Derniers sujets
Narantuyaa
Narantuyaa
Barbare au rhum

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
O Rage devant un Miroir Left_bar_bleue288/400O Rage devant un Miroir Empty_bar_bleue  (288/400)

XP :

le Lun 11 Nov 2019 - 23:35
Pour la première fois, Naran ouvrait les yeux sans trouver de lumière.

Sa cellule était plongée dans une pénombre douce, presque bleuté.
L'enchevêtrement de plaques d’acier était à peine visible. Tout semblait plus froid... mais, étrangement, plus intime.

Le miroir lorgnait toujours sur elle. Noir, quasi liquide, il ne renvoyait qu’une ébauche de sa forme recroquevillée. Elle devinait pourtant une lueur discrète, quelque part derrière la vitre… Un rouge devenu très légèrement rose, étouffé par plusieures couche de verre.

Immédiatement, ses sens s’étendait au-delà; Derrière la vitre, là où souvent elle percevait une présence… Mais aujourd’hui, elle ne sentait rien. Seule cette lueur, immobile, clignotait légèrement du plafond de la pièce attenante.


Elle était seule.
Personne pour la surveiller… Personne pour rapporter ses actions.
Le sentiment d’euphorie la pris par surprise, et elle hoqueta un rire disgracieux.

Et pourtant, la lumière ne s’alluma pas. Personne pour la fixer, loin de derrière ce mur de verre...
Naran se leva. Elle fit quelque pas prudent, guettant à chaque instant un clic d’une trappe, une ampoule qui prend vie... Puis elle s’agenouilla face au miroir.

Son visage lui fit front - toujours un peu difforme, toujours labourés de coupure et d’hématomes… Elle passa un doigt sur la ligne de son nez, sur l’arcade de ses sourcils. Voir ses traits ravagés éveillait ce qui lui restait de rage, produisant un rictus inconscient.

La seule façon de se reconnaître derrière ce masque de laideur, c’était d’y retrouver sa colère, sa rancune… Son impuissance.

Elle n’avait rien pu faire dans les prison de Death… Et, ici, ses chances n’était pas franchement meilleures.


A quelques exceptions près. Après tout, Naran avait encore un certain nombre de cartes à jouer... Mais l'échec lui coûterait cher.

C’est pourquoi un moment d’intimité comme celui ci était tout particulièrement précieux.

La Mercenaire se leva, et alla s'asseoir contre le mur opposé. Face au miroir, toujours, puisqu’elle était plus en sécurité dos au mur… Mais au moins maintenant avait elle toute sa cellule entre elle et son adversaire.

Ceci fait, elle se concentra.

Et se replongea dans ce qu’elle avait ressenti face à Death.

Dans les cachots de la Coalition, elle était démunie. Désarmée, enragée, puis soudain électrisée par quelque chose de nouveau...


Etait ce une force divine qui l’avait touchée à ce moment là ?

Si elle avait été une héroïne des légendes, son éclair aurait foudroyer son adversaire.
Pourtant, ça n’avait été qu’une pichenette sur le monstre qui les tourmentait, pas pire que la morsure d’un tique sur la peau d’un tigre.

Peut être ne croyait elle pas assez.

Peut être qu’un Esprit farceur l’a trompé.

Ou peut être que tout ceci n’étaient que des superstitions. Peut être que, elle aussi, était capable de magie. Après tout, même les plus crasseux des Mercenaires révèlaient parfois un tour ou deux; que ce soit des rites vaudous, des explosions de lumière, des portails comme ceux de Surkesh… Ou des éclairs.

La Mercenaire regarda ses mains.

Ça n’était pourtant pas venu d’elle. Elle n’avait rien projeté. Elle avait souhaité, non, décidé, voulu. Et l’éclair était tombé.
Minuscule. Une attaque pathétique, et pourtant... inespérée.


Naran scruta à nouveau l’obscurité.
Dans ce miroir si noir, elle pouvait inventer toute les horreurs.

Death, hurlant, tonitruant, omnipotent.
Lenore, vengeresse, ivre et sanguinolente, égorgée comme du vulgaire bétail.
L’armée de la Coalition, les gardes de la Shin Ra, les matons des montagnes Han, tous assemblés dans une horde de geôliers indistinguables si ce n’est pour leur mépris uniforme.

Cet être inimaginable qui avait interrompu le Bal. Si terrible que par sa seule présence il avait anéantit tout autre conflit.
Naran senti la peur gronder dans ses tripes. La peur, l’épuisement, l'impuissance, tous les facteurs qui l’avait forcée à chercher plus loin, plus profond que jamais.

De quoi était elle faite, quand tout le reste lui avait été retiré ? Sans son arc, sans ses poings, sans ses charmes, enfermée ici, seule…


Comme un muscle qu’on réveille d’un long sommeil, Naran sentit quelque chose prendre vie en elle.

Peu à peu, elle retrouvait l’aura électrique qui avait accompagné son dernier éclat. Ses membres étaient sillonnés d’un fourmillement douloureux, ses cheveux s’élevaient, se dressaient, se tenaient l’un contre l'autre comme les poils d’une fourrure trop caressée.

Frissonnante, Naran sentait cette énergie s’accumuler en elle, aussi drainante qu’elle était exaltante. Il fallait qu’elle la relache, elle ne pouvait pas contenir plus -

Et, au centre de la pièce, un éclair tomba.


Fin comme un cheveux; léger, presque silencieux.
Narantuyaa
Narantuyaa
Barbare au rhum

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
O Rage devant un Miroir Left_bar_bleue288/400O Rage devant un Miroir Empty_bar_bleue  (288/400)

XP :

le Mar 12 Nov 2019 - 22:07
Immédiatement, Naran se leva, se rua sur le centre de la pièce.

L’éclair avait brisé l’obscurité. Sa cellule, soudain brillante… avait illuminé la pièce attenante.
L’espace d’un instant, Naran avait aperçu un large couloir, un revêtement métallique, quelques ombres, et un autre pan de verre opposé au sien.

Puis… plus rien.

Souffle coupé par l’effort nouveau que lui coûtait l’éclair, la prisonnière senti venir un vertige.


Pourtant, ses pensées n’arrêtaient pas de fuser.

S’il y avait d’autre cellules comme la sienne, elle n’était peut être pas la seule prisonnière. Mais, pour avoir plusieurs cellules, et, si c’était bien un vaisseau dans lequel elle se tenait… La taille du navire était donc bien colossale.

Comment s’extirper d’un tel béhémoth ? Comment comprendre son fonctionnement ? Combien de gens vivaient, et surtout, gardaient un tel lieu ?


Elle se laissa glisser au sol. Machinalement, elle caressa une trace de suie de quelque pouce de large, encore brûlante après l’impact.

La chaleur, toujours présente, avait quelque chose de d’exaltant. Le métal était légèrement moelleux au centre de l’impact, et cela ouvrait encore un nouveau pan de possibilité…


D’un geste, La Mercenaire effaça la suie.
Elle avait fort à faire.

Et, se levant à nouveau - un peu plus péniblement, peut être - elle repris son entraînement.

Pour l’instant, sa foudre était presque insignifiante. Mais, tout aussi faible qu’elle soit, elle se révèlait déjà bien plus utile que Naran aurait pu imaginer. Comme tout talent, il ne révèlerait son plein potentiel qu’une fois qu’elle l’ai poli jusqu’à la dernière facette -

Pour peu qu’elle trouve le temps.
Lenore
Lenore
Expert comptable

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: seigneur
XP:
O Rage devant un Miroir Left_bar_bleue92/500O Rage devant un Miroir Empty_bar_bleue  (92/500)

XP :

le Jeu 14 Nov 2019 - 17:42
Dernière notation pour aujourd’hui!

Les petites rivières font les grands fleuves. Ici, nous en sommes à notre troisième petites rivières. Bon rien à dire, il ne se passe pas grand chose. Les actes sont logiques, l'euphorie logique et communicative. Tu auras pu peut être étoffés, mais ça n'aurait fait qu'augmenter le nombre de ligne. Mais bon ça n'aurait pas été un mal quand même. J'espère juste que tu as encore des idées pour t'occuper parce que c'est pas finis!

Très Facile : 5 points d'expérience + 50 munnies + 1 PS. en magie.
messages
membres