Huayan Song
Huayan Song
Matriarche Écarlate

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale
XP:
Situation d'urgence Left_bar_bleue419/550Situation d'urgence Empty_bar_bleue  (419/550)

XP :

le Mar 14 Jan 2020 - 6:55
Un message est parvenu du Jardin Radieux. Une attaque est survenue au cœur de la nuit. De ce que j’en comprends, un parc de la ville a été rasée et potentiellement une consule est morte… Et pire encore, Genesis a quitté le monde et a disparu.

Des dégâts conséquents sont à déplorer. Je ne peux pas rester de côté alors que notre organisation est potentiellement en grand danger. La débâcle doit être évitée à tout prix et nous devons clarifier ce qui vient de se passer.

J’enfile une tenue noire et argentée, en signe de deuil. Je ne mets pas beaucoup de bijoux, l’objectif n’est pas d’impressionner par notre richesse. Il faut rassurer les foules et garder en ordre la masse informe des consuls du Jardin Radieux. Il faut éviter la panique générale.

Je grimpe dans mon vaisseau et part en direction du monde meurtri par l’événement. Avec la boule au ventre et le cœur serré. J’espère au plus profond de moi ne pas revoir l’horrible destinée des innocents du Palais des Rêves. Même si je sais que la situation n’est pas si grave, je ne peux m’empêcher d’y penser.

La nuit a dû être courte pour les habitants de la ville. Il va falloir marquer les esprits un grand coup, la presse et l’Éclaireur en tête doivent déjà être sur le qui-vive pour couvrir l’événement et il est hors de question que notre faiblesse temporaire ne soit un signe favorable pour nos adversaires politiques.

Le Consulat restera fort, et ce, dans l’intérêt commun.

Je fonce à toute vitesse sur les Routes Stellaires pour rejoindre le monde-capitale consulaire. Je lance la radio pour suivre les nouvelles en temps réel. Pour une fois j’apprécie particulièrement l’Eclaireur.


« Attaque terroriste majeure au Jardin Radieux : le suspect est en fuite ! La Consule Mizore portée disparue. Le Porte-Parole Genesis Rhapsodos a également quitté précipitamment la scène de l’attaque, silencieux et visiblement meurtri. Il a quitté le monde. Tous les regards se tournent vers les autres membres du Sénat consulaire, désormais dans la tourmente de l’après-attaque. »

Genesis a disparu ? C’est pire que ce que je pensais. Il a certainement une idée derrière la tête… Mais il aurait pu laisser des consignes avant de partir. Nous allons devoir en partie improviser en l’absence de ces dernières. Nous n’avons pas le choix.

« Les flammes ont été contrôlé après les durs efforts des membres du Consulat et de la population. Tous regardent le champ de ruine laissé derrière par le terroriste encore en fuite. D’après ce que nous avons pu obtenir des soldats du Consulat, certains auraient identifié le rire du tristement célèbre Kefka de la Forêt de Sherwood. Plus d’informations après une courte pause. »

J’éteins la radio. La situation est critique. Il va falloir garder les rangs formés. J’atterris en vitesse à l’astroport du Jardin Radieux. Je quitte mon vaisseau le pas pressé tandis que des gardes viennent à ma rencontre.

Ils ont l’air dépassé et fatigué par la nuit qu’ils viennent de passer.


« Madame l’Ambassadrice ! Madame l’Ambassadrice ! C’est terrible ! » me lance l’un d’eux.

Nous n’avons pas le temps de niaiser en paroles. Je veux voir les lieux, et vite.


« Emmenez-moi immédiatement sur place. » répondis-je, l’air sérieuse.

Les rues et ruelles de la ville sont presque vides. Mais plus nous nous approchons des lieux de l’attaque, plus il y a de monde. La joie et les activités quotidiennes de la ville ont l’air d’être absents. Alors que le soleil se lève peu à peu, tout le monde est tourné vers le triste spectacle que nous a affligé un esprit démoniaque.

Alors que j’approche, les premiers journalistes commencent à s’approcher. Je ne réponds pas à leurs invectives, je veux d’abord voir le champ de ruine. Et je ne suis pas déçue. Comme tous, lorsque mes yeux portent sur cette funèbre explosion de flammes, je ne peux que rester bouche bée.

Des cendres.

Il ne reste que des cendres. Un infini massacre. Une chance qu’il n’y ait qu’un mort à déplorer mais tout de même. Il s’agit d’une consule et pas une des moindres. Elle avait sa tour près du Sommet des Arts. Ce n’était pas n’importe qui. Jusque-là, j’ai cru que le Consulat pouvait être un havre de paix et de prospérité pour tous… Mais apparemment, même les horreurs de la guerre arrivent désormais jusqu’ici.

Encore un fou furieux en liberté. Apparemment la Lumière est capable de chasser un tyran de Sherwood, mais pas de l’arrêter.

Un capitaine de la garde s’approche de moi et commence à me faire son rapport :


« La Consule Mizore est toujours portée disparue. Nous continuons les recherches mais… »

Il fait une brève pause avant de reprendre.

« Nos espoirs ne sont pas très… Élevés.
- Continuez. Qui a fait ça ?
- Apparemment, le rire de Kefka a été identifié… C'est notre seule piste. »

Ainsi les informations de l’Eclaireur sont en partie vraies. Quelle abomination. Je ne connais pas ce Kefka, mais il vient de se faire un tas d’ennemis… Genesis est partie, peut-être qu’il sait où il se trouve. Il aurait dû m’attendre, je serai partie avec lui.

« Madame l’Ambassadrice…
- Oui ?
- Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? »

Une question difficile mais qui pourtant doit être posée. Justice ne peut pas être rendue en l’état. Les peuples des Routes Stellaires attendent la réponse du Sénat à défaut de celle de son Porte-Parole. Il va donc falloir parler vite, et bien.

« Doublez les rondes. Fouillez toute la ville à la recherche de Mizore ou du suspect. Mettez en place un contrôle draconien à l’astroport avec nécessité de demander un laisser-passer à tout voyageur entrant au Jardin Radieux. Personne ne passe sans avoir été fouillé et enregistré dans un registre. Renforcez la sécurité autour des lieux importants, Sommet des Arts en tête.
- Ce sera fait ! »

Le capitaine va vite transmettre les ordres tandis que je me retourne en direction de la foule à quelques mètres de là, derrière un cordon de gardes. Les journalistes affluent en masse, ils m’appellent, me posant un flot de questions continu. Il est temps de ramener un peu d’ordre dans ce chaos ambiant.

« Madame l’Ambassadrice Song ! Que s’est-il passé cette nuit exactement ?!
- Y a-t-il des victimes identifiées ?!
- Est-ce vraiment une attaque de Kefka ?! »

Je fais signe à l’assemblée de se calmer un peu. Les micros et les caméras se pointent vers moi.

« Les Cités Dorées du Consulat connaissent aujourd’hui une journée sombre. » commencé-je, le ton grave.

« Aujourd’hui, nous déplorons l’attaque d’un être pitoyable. D’une personne sans âme, ni conscience, consumée par la haine et la violence les plus barbares qui puissent exister. Nous pleurons, ensemble, la perte d’une vie innocente encore non-identifiée pour l’heure. » continué-je tout en insistant sur le mot « ensemble ».

« Nous cherchons encore à comprendre comment un tel désastre a pu arriver. Cependant, je tiens à dire, en ma qualité de Consule de l’Etiquette et d’Ambassadrice du Consulat en Terre des Dragons, que le suspect sera formellement identifié, traqué, capturé et trainé devant la Justice du Consulat. Ce meurtrier sera jugé et répondra de ses crimes, je vous en fais le serment. »lancé-je, le ton plus conquérant.

La foule ne désemplit pas et tous continuent d’attendre la suite d’un message. Quelque chose. Un signe, un geste, des paroles en plus pour rassurer leurs cœurs inquiets.


« Je demande aux peuples du Consulat de demeurer forts. En l’absence de consignes précises laissées par le Porte-Parole Rhapsodos, je lance immédiatement la procédure extraordinaire de création d’une cellule de gestion de crise spéciale composée de membres éminents du Sénat.
- C’est-à-dire Madame Song ?! Qui sera dans ce comité extraordinaire ?
- La liste n’est pas encore confirmée par tous ses éventuels membres. Cependant, les invitations à rejoindre cette cellule spéciale ont été envoyées au Fils de la Poésie Arthur Rainbow, la Fille de la Danse Irelia Alishina, la Consule Pamela Isley et, bien évidemment, à moi-même. »

Je marque une légère pause avant de reprendre.

« En parallèle des sénateurs, cette cellule gèrera cette crise et assurera la continuité de la volonté du Sénat en attendant le retour de son Porte-Parole officiel. Je peux déjà vous annoncer que la sécurité va être grandement renforcée à partir d’aujourd’hui au Jardin Radieux. Nous mettrons tous les moyens à notre disposition pour éviter un nouveau désastre. Je demande par ailleurs à tous les membres des Cités Dorées et à tous nos concitoyens de faire preuve d’une prudence extrême dans les jours qui viennent.
- Tous les consuls sont-ils des cibles potentielles ?
- Potentiellement oui. C’est pourquoi je leur recommanderai de revenir sur les mondes consulaires pour des raisons de sécurité.
- Quelles mesures concrètes pour protéger la population ?
- Nous allons immédiatement augmenter le nombre de gardes, de patrouilles au Jardin Radieux. De plus, un contrôle drastique sera effectué dans l’astroport de ce monde pour contrôler tout étranger qui viendrait se poser ici. Tous seront fouillés et enregistrés dans des registres pour éviter les mauvaises surprises. »

Je commence à sortir du cordon de sécurité pour rejoindre la ville. Je vais devoir faire un détour au Sénat, c’est une certitude. Il faut rassembler les consuls avant de repartir en Terre des Dragons.

« Un dernier mot Madame l’Ambassadrice ?! Où est le Porte-Parole ?! Est-ce vraiment Kefka le responsable ?! » demande une journaliste.

Je me retourne doucement vers lui. Je souris. Ce n’est pas un sourire de joie, ou de convenance. C’est un sourire d’empathie.


« C’est une difficile épreuve à laquelle nous faisons face aujourd’hui. Nous traversons des temps sombres… C’est pourquoi je demande à tous nos concitoyens de garder espoir en des jours meilleurs. N’oublions jamais qu’après la nuit vient l’aube et avec elle, les rayons lumineux du soleil. Les ténèbres feront place à la paix, et à la prospérité pour tous. » avoué-je presque.

« Tâchons de croire en nous, regroupons-nous et ayons foi en nos forces. Le Consulat a été touché mais n’est pas à terre. Nous avons passé cette sinistre nuit et nous passerons les suivantes, quoiqu’il advienne. Nous devons demeurer forts malgré le chagrin, malgré la peine et malgré la tristesse. Croyons au lendemain. » conclu-je avant de quitter la foule, suivie par des gardes.

Une journée difficile s’annonce. Il va falloir organiser cela rapidement, avant que je ne retourne à mes responsabilités en Terre des Dragons. Même si je n’ai jamais rencontré le Porte-Parole, j’espère que ça va aller. Le chaos est l’ennemi de tout. Et je ne veux pas voir des innocents souffrir pour rien…

Maintenant plus que jamais, notre rôle est d’une importance majeure.

_______________________________
Situation d'urgence Signat10

"Good God Get a Grip Girl, sit on down
I'm chunky yet funky and I'm snatching crowns"




Consule de l'Étiquette, Ambassadrice du Consulat en Terre des Dragons, Gouverneur et Dame de Chengdu






messages
membres