Derniers sujets
Poupées d'automneHier à 13:07DeathExcavation perverseJeu 12 Déc 2019 - 18:33Huayan SongRécolter ce qui a été seméJeu 12 Déc 2019 - 17:12DeathL'étoile des vœuxJeu 12 Déc 2019 - 16:01DeathZelifrax "Gnomius" OmbrageâmeMer 11 Déc 2019 - 18:20Gnomius OmbrageâmeBienvenue à la Ville d'HalloweenMer 11 Déc 2019 - 16:25Irelia AlishinaRepas entre TaoïstesMer 11 Déc 2019 - 10:48Huayan SongUn Temple en l'honneur des Arts - IIIMar 10 Déc 2019 - 20:03Irelia AlishinaInfiltration RetardéeMar 10 Déc 2019 - 19:03Huayan SongChroniques de la Cité Interdite - AmbiguïtéMar 10 Déc 2019 - 16:27Huayan SongRedoubler de ReflexionLun 9 Déc 2019 - 11:53LenoreLe cours va commencerLun 9 Déc 2019 - 11:32Huayan SongClair de LuneLun 9 Déc 2019 - 11:27LenoreLe menu à 7,90Lun 9 Déc 2019 - 11:04LenoreSi seulement...Lun 9 Déc 2019 - 10:47Lenore
Yhl'Ganoth
Yhl'Ganoth
L'Ombre dans le Rêve

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Contamination Left_bar_bleue155/350Contamination Empty_bar_bleue  (155/350)

XP :

le Dim 1 Sep 2019 - 23:08
Là où rôde le Loup, l’herbe est fraîche.

Un monde lointain nous tend les bras. Des hurlements nous appellent comme des suppliques aux dieux usurpateurs. Bienheureux ceux qui se complaisent dans le mensonge car à l’heure du crépuscule, la vérité les enlace et l’horreur les engloutit.


« Port-Royal… »

C’est ainsi le nom de notre prochaine destination. Le corbeau infirme nous envoie encore faire ses basses besognes. Tant mieux. La chair est faible et celle de ce monde semble l’être particulièrement ces temps-ci… Un malheur n’arrivant jamais seul, il ne manque plus que notre arrivée pour moissonner les esprits de ces créatures mortelles.

Du fond de notre lac, nous observons au-delà de la barrière des eaux noires la Lune de sang briller de plus en plus. Notre voyage va commencer. Oui… Oui. Alors que l’astre lunaire sanguinolent atteint son zénith au-dessus de nous, nos tentacules s’élèvent avec force en direction de la surface tandis que notre corps horrifique s’élance derrière elles.

Nous franchissons la barrière et nous voici à travers les mondes oniriques. Les créations d’univers éternelles par les créatures mortelles. Nous voyageons à travers vous, d’un rêve à un cauchemar, laissant derrière nous les traces d’une suspicion, d’un doute, d’un mirage. Nous finissons par atterrir dans de l’eau. Elle est sombre et chaude. Nous nous immobilisons… Il fait nuit, la surface est noire à l’exception de la Lune qui dessine ses contours parmi les astres.

" D'aknar A'gesh driktariss m'Okjarvhyul t'y Haagarhdhum ! "

La faune et la flore de cet endroit nous entourent. Paniqués par notre arrivée, ils se calment et s’habituent à nous. Ils se rapprochent, longent notre peau, cherchent nos yeux. Certains commencent à changer de forme. Les algues se tordent. Les poissons prennent des teintes plus sombres ou menaçantes. L’eau devient plus froide.

Nous nous mouvons dans cet océan de ténèbres pour approcher la surface… Quelque chose est dessus et flotte. Ce n’est pas en liberté, une chaîne venant des profondeurs obstrue ses mouvements. Sa forme est ovale et sa matière organique… Du bois. Des planches… Une coque.

Il s’agit d’un navire. Nous nous approchons… Nous collons cette paroi pour nous cacher. Il tangue un peu. Nous voyons une inscription… « Le Terrasseur ». Un nom qui inspire un être titanesque capable de briser ses ennemis. Le voici bien seul ce vaisseau, flottant au gré des marées.

" Le silence... "

Je sens autre chose dans cet océan… Un port, des îles… Beaucoup de bateaux, de rêves et de cauchemars… Je ressens une souffrance, oui… Des peurs. Elles viennent du ciel. Il y a des inquiétudes… Mais aussi des espoirs, même au plus profond de la plus petite des cellules… Cela va prendre du temps de décortiquer tout ceci… Death a bien fait de nous envoyer ici… Un festin s’annonce…

L’eau seule est éternelle. L’eau, goutte à goutte, creuse le roc. Le corps est une inscription sur de l’eau.

L’eau est présente partout sur ce monde. Elle s’écoule même dans l’esprit de ses habitants. Elle est omniprésente, omnisciente, omnipotente. Nous allons, comme l’océan, attirer les hommes vers nous. Les faire voguer… Puis les noyer dans les profondeurs. L’abîme appelle l’abîme, et nous ferons en sorte que ces petits êtres comprennent leur vraie place dans l’univers… Le corbeau nous a envoyé ici pour une mission bien précise… Il n’a rien mentionné concernant des dégâts collatéraux.

L’écume de la nuit apporte les cauchemars. Mes cris étouffés guideront leurs esprits en perdition au cœur de la folie.
Death
Death
Le Boucher de Grimm

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Contamination Left_bar_bleue1392/0Contamination Empty_bar_bleue  (1392/0)

XP :

le Jeu 12 Sep 2019 - 13:55
Tiens, ça fait longtemps que je n’ai pas noté…



Pas noté Yhl ! Enfin, j’crois… La vie est compliqué…

Bref !

Alors, que dire de ce texte. Avant de parler du positif, tu connais l’embrouille, j’vais parler du négatif.

Quand j’ai vue « Le Terrasseur », j’ai pas compris « Celui qui terrassait ses ennemis » mais plutôt « Celui qui vient monter ta terrasse le samedi matin ». Ouais, les mots, ces compliqué. Plus sérieusement, c’est un défis de tout les jours à garder une cohésion plutôt que sur la beauté des mots. Ici, voici l’exemple type. Mais, par exemple, l’utilisation de : « Elle est omniprésente, omnisciente, omnipotente. ».

En soit, la formule est classe et c’est une façon de décrire la toute-puissance de quelque chose ou d’un être. Toutefois, j’me pose la question du sens dans le contexte. Ici, j’comprends bien que tu veux mettre l’emphase comme quoi la mère / l’eau est ultra importante dans le monde. Mais, après ? Les humains naviguent sur ceux-ci, ils utilisent ses ressources et on résume le simple fait que les habitants de ce monde l’on maîtrisé. Donc, j’ai la question de savoir si c’est une réelle affirmation ou non.

Ouais, j’suis en train de pinailler sur un détail. Mais, j’me pose vraiment la question de savoir si une formule classe prime sur le contexte. Genre, c’est un défi que j’ai avec Irelia, de garder une logique dans les formulations, que le sens des mots soient et restent logique dans le contexte. Ici, j’me pose la question de savoir si ceci à un sens de dire cela et surtout au travers du prisme de Yhl. Dans l’sens où, son contexte lui rend les flots comme tout puissant. Mais la première vision est celle d’un navire dominant les flots ? Oui, c’est une série de questionnement et de savoir la réaction que pourrait avoir le personnage.

Triton, quelle serait sa réaction devant les navires arpentant ses mers ? Ariel, elle, sa réaction devrait être à l’opposé ! Lenore n’y verrait qu’un navire. Mais une entité toute puissante qui remarque cela, est-ce qu’elle continue de se vanter ou peste de rage devant cet affront ? Telle les sirènes voyant des baigneurs dans leur domaine.

Voilà, j’ai bien parlé pour ne rien dire !

Autrement, je trouve ce rp vraiment très bon. En fait ? C’est une excellente introduction. Clairement, les lignes que je retrouve ici on un impact. La raison de la présence, le ressenti du personnage dans le lieu, le prisme pur du personnage dans ce lieu.

Comme souvent, c’est le synopsis d’un livre qui nous donne envie de le lire ou non.

Ici ? Ça me donne envie de comprendre, de découvrir, de lire la suite. En gros ? En plus d’être une bonne introduction, c’est un bon synopsis. Après, oui, c’est un style que tu découvres et apprends toujours à appréhender. Sauf qu’ici ? J’ai senti une plus grand facilité dans l’écriture, un ressenti plus direct, tu ne tournait pas la même phrase dans un cycle différent pour dégager une même idée. Donc, oui. Continue sur ce terrain, cette angle et ça avancera.


Très Facile : 7 points d'expérience + 50 munnies + 1 PS en Défense ! Tiens, il y a un truc étrange, ce serait un papier dans le monde des rêves ?! Un rapport ! Primus t’attends pour te compter de quoi il s’agit.

_______________________________
messages
membres