Huayan Song
Huayan Song
Matriarche Écarlate

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Générale
XP:
Dans le bureau Left_bar_bleue302/550Dans le bureau Empty_bar_bleue  (302/550)

XP :

le Mer 23 Oct 2019 - 10:58
« Tu crois qu’il pense à moi ? »

Dans la solitude de mon bureau, je caresse doucement mon « anneau de mariage ». La Lune m’évite d’être complètement dans le noir comme un rappel quotidien à ne pas devenir comme les monstres sans-cœurs.

Quelques bougies sont encore allumées, ici et là. Les cires sont bien entamées, signe que mon insomnie dure bien plus longtemps que prévue. Après quelques lettres habituelles écrites que je pourrais transmettre demain matin à Xupeng pour qu’elles soient envoyées. Mes dossiers sont à jour, les plans en marche. Je n’ai rien à faire ce soir…

Si ce n’est penser à mon fils.


« Bien entendu, ma chérie. Je peux te l’assurer. » me murmure une voix de l’au-delà.

Hum !

Je ne sais pas si cela doit me rassurer ou m’inquiéter. C’est presque certain qu’il est allé s’infiltrer dans les rêves de notre fils pour lui éviter quelconque mésaventure… J’espère juste qu’il n’en fait pas plus que nécessaire.


« Comment cela se passe avec Harch ? Il a eu des pensées le concernant ?
- Non. Harch n’a pas l’air de l’inquiéter, il n’apparaît pas dans ses cauchemars.
- Tant mieux. »

En vérité, je m’inquiète tout autant de la santé du « lieutenant ». Il m’a confié lui-même que les ténèbres progressaient avant de partir. Il a quelques mois devant lui… Au maximum. Je lui ai promis de ne pas l’abandonner, quoiqu’il advienne.

Il m’a dit qu’il ferait quoique ce soit pour être sauvé de son sort de sans-cœur. Je n’avais que deux solutions à lui proposer. Il a pris la pire selon moi. C’est fou comme la conception de la mort est différente d’une culture à une autre. Une souffrance pour une autre.

J’ai beaucoup d’amitié pour Harch, autant que de compassion. Un homme au destin brisé à la fois par les sans-cœurs et par la compagnie qui l’a humilié en le mettant au placard à la Costa del Sol. La rancune et la colère l’ont fait sombrer peu à peu jusqu’à ce qu’il oublie tout le reste.

Il n’a jamais parlé de sa famille ou d’amis. Je doute qu’il n’en ait jamais eu. Au vu de l’état de son âme, j’imagine que je ne ferais mieux de ne pas creuser en ce sens. Ce serait prendre le risque d’ajouter du désespoir à une vie déjà bien abîmée.

Malgré tout, il reste courageux. Sa mission est plus périlleuse qu’elle n’en a l’air au sein de la Cité Interdite. Il va prendre beaucoup de risques tout en protégeant mon fils. Si tout se passe comme prévu… Il aura droit à sa, ou plutôt, ses récompenses.


« Essaye de faire en sorte qu’il puisse dormir paisiblement. Du moins… Le mieux possible. »

Le silence en retour est signe d’acceptation. Piégé dans ce corps de fortune, Haojun n’a pas vraiment énormément d’activité à faire. Lorsque cette affaire sera finie, j’essaierai de changer le réceptacle de son âme pour quelque chose de plus… Plus… Quelque chose de mieux.

« Concernant la missive de l’Empereur… Tu vas t’y rendre ? »

Quelle question.

Non, je vais ignorer sa requête parce qu’après tout, à quoi bon l’étiquette, les normes sociales, son autorité divine ? Non, je vais rester ici à boire un thé pendant que l’armée impériale vient frapper à ma porte pour désobéissance.


« Bien entendu que je vais y aller. C’est le « maître du monde » après tout. Je ne vais pas saper son autorité en refusant son appel.
- La missive semble être assez… Froide. Qu’est-ce qui ne va pas tu penses ?
- Je ne sais pas. Tu sais qu’il a un certain âge. La moindre petite chose peut l’irriter… »

Je fais de la mauvaise foi ici… En vérité, de nombreuses choses peuvent l’avoir irrité.

Les améliorations concernant les fortifications de Chengdu, le projet du Temple des Arts qui fait de l’ombre à la capitale impériale, l’armée Song qui est en cours de formation par mon frère, les seigneurs et les administrations de la moitié du pays qui répondent plus prestement à nous qu’à la Cour, la présence de plus en plus marquée du Consulat sur la Terre des Dragons… Et puis, le manque d’attaques des Mongols fait qu’il n’est pas en surcharge de travail.

Mais cela ne fait rien.

En temps voulu, il jouera son rôle dans mon projet de paix entre les sauvages de l’ouest et l’empire chinois. Qu’il le veuille ou non d’ailleurs… Je suis prêt à faire beaucoup pour pouvoir au moins avoir la satisfaction de dire que « j’ai arrêté ce bain de sang qui n’aurait mené qu’à notre perte à tous ».

La nuit est en apparence si calme.

Elle ignore ce qui se trame dans les ombres et pendant la journée. Elle nous éclaire et nous divertit avec sa beauté, comme pour nous rappeler de ne jamais perdre de vue l’astre lumineux au cœur des ténèbres. Je retiens cette leçon. Ne jamais abandonner le clair de Lune malgré la pénombre ambiante.

Je m’amuse parfois à penser que mon fils est un peu comme la Lune. Un astre lumineux qui m’évite de trop sombrer. Malgré les magies, malgré les morts et le sang versé, malgré les émotions parfois dures à contrôler : il aide à mon équilibre intérieur. Je sens le Tao fort en moi. Long Xinya me l’a dit aussi. Nous allons pouvoir faire de grandes choses ensemble, je le sens.


« Tu devrais aller dormir, Huayan. Tu seras fatiguée demain. »

Il n’a pas tort.

Je remets l’anneau à mon doigt, puis je me lève. D’un geste, j’éteins les bougies et quitte la pièce pour aller me coucher révélant ainsi la beauté des ombres et l’ambiance créent par l’astre lunaire.

Je m’étonne parfois moi-même d’aimer autant la Lune. Depuis toute petite c’est comme ça, et je ne sais pas vraiment pourquoi. Enfin bref… Il est tard. Allons dormir, une autre journée chargée m’attend demain.

_______________________________
Dans le bureau Signat10

"Good God Get a Grip Girl, sit on down
I'm chunky yet funky and I'm snatching crowns"




Consule de l'Étiquette, Ambassadrice du Consulat en Terre des Dragons, Gouverneur et Dame de Chengdu






Chen Stormstout
Chen Stormstout
Maître brasseur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
Dans le bureau Left_bar_bleue314/400Dans le bureau Empty_bar_bleue  (314/400)

XP :

le Mar 5 Nov 2019 - 17:07
Time to shine ! Où du moins, passer du temps à écrire des mots.

Donc, cet exploit.

Pas grand-chose à dire ! Bon, tu l’sais, j’te note depuis v’là le temps et j’ai des remarques qui reviennent et d’autres non. Ici ? C’est, pour l’dire pour la trentième fois, ce texte qui se glisse entre deux autres.

Il ne s’y passe pas des masses de trucs, en soit.

Sauf que c’est ici que l’on en apprend… Pas mal. Genre, le lien toujours très présent avec Haojun ou encore ce qui attends Harch. Enfin, d’ailleurs, s’il veut pas ce transformer en sans-coeur ? Suffit qu’il se tire une balle, histoire que son coeur soit pas dévorer par les ténèbres. Enfin, j’dis ça, j’dis rien.

Mais, j’ai tout de même un truc à souligner et c’est ceci :

« Après quelques lettres habituelles écrites que je pourrais transmettre demain matin à Xupeng pour qu’elles soient envoyées. »

On est d’accord que cette phrase est vachement longue ! Pour l’idée, récite cette phrase à haute-voix. Moi, personnellement, j’arrive au bout de mon souffle à « soient ».

Certes, j’suis gros et moche.

Mais, esthétiquement parlant et d’un point de vue structure ? Elle est franchement trop longue et mérite d’être coupée pour faciliter la lecture.

« Après quelques lettres, habituelles, écrites que je pourrais transmettre demain matin à Xupeng pour qu’elles soient envoyées. »

Bon, là, j’ai pas inventée la roue. Mais, rien que de cadencer le contenu avec des virgules ? Fiou, ça me libère. J’prens l’exemple ici! Sauf qu’il y a encore celle-là.

« Un homme au destin brisé à la fois par les sans-cœurs et par la compagnie qui l’a humilié en le mettant au placard à la Costa del Sol. »

ou

« D’un geste, j’éteins les bougies et quitte la pièce pour aller me coucher révélant ainsi la beauté des ombres et l’ambiance créent par l’astre lunaire.  »

Ce sont deux autres exemples. Ici aussi, ils me font dire que ce ne serait pas plus mal de laisser respirer un peu avec une ponctuation. Deux virgules pour le premier, un point pour le second. Là, ça te paraît super-con, mais j’ai vraiment eu cette « fatigue à lire » avec le texte qui défilait dans ma tête.

C’est vraiment la question de structure. Pourtant, tu le fait bien dans le cas suivante :

« Les améliorations concernant les fortifications de Chengdu, le projet du Temple des Arts qui fait de l’ombre à la capitale impériale, l’armée Song qui est en cours de formation par mon frère, les seigneurs et les administrations de la moitié du pays qui répondent plus prestement à nous qu’à la Cour, la présence de plus en plus marquée du Consulat sur la Terre des Dragons… Et puis, le manque d’attaques des Mongols fait qu’il n’est pas en surcharge de travail. »

Ce paragraphe fait deux phrases. Pourtant ? Il est pas lourd car tu prends le luxe de tout structurer. Donc, ouais, prend clairement le temps de mettre tes idées en place. Dans le premier exemple que je cite, j’ai dû relire la phrase trois fois pour bien en saisir le sens et ne pas me tromper dans les trois sujets présent dans la phrase.

Bien, voilà ! J’ai dis c’que j’voulais dire.


Très Facile : 6 points d'expérience + 50 munnies + 1 PS en Symbiose !

_______________________________
messages
membres