Kuro
Kuro
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
Changement de plan Left_bar_bleue185/200Changement de plan Empty_bar_bleue  (185/200)

XP :

le Lun 11 Nov 2019 - 20:58
Une arène plongée dans un voile profond de ténèbres fumantes. Le public huant la performance risible de mon corps rampant, retransmise de façon universelle. Lenore se moquant une nouvelle fois de moi. Cet étau qui semblait comprimer mon crâne en permanence. Cette pression dans mes jambes appelées de façon constante par le marbre. La silhouette obscure du Maréchal Roxas qui pulvérise de trois chocs successifs ce qui restait de moi. La sensation de n'être qu'un simple jouet usé et brisé en seulement quelques instants. Le rugissement de mon âme et de ma fierté meurtrie par la défaite. Ce corps au regard éteint, si difficile à soulever, baignant dans une mare de sang et de vomi. Un corps si lourd, si frêle, si faible et inexpérimenté...

Les quelques semaines qui avaient suivi le tournoi m'avaient changé. Les railleries et les agressions à mon égard s'étaient décuplées. Encore plus depuis que Ross avait disparu. Il n'était jamais revenu de la mission. Quant à Septimus, je ne l'avais plus revu depuis le tournoi. Avec appréhension, j'avais repoussé autant que possible la sortie de l'infirmerie. Au fil du temps, mon visage s'était refroidi, vidé de toute forme d'expressivité. Le monde entier me méprisait. Humilié, seul, je m'étais emmuré des jours durant dans ma chambre. Tous les évènements m'étaient réapparus à de multiples reprises. Personne ne réapparaissait. Finalement, il m'a fallu prendre une décision afin d'avancer. J'ai décidé de l'écouter lui.

C'est ce qui m'avait fait quitter cette chambre et m'avait mené jusqu'à la Cité du Couchant. Dans ce manteau blanc qui me suivait depuis toujours, je marchais dans la Cité du Couchant. J'étais venu sans armes. Pourtant, mes mains étaient rougies par le sang et mon manteau sale et terni par quelques confrontations rurales. Finalement, lorsque mon pas m'amena enfin près de la caserne de la garde noire, je décidais d'enfiler ma capuche et de m'avancer directement. Elle était gardée, naturellement, par quelques hommes, dont notamment un homme à la stature de colosse, plutôt impressionnant. Ils étaient armés et équipés de talkie-walkis rangés. Lorsque je fus à une distance raisonnable, la troupe me barra tout simplement la route.

- Je veux voir Jack.
- Qu'est-ce que t'es venu faire ? Rugit le colosse d'une voix grave.

Je décidai d'ôter ma capuche. De toutes les façons, d'aussi près, ils auraient bien vite fini par me reconnaître. Je tentai de m'avancer ensuite, en vain. Le colosse me barra la route, les bras croisés.

- Je veux voir Jack.
- Et tu vas faire quoi sinon, ramper ?

Une hilarité sonore et interminable débuta, mais cela ne m'atteignit pas.

- Je veux voir Jack !

Lorsque ma voix tonna, mon poing s'éleva dans les airs. Plusieurs éclairs tombèrent aléatoirement autour de moi. Plusieurs hommes furent touchés, mais le colosse, lui, demeura intact. Puis l'inévitable arriva : une douleur vive dans les côtes, une lame sous la gorge et une force entravant tous mes muscles. Mais mon visage demeura inexpressif.
Jack Inèrsse
Jack Inèrsse
Le Chien noir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Changement de plan Left_bar_bleue168/400Changement de plan Empty_bar_bleue  (168/400)

XP :

le Mar 12 Nov 2019 - 10:45
« Je suis là, Kuro. » L'intendant renifle grossièrement en même temps qu'il inspecte les gardes noirs. Aucun n'est mort et le mage noir est toujours immobilisé ; sans avoir été massacrer qui plus est ? Jack ignore qui est le colosse qui garde aujourd'hui la grille mais vu comme son intervention est propre, il est tout destiné à devenir portier-en-chef. Soudain, le Chien Noir fixe Kuro dans les yeux avec un regard sévère. « Pourquoi ça sent le cochon grillé au juste ? »

C'est un membre de la Coalition Noire, un orgueilleux porteur du titre de "Coalisé" et, plus spécifiquement, un exécutant sous les ordres directs de Death. On lui prête des racines sombres qui le prédestinerait à devenir extrèmement puissant… des rumeurs circulent en ville, chez les civils comme dans la Garde Noire comme dans le groupe tout entier, du Quartier Général jusqu'au Château de la Bête et Agrabah. Des rumeurs comme quoi Kuro serait, peut-être, le fils de Maléfique ou, au moins, aurait été créer de ses griffes de sorcières. "Créer" puisque selon les mêmes rumeurs, encore et toujours trompeuses, le blondinet aurait l'air humain mais ne le serait pas tout à fait.
Evidément que Kuro n'est pas tout à fait humain ; c'est un Coalisé, l'humanité n'est permise ici.

Une quelconque ascendance ou lignée importe peu à Jack, en vérité. Plus encore à l'heure où Death fait de la monarchie son ennemi juré sous prétexte de la méritocratie. Pourtant, l'intendant se rappelle de la Princesse Ariez qui se disait de la lignée des véritables et légitimes dirigeants de l'univers, se vantait à qui voulait l'entendre de devoir ses pouvoirs fantastiques au sang bleu qui coulait dans ses veines. Dans l'idée, tout le monde connait Maléfique et… si ça ne force aucun respect, ca force bien évidement la crainte de savoir ce gamin issu d'une manière ou d'une autre de la sorcière la plus puissante de l'univers. Une sorcière dont la puissance dépasse peut-être celle d'Arachné à son apogée lorsqu'elle possédait Soul Black et avait bien failli détruire le Château Disney à elle toute seule.
Juste au cas où… Jack préfère ne pas se mettre l'engeance de maléfique à dos plus que nécéssaire.

Encore plus après avoir combattu côte à côté avec lui face à Roxas ou, plutôt, de s'être combattu tout en combattant Roxas… ? On y voyait rien, tout était confus… et Septimus a prétendu prendre sur lui une partie des dégâts infligés aux deux par magie. Ne l'ayant pas cru une seconde, l'intendant a pourtant vérifié et à base d'une rediffusion du tournoi en cassette, a bel et bien vu Septimus finir soudainement blessé comme rué de coups par des esprits frappeurs.
Kuro est tellement têtu qu'il a continué d'essayer de gagner le tournoi alors même que sa première victoire lui a été offerte et que Roxas intervient ensuite ?

J'avais complètement craqué, personnellement… mais lui, non, il a gardé la tête froide. Nous étions dans le brouillard et dans la panique à rien y voir, tout ça était très confus mais… quelques part dans les méandres de ce combat, il a peut-être forcé mon respect à un moment ou à un autre. Je n'irais peut-être pas jusque là non plus mais… têtu comme il l'est, à répéter pire qu'un autiste "Je veux voir Jack"... j'ai cette drôle de sensation. La Princesse Ariez ? Je ne l'ai jamais côtoyé mais, parfois, un de ses caprices a plus plongé toute la Citée du Crépuscule dans l'urgence et la panique à l'idée que si le caprice n'était pas satisfait, ça finirait en catastrophes naturelles, des hécatombes assurés.
Est-ce que Kuro inspire la même aura de terreur qui entoure la Princesse Ariez ou Reine Maléfique ? Non, certainement pas.


Malgré tout, sans avoir discontinuer de fixer Kuro dans les yeux sinon pour inspecter le reste… Jack Inèrsse ne pourrait pas s'empêcher de céder à ce caprice, quand bien même il le voudrait. Pas assez puissant pour exiger tout ou n'importe qui, à penser au peu de noblesse qu'à la Coalition Noire à être une méritocratie… un exécutant aussi productif a peut-être le droit d'exiger à voir l'intendant. Vêtu d'une chemise noire à carreau noir et violette bien épaisse digne d'un bucheron des neiges, commençant peut-être à vaguement avoir la carrure qui va avec, Jack plonge ses mains dans les poches de treillis noirs. Une façon de dire au blondinet qu'il ne lui témoigne pas la moindre hostilité.
Au moindre geste qui me stress de trop, je te casse la mâchoire d'un coup de pied ; soit ça, soit je frappe dans ton entrejambe si fort que tes bijoux de familles passeront au travers de ton crâne. Moi aussi je sais être vicieux quand je m'y met !

Quoiqu'il en dise, l'expression stoïque et impassible de Kuro le fait s'agiter les mains de Jack et on l'aperçoit à travers ses poches malgré le camouflage obscur de son treillis. Un instant, moins d'une seconde, suffit à l'impatienter au point de taper un rythme crescendo du pied en le raidissant tout entier. Qu'est-ce qu'il me veut au juste ?!

« Je m'arrangerais pour qu'on m'appelle la prochaine fois que tu demandes à me voir… » Jack fronce les sourcils, se sentant trop peu crédible mais… est-ce que ca me donnerait pas l'air bête, plutôt ? un sourcil reste froncé pendant que l'autre s'arque de questionnement. Finalement l'air confus, il continue sans trop savoir sur quel pied danser. « …et tu t'arrangeras pour demander à me voir plus poliment, peut-être… ? »

Mince ! Faut que je fasse un peu plus peur que ça bon sang ! Si mes larbins se mettent à penser que j'ai peur de Kuro, je suis foutu, j'aurais plus la moindre autorité après ça !

« Y A INTERET EN TOUT CAS ! » Ridicule à hurler tel un gendarme frustré et complexé, son cri suffit pourtant à provoquer une onde de choc… celle-ci n'est pas particulièrement féroce mais passe, palpable, comme s'écraserait une vague de force à l'état brut.

Déjà essoufflé de s'époumoner… je suis pas au mieux de ma forme, j'ai encore besoin de récupérer…
Kuro
Kuro
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
Changement de plan Left_bar_bleue185/200Changement de plan Empty_bar_bleue  (185/200)

XP :

le Dim 17 Nov 2019 - 19:14
Il était finalement là. Sa simple présence faisait tambouriner mon cœur dans ma poitrine comme cela m'était rarement arrivé. Le souvenir de cette arène, mais surtout de cette terreur sourde face aux rugissements de l'intendant était encore trop vivace en moi, si bien que son cri me fit sursauter et baisser le regard, dans lequel on pourrait lire une forme de crainte. Une réaction instinctive, brute et humaine, m'intimant de ne me prendre ses coups sous aucun prétexte. Pourtant, ma tête se releva et mes yeux revinrent défier les siens. Toujours entravé par les muscles du colosse, mon mouvement devait avoir été bien moins vivace qu'on aurait pu l'espérer. Avec un peu de chance, il n'aurait rien remarqué ou l'interpréterait autrement.

- Ils m'ont barré la route. J'ai donc simplement décidé de faire tomber la foudre, commentai-je d'un air placide.

Pour l'attirer à moi, bien évidemment. Peut-être aussi un peu pour leur inculquer un peu de respect. Et il avait mordu à l'hameçon. Ses soldats ne devaient avoir rien de trop grave. Certains ne devraient même pas trop tarder à s'en relever je pense. Je n'avais pas vraiment mis toute ma magie dans mon sort. Je préférais ne pas énerver Jack plus que nécessaire en cassant ses jouets inutilement. D'autant qu'il ne soupçonnerait sûrement jamais la raison qui m'avait mené ici.

- J'y songerai, du moins... S'ils sont sages, repris-je en appuyant sur le dernier mot.

Je tournais autour du pot, jouais inutilement avec ses nerfs. Mais peut-être voulais-je simplement retarder l'échéance. Au fond, je redoutais déjà pas mal les conséquences de ce que j'étais venu faire. Sûrement devait-il même me trouver pour le moment TROP sage. Je souris, m'amusant déjà de la situation.

- La défaite n'a pas l'air de t'avoir réussi, Jack. Mon pauvre, t'as l'air totalement au bord de la crise de nerf. Me dis pas que t'as peur de moi ? Lui fis-je en observant son homme dans une demande implicite de le faire me lâcher.

Avec ça, il devait être bien plus furax que nécessaire. Mais c'était juste trop fort pour moi, ça m'amusait juste trop de le voir comme ça à se méfier pour rien. Enfin, je m'amusais maintenant, mais ce qui allait suivre allait sûrement un peu moins me plaire. D'autant qu'au fond, j'étais plutôt mal placé pour lui dire ça.

- Enfin, trêve de bavardages...

Je fermai les yeux, résigné, puis repris mon souffle. J'étais pas vraiment serein pour la tempête qui arrivait, mais tant pis. Si j'étais pas capable de survivre à ça, comment je pourrais espérer me venger de cette sorcière ?

- Je suis venu reprendre ce que Roxas a interrompu, conclus-je avec le regard plus sérieux que jamais.
Jack Inèrsse
Jack Inèrsse
Le Chien noir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Changement de plan Left_bar_bleue168/400Changement de plan Empty_bar_bleue  (168/400)

XP :

le Lun 18 Nov 2019 - 21:40
Ses mains sortent de ses poches immédiatement, crispés jusqu'à se faire crochus.

« L'idée n'est pas mauvaise, j'en conviens. » Et Jack dit ça l'air sceptique, inquiet de ce qui peut pousser Kuro à être si… confiant.

Aurait-il progressé à ce point-là ? L'intendant lui-même a énormément gagner en puissance alors qui sait où en est rendu l'engeance de Maléfique. Et surtout, c'est un mage ; ce n'est pas tant la question qu'il devienne plus puissant mais plutôt de savoir quels nouveaux sorts il possède. Jusqu'ici, Kuro est ce qu'on appelle dans le language vulgaire un "mage noir", ironiquement, vu son manteau blanc que la saleté et le sang colore vite de pourpre. Probablement la race de mage que le Chien Noir craint le moins -sans doute ?- puisque les sorts élémentaires ont une nature physique que l'on peut esquiver voir même contrer.
A partir du moment où Kuro ne lance que des sorts élémentaires de destructions… et jusqu'ici c'est le cas aux yeux de Jack, ce dernier estime ne rien avoir à craindre. Sans doute ?

Les Mages Noirs sont aussi connu pour avoir des sorts… de poisons et d'autres effets néfastes… des sorts déjà plus effrayants qui passent au travers de la résistance naturelle de Jack. Et à partir du moment où Septimus est le mentor de Kuro… celui-ci doit probablement apprendre des sorts sans rapport les uns avec les autres, dû au style de son maitre.
Il est certain que si Kuro invoque un mille-pattes géant là, tout de suite, ça ne choquera en rien l'intendant ; ça ne le surprendra pas, il s'y attends.

Depuis Lenore, Jack n'est pas certain que les mages soient forcés d'usés d'incantation, ignore le psychisme et… de fil en aiguille, se perd à imaginer toutes les possibilités que des pouvoirs surnaturels offre à son adversaire. Incapable de pouvoir statuer clairement sur ses capacités, Jack est rester prostré avec un air renfrogné, incapable de faire un pas en avant ou de lâcher Kuro des yeux. Si ça ne tenait qu'à lui, il ne prendrait même pas le risque mais de la même façon qu'avec Lenore, Jack n'est pas vraiment en position de refuser.
Et au fond, il en a envie. Plus il se frottera à des mages, plus il en saura sur eux et sur comment les contrer. A partir de là, ce n'est pas par lâcheté que Jack refuse de s'avancer et de prendre l'initiative ; c'est par envie d'observer Kuro à l'oeuvre pour décortiquer et comprendre les mécaniques du surnaturel.

Et soit, lui-même ne pouvant nier qu'il n'est pas serein, il se rappelle enfin d'un détail très important !

« Lâchez-le, c'est entre lui et moi ; je crucifie le premier qui intervient. » Et on le lâche, et on range les armes, et on se disperse tranquille et silencieux pour admirer ce combat qui a fait des millions en audiences à travers l'univers.

Jack reste décidé à attendre et observer, préférant définitivement la réaction à l'initiative ; guette le moindre signe venant de Kuro. Pour l'instant, prudemment, il s'agit juste d'esquiver et de repousser pour essayer de jauger un peu. L'un et l'autre se font alors face sur le grand boulevard de pavé que jonche la caserne, parsemée d'autant d'arbres que de lampadaires. En certains endroits, la lumière est intense comme l'oeil d'un sans-cœur mais… depuis les récoltes de ferrailles pour nourrir le projet, l'éclairage est désormais troué d'ombre intense comme la peau d'une de ces créatures ténébreuses.
Un clair-obscur dont Kuro profitera s'il arrive à sortir du boulevard qui, lui, reste parfaitement éclairé comme toute la caserne… mais s'il commence à s'insinuer dans les petites ruelles ombragés ? Jack devra mettre fin au cours de magie et le neutraliser immédiatement.
Kuro
Kuro
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
Changement de plan Left_bar_bleue185/200Changement de plan Empty_bar_bleue  (185/200)

XP :

le Mar 19 Nov 2019 - 21:16
Libre, enfin. Pour autant, mon visage affichait une grimace contrariée. Le peu de plaisir que j'aurais pu soutirer de cette rencontre avait été complètement anéanti par l'absence de réaction de l'intendant. Tous les yeux étaient rivés sur nous, comme il en était de mon intention. Pour autant, je n'en étais guère réjoui. Mes mains parcoururent les boutons de mon manteau, les ôtant lentement un à un comme pour retarder l'échéance. Puis celui-ci voleta vers l'arrière, sans que je ne me soucie de qui le réceptionnerait.

Jack était là, stoïque, dans une attitude bien plus calme et maîtrisée que prévue. Au moins n'avait-il pas décliné le challenge. A pouvoir l'observer d'aussi près, sa carrure ne pouvait que me paraître carrément impressionnante. Il faisait quand même bien une tête de plus que moi, avec un corps bien sculpté et entraîné. Inconsciemment, réaliser la pression et la peur que cet homme m'inspirait me fit faire un pas en arrière. Jack n'était pas en position de pouvoir se défiler. Mais il n'en avait aucune intention. Pas plus que je n'étais désormais en mesure de revenir sur ma décision. Dans une telle situation, la raison hurlerait à toute personne censée de le faire. Mais ce que j'avais en tête n'avait de toutes les façons absolument rien de raisonnable.

- Roxas a tout gâché... C'est ennuyant. La coupe noire avait plus d'enjeu. Que dirais-tu que le gagnant fasse ce qu'il souhaite du perdant ?

Jack n'avait aucune raison de refuser et ne le pourrait probablement pas. Pas plus qu'il ne comprendrait où je souhaitais en venir. Tel un mur, l'intendant n'esquissa aucun mouvement, me confrontant du regard, les sourcils froncés, immobile au milieu de cette arène lumineuse, bien à l'opposé de celle notre premier affrontement. Cette fois, il ne reproduirait pas son erreur du tournoi. Jack attendait clairement mon premier mouvement.

Puis le moment arriva. Je me mis en garde, paume dirigée vers mon rival. Mes muscles se raidirent. Mon corps transpira, frissonna d'impatience à l'approche de cette confrontation qui me terrifiait. Chaque seconde de cette attente renouvela avec intensité les palpitations de mon cœur. Mais mon regard, lui, demeura sérieux et concentré. Je souris, afin d'évacuer la pression insoutenable dans l'atmosphère.

Contre toute attente, je finis par simplement foncer droit vers lui, sans armes ni artifices. Une fois presque à son niveau, je fis une glissade afin de passer entre ses deux jambes pour le surprendre, profitant de l'instant pour effleurer sa jambe et appliquer un sort de lenteur. Ma faible carrure avait au moins cet avantage de permettre de me faufiler aisément dans ce genre de situations sans être pris. Ce contact était nécessaire afin de dissimuler l'utilisation de mon sort. Nul ne devrait en soupçonner l'utilisation si je souhaitais obtenir l'effet escompté auprès du public. Mon poing tenta ensuite de s'abattre directement dans l'articulation de son genou, dans l'espoir de le déséquilibrer... Mais ce fut sans succès.
Jack Inèrsse
Jack Inèrsse
Le Chien noir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Changement de plan Left_bar_bleue168/400Changement de plan Empty_bar_bleue  (168/400)

XP :

le Mer 20 Nov 2019 - 10:18
Jack attrape donc Kuro par les cheveux d'une main, se saisit de son poignet et tire des deux côtés, écartèle le corps jusqu'à entendre une épaule se disloquer. Après ça, Jack jette l'insolent jusqu'à à sa position de départ dans ce combat ; sinon qu'il est à terre à se relever péniblement après avoir été balancer sans ménagement.

Honnêtement ? Pour l'intendant, Kuro aurait pu ne rien faire le résultat serait le même et… c'est bien ça le problème ; le Chien Noir a bien senti une drôle de sensation. Quelque chose, une sorte d'énèrgie, dont son corps s'imprègne comme l'éponge boit l'eau bien malgré elle. Ca lui rapelle la sensation des vagues de lumières projetés par Riku lors du tournoi, sinon qu'ici… il n'y a pas de douleurs, de désagréables sensations ou cette force intangible capable pourtant de le repousser physiquement. Ca ne lui fait pas mal et si cette sensation en son corps le dérange, cette espèce de marées internes en vibrations lentes, c'est uniquement parce qu'il ne la comprend pas. Kuro l'a chargé comme un débile et ne doit qu'à la mansuétude de son adversaire -ou son intérêt- de ne pas être déjà mort.
Toujours stoïque… ou du moins le voulant.

L'intendant serre les dents, les grincent, se mord les lèvres et agite ses doigts, les crispes de spasmes localisés que ne renierait pas un sans-cœur. Kuro l'a chargé, comme un débile, est passé entre ses jambes… a lancé un espèce de sort et… donné un coup insignifiant. Jack fixe Kuro avec un air… vexé et incrédule, confus jusqu'à apparaitre perdu, l'inquiétude allongeant son trait en y faisant couler une première goutte de sueur. Jack pâlit car s'il ressent bien qu'un mage a osé salir son être en y insufflant de l'énèrgie surnaturel… il ne comprends pas l'effet du sort qu'on lui a lancé. De ne pas comprendre les tenants et aboutissants des sorcelleries, c'est bien ce qui rend la magie si effrayante.
Ca y est, le mage noir se relève… il n'est même pas sur ses pieds encore, pas tout à fait…

« A quoi tu joues… ? »

La véritée, c'est que Kuro a la classe. Cette manière de se défaire de son manteau et de le jeter avec nonchalance, ne faisant même pas exprès alors que le vent fait un garde noir récupéré son manteau. Cette attitude si confiante, si stoïque et… il va jusqu'à sourire au moment de charger comme si c'était le quart d'un combattant décent sortit des arts mystiques ? Non, ce n'était pas juste une charge débile, il en a profité un sort et… il n'a pas pu prendre autant de risque pour rien. Le stress monte, Jack a une jambe -une seule- qui tremble de manière incontrôlable.

« T'es peut-être un peu plus rapide, qu'avant, j'admet… » Et Jack cherche encore la nature du sort que Kuro lui a lancé ; car ce n'est pas le blondinet qui est un peu plus rapide qu'avant. C'est bien l'intendant qui est un peu plus lent mais… le sort n'est pas assez puissant et Kuro pas assez rapide pour que Jack le comprenne. « …mais tu es bien trop lent, faible, fragile et maladroit pour t'approcher de moi comme ça. »

De cette patte folle que l'anxiété agite comme un esprit en prendrait possession ; Jack tape du pied, l'encastre dans les pavés, avec une violence suffisante pour qu'elle ne tremble plus.

« Pour ta proposition, personne ne fait ce qu'il souhaite ici. » Est-ce que le Chien Noir ressent le besoin de faire comprendre à Kuro à quel point il n'est pas à la hauteur face à lui ? Ou est-ce qu'il souhaite rassurer sa propre personne sur ce fait ? Bien qu'en théorie, Jack soit parfaitement en contrôle, il… est certain que la situation lui échappe tout tranquillement, l'air de rien. Figé par la peur ; Kuro ne doit qu'à son bluff d'avoir une chance. Là tout de suite ? Jack le charge, le tabasse et a gagné… pourtant, le sinistre intendant de la garde reste… incapable de se résoudre à avancer vers le blondinet tant qu'il n'y est pas forcé. « Quiconque me bat en duel doit prendre ma place et Death ne lui laissera pas vraiment le choix ; voilà ce qui va se passer si tu me bats. »

Ah, oui… la cruauté du pouvoir à la Coalition Noire… Kuro peut perdre et ce sera Jack qui décidera de son sort. Si Jack perd, ce n'est pas Kuro qui décidera de son sort mais Death. Une ombre passe sur le visage de l'intendant et un rictus mauvais mais tremblant se dessine sur son visage paniqué.

« Quand je t'aurais éclaté, tu rejoindras la Garde Noire et à partir de là, si tu ne m'obéis pas, je te ferais crucifier jusqu'à la mort ou la soumission ; on manque de mages. » Jack, soudain, abaisse son rictus en une expression d'aigreur et de haine, l'intendant refroidit soudain ; tout en lui inspire alors la tension et la raideur. « Quand tu prétends te mesurer à moi au corps à corps, je le prends comme une insulte. »

Non, Jack Inèrsse ne sera pas capable de se résoudre à tuer Kuro… cet éclair de puissance n'est pas là pour l'intimider, pas tout à fait… pas seulement. L'intendant cherche surtout à rappeller le rapport de force et à le situer très clairement aux yeux du mage noir. Death a... "tabassé" Jack, l'a torturé et lui a infliger des sévices toujours plus horribles jusqu'à ce que l'intendant devienne un guerrier, un vrai. De la douleur nait la détermination, la rage et la passion brûlante capable de nourrir les ambitions de la Coalition Noire.
Kuro, lui, n'est pas un guerrier et ne le sera jamais… ou peut-être un jour futur mais dans l'immédiat… ce blondinet a surtout besoin qu'on lui mette du plomb dans la cervelle.

Ce n'est pas une menace, c'est un avertissement ; Kuro ferait bien d'écouter mais surtout, d'observer et de comprendre le bref éclair de puissance à l’état pur que lui transmet l'iris du Chien Noir. Ca y est, Jack s'est fait avoir… cette manière qu'a eu le blond de se jeter sur lui, c'était… tellement débile… c'était tellement ce que le Chien Noir fait face à un ennemi plus fort que lui.
D'où son aigreur ; si Jack pouvait lancer des boules de feux, des éclairs et des pics à glaces, il se passerait bien d'approcher l'ennemi entre nous !

« Insulte moi encore une fois et ce n'est pas ton épaule que je disloquerais, ca sera ta nuque. »

L'intendant s'accroupit alors presque le cul à terre, l'oeil grand ouvert et bien nerveux, fissurés de veines ensanglantés. Ses deux mains faussement innocentes, posés à même les pavés, s'apprêtent à s'en saisir pour les jeter sur Kuro s'il se prétend encore capable de s'approcher.
En fond, Jack cherche encore, inquiet, l'effet de ce satané sort… pour un peu, l'intendant a déjà perdu sans le savoir ; peut-être déjà maudit, empoisonné ou prisonnier d'une illusion sans le savoir.

Il a peur et ça se sent… Jack a le poil hérissé, des frissons qui le parcourent tout entier… et l'oeil qui vire bestial, l'être tout entier qui respire la sauvagerie ainsi posté comme un chien à qui l'on a ordonné de s'asseoir ; pourtant prêt à mordre.
Kuro
Kuro
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
Changement de plan Left_bar_bleue185/200Changement de plan Empty_bar_bleue  (185/200)

XP :

le Mer 27 Nov 2019 - 21:34
Je déglutis, baissant les yeux. Mon souffle se faisait plus saccadé, accablé par l'éclair de puissance que l'intendant m'avait transmis. Mes jambes s'étaient redressées avec difficulté et peinaient encore à soutenir le poids de mon corps. Une force semblait toujours comprimer mon crâne. Pourtant, l'intendant l'avait lâché depuis bien longtemps. Une mèche blonde de mes cheveux gisait au sol, arrachée par son geste bestial. Une douleur horrible s'était diffusée dans tout mon bras droit qui ne semblait plus vouloir répondre à mes ordres. Mais il ne s'agissait là de rien de bien pire que ce que j'avais vécu lors de la Coupe Noire. Je l'endurerais jusqu'au bout.

Ce regard que nous avions échangé avait complètement brisé mon sourire, faisant se serrer mon poing et mes dents de frustration. Je m'étais une nouvelle fois surestimé. Je pensais pourtant avoir compris ma faiblesse ! Comment avais-je même pu songer ne serait-ce qu'un seul instant résister à la pression qu'il m'infligeait ? Comment avais-je pu espérer lui résister sans jamais user explicitement de magie ? Jack n'est pas de ces adversaires que je pouvais prendre à la légère.

L'issue de ce combat me paraissait évidente, mais les paroles de Jack n'avaient fait que donner plus de sens à ma démarche. Si je parvenais à résister à la terreur qui faisait trembler mes jambes et perturbait mes sens, mon objectif resterait atteignable. Je forcerais peur et respect de la part de ces gardes noirs qui nous observaient. En ce sens, cette prise de risque totalement excessive n'avait pas été vaine.

- Et toi, à quoi tu joues ?

Mon ton perdait de sa maîtrise face à la nouvelle excentricité de Jack. Il s'était accroupi, les deux mains à plat sur les pavés. Se foutait-il de moi ? Que pouvait-il bien avoir en tête bon sang ?! Si son geste me laissait stupidement le champ libre pour me concentrer sur la suite, je ne commettrais pas pour autant l'imprudence de le sous-estimer alors qu'il est si imprévisible. S'il préparait quoi que ce soit, j'étais prêt à esquiver.

- C'est insultant. Tu devrais pourtant savoir que je ne suis pas de ceux qui prennent de tels risques inutilement, dis-je afin de temporiser toujours plus. Tu le ressens, n'est-ce pas ? Terminai-je, dirigeant un doigt accusateur vers lui.

Question rhétorique. Imaginant son attention redirigée sur le mystère de la nature de mon sort, trois orbes violacées se formèrent depuis mon index et se dirigèrent chacune vers une direction différente, l'une visant directement l'intendant. Puis je brandis mon bras gauche en l'air, tonnant de façon sonore :

- Foudre !

Cette odeur de cochon grillé n'était même pas encore partie qu'un nouveau flash aveuglant voila un instant la présence des bulles de sommeil. La foudre s'abattrait sur lui pour la troisième fois.
Jack Inèrsse
Jack Inèrsse
Le Chien noir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Changement de plan Left_bar_bleue168/400Changement de plan Empty_bar_bleue  (168/400)

XP :

le Ven 29 Nov 2019 - 9:47
Au premier bruit de courant électrique… à la première lueur… au premier instant où l'air se charge d'électricité ; Jack se rappelle.

Cette sensation de "main" posé sur une plaque chauffante mais qui s'étend sur tout le corps, à même la peau comme à l'intérieur, cette odeur de chien grillé… et cette atroce douleur, cette foudre en torrent de courant électrique qui se répand à travers les nerfs. Tout entier tétanisé, incapable de respirer et le coeur qui s'arrête net sur le coup. Tout revient mais les douleurs, lancinantes, persistes comme des psychopathes accrochés que l'on trainerait sans fin le long des sentiers. Le genre de douleur qui ferait même Jack se mettre à la poésie tant ce n'est pas… possible… de parler de ce que l'on ressent au moment de se faire foudroyer sans être un peu lyrique.
Ca fait un mal de chien.

Jack s'en rapelle très bien, son corps tout entier, du bouts de ses orteils jusqu'à la pointe de ses cheveux. Le seul souvenir lui fit suffisement mal pour que ses yeux virent aux blancs à l'instant de bondir véloce et féroce sur Kuro ! Un bond en ligne droite, un bon vieux blitz des familles qui a commencé en décollant en fusée ! Et faisant s'éclater une bulle à peine partie, arrivé tout tranquillement juste devant lui.
Autant vous dire que… ca ne l'a pas arrêté, déjà partit dans son élan ! Sinon qu'endormi, ce fut un poids mort comme cadavre qui menaçait Kuro !

L'intendant lui aurait jeté un cadavre, ça aurait été pareil. Et autant vous dire qu'au moment de percuter le blondinet, les faits sont là ; trop rapide et puissant. Sinon que s'étant endormi et étant ralenti… le Chien Noir percute le petit blond, sans plus. L'impact est brutal mais à mi-chemin d'emplafonner le petit blond pour de bon ? Celui-ci s'échappe d'une esquive, d'une parade, d'un revers… réveillé de sa chute, un temps hagard, voilà que le contrôle de la situation lui échappe.
Encore allongé, une main seulement pour hisser son torse et gorge déployé pour voir que Kuro n'a pas eu le temps de trop s'éloigner non plus. Les yeux de l'intendant sont rivés sur le jeune espoir de la Coalition Noire, il le scrute, le détaille et le décortique jusqu'à le disséquer du regard ; il y a forcément un lien entre ce sort et sa brève perte de connaissance, selon lui.

Et qu'est-ce que l'intendant est censé ressentir au juste ?! Il se sent un peu étrange, oui… mais c'est la fatigue, non… ? Est-ce que le sort agit insinueusement ou, comme le laisse penser ce bref black-out, ca se déclenche à distance une fois implantée ?!

S'aidant de son autre main, l'intendant se propulse à la force des bras et… se reposte accroupi, encastrant ses doigts de forces dans les jointures de quelques pavés. Du bouts des doigts ensanglantés, un premier projectile décolle soudain comme un rapace sur Kuro. Paré, esquivé, qu'importe… le deuxième suivra immédiatement, puis le troisième, puis le quatrième ; à la chaine dusse-t-il dépavé la Citée du Soleil Noir toute entière ! Lenore repousse les projectiles jusqu'aux tirs mais est ce que ce petit blondinet peut en faire autant ?
Est-ce qu'un barrage de pavés broyés peut vaincre un barrage de sort ?!


Kuro
Kuro
Membre

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Sergent
XP:
Changement de plan Left_bar_bleue185/200Changement de plan Empty_bar_bleue  (185/200)

XP :

le Sam 14 Déc 2019 - 18:35
Il s'en était fallu de peu. J'en avais des sueurs froides : si je n'étais pas parvenu à me dégager au dernier instant d'une vive impulsion, les contours de mon corps seraient probablement maintenant imprimés dans le sol. Le choc m'aurait une nouvelle fois pulvérisé l'épaule. Aurais-je seulement pu m'en relever ? Sous-estimer le danger que représentait un Jack Inèrsse endormi m'aurait certainement été fatal. Pourrais-je m'en tirer aussi bien lors de son prochain assaut ? Mon corps se raidissait sous l'effet du stress. Cette dernière performance avait achevé ce qui restait de l'assurance que j'avais jusqu'alors pu montrer. Chaque seconde de ce combat laissait davantage la situation s'échapper à mon contrôle.

Mais l'avait-elle été ne serait-ce qu'un instant ?

A tout y réfléchir, elle ne l'avait pas même été une seule fois aussi loin que remontent mes souvenirs. Lors de ma rencontre avec la sorcière, j'avais dû fuir. Et avec ces récentes expériences et la puissance que j'avais entrevu en elle... Je commençais même à m'en demander si elle ne m'avait pas laissé m'en aller intentionnellement. Mais pour quelle raison ? Cela n'avait aucun sens. Rien n'en avait plus. Je n'avais pu rejoindre le groupe que parce que Death en avait décidé ainsi. Éliminer selon mon bon vouloir l'un de ses gardes noirs aurait été un excellent prétexte pour lancer une exécution publique et montrer l'exemple.

Par la suite, j'avais fait la rencontre du caporal Bach, un bon et naïf membre de la milice du groupe. Aujourd'hui encore, je ne comprenais toujours pas ce qui l'avait motivé à se comporter ainsi. Cette droiture, cette honnêteté en lui était une faiblesse. Et elle avait eu raison de sa vie. Alors que j'allais faire le rapport d'une mission, j'avais eu l'occasion de me confronter à la mercenaire, aujourd'hui asservie par Death. Si le Boucher de Grimm n'était pas intervenu, la situation aurait sûrement bien plus encore dégénéré. Puis j'ai rencontré Ross...

Même lorsque je fis équipe avec Septimus, l'instructeur de la garde noire qui a lui aussi un côté naïf en somme, au vu de ses objectifs discutables... Celui-ci parvint à maîtriser la situation et à la tourner à son avantage. C'est ainsi que nous avions signé un pacte magique que je ne pourrais rompre, me contraignant à être de son côté. Lui, bien plus que quiconque avait l'ascendant sur moi. Il est mon Maître. Sans oublier le tournoi... Ni même la situation actuelle.

Je me remis en position, les deux jambes frémissant sous l'effet de l'adrénaline. Ou peut-être était-ce la peur ? Ou bien les deux. Rien ne m'effrayait plus que de ne rien pouvoir maîtriser. Chaque jour depuis cette rencontre fatidique, la main glaciale de la peur s'était refermée un peu plus autour de mon cou, m'entraînant dans une chute inéluctable toujours plus profonde. Bientôt, je serais garde noir, simple engrenage du système de la Coalition, sous l'autorité d'un intendant impitoyable. Mes yeux se fermèrent, acte de résignation face à cette vérité immuable. J'étais venu avec un plan. Un plan simple dont l'objectif principal ne pouvait échouer. Un objectif qui était déjà atteint grâce à l'impulsivité de Jack.

Pourtant, mon poing se serra à m'en faire blanchir les jointures.

Rien ne disait que cela tournerait selon mes prédictions à l'avenir... Tout indiquait même le contraire. J'aurais voulu profiter de cette confrontation afin d'imposer peur et respect à me semblables... Mais même cela semblait plus que compromis. Il n'y avait plus de plan, tout avait changé. Tout ce qu'il me restait à faire était de me fier à mon intuition... Faire au mieux.

Lorsque je rouvris les paupières, mes sourcils se froncèrent et mon regard redevint plus sérieux et concentré, focalisé sur mon adversaire qui était en train de... De... QUOI ?! Jack retourna un pavé de la seule force de ses doigts et le balança avec force d'un geste ample. Le projectile jaillit à une telle vitesse que je ressentis un courant d'air, près de mon oreille, lors du bond qui me permit tout juste d'y réchapper. Mais à peine esquivé qu'un second se préparait. Un hurlement me galvanisa, sorti des tréfonds de mon âme meurtrie.

Un brasier sans incantation fusa à toute vitesse vers son projectile et le fit éclater en morceaux, soulevant à l'impact un fin nuage de poussière. Mais cela ne m'arrêta pas dans ma lancée. Profitant de cet instant, je me mis à courir en direction de l'intendant. Doigts écartés, m'enivrant de cette flamme que je ressentais en moi, je cherchai à canaliser toute l'énergie magique présente dans mon corps dans cette main puis à la relâcher sous forme incandescente... Mais il n'y eut pas même une étincelle. Lui m'envoyait une rafale de pavés, mais il n'y aurait pas de déferlement magique. Elle ne m'était toujours pas assez intuitive.

Un regard terrifié se posa sur ma main inerte et crispée, l'intimant de produire la braise salvatrice. Mais, une fois de plus, il n'y eut rien. Mes yeux se dirigèrent vers la position de Jack que j'aperçus bientôt, préparant déjà deux nouvelles munitions qu'il me lancerait simultanément. Mais il était déjà trop tard. Avant même qu'il ne les envoie, une forme grisâtre s'était déjà dangereusement approchée de mon visage. Et pour son caprice, l'enfant désobéissant reçut une nouvelle sanction.

Mon corps s'effondra lourdement sur le sol. La magie limita inconsciemment les effets de cette chute, m'évitant de me fendre complètement le crâne. Pourtant, il n'y avait plus que la douleur sourde, paralysant tous mes membres, étreignant mon crâne duquel s'écoulait désormais quelques gouttes d'un liquide carmin. Mes yeux ne distinguaient plus qu'une trainée éparse de lumière. Les astres lumineux m'aveuglaient complètement. Bientôt, garder les paupières ouvertes fut trop difficile. Garder le contrôle de mes membres, lutter contre cette souffrance insoutenable, libérée dans chaque centimètre de mon corps, de mon crâne à ce bras à l'épaule déboîtée ne répondant plus à mes ordres, jusque même mes orteils fourmillants... Tout était un véritable calvaire. Alors seulement, je dus abandonner le combat, clore les paupières, accepter que tout serait alors plus simple pour moi.

Il suffisait de se laisser aller.
Jack Inèrsse
Jack Inèrsse
Le Chien noir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Changement de plan Left_bar_bleue168/400Changement de plan Empty_bar_bleue  (168/400)

XP :

le Dim 5 Jan 2020 - 18:06
Kuro tombe inerte au sol au milieu d'un cercle de lumière jaune dessiné par un lampadaire, on croit voir un oeil de sans-cœur dont il est l'iris.

Les Gardes Noirs festoient d'avoir enfin un "fait d'armes" mais ce sont des idiots imprudents. Pour ça que ce sont des larbins. Le chef, lui, festoie de que dalle. Il regarde partout autour, inspecte les yeux ; cette victoire lui parait trop facile. Le blondinet n'est décidément pas si con, non. L'intendant s'approche à pas pesé, mesuré ; il respire profondément et lentement, n'arrive pourtant pas à respirer fluide. Ses yeux écarquillés et son cou erratique ne cesse de scruter les ombres, les gardes. Rien ne dit que Kuro inconscient, juste là… c'est peut-être juste une illusion. Finalement, c'est du bout du pied -tremblant et pâlot un moment- qu'il confirme que Kuro n'est pas une illusion après avoir bondi en arrière. Un clone ? Si Septimus peut en faire, pourquoi pas son apprenti.
Jack envoit un petit coup de pied craintif à Kuro, à force mesuré, à... à force humaine… on sait d'expèrience que les clones du grand blond disparaisse après un choc d'au moins une patate commune. Pas possible que le petit fasse mieux.

Alors… c'est bien lui, étalé là au sol… ? Les mains de Jack sont en sangs, écorchés vifs par la friction avec la pierre des pavés ; les doigts traumatisés d'être passé au travers. Probablement incapable de passer un simple appel radio vu l'état de ses mains, il fait les cents pas. C'était quoi ce sort ?!

Les Gardes Noirs qui observent la scène sont… tristement… habitué et personne ne parle ; tout le monde observe l'intendant en faisant mine de ne pas le regarder. Tout le monde fait l'air de rien mais tout le monde est tendu après ça.

Jack s'arrête… alors qu'il marchait, après un certain temps, le sort s'est enfin dissipé. J'ai accéléré ? Sans le vouloir ? Mes pas ont accélérés… ma respiration aussi… les battements de mon corps, la fréquence à laquelle je cligne des yeux… ? L'intendant regarde ses mains, les yeux écarquillés et choqués. Jusqu'à l'écoulement de mon sang… ? Ce n'était qu'un sort de lenteur après tout.
L'intendant n'en revient pas. A quel point ce bluff était calculé au juste ?

Des bancs, des poubelles, des gardes noirs… n'importe quoi mais… des pavés ? Jack reste là à observer ses mains en sang un moment. Puis, comme il tourne lentement la tête vers Kuro avec le même regard qu'aurait un père face au tueur de son enfant. Son seul réconfort… c'est d'attraper Kuro par le col malgré ses mains en sang et de lui exhiber un poing rouge. Les yeux dans les yeux, espérant marqué son subconscient quelque part.
Juste envie de gueuler ! Non… Kuro n'y survivrait peut-être pas.

« Tu peux garder tes sorcelleries foireuses… » Son poing se serre jusqu'à craquer, assourdissant dans le boulevard parfaitement silencieux. « …moi j'ai du concret. »

On verra pour le cours plus tard… tôt ou tard, Kuro se réveille dans l'infirmerie de la garde noire avec Mikan à ses petits soins.


Death
Death
Le Boucher de Grimm

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Changement de plan Left_bar_bleue1414/0Changement de plan Empty_bar_bleue  (1414/0)

XP :

le Mar 14 Jan 2020 - 13:08
Aujourd’hui, dans les stades remplissant le moins de spectateur, la suite du Tournoi de la Coupe Noire ! Le combat opposant Kuro à Jack ! Malheureusement, pas de borne de paris. Il y a juste Ernest, Garde Noire de son état, qui a échangé son quart de tour avec Joachim grâce à la victoire de Jack.

Avant, petit préambule, j’pense que la notation sera sans réelle parole pour l’un ou pour l’autre. Comme j’le balançais au tournoi, il s’agit de combat et j’vais pas faire dix-sept paragraphe pour expliquer mes truc. Donc, j’vais directement me rendre dans le vif du sujet !

Ce que j’ai moins aimé ?

Ce sont simplement les dialogues internes, que ce soit d’un côté ou de l’autre. Alors, oui ! C’est intéressant et j’pense que ça à sa place. Mais, j’ai malheureusement en tête la mauvais habitude des mangas qui me vient à l’esprit quand j’suis en train de lire vos échanges. Kuro à droite, Jack à gauche, les deux personnages totalement immobile alors que l’un et l’autre parle de leurs vieux maîtres mort au sommet de la montagne Jsaipakoi.

Le problème ? C’est clairement le rythme.

En lisant, il y avait vraiment cette sensation de vide, d’immobilité alors que Jack à une prestation dévoilant l’un de ses atouts qui est justement la vitesse.

Qu’est-ce que j’peux dire pour vous aider ? Alors, certainement pas de cesser vos réflexions parce qu’elles apportent réellement un truc à vos points de vue. Non, j’ai envie de vous dire de ménager vos pensées avec les actions. L’exemple con ? Genre, décrire un coup de poing et parler de vos pensées pendant l’action. Et ainsi, rythmé une action avec une réflexion au lieu de séparer les uns des autres.

Après, j’sais pas ce que ça donne, mais j’pense que ça aurait plus de punch que d’avoir une action différé.


Ce que j’ai aimé ?

Le combat en lui-même, et surtout les enjeux qu’il représente.

C’est, quand même, un peu plus que « A veut battre B ».

Bon, juste un peu. Mais, ici ? J’préfère nettement cette confrontation à la dernière opposant Jack à Lenore. Disons que, là, il y a vraiment la mécanique du groupe qui s’y glissant et s’invitant à donner quelque chose. Plus qu’une rencontre, c’est un combat d’idéologie et surtout ? Je ressens le besoin de Kuro à vraiment y trouver sa place.

Et j’espère qu’il ne va pas se retrouve crucifié sur la place publique.

Même du côté de Jack, tu as cette réflexion que je trouve très juste : « Les Gardes Noires commencent à avoir l’habitude ». Et depuis l’investiture de Jack à sa place ? C’est le cas. C’était parmi tes arcs récurent et j’pense que celui-ci est définitivement terminé. Donc, c’est clairement un bon point d’avoir cette lassitude dans la narration qui accompagne vraiment la réalité.

Jack n’est pas un cahors, mais il n’y a pas grand monde envieux de lui casser la gueule dans le groupe. Donc ? Ouais, c’est l’patron. En-dessous de Death et Vesper. Il était primordiale que j’le rappel.


Ce dont j’me moque, mais pas trop ?

Purée ! Le pavé de la ville ! Tu déconnes, vraiment. On a un projet, un projet ! Tu crois que j’ai d’la thune pour l’urbanisme, Jack !

Et toi, oh toi ! Tu crois que l’insuline, ça pousse dans les caves ?! Bon, j’sais pas. Mais c’est Salazar qui nous en donne. Bref, j’ai pas tant d’insuline que ça, ce sera retenue sur ta prime.


Donc, voilà ! C’est plus ou moins tous ce que j’ai à dire pas votre rp. C’était pas mal, en vrai. Là, j’suis assez curieux de voir l’évolution de Kuro en tant que Garde Noire. Autrement, j’y pense Jack, tu fais du recrutement de masse ! Presque la totalité des membres est sous ta coupe, pas mal. J’pense qu’il serait tant que j’me méfie.

Pour ce qui est des récompenses :

Kuro : Périlleux : 35 points d’expérience + 300 munnies + 3 PS. Deux en Magie et un en Défense !
Jack : Avancé : 30 points d'expérience + 300 munnies + 3 PS. Deux en Vitesse et un en Force !

_______________________________
messages
membres