me semblent relativement justes : bien que je pense sentir que ce n'est pas Garance elle-même qui les a rédigées, nous ne sommes pour autant pas sortis du texte par quelque chose qui ne paraîtrait tout bonnement pas correspondre au personnage.

J'apprécie tout particulièrement la façon dont vous intégrez la parade au contexte du Consulat — comme vous réservez de l'espace pour les Muses, le Moulin Rouge, etc.

J'ai trouvé vos textes fluides à la lecture et dynamiques. Il n'y a pas de longueurs dans le récit ; parfois, Neige et Garance marquent un léger temps mort en réflexions, mais cela ne fait pas perdre son élan à votre narration. Je me permets d'ailleurs un détour sur vos narrateurs, tout deux internes. Je trouve que vous parvenez aisément à "communiquer votre personnage", ce qui est très appréciable !
Petite mention pour Neige dont j'ai aimé tout le cheminement vis à vis du Printemps. C'était crédible et touchant, et une véritable occasion à saisir.

D'un point de vue plus technique maintenant.

Garance, j'ai déjà pu te commenter sur Lenore et je retrouve ici certaines erreurs que j'ai pu voir dans tes autres textes. Pêle-mêle : de temps à autres, une confusion entre futur simple et conditionnel présent ; une inversion infinitif / participe ; quelques fautes d'accord singulier / pluriel, notamment. Mais je ne vais pas t'alourdir de nouveaux paragraphes à ce sujet, étant donné la proximité temporelle entre mes deux commentaires d'une part, et les RP commentés d'une autre.

Neige, bien que je n'aie pas vu de petite erreur qui revienne de façon récurrente, j'ai relevé dans l'une de tes réponses une répétition vraiment appuyée du terme "fleur". Je pense que ce n'est pas un terme dont il est vraiment évident de trouver des synonymes. Tu peux toutefois nommer quelques des fleurs concernées pour éviter la répétition.
Ici, tu pouvais aussi jouer sur cette profusion de fleurs pour appuyer l'état d'esprit de Neige, mais je ne t'ai pas vraiment senti en jouer. C'est pourquoi j'ai pensé qu'il s'agissait plus d'un manque d'alternatives.

Ceci étant dit. Encore une fois, c'était un RP très agréable entre vos deux personnages. Je serais ravie de suivre la suite de leurs petites aventures. Ensemble, ou chacune de leur côté.

Facile : 10 XP, 100 munnies, 2 PS en Magie pour toutes les deux.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum