Kingdom Hearts RPGConnexion

more_horiz


Le soleil est déjà haut dans le ciel lorsqu’un messager du Prince Hailong vient me chercher.

Apparemment, c’est urgent. Pourtant la réunion du jour était déjà prévue depuis plusieurs jours. Il a dû se passer quelque chose pour qu’il ajoute le « urgemment ». Je quitte donc la garde du petit Yue pour rejoindre les appartements de Son Altesse.

Lorsque j’arrive, le Prince est attablé sur une table basse, le thé froid. Sous une épaisse cape de fourrure, il revient tout juste de dehors. Il a l’air accablé, tourmenté. Je connais bien ces sentiments-là, pour les avoir moi-même… Enfin. Je les avais, maintenant… Bref.


« Mon Prince, me voici devant vous. » lancé-je pour le sortir de sa réflexion.

Il redresse légèrement la tête et m’invite à m’asseoir avec lui. Les serviteurs nous laissent, nous sommes tous les deux, seuls. Loin de toutes les oreilles possibles et imaginables. Même les corbeaux de Huayan n’auraient pas la folie de rentrer de force dans le pavillon du Prince. Ils sont malins, parfois trop.


« L’Empereur a encore eu une crise ce matin. Il a ordonné l’écriture d’un décret déclarant la fin du Protectorat du Tibet, puis d’un autre pour augmenter tous les tributs des seigneurs et hauts dignitaires pour financer d’obscurs projets mystiques…
- Et que s’est-il passé ensuite ?
- Il ne se souvient plus de rien. Avec les ministres et mon oncle, nous avons fait le nécessaire pour que ces décrets soient annulés. Mais plusieurs eunuques sont encore morts. Le doute s’empare de la Cour. Et tous ont le regard tourné vers cette Dame de Chengdu. Certains demandent à ce qu'elle vienne le soigner. Elle aurait des connaissances que les médecins impériaux n'ont pas.
- Cela cause t-il un problème particulier ? » demandé-je, froidement.

Il me regarde puis se justifie :


« Ils devraient se tourner vers moi. Je suis l’héritier. Pas elle… Mais malheureusement, j’ai pris une décision. Je veux vous faire une offre.
- J’écoute. »

Il boit un peu de thé. Je peux voir à son visage qu’il se rend compte à ses dépens que l’eau est déjà froide. Il repose sa tasse.

« Jurez-moi allégeance et en échange, je vous promets un poste si haut placé, avec des privilèges et des revenus si extravagants que votre vie en sera changé à jamais. Vous ne connaîtrez plus la servitude et vous serez un haut-membre de l’armée. Vous n’aurez plus de problèmes dans votre vie, c’est une promesse. Travaillez une dernière fois et après plus personne ne viendra vous donner des ordres. » me lance t-il.

Une offre alléchante… Trop beau pour être vrai. Je me retiens un instant et puis…

Je sors mon épée et me met à genou devant lui. Je déclare solennellement :


« Je vais vous servir Monseigneur. »

Je m’attendais à un peu plus de joie de sa part à vrai dire… Seul un léger sourire se dessine sur son visage fatigué. Il me fait signe de me rasseoir et redevient comme avant. Il commence à parler, avec une certaine retenue, mais pas pour lui… Plus pour moi.

« Vous avez déjà tué pour moi, Harch. Je ne suis pas un meurtrier, mais il va falloir que nous nous salissions les mains tous les deux. Une dernière fois.
- Je vous écoute avec plaisir.
- Vous ne devriez peut-être pas, « avec plaisir ». »

Je sens qu’il se retient. Il se lève et se met à tourner autour de la table, avec un air froid, impassible… Un nouveau visage, encore.

« Voici le plan. »

Il se stoppe un instant et regarde vers l’extérieur.

« Je vais… Mettre fin au règne de mon père. »

J’arque un sourcil mais je me tais. Ainsi dont… Ce que je suspectais se révèle être vrai.

« Le repas du Nouvel An réunira l’Empereur. Certains ministres. Des généraux. Mes sœurs… Des concubines aussi. Mais plus important encore, il y aura ton ancienne maîtresse Huayan. » annonce-t-il.

Je fais silence et attend la suite de son plan.


« Le soir du Nouvel An, je serai également présent. Aux alentours de vingt-trois heures, un messager viendra me chercher : ma femme sera malade et demandera à ce que je me rende à son chevet. Je m’éclipserai à ce moment-là… » continue-t-il.

Je sens que mon rôle ne va pas tarder à arriver :


« Quant à vous… »

Bingo.

« Au même moment, vous quitterez votre pavillon avec le fils de Huayan que vous emmènerez à l’extérieur de la Cité Interdite, par la porte nord. Mon oncle vous saluera et demandera aux gardes d’ouvrir les portes, il sera responsable de la sécurité ce soir-là. Vous irez au Mont Jingshan et vous… Mettrez un terme à l’existence de cet enfant. »

Ah oui. Il commence à me plaire ce Prince… C’est bien sombre comme plan.

« Peu avant minuit… Une explosion détruira complètement le pavillon où a lieu la fête. Tous mes adversaires mourront et… Avec la quantité d’explosifs, ils ne sentiront rien. Ce sera très brusque et mortel. La Dame de Chengdu ne verra rien venir, elle croit en vous. Un attentat imprévisible. L’Empereur s’éteindra et moi, je prendrais le trône. » conclu-t-il avant de repartir de plus belle.

« Le Duc Song ne sera pas au banquet. J’ai besoin de lui pour assurer une emprise stable sur le sud après le décès de Huayan. Lui sera avec l’armée, à protéger la capitale. Nous annoncerons tous les deux la mort de sa sœur et de son neveu par les flammes. Il sera normalement dévasté et ne suspectera pas un complot si vous êtes avec moi. Il vous fera confiance, à vous. »

Je réfléchis un instant… Tuez le fils de Huayan. La laisser mourir dans une explosion.

En échange d’or, d’un poste et de privilèges…

La vie est pleine de rebondissements.


« Pourquoi vouloir tuer une partie de votre propre famille au lieu de supprimer uniquement votre Père ? Pas que cela me dérange mais cela me laisse songeur.
- C’est un sacrifice nécessaire, pas un plaisir. Si nous éliminons uniquement l’Empereur, les gens soupçonneront un complot pour que j’hérite du trône. Si c’est une explosion et que ma famille est touchée, je peux dire que ce sont nos ennemis qui nous ont attaqué… Après tout, le Consulat est en guerre contre deux factions interstellaires et des fanatiques de la  ont déjà attaqué Chengdu… Ces imbéciles me servent parfaitement.
- Et pourquoi tuer le fils de Huayan ? Il est trop jeune pour représenter une menace en soi.
- C’est… Je ne veux pas qu’il vienne enquêter plus tard. Je veux qu’une fois cette affaire close, on entende plus parler de cette femme.
- Vous n’avez pas peur que son frère ne nous croie pas tous les deux ?
- Vous allez envoyer de faux rapports à Huayan indiquant que l’Empereur est malade, mais rien de suspect à mon égard. Cela devrait suffire.
- Bien. »

En espérant que personne n’ait entendu cet échange… Ce serait tellement dommage.

« Qu’est-ce qui se passera ensuite ?
- Ma mère, l’Impératrice, assumera la régence pendant quelques semaines le temps de lancer une enquête officielle qui conduira à l’incrimination du Sanctum, la restitution des restes aux familles et le deuil national pour mon Père. Puis… Je monterais sur le trône en tant qu’héritier direct et légitime.
- Vous n’avez pas de remord vis-à-vis de votre Père ? De vos soeurs ?  
- Je le fais pour le bien de l’Empire et… Ce ne sont que des demi-soeurs après tout. Ma mère me couronnera Empereur, qu'elle sache la vérité ou non n'y changera rien. Mon Père a régné suffisamment longtemps, il est dépassé par les choses. Il est temps de passer la main. »

Il a l’air convaincu de son geste à première vue. Mais certaines intonations de sa voix laissent présager que c’est un choix difficile pour lui. Il est résolu, mais pas sans conscience… Qui aurait cru qu’après les services de sécurité de la Costa del Sol, je me retrouve à comploter avec le futur Empereur de Chine ?

La vie est pleine de surprises…

Nous continuons de discuter un peu du plan, fixant les détails. Je suis une véritable pourriture sans vergogne… Mais j’aime ça ! Ha ! Ha ! Quelque chose en moi me fait jubiler… Trahison, disgrâce, complots… Quelle vie ! Quelle existence jubilatoire ! Les ténèbres assombrissent mon cœur mais je ne peux m’empêcher de savourer ce mal qui fait du bien…

C’est si bon de souffrir…

_______________________________
Chroniques de la Cité Interdite - Trahison Signat10

"So much power in the mind, Yes divine
Take your chance, you'll never be next in line"









Impératrice Céleste Éternelle Meng Tian -蒙天-, Fondatrice de la Dynastie Song, Porteuse du Mandat Divin, Reine des Hans, des Mandchous et des Peuples du Sud, Grande Magistrice des Arts Magiques, Protectrice de la Terre des Dragons, Souveraine Légitime de toutes les Terres sous le Ciel, Ambassadrice des Cités Dorées du Consulat, Consule de l’Étiquette et Dame de Chengdu






Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum