Bryke Ronso
Bryke Ronso
Prêtre-Guerrier de Rai

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
Blue paladin Left_bar_bleue49/270Blue paladin Empty_bar_bleue  (49/270)

XP :

le Sam 14 Déc 2019 - 17:55
Bryke avance sans s’arrêter, les pierres et les dalles défilent à chacun de ses pas. Derrière lui, Sidhe essaye tant bien que mal de ne pas le perdre de vue.  

“Eeeh, mais attend ! Attend un peu !” grommèle le chat.  

Il tente de garder la cadence, mais sa petite taille le force à redoubler d’effort. Il se décide finalement à sautiller, rebondissant régulièrement à chacun des pas du ronso.  

Bryke vient pourtant à peine de rentrer. Le domaine enchanté c’est recouvert d’une fine couche de neige, synonyme de l’hiver.  Les couloirs du château sont toujours aussi animés, des templiers, des paladins, et des aspirants s’y retrouvent à chaque recoin. Mais le fauve n’a pas le temps, il n’a aucune envie de s’arrêter, aucune envie de prendre des nouvelles.

Pourtant, il est parti depuis un bon moment. Bien plusieurs mois ? Le temps est passé vite, et pourtant, rien ne semble avoir bougé. Rassurant en un sens, il préfère ce pseudo statu quo à une tragédie.

« Tu veux même pas manger un truc ? Une petite pause ? OH je sais, un groooos ragoûts ! » Essaye de commenter Sidhe, il commence à haleter sévèrement.

Le fauve ne lui répond pas, continuant sa course. Il n’a qu’une seule chose en tête, retrouver la patronne des paladins, retrouver Cassandra Pentaghast.

« Mais allez quoi ! Le plateau repas du vol Shinra était infect ! »

Non, rien à faire, il avance, et avance. Il ne regarde pas autours de lui, il ne regarde rien. Il n’aperçoit pas les colonnes couvertes de givres, il n’aperçoit pas les stalactites pendantes à certaines arches. Pas plus qu’il n’entrevoit les regards sur lui, des divers présents, surpris de revoir un fauve de deux mètre dans les parages.

Le voici qui vient d’atteindre le grand escalier. Pièce centrale du château, d’une pierre blanche et immaculé, comme figé dans le temps. Les quelques meurtrières viennent laisser passer la lumière, et à travers elle, le paysage enneigé de la vallée.

Le ronso vient poser son pied sur la première marche, se préparant à monter. Derrière lui, Sidhe a un regard horrifié. Les marches sont beaucoup trop hautes pour lui ! Il n’ose même pas imaginer son état de fatigue pour monter un seul étage.

« Ça alors ! Il es de retour ! »

Le fauve se fige un instant, avant de se retourner.

Derrière lui, une jeune femme, aux yeux vert pétillants, et dont les long cheveux châtains retombe sur les épaules. Jennay, une jeune aspirante avec qui il a passé du temps entre deux leçons.

« Salut ma’mzelle ! Moi c'est Sidhe ! » s’exclame Sidhe, sautillant sur place un instant.

Jennay ne peux retenir un bref sourire devant la peluche vivante. Elle vient s’accroupir pour se placer à sa hauteur, la curiosité dévorant son regard.

« Eh ! Salut toi ! Jennay ! »

Se désigne t'elle avant de redresser son regard vers Bryke. Ce dernier n’a pas bougé d’un poil, aussi figé qu’une statue, et tout autant impassible.

« Eh bah, t’es parti un long moment ! Je pensais qu’on te reverrait plus ! »

Elle se redresse un instant, penchant la tête sur le côté. Bryke lui, vient se racler brièvement la gorge pour attirer l’attention du chat.

Sans surprise, Sidhe répond présent au bruit inquiétant.

Les mains du fauve se redresse, venant signer quelques mots.

« < Question > < Location > < Chef > < Paladin > »


« Ah…désolé…tu sais bien que je ne comprends pas trop… »

La peluche lui, vient cligner des yeux avec un air presque…blasé.

« Mais t’es vraiment pas possible toi ! Tu retrouves une si jolie fille, et la première chose que tu lui dis, c’est ça ? Cœur de pierre ! Cœur de pieeeeerrreeeeuuuh ! »

L’œil unique du ronso se plisse lentement, très lentement.

« …Euh, j’ai fait quelque chose de mal ? » s’interroge Jennay.

« Mais naaan, c’est juste monsieur pas gentil là » il désigne Bryke du pouce. « Qui te demande où est la « chef des paladins ». Mais alors, comme ça hein ! Pas de bonjour, pas de s’il te plait ! »

« Cassandra ? Elle était dans la cour Est il n’y a pas dix minutes. Quelque chose…de grave ? »

Sidhe hoche doucement la tête plusieurs fois, reportant son regard sur la jeune femme.

« Voilà ! T’as entendu m’sieur fauve ? Maintenant, faut dire merci. Regarde, ça se dit comme ça, « M-e-r-c-i », c’pas difficile ! Eh ! Même moi je peux le faire ! Alors toi, oh la la la, haut la main, trop facile, du gâteau ! Et puis… »

Jennay se fend d’un sourire désolé.

« Et…Il est déjà parti…Hein, c’est ça ? »

Le chat se retourne pour contempler un magnifique escalier dénué de la moindre trace de fourrure bleue.

La peluche vient sauter sur place de frustration.

« MAIS IL EST PAS POSSIBLE C’LUI LA ! »

Sidhe pousse un long soupire après quelques sautillements. Il commence à grimper les marches, le plus vite qu’il peut, dans une tâche qui lui semble bien trop fatigante. Arrivant à bonne distance, il se retourne vers Jennay.

« Merci pour lui ! Et à la revoyure ! »

Cette dernière, toujours en bas de l’escalier, lui fait un bref coucou de la main. Amusée visiblement par la situation plus qu’autre chose.

De son côté, Bryke arrive enfin dans les arches formant le cloitre autours de la cour Est. Un endroit où il fait bon vivre, le chemin couvert et voutée tout autours protégeant des intempéries. Et la cour au centre, habituellement couverte de fleurs, permet de profiter du soleil et de l’air frais. Un endroit paisible, et dont l’aspect clos, offre une sensation de protection.

Le fauve bleu reste immobile un instant, son œil unique fixant la femme au centre de la cour, un rapace sur le bras.

La capitaine des paladins, celle avec qui il avait livré un duel d’entraînement.  Celle qui l’avait envoyé chercher un traducteur. Une combattante du Sanctum, et pas définition, une alliée face au nuage des ténèbres. Une alliée pouvant comprendre la situation de son village, et le danger encerclant un peu plus chaque jour, le cristal.

« TOOOOIII ! »

Beugle le chat en peluche, essoufflé à en tomber à la renverse.

« Je sais pas, d’où tu viens…Enfin, si, je sais très bien…Bref ! La politesse, c’est bien, les carottes, faut en manger un peu plus, et… »

Le fauve détourne le regard pour fixer son traducteur. Avant de laisser échapper un très lourd grognement, et un regard noir. Sa patience a des limites, et le chat vient visiblement de s’en approcher dangereusement près.

La tentative d’intimidation semble fonctionnée, Sidhe referme lentement la bouche, s’approchant et suivant le ronso bien sagement.

Le regard le suit un long moment, puis, constatant la nouvelle résolution de la peluche, Bryke s’avance.

Il pénètre dans le cloitre, les quelques flocons de neige tourbillonnent autours de lui, disparaissant presque aussitôt dans sa fourrure bleutée.

Il est une créature du froid, et cela se remarque. Malgré ses deux mètres, les couleurs de son pelage se mélangent parfaitement à l’environnement neigeux.

Bryke s’approche de la paladine, se contentant d’hocher la tête une fois à proximité.

Bien qu’il ne s’embourbe pas dans une tentative de salut militaire, il y met quelques formes. Il ferme les yeux, prend la peine de s’incliner un maximum, en plus de joindre les mains. Poing gauche contre sa paume droite, main tendue.

Dans la plus pure tradition ronso, le salut témoignant d’un immense respect pour l’autre.
Cassandra Pentaghast
Cassandra Pentaghast
Lumière d'Étro

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
Blue paladin Left_bar_bleue293/500Blue paladin Empty_bar_bleue  (293/500)

XP :

le Jeu 26 Déc 2019 - 16:49

L’hiver s’annonçait, contrairement au retour du Primarque. Chaque matin, et ce depuis sa discussion avec Fabrizio et Fiathen, elle se rendait jusqu’à l’entrée sud et recherchait après un signe de March au milieu de la foule. Il n’y avait rien, pas encore. Elle ressentait cette menace peser sur ses épaules chaque jour, Cassandra se persuadait que ça arriverait et qu’elle devait se tenir prête.

Heureusement, ce moment ne cessait d’être retardé. Aujourd’hui encore, elle pouvait profiter de cet instant dans la quiétude de cette cour et en compagnie de son rapace.

Sauf qu’aujourd’hui, c’était autre chose qui venait à sa rencontre.

Du coin de l’œil, Cassandra détaillait son aspirant alors qu’il faisait sa révérence. Les traits durs, n’affichant qu’une légère tension dans son regard ou était-ce simplement de l’agacement.

Il m’aurait fallu moins de temps pour apprendre votre langue, beaucoup moins.
Cassandra se retournait finalement, répétant le geste de son vis-à-vis. Par politesse. Réarrangeant par après son gantelet de cuir à sa main avant de pincer ses lèvres et siffler.

Au moins, vous êtes toujours en vie, c’est rassurant.
Elle levait la main, décrochant son regard un bref instant afin d’anticiper le parcours de son épervier. Toutefois, une pensée traversait son esprit. Si seulement il se trouvait à ses côtés lors de la bataille au fond du gouffre du Château de Maléfique. Cassandra refreinait son cheminement de pensée, n’y parvenait tout simplement pas en s’imaginant comment cet instant pourrait être différent.

Fiathen, Fabrizio, le Primarque. Peut-être que si elle avait réellement occupé son rôle et au côté de son aspirant… L’arrivée de l’oiseau l’obligeait à quitter ses pensées, le souffle que provoquait son atterrissage ainsi que son cri lui rappelant qu’il attendait sa friandise.

Vous êtes au moins parvenue à accomplir votre mission, ou quoi que ce soit d’autre lors de votre absence ? Par pitié, que ce soit de bonnes nouvelles. Ça me changerait.
Elle resserrait la bourse à sa ceinture après avoir donné le bout de viande à l’oiseau, celui-ci s’envolant jusqu’à l’une des arcades pour s’en repaître. C’est alors que le Paladin distinguait cette étrange peluche noire qui trainait plus loin, lui rappelant vaguement les animaux que Lulu prenait un certain plaisir à trainer avec elle. Une autre pensée traversait son esprit, l’idée que son aspirant venait de lui ramener l’une des personnes que le Sanctum recherchait. Cassandra n’était pas encore prête à cette rencontrer et voici qu’elle glissait un mot à sa Déesse pour que ce ne soit pas ça.


Bryke Ronso
Bryke Ronso
Prêtre-Guerrier de Rai

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
Blue paladin Left_bar_bleue49/270Blue paladin Empty_bar_bleue  (49/270)

XP :

le Sam 28 Déc 2019 - 20:53
Le museau du ronso remue brièvement. Il y a une nuance étrange dans l’odeur de Cassandra, quelque chose qui n’était pas là la dernière fois. Il n’arrive pas à mettre une griffe dessus, une émotion forte ? Il ne saurait dire.

Pour autant, le fauve ne se fait pas prier, et hoche la tête positivement à sa mentor.

Ce voyage, certes long, n’a pas été en vain. Loin de là.

Bryke vient tourner la tête vers Sidhe, avant de lui faire signe de s’approcher.

La peluche s’approche doucement, fixant un long moment la paladine, avant de reporter le regard vers le prêtre-guerrier. Le chat est clairement en train de se retenir, comme en témoignent ses joues gonflées et sa respiration retenue.

Une seconde…deux secondes…Et il craque.

« Pwaaaah, pas trop tôt ! J’ai cru qu’il ne me demanderait jamais ! »

L’agacement réapparaît aussitôt dans l’œil unique du ronso.

« Salut m’dame ! Moi c’est Sidhe ! J’ai rencontré m’sieur ronso au Mont Gagazet, et il voulait que je vienne pour faire son traducteur ! »

Bryke croise les bras dans un grognement. Tu parles d’un traducteur, incapable de témoigner du respect…

Les mains griffues du ronso se redressent pour commencer une série de signes, très clairement destinés à la peluche.

“< Toi > < Montrer > < Respect > , < Elle > < Chef > < Possession > < Moi > ”


D’une manière aussi sur joué que comique, le chat vient poser ses mains devant sa bouche dans un air horrifié, avant de s’incliner plusieurs fois.

« Mes excuses ! Mes excuses ! Si vous êtes la chef de ce gros grincheux grognon, c’est que vous êtes pas n’importe qui ! Ohlalala, la gaffe, la gaaaaffe ! »

Le prêtre-guerrier roule de son œil unique, avant de continuer à faire des signes.

« < Toi > < Dire > < Quoi > < Moi > < Dire > …. < Rien > < Autre > »


Sidhe pousse un long soupire avant de hocher la tête.

« D’accord…D’accord, c’est toi le patron… »

Le fauve redresse son regard vers Cassandra. Il y a tellement de choses qu’il voudrait lui dire. Son pèlerinage en terre des dragons, son aventure en Mongolie, sa révélation dans la lumière du temple. Et le plus important, concernant son cristal, concernant sa décision de partager un si grand secret avec elle.

Mais le prêtre-guerrier vient secouer la tête, chassant ses pensées. Oui, il en parlera, mais pour l’heure, il doit se contenter de la base. Et la laisser parler, la laisser poser les questions.

Et après ? Oui, il parlera de tout.

« < Moi > < Bry > < Ke >, < Possession > < Clan > < Ronso > . < Heureux > < Revenir > < Près > < Chef > < Possession > < Moi > »

« Il vous dit qu’il s’appelle Bryke, du clan ronso. Et qu’il est content d’être de retour à vos côtés »

Pendant longtemps, il c’était contenté d’être « l’aspirant », sans réel nom, sans réelle consistance.

Maintenant plus que jamais, il veut être un atout pour cet ordre, un véritable aspirant.

Et un futur paladin en devenir.
Cassandra Pentaghast
Cassandra Pentaghast
Lumière d'Étro

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
Blue paladin Left_bar_bleue293/500Blue paladin Empty_bar_bleue  (293/500)

XP :

le Ven 3 Jan 2020 - 14:59

Bien, il ne s’agissait pas de l’une des poupées de Lulu. Cassandra retrouvait un semblant de calme, relâchant ses muscles et ses épaules tout en soupirant longuement. Jusqu’à ce qu’elle découvre le caractère horripilant de cette créature.

Une courte grimace suffisait à faire comprendre ce qu’elle ressentait à son écoute.

Devant cet échange, ce spectacle, elle empruntait le mutisme de son aspirant en cherchant à comprendre ce que disait le fauve en ayant les dialogues de la peluche. Rien n’y faisait, tout allait trop vite pour elle. La seule fierté qu’elle pouvait en retenir, c’était de dorénavant pouvoir lui donner un nom.

Bryke, donc.
Elle avait répété les mots du chat, donnant l’intonation à la fin de son prénom. Néanmoins, le Paladin ne pouvait s’empêcher de chercher à comprendre l’origine de celui-ci, ceci étant diamétralement opposé à ce qu’elle n’avait jamais entendu jusqu’ici. Cependant, à l’écoute du nom, quelque chose lui venait à l’esprit. Comme si elle l’avait déjà entendu où lu quelque part.

Lors de l’un de ses rares voyages ou les récits des autres dans les salles de repos, le nom d’un gardien des Consuls.

C’est un plaisir de pouvoir vous appeler par votre nom, réellement.
Elle s’approchait d’un pas, affichant un mince sourire à ses lèvres à son attention. Offrant, pour le traducteur, le plus simple des remerciements dans une chaleur toute relative.

Quand à vous, Sidhe, je vous remercie de prendre le rôle de traducteur à cœur.
C’était tout, pas la peine de s’épancher en remerciement. Il était affilié à Bryke, non à elle. Cassandre redonna son attention à son aspirant, levant le bras pour rappeler son oiseau à elle.

À moins d’avoir trainé, vous devrez être fatigué. Inutile de rester dans le froid, vous me raconterez vos récits dans mon bureau. À moins que cela soit trop urgent.
Une question toute rhétorique, l’oiseau de Cassandra s’avançait et vint se posait à l’épaulière de la Dame. Que ce soit ici ou ailleurs, il devait avoir à raconter.


messages
membres