Roxas
Roxas
La Clé du Destin

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
J'vous ai manqué ? Left_bar_bleue3739/3500J'vous ai manqué ? Empty_bar_bleue  (3739/3500)

XP :

le Jeu 12 Sep 2019 - 11:59
Ça faisait une eternité que j'étais pas venu ici. J'sais même pas combien. P'tete qu'y m'avaient oublié avec le temps. P'tete que j'irais faire mon petit truc d'admission dans le plus grand des calmes et que ça serait réglé. Mais non, fallait pas être con. P'tete qu'y m'avaient cherché ou p'tete que pas du tout. Reste que, j'avais disparu après l'palais des rêves et que là j'étais de retour planté là au milieu du jardin comme un débile.

J'avançais vers la salle d'audience. Mais j'avançais tranquille, j'tais pas dans le délire d'y aller vraiment. Je me demandais ce qui allait se passer. Bon, en soi je risquais rien, mais ouais... j'étais curieux de savoir lequel d'eux viendrait m'accueillir. Ciss ? Nan. On lui a rien dit. Si elle a pas de raison de sortir de sa pile de dossiers qu'elle doit faire semblant de consulter, elle bouge pas.

Primus ? J'sais pas, j'espère pas. J'ai pas tellement envie de me battre. Pis bon... c'est pour elle que je dis ça. Ça servirait à rien, ça durerait vingt secondes grand max. Nan, elle avait qu'à m'engueuler ; promis je ferais semblant d'écouter et je finirai avec un oui madame. Nan mais ça pouvait pas être elle. C'tait pas possible d'avoir autant la poisse.

En fait, j'avoue que j'avais pas spécialement beaucoup de scénarios où ça pouvait se passer bien. Le meilleur scénar étant de tomber sur Norbert, fraîchement débarqué du.. allez, Domaine Enchanté. Athée mais avec des convictions. Bla. Bla. Bla. Ouais, un nouveau c'était le bon plan pourvu qu'y me reconnaisse pas.

J'ai haussé les épaules. J'avais meme pas capté que j'm'étais arrêté. Devant moi, les longues marches qui mènent du jardin aux couloirs. Puis plus loin, la salle d'audience. Personne n'avait l'air de s'intéresser à c'que je foutais là. Je devais pas être la menace a éradiquer donc. Bonne nouvelle !

J'ai pris le couloir, j'ai continué d'avancer. D'façon c'était machinalement que je faisais ça. Dans dix secondes j'allais pousser la porte de la salle d'audience.

Je m'en branle pour atténuer le truc je balancerai un gros "COUCOUUUU".

_______________________________
J'vous ai manqué ? Signature
Ventus
Ventus
Nouveau

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
J'vous ai manqué ? Left_bar_bleue20/350J'vous ai manqué ? Empty_bar_bleue  (20/350)

XP :

le Dim 17 Nov 2019 - 16:17
Les bras ballants, Ven parcourait les couloirs aux parois blanches immaculées. La deuxième de ses nuits au Château Disney n'avait pas été plus facile que sa première. Il avait passé sa dernière soirée à pourchasser des sans-cœurs mineurs. Disciplinées, organisées... Le jeune homme ne pouvait nier l'efficacité des troupes de gardes de la Lumière qu'il avait soutenu. Il bailla en arrivant dans les jardins qu'il avait défendu la veille même. Bien qu'il ait pu s'assoupir durant quelques heures, il n'en restait pas moins épuisé de sa soirée et de son aventure. Il s'étonna de les retrouver impeccables, comme si cette attaque n'avait jamais eu lieu. Les troupes de la Lumière devaient travailler d'arrache-pied afin que les réfugiés ne remarquent pas ces nuits agitées de lutte.

Il aperçut une jeune femme à la chevelure noire tombante assise seule sur un banc, les pieds croisés, tenant entre ses deux mains une tasse blanche qui avait l'air plutôt chaude. Elle semblait profiter avec insouciance des rayons du soleil matinal. C'était une soldate, comme en témoignait l'armure qu'elle portait. Elle avait ce quelque chose de familier qui lui disait qu'il la connaissait déjà, bien qu'il ne saurait affirmer pourquoi. Il leva la tête, réfléchissant : il ne se souvenait pourtant pas l'avoir aperçu la veille, ni même la journée précédant son départ pour la Ville d'Halloween. Bah, peu lui importait au final. Il s'en approcha, sourire aux lèvres puis décida de prendre place à ses côtés.

- Salut ! Lui lança-t-il avec entrain.
- Bonjour, lui répondit-t-elle timidement.


Il profita d'un moment de quiétude et l'observa en balançant les jambes. Elle avait comme une sérénité dans son attitude, bien que les cernes au niveau de ses yeux témoignaient d'une certaine fatigue. Sûrement avait-elle participé à la défense du château dans la nuit.

- Qu'est-ce que tu bois ?


L'inconnue écarquilla des yeux un instant, comme s'il venait de dire quelque chose de plutôt étrange puis lui tendit le récipient en souriant.

- C'est du café, précisa-t-elle. Tu veux goûter ?


Ventus hocha la tête, s'empara délicatement de la tasse chaude. Il souffla puis porta la boisson à ses lèvres pour en boire une gorgée. Le goût surprenant lui laissa une sensation mitigée.

- C'est amer ! S'exclama-t-il en lui rendant la tasse.


Mais le goût était aussi sucré, apportant une certaine douceur à l'ensemble. La soldate eut un rire sincère qu'il ne comprit pas, lui lançant un regard plutôt interloqué auquel elle ne répondit pas.

- Qu'est-ce qui est drôle ? Lui lança-t-il gêné, laissant échapper un rire à son tour.
- Désolée, c'est plus fort que moi, s'excusa-t-elle d'un air taquin. Je suis la caporale Valeria.


Le jeune homme sourit et serra la main que la caporale lui tendait en souriant. Voilà donc qui expliquait d'où lui était venue cette sensation familière lorsqu'il l'avait aperçu.

- Je m'appelle Ventus, mais tous mes amis m'appellent Ven !


Ils discutèrent un moment ensemble. La caporale lui dit qu'elle s'était assise pour profiter d'un moment de repos. Valeria continua en lui expliquant qu'elle avait les membres un peu engourdis. Elle n'avait pu fermer l’œil de la nuit avec les apparitions incessantes des sans-cœurs. Et elle revenait tout juste d'une mission plutôt éprouvante ! Un peu comme lui. Et en parlant de mission, il réalisa qu'il ne devrait pas être ici :

- Oh, j'oubliais que je dois aller faire mon rapport !


Le jeune garçon s'excusa avec embarras, la salua puis se précipita immédiatement vers la salle d'audience. Il lui fallait encore éclaircir les raisons de sa disparition inexpliquée et évoquer la situation de la Ville d'Halloween. Mais au moment d'en pousser la porte, il arrêta son mouvement et baissa la tête. Qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir dire ? Qu'il avait déserté le château quelques jours sur une simple intuition ? Non, c'était juste trop gros, il ne devrait peut-être pas y aller. Sûrement vaudrait-il mieux qu'il aille expliquer la situation à Aqua et lui demander conseil. Il pourrait peut-être en profiter aussi pour lui expliquer les hypothèses qu'il avait eu concernant la disparition de Terra ! Mais alors qu'il s'apprêtait à rebrousser chemin, il se figea.

Décontenancé, Ven écarquilla les yeux, entrouvrit la bouche mais aucun son n'en sortit sous l'emprise de la stupéfaction. De toutes les personnes qu'il aurait pu croiser dans les couloirs du Château Disney, jamais il n'aurait cru l'apercevoir lui, à ce moment. Il n'aurait jamais pu imaginer à quel point ce que son amie lui avait déjà raconté à son sujet était vrai. Le nouveau venu mesurait bien une tête de plus que lui, mais il ressemblait trait pour trait à ce qu'il pourrait s'imaginerait être dans une dizaine d'années.

- R-Roxas ! S'exclama-t-il finalement bêtement.


Bien qu'il ne l'ait jamais rencontré, Ven le connaissait déjà. Aqua lui avait évoqué ses craintes à son sujet suite aux évènements du Palais des Rêves. Son cœur se serra à cette pensée. Le Maréchal de la Lumière y avait apparemment succombé aux ténèbres. Ventus secoua la tête pour chasser toute forme de préjugés qui pourraient l'habiter. Il ne servirait à rien de l'enfoncer : tout comme Terra, Roxas s'était juste fait manipuler. Ce n'est pas une mauvaise personne !

- Ravi de te connaître, Aqua m'a beaucoup parlé de toi, laissa-t-il échapper avec trop d'honnêteté en souriant. Je m'appelle Ventus, mais tu peux juste m'appeler Ven ! Se présenta-t-il avec chaleur en lui tendant la main.
messages
membres