Kingdom Hearts RPGConnexion
Bravo à tous
Rufus Shinra Top-1 !
Rp final

more_horiz
« Tu as l’air anxieuse. Un imprévu ? » demande Gao.

En effet.


« L’Empereur m’envoie une convocation pour me présenter à lui concernant une affaire en lien avec le Nouvel An lunaire. Sauf qu’en arrivant, c’est le Prince qui me reçoit et qui au final n’avait pas vraiment besoin de moi. Comme si…
- Comme si ?
- Comme si le changement avait été rapide, brusque. Ou alors, l’Empereur a fait exprès pour me « punir » en me montrant une certaine forme d’irrespect ? Je trouve cela très bizarre, si Sa Majesté veut me réprimander, il le ferait autrement. C’est le seigneur de ce monde, pas un enfant qui va bouder dans son coin.
- C’est surprenant en effet. »

Nous nous rencontrons une fois encore dans mon bureau. La lueur des bougies et des braseros nous crée une atmosphère chaude et mystérieuse à la fois. La lumière créant des ombres étranges et inattendues avec les différents meubles et objets de la pièce.

Ainsi, un imposant dragon se dessine sur les étagères remplies de parchemins et de livres, il serpente entre les différents étages tandis que le bouquet de fleurs du bureau se transforme en colonne de ténèbres aux sommets divers.

Dès que je suis rentré, mon frère m’attendait déjà ici. Je l’avais prévenu par télépathie. Comme d’habitude, il n’a pas l’air inquiet, même si je sais qu’il est concerné par nos affaires. Il nous faut agir, quelque chose cloche.


« Que dit ton espion dans la Cité Interdite ?
- Harch n’a pas signalé quelque chose d’inquiétant et il n’était pas au courant de ce transfert de responsabilité concernant la fête du Nouvel An.
- Peut-être n’est-il pas aussi doué qu’il le dit.
- Possible. »

D’ici quelques temps, les oiseaux viendront supplanter Harch. Ils sont en cours d’installations, les premiers rapports devraient arriver bientôt, tout comme ceux des provinces sous la surveillance de l’ « Alliance des Cieux ». Nulle ne pourra se cacher de mon regard bientôt, y compris la Cité Interdite.

« Je te sens anxieuse. Qu’est-ce qui te tracasse ? La situation me semble plutôt claire : l’Empereur vieillit et il a transféré la fête du Nouvel An à son fils, l’héritier.
- L’agencement est étrange. Le frère de l’Empereur, l’« oncle » Huo de Hailong va assurer la sécurité avec la garde du palais pendant les fêtes. Toi, tu seras à l’extérieur pour sécuriser la capitale… Pourquoi deux seigneurs aussi puissants que vous deux ne sont pas au banquet ?
- De ce que tu m’as raconté, le Prince n’aime pas son oncle : ça rassure l’Empereur autant que ça débarrasse Hailong de placer cet homme de garde pendant toute la soirée.
- Et toi ?
- Tu représentes déjà notre province au banquet et le Prince veut certainement un homme militaire avec de l’expérience pour sécuriser la capitale. Notre fidélité envers l’Empereur et l’Empire est connue.
- C’est sûr, jamais nous ne remettrions son règne en cause ou quoique cela d’autre mais… Je ne sais pas. Quelque chose cloche.
- Nous devrions nous concentrer plutôt sur notre plan d’origine, soit que tu deviennes la Chancelière de l’Empereur. A ce poste tu auras une envergure nationale et tu pourras soutenir notre souverain jusqu’à la fin de son règne tout en aidant son successeur. Et pour ça, nous avons intérêt de préparer des offrandes dignes à Sa Majesté.
- C’est sûr… Tu as probablement raison. »

Non. J’ai ce sentiment que quelque chose ne va pas. Sans compter que le dernier rapport d’Harch mentionne l’assassinat d’une concubine du harem impérial. Pourquoi tuer une concubine ? Ce sont des femmes d’un certain âge maintenant, qui ont vécu toute leur vie dans la Cité Interdite. L’Empereur n’a qu’un seul fils légitime pour le trône et ses trois autres filles sont déjà mariées : il n’y a pas d’enjeu pour qu’elles s’entretuent maintenant.

L’Empereur a fait taire l’affaire bien sûr vu que c’est un meurtre qui concerne la Cité Interdite et personne d’autre mais cela suscite des interrogations. Pourquoi ? Qui ? Comment ? Sans compter que le meurtrier est certainement quelqu’un de l’intérieur : personne ne pourrait rentrer impunément dans le palais ainsi, sans que personne ne le repère.

Ou alors, c’est l’action d’éléments extérieurs puissants : mais pourquoi irait-il tuer une concubine d’un certain âge et pas l’Empereur ou quelqu’un avec un vrai pouvoir politique ?


« Restons méfiants tout de même. Nous allons apporter quelques modifications au plan… Par sûreté.
- Comme tu le souhaites. »

Nous continuons de discuter calmement des légers changements que nous apportons à nos projets, avant de changer radicalement de sujet de conversation.

« J’ai entendu Xupeng râler au sujet de pierres et de roseaux qui auraient changé de place dans tes jardins… Tu sais de quoi il s’agit ? » demande-t-il calmement tout en buvant un peu de thé.

En effet. Il m’a été rapporté par un corbeau que la jeune Fille de la Danse a fait une petite sortie nocturne dans les jardins récemment. Et tout de suite me reviennent en tête les mots d’Arthur la concernant. Il y a bien quelque chose de « particulier » en elle : de ce que l’informateur a vu, il s’agit de télékinésie.

« Irélia est allée se promener dans les jardins, de nuit, récemment. Ce n’est pas grand chose. Au contraire, cela me fait plaisir qu’elle aille explorer le palais et Chengdu. Ce pourquoi je n’ai pas donné de consigne particulière : les corbeaux la suivent pour sa propre sécurité et sinon… Il n’y a pas de raison à ce qu’elle profite de sa jeunesse elle.
- Tu l’envies ?
- D’une certaine manière, oui. » répondis-je instinctivement.

Je contemple mon thé puis jette mon regard sur mon cher frère.


« Nous n’avons pas une grande différence d’âge. Elle, elle ne connaît pas autant que moi les contraintes d’une société très codifiée, hiérarchisée, cloisonnée. Elle est libre, plus que moi. Elle peut rêvasser, se laisser aller, aller là ou ailleurs à sa guise. Choisir la personne qu’elle aime, celle qu’elle n’aime pas. Tandis que moi, toute mon existence est faite pour ou par les autres. » débuté-je avec une certaine nonchalance.

« Une bonne partie de nos vies est dictée par les conventions et la société. Nous ne sommes pas vraiment des individualistes, cela a ses avantages et ses inconvénients. Au moins je sais où je vais et pourquoi.
- Tu regrettes certaines choses ?
- Oui, comme tout le monde j’imagine. »

A cette question, je regarde mon avant-droit, celui où la marque de Death se trouve. C’est peut-être le choix de trop. A force de vouloir protéger les autres, on fait des sacrifices. Je ne peux que repenser à cet enfant que j’ai dû relever en goule sous les ordres du Maître de l’Innommable.

« Je peux te poser une question Gao ?
- Je t’écoute.
- Suis-je un monstre ? »

Gao semble surpris par ma question, il ne s’attendait pas vraiment à cela. Il répond un « bien sûr que non » de circonstance, avant de développer un peu en nuances son point de vue.

« Tu ne m’as pas toujours dit clairement ce que tu as pu faire. Ce que je sais, c’est que tu l’as fait pour notre famille et notre peuple. Même si je peux critiquer certaines de tes décisions, je pense sincèrement que tu n’es pas un monstre.
- Tu es gentil.
- Mais honnête. Les gens ne se rendent pas forcément compte ce que c’est que de « gouverner ». Le monde n’est pas blanc ou noir. Et un dirigeant doit choisir ce qui est le mieux pour l’intérêt général. En l’absence d’un Empereur fort et impliqué dans l’état de sa nation, tu as su montrer que l’Empire peut encore beaucoup. C’est tellement facile de se cacher derrière de belles valeurs morales mais au final ne rien faire ou agir en hypocrite. Toi au moins, tu prends la mesure des choses et même si tu dépasses les limites parfois, tu en es consciente et tu ne le fais que lorsque tu estimes que c’est mérité.
- Ta solidarité pour moi me touche, mon frère.
- Comme nous tous, tu es humaine. Avec ton côté sombre et ta face lumineuse. »

Cela me fait chaud au cœur ce petit discours de Gao. Cela me remonte le moral pour la suite d’une certaine manière.

« Pourquoi tu me demandes ça Huayan ?
- Pour rien, ne t’en fais pas. Il faut que nous restions les pieds sur terre, c’est tout. »

Le risque d’un grand pouvoir, c’est qu’il nous dévore de l’intérieur et cause notre perte. Il faut donc le maîtriser et rester connecter avec la réalité pour éviter de décevoir ceux qui nous soutiennent depuis toujours.

« Enfin bon… Que dirais-tu d’un petit jeu de Go avant de rentrer ?
- Avec plaisir ! »

Nous quittons nos sièges en bois pour rejoindre la petite table à quelques pas de là avec de confortables coussins. Je sors le plateau et les dames et nous commençons à jouer. Il joue les blancs, je joue les noirs et nous voilà partis pour une heure ou deux de divertissement ludique.

Le Jeu de Go est un jeu de plateau de stratégie et lorsque vous avez une spécialiste de la planification comme moi et un Duc du Sichuan particulièrement rusé et stratège, la partie ne peut qu’être intéressante.

Nous allons voir qui va gagner. Le perdant invite le gagnant au restaurant à la première occasion donnée.

_______________________________
À la lueur des bougies Signat10

"I'm the light every night in your world
You revel in the glory of my beauty
Ready to watch me be legendary ?
'Cause I'm ultraluminary !"









Impératrice Céleste Éternelle Meng Tian -蒙天-, Fondatrice de la Dynastie Song, Porteuse du Mandat Divin, Reine des Hans, des Mandchous et des Peuples du Sud, Grande Magistrice des Arts Magiques, Protectrice de la Terre des Dragons, Souveraine Légitime de toutes les Terres sous le Ciel, Ambassadrice des Cités Dorées du Consulat, Consule de l’Étiquette et Dame de Chengdu








more_horiz
On va encore dire que j’envoi des rafales de notation, mais vous savez ? S’pas ma faute si Huayan m’envoie systématiquement un MP avec cinq notations dans celui-ci.

Bien, qu’est-ce que j’ai à dire de ce texte ?

Là, j’ai une remarque un peu général et concernant une bête phrase du texte. En fait, c’est simplement le fait de tenir sous silence les plans de Huayan et Gao, que tout ceci se fait sous la narration sans que nous en sachions rien outre les éléments que tu laisses filtrer.

Alors, oui, c’est une manière de tenir le suspens.

Mais, autrement, ce que je « regrette » souvent avec ce genre de manière ? C’est que c’est un peu la voie à partir dans tous les sens. J’vais m’expliquer.

En gros, tu annonces depuis le début que Huayan à un plan par rapport au nouvel an chinois et ainsi de suite. Sauf que, tu n’en dis quasi rien et que tu plantes le décors devant nous. Quand j’vois ça ? Ça m’fait penser un peu à des séries avec de nombreuse saison. Comme « Lost » ou « Breaking Bad ». En cachant ce genre d’information ? Tu te laisses des portes ouvertes au lieu de tracer un chemin que nous pouvons suivre.

Tu vois l’idée ? Là, il n’y a que toi qui possède le plan et le lecteur n’en sait rien. Moi, dans ma propre idée, ça offre le sentiment que le plan peut changer à n’importe quel instant. Comme il n’est pas établi clairement ou en partie à mes yeux ? Bah, rien ne t’empêche de le modifier à l’instant où tu en auras besoin.

Alors, comme j’le dis, ça offre le côté du suspens. Mais sur le papier et selon moi ? C’est une porte de sortie dans le cas où une personne extérieur bouleverse les plans.

Autrement ! Oui, le rp m’a bien plus.

C’est pas par égo que j’dis ça, mais j’suis content de voir que les balade d’Irelia sont prise en compte. Plutôt, qu’un truc banal puisse mener à une réflexion. Bon, après, il s’agit quand même de pierre et de roseaux qui se déplacent ! Ce n’est pas rien.

Mais, oui. La réflexion qui est mené offre un quelque chose.


Très Facile : 5 points d'expérience + 50 munnies + 1 PS en Psychisme !

_______________________________
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum