Derniers sujets
Distille-moi une vodkaMer 16 Oct 2019 - 17:56Chen StormstoutUne lueur dans les ténèbresMer 16 Oct 2019 - 16:28DeathNommez-la QuingyiMer 16 Oct 2019 - 9:26Huayan SongBienvenue à la Ville d'HalloweenDim 13 Oct 2019 - 19:24VentusLe jour où j'ai presque péchoVen 4 Oct 2019 - 15:24RoxasUne bien curieuse visiteuseJeu 3 Oct 2019 - 16:06NeigeCasino RoyaleMer 2 Oct 2019 - 0:49Huayan SongLa rage du mortel Mar 1 Oct 2019 - 21:43Death13 Rue du Clown NoirMar 1 Oct 2019 - 15:46Chen StormstoutErreur de posteMar 1 Oct 2019 - 2:38Chen StormstoutSix pieds sous terreMar 1 Oct 2019 - 0:58D.VaLe vestige d'AriezMar 1 Oct 2019 - 0:43Yhl'GanothMt Gagazet - Le bras du pèreLun 30 Sep 2019 - 23:04Bryke RonsoTout un programme !Lun 30 Sep 2019 - 19:48Chen StormstoutMAJ des CompétencesDim 29 Sep 2019 - 20:24Général Primus
Sora
Sora
Un Garçon Ordinaire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Là est le foyer Left_bar_bleue35/0Là est le foyer Empty_bar_bleue  (35/0)

XP :

le Ven 19 Juil 2019 - 12:48
Les vagues d'eau bleue, presque transparente, lui léchaient les pieds. L'écume blanche s'incrustait dans le sable mouillé. Le sable lui semblait doux et l'eau fraîche comme dans ses souvenirs. Un soleil presque rond s'extrayait de l'horizon et ravivait le bleu du ciel, y apportait des touches de jaune et de rose.

Sora connaissait cet endroit. Il le connaissait même par coeur. Le cri strident des mouettes. Le goût et l'odeur de l'iode dans l'air. Les coquillages réfugiés dans le sable. Et derrière lui, les cocotiers, la cascade d'eau claire, la cabane et le pont de bois.

"Je suis de retour."


Sa voix ne trahissait ni joie, ni amertume. Aucune émotion. C'était une conclusion somme toute logique, l'aboutissement de son raisonnement. Etrange, tout de même : il ne s'était pas du tout attendu à se retrouver là. C'était comme s'il venait de plonger dans un rêve.

Il remonta le long de la plage et en un seul long bond se retrouva sur le pont de bois qui menait au petit ilôt, l'endroit parfait pour un combat à l'épée de bois. Un léger vent soufflait, il faisait lanciner les feuilles de l'arbre à paopu qui tronait là, courbé comme toujours. Sora bondit sur le tronc et s'y installa, pieds croisés dans le vide, mains sur l'écorce.

Ses jambes se balançaient doucement, ses yeux se perdaient dans l'horizon. Quel parfait tableau. Comme une image précise et rigoureuse des îles telles qu'il les avait vues avant de les quitter pour la toute première fois. Comme si le temps n'avait pas eu d'emprise sur elles. Et tout paraissait si réel ! Il ne manquait que...

"Sora."

"K... Kairi ?" Aucun doute, c'était sa voix. Tournant la tête, Sora la vit, ses longs cheveux entre rouge et chatain qui glissaient sur ses épaules au rythme de ses pas sur le pont. Ses vêtements, ses chaussures roses. Et, quand elle s'arrêta en face de lui, ses yeux bleus, son sourire. Elle n'avait pas grandi.

"Je me demandais où tu étais passée. Qu'est ce que tu fais là ?"
"Tu ne le sais pas ?" Elle avait croisé les bras sur son ventre et le scrutait d'un air amusé, avec toutefois une lueur de tristesse dans le regard. La même que toujours, d'aussi loin que Sora se souvenait.
"Où sommes nous ? Je veux dire, je sais bien que c'est les Îles du Destin mais..."
"Nous sommes là où tu veux être. Tu existes ici, Sora."
"Euh... J'ai vécu dans les îles, oui, mais ça fait des années. Et puis elles ont changé, les ténèbres-"
"Non. Le temps n'a pas de prise ici. Tu existes ici."

Sora se grattait la nuque, l'air songeur. Kairi avait toujours eu l'art d'évoquer des concepts compliqués comme si c'était les choses les plus évidentes au monde. Il avait appris à l'accepter.

"Mais toi, pourquoi es-tu là ? Tu es prisonnière ?"
"Oui." Elle était soudain très sérieuse et son regard insistant, plus froid, le mettait légèrement mal à l'aise.
"Vu comme tu me regardes, j'ai l'impression que c'est de ma faute."
Le petit sourire de Kairi fut comme une libération. Il avait ce pouvoir, à lui seul, de faire comprendre que rien n'était grave, que tout irait bien. "Il n'y avait pas d'autre solution. J'ai trouvé refuge ici pour échapper au pire."
"Mais tu ne peux pas rester là. Comment je peux faire pour te libérer ?"
"Allons, Sora... pour toi, ça devrait être évident. Ton coeur te montre le chemin depuis le début, cesse donc de lui résister."

Sora ne répondit pas. Au lieu de cela, il reporta son regard sur l'horizon, réfléchissant à ce qu'il venait d'entendre. Oui, il avait eu le sentiment de devoir aller à tel ou tel endroit, à plusieurs reprises. Ce sentiment fort qu'il n'y avait pas d'autre chemin à prendre. Parfois, il s'y était résolu. A d'autres moments, il avait refusé, par intime conviction qu'il y avait plus urgent, plus important à faire. Sauver les mères disparues. Retrouver Riku. Sauver le monde de Sherwood.

Kairi était maintenant assise à sa gauche, sur le tronc. Encore une fois, le sourire qu'elle arborait stoppa ses pensées.

"Ne t'inquiète pas. Je vais te guider. Le fragment que tu as récupéré dans ta chambre..."
"Comment le sais-tu ?" réagit Sora en fronçant les sourcils.
"... tu dois t'en séparer. Maintenant." La voix douce et fluette de son amie atténuait la fermeté de l'injonction qu'elle venait d'asséner.
"M'en séparer ? Mais pourquoi ?" Avec Roxas, Mickey, Naminé et Xion, ils avaient affronté tant de dangers pour pouvoir récupérer ce fragment. Tout ça pour quoi ? L'abandonner ?
Kairi soupira doucement sans se départir de son sourire. "Parce que tu ne peux pas le garder plus longtemps. Il finira par te détruire. Tu dois lâcher prise, Sora."

ↈ   ↈ   ↈ

"Cette cage est pire encore."

Au beau milieu du hall plongé dans une obscurité presque parfaite, une ombre tournait en rond. Elle avait encore une rage au ventre, inextinguible.

"Tu sais que je te détestes ?"


Elle s'adressait à un vide, pile au milieu de cette bulle invisible qui la retenait captive, là, sur le piédestal où se tenait autrefois la Pierre Angulaire.

"Non, je voulais juste repréciser, au cas où on ne se soit pas bien compris."

Sora avait encore voulu jouer son héros. Sora avait suivi son coeur, enfin, ce qu'il en restait. Comme d'habitude, Sora ne l'avait pas écoutée.

Dès son retour de Sherwood, il avait échappé à la petite cérémonie d'accueil, prétextant être trop faible. En réalité, l'appel était si fort, si impératif que même l'ombre n'avait pas réussi à le dissuader. Sora s'était laissé entraîner jusque sous la salle du trône tel une marionnette, il avait tendu sa keyblade sans même se demander pourquoi et il avait disparu, la laissant derrière.

L'ombre pouvait entendre des coups ténus sur la très grande porte de la salle du trône, par delà l'escalier. Enfin ! Ca faisait quoi, dix minutes ? Une heure ? Elle avait l'impression d'avoir passé un an à se jeter de toutes ses forces contre ces parois transparentes qui l'empêchaient de quitter le piédestal.

Et ça tapait, et ça tapait encore contre la porte. "Je confirme : c'est pas des lumières." Elle mit ses mains griffues à sa bouche en guise de porte-voix. "OH LES BOUFFONS LA HAUT ! Il vous faut un porteur de keyblade. Maître A-k-u-ou-a. Le Roi Mi-k-et. Vous vous acharnez sur cette porte pour RIEN, elle est verrouillée."

L'ombre grogna et ses yeux jaunes fixèrent de nouveau le vide au centre de sa prison. "Tu nous as mis dans un de ces pétrins."

Mais le pire dans tout ça, c'était qu'elle ne ressentait plus sa présence. Auparavant, même s'il partait vagabonder ailleurs, même loin, il y avait toujours ce lien, aussi ténu soit-il, ce signe qu'il serait bientôt de retour. Là, rien. Elle s'en serait peut-être réjouie si elle n'était pas captive de cette bulle. Mais ne pas savoir où était Sora était quelque-chose de si nouveau qu'elle en avait le tournis. Comme s'il lui manquait quelque-chose, un centre de gravité.

"Qu'est ce que tu fais là dedans, hein ? Sans doute quelque-chose de très, très idiot. Pour ça, t'es le spécialiste !" Elle cogna contre la paroi transparente, qui absorba le choc comme avant. "Tu as besoin de moi, alors ramène tes fesses ici !"
Riku
Riku
Marcheur de l'Aube

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
Là est le foyer Left_bar_bleue87/270Là est le foyer Empty_bar_bleue  (87/270)

XP :

le Ven 19 Juil 2019 - 16:10




.................Après une longue mission au jardin radieux, le jeune homme aux cheveux argentés décida de faire une pause. Dans le château Disney, il commença sa marche, calmement. Perdu dans ses pensées, il regarda le sol. Il tourna son visage vers ce lieu de verdure qu'il pouvait apercevoir depuis le couloir. Au moment où il alla vers les fleurs, il sentit subitement une odeur familière. Une odeur qui lui rappelait de mauvais souvenir. Une odeur qui ne pouvait pas oublier. "Les... Ténèbres?!" s'exclama-t-il, étonné. Ses yeux écarquillés se dirigèrent doucement vers les grandes portes de la salle du trône. C'était tellement spontané. Riku ne s'y attendait pas. Il se hâta pour rentrer dans la place. Il découvrit un soldat de la lumière qui frappait de toutes ses forces contre les murs du hall. Il s'avança délicatement de l'homme.



Le soldat tambourinait sans relâche sur les portes. Le jeune homme aux cheveux argentés se hâta vers lui. "Que ce passe t-il?" Demanda t-il, calmement. "Un jeune garçon s'est enfermé dans la salle du trône sans rien dire. Je ne parviens pas à l'ouvrir !". Riku fit signe au gardien de reculer. Il obéit sans brocher. Le porteur observe la porte attentivement. En effet, le pauvre homme ne pouvait guère ouvrir la salle. Elle avait été scellée par une Keyblade. Riku avait un mauvais pressentiment. D'après la description du gardien, ça correspondait bien au portrait de son ami. Cela voudrait dire que celui qui est enfermé dans la salle du trône serait... "Sora?". Impossible... Ce qu'il pouvait sentir, c'était l'odeur des ténèbres, pas celui de son ami.



Son corps se mit à frémir. Ses mains tremblaient ainsi que ses jambes. L'angoisse prenait le dessus. Il se rappela de ce rêve étrange. De cette silhouette ténébreuse qui avait l'apparence du jeune garçon qu'il aimait tant. De ces mots durs qu'ils lui ont faits tant souffrir. De ce paysage cauchemardesque qui devenait de plus en plus surréaliste. Le jeune porteur n'arriva pas à s'enlever ces images de son esprit. Mais peut importe. L'odeur des ténèbres empestait le couloir. Si Sora était dans la salle, enfermé avec des créatures ténébreuses, il avait surement besoin d'aide. Et même si ce n'était pas lui, la personne avait besoin d'être sauvé.



Riku reprit ses esprits. Ce n'était pas le moment de céder à la panique, ni à la peur. Il devait y aller. Mais... Ca ne ressemblait pas à Sora. "Il est donc revenu... Mais qu'est-ce qui se passe, bon sang?!" Pensa t-il, un peu affolé par la situation. Sans tarder, il pointa le Point du jour vers la porte. La serrure se brisa en plusieurs particules lumineuses et disparaissent dans l'espace comme des étincelles. "Restez ici et veuillez à ce que personne ne rentre s'il vous plaît. Je dois régler ce problème seul." Demanda t-il à l'homme qui gardait les portes. "Mais... Lieutenant... C'est peut-être dangereux de... " Il ne laissa pas le soldat finir sa phrase et lui répondit sur un ton autoritaire. "C'est un ordre !". Un peu troublé par la situation, le soldat répondit d'une petite voix hésitante. "O-oui Monsieur...".



Riku huma profondément pour expirer par ses lèvres en fermant les yeux. Il fronça les sourcils. Il ouvra les paupières. Il poussa les portes doucement pour les refermer derrière lui, Keyblade à la main. Il voulait sceller, l'entrée pour s'assurer que personne viendrait s'interférer dans le futur combat avec les ténèbres qu'il l'attendait. Cependant, si la situation venait à dégénérer, il serait bien heureux de voir Mickey ou un autre porteur venir à leurs secours. Il continua sa marche dans la grande salle vide et silencieuse. Trop silencieuse à son goût. Personne n'était là. Où était-il donc passé ? Il hésita un instant. Il finit par s'exprimer. "S-Sora? Tu es là ?" Dit-il, méfiant, près à faire face à l'ennemie qui pourrait surgir à toute instant.



Il prit un instant pour observer cette immense salle blanche, légèrement difforme. Le trône n'était pas à sa place habituel. En effet, Quelqu'un avait ouvert la salle secrète qui menait vers le hall de la pierre angulaire. Cette fameuse pierre, qui autrefois, protégeait le château des ténèbres. L'odeur provenait bien de cet endroit. Est-ce que Sora serait là ? Sans tarder, il commença à descendre les escaliers, restant sur ses gardes. Plus il descendait les marches, plus les lieux devenaient sombres. Riku ne put s'empêcher de déglutir bruyamment. Son cœur s'emballait. La boule au ventre, il était angoissé. Il ne savait pas à quoi s'attendre. Il avait peur pour son ami. Il espérait de toutes ses forces que Sora soit sain et sauf.



Sora
Sora
Un Garçon Ordinaire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Là est le foyer Left_bar_bleue35/0Là est le foyer Empty_bar_bleue  (35/0)

XP :

le Sam 20 Juil 2019 - 13:18
Ce n'était pas normal, pensait Sora en regardant ses pieds se balancer dans le vide. La logique voulait que le fragment soit à lui. Pour le récupérer, ils avaient dû aller jusque dans sa propre chambre, dans sa propre maison, sur sa propre île. Quand il l'avait récupéré, il avait retrouvé l'usage de sa keyblade. Mais il avait également acquis un pouvoir inconnu jusqu'alors, enfoui, caché, impossible à invoquer. Et qui avait explosé à Sherwood.

Ce n'était pas normal.

Pourtant, Kairi avait raison. Tout lui disait qu'il ne pouvait garder éternellement ce fragment de... lumière. Il ne pouvait pas le contrôler. Et dès qu'il était arrivé au Château Disney, l'appel s'était emparé de son esprit. Un appel si puissant qu'il avait nullifié sa volonté, le téléguidant jusqu'ici.

"C'est... assez dingue." Mais pas tellement plus dingue que ce qu'il avait déjà vécu. "Mais je crois que je comprends." Il se tourna vers Kairi. "Ce fragment m'attirait. D'autres m'appellent encore. C'est pour ça que je suis là, pour les ramener... ici."
"Hm-hm", fit simplement Kairi en hochant doucement la tête.
"J'aimerais le rendre mais... je ne sais pas. Il doit bien y avoir quelque chose de moi dedans. Quelque chose que je laisserai derrière."
"Il n'y a pas d'autre solution," répliqua froidement Kairi avant de retrouver des traits plus doux. "Certaines choses sont immuables, d'autres sont faites pour le changement. Tu n'es pas immuable."
"Mais Kairi..." Sora plissa les yeux en inclinant la tête. "Ce n'est pas toi qui me disais de ne jamais changer ?" Sa question plongea la fille dans une profonde perplexité et elle détourna le regard. Sora n'était pas en reste : s'il laissait le fragment de l'île, de sa maison, de sa chambre derrière lui, que risquait-il de perdre ?
Il imita un sourire pour elle, pour la rassurer. "Ca va, c'était juste pour te titiller."
"Sora." Kairi restait concentrée et très sérieuse, le regard braqué sur le soleil levant. "Tu sais qu'il n'y a pas d'autre moyen. Les erreurs doivent être corrigées."
"Des erreurs... j'en ai fait quelques unes à Sherwood."

Oui. Des erreurs. Il en avait tant commises récemment. Et il ne pouvait pas les corriger en revenant en arrière. En revanche, il pouvait sans doute faire quelque chose pour ces fragments de lumière disséminés dans les mondes. Il en était responsable, c'était certain. Rafiki lui avait dit ce que le fragment de la Terre des Lions faisait à Simba. Et celui du monde de Grimm... quels dégâts avait-il causé depuis qu'il avait décidé de ne pas s'en occuper ?

La voix de Kairi lui semblait étonnament proche. "Et quand tu auras terminé, tout sera comme il se doit." Oui. Il l'avait vu de ses propres yeux. Le chaos était partout, s'immiscait dans les mondes de manière plus insidieuse. Quelque-chose clochait depuis son retour, les choses ne se passaient pas comme prévu. Des gens mourraient. Il avait failli y passer plusieurs fois, lui aussi, à Tortuga, pendant la bataille de Nottingham. Il n'avait pas pu refermer la serrure de Sherwood. Et si c'était ça, la solution ? Si c'était l'occasion de tout remettre en ordre ?

C'était presque trop beau pour être vrai, mais Sora y croyait.

"Très bien." Il avait frappé le tronc de l'arbre de son poing. "Dis-moi ce que je dois faire."
"Donne moi le fragment. Je vais le garder pour toi."

Kairi lui tendit la main, paume ouverte.


ↈ   ↈ   ↈ

L'ombre se redressa, tendit l'oreille. On avait arrêté de tambouriner à la porte là haut. Quelqu'un venait. Un porteur de Keyblade ? Un sublime héros, resplendissant de Lumière ? Si oui, lequel ? Contrairement à ce qu'on pouvait penser, l'ombre ne voyait pas si bien que ça dans le noir. La voix lui disait quelque chose, mais ça ne pouvait pas être lui. Quelles étaient les chances ?

De toute manière, tout ça importait peu. Les porteurs de clefs étaient tous les mêmes. Elle savait très bien ce qui allait arriver, si bien qu'elle n'avait pas vraiment le goût de s'égosiller à tenter de leur faire comprendre des choses pourtant évidentes. Et puis, elle était bien moins persuasive que Sora. Pourtant, sa rage matinée de peur l'empêchaient de se résoudre à l'inévitable. La survie, c'était tout ce qui comptait. Les moyens importaient peu.

"Viens, petit petit petit, avance encore un peu. Baigne-nous dans ta lumière."

Dans le noir ne luisaient que ses yeux jaunes. Elle s'était mise à quatre pattes, modulait la voix de Sora pour la rendre plus animale. Mais à quoi jouait-elle ? La bulle l'empêchait de faire quoi que ce soit sinon... parler. Dommage.

Cette présence... ces ténèbres qui avançaient vers elle... ça, pour une surprise ! "Oh. C'est vraiment toi", commenta l'ombre en se redressant. "C'est malin, j'ai une fringale maintenant." Son ventre gargouillait, réveillé par l'alléchante puissance qui approchait encore, plus près. Si grande, si.. maîtrisée. Non. Ce n'était vraiment pas le moment et pour la première fois, l'ombre remercia silencieusement la bulle de l'empêcher d'agir. Pour ne pas griffer inutilement les parois, elle se suça une griffe.

Elle avait tellement de choses à lui dire. Merci, d'abord, pour son absence. Le prévenir pour Roxas, pour Primus et son bouclier. Mais il une chose qui passait avant toutes les autres.

"Tu arrives trop tard, encore une fois. Sora n'est plus là. Il a ouvert un portail avec sa petite clef", l'ombre pointa d'une griffe Chaîne Royale, qui gisait par terre à côté du piédestal, "et maintenant, il doit sûrement pique-niquer avec sa nouvelle amie la Pierre, y'a surement des petits oiseaux bleus et une nappe à carreaux." Elle fut prise malgré elle d'un rire sardonique : "J'ai beau le conseiller et me démener de mon côté, il n'arrive pas du tout à maîtriser cette lumière. Tu saisis l'ironie ? Pense à remercier Roxas."

Rah, pourquoi ne pouvait-elle pas s'empêcher de rire de tout ? Elle perdait du temps. En se redressant, elle plongea ses yeux jaunes dans ceux, à peine discernables, de Riku. Elle ne pouvait que dévorer du regard.

"Malin comme tu es, tu vas sûrement le faire revenir. Mais si tu veux vraiment l'aider..." Elle poussa un ostensible soupir. Mais elle n'avait pas grand chose à perdre, autant essayer. Riku savait ce que c'était que d'être déchiré, il savait qu'il y avait des forces contre lesquelles on ne pouvait lutter. Il fallait soit les accepter, si elles mêmes nous acceptaient. Et dans le cas contraire, il fallait les anihiler. Purement et simplement. "Fais ce que Roxas n'a pas osé faire. Détruis cette relique qui empoisonne ton ami."
Riku
Riku
Marcheur de l'Aube

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
Là est le foyer Left_bar_bleue87/270Là est le foyer Empty_bar_bleue  (87/270)

XP :

le Sam 20 Juil 2019 - 17:02




.................À peine rentrée dans le Hall de la pierre angulaire, Riku entendit une voix s'adressant à lui. L'odeur des ténèbres envahissait ses narines. Étant habitué à celle-ci, ça ne lui dérangeait pas plus que cela. Il pouvait distinguer deux yeux bien jaunâtres qui avaient tendance à gesticuler de temps à autre. C'était donc cette créature qui lui adressait la parole. Cette voix... C'était bien celle de son tendre ami d'enfance. Comment l'oublier. Mais ses propos semblaient improbables. Sora n'aurait jamais dit de telle chose. Bien qu'elle était aimable à son égard, ses mots, son langage, ses yeux, ce n'était en aucun cas le jeune garçon qu'il connaissait. Il laissa l'ombre parler. Il ne pouvait pas s'empêcher de guetter les alentours. Il semblerait que seule cette créature fût présente dans la pièce. Il n'y avait aucun sans-cœur, aucun simili, rien. Juste cette voix familière et cette couleur jaune qui ne le rassurait pas du tout. Lorsque le ténébreux révélait enfin son souhait, Riku sembla stupéfié. Les yeux grands ouverts pendant quelques secondes, choquées par cette demande. Il changea brutalement de faciès. Son visage était dur. On pouvait ressentir l'atmosphère glaciale qui émanait de son corps. Il n'était vraiment pas ravi de cette proposition. Rien que l'idée l'énervait sévèrement. Cette pierre était essentielle pour la protection de ce château. Bien qu'elle était enfouie dans le cœur de Sora, il ne pouvait pas se permettre de prendre une telle décision. De plus, il n'avait aucune idée des conséquences que ça engendrerait pour son ami. Sachant qu'il était à l'intérieur actuellement, s'il l'a détruit, il lui fera du mal, voir pire, le tuer. Il en était hors de question. Tant qu'il n'avait aucune réponse, il en fera rien. C'était trop risqué.




Ce fier à cette voix, n'était pas une bonne chose et pourtant... Au fond de lui, il sentit un doute. Un doute trop intense pour son cœur. Et si elle avait raison ? Et si c'était le seul moyen de sauver Sora ? Il se mordilla légèrement la lèvre inférieure. Avant de faire quoi que se soit, le jeune homme aux cheveux argentés voulait voir le visage de cette créature caché dans l'obscurité. Une aura lumineuse entoura doucement le porteur, lui laissant éclairé légèrement la salle. Il pouvait enfin mettre un visage à ces yeux jaunes. Ses paupières s'écarquillèrent. Ses mains tremblèrent légèrement. Ses jambes frémirent. Des sueurs froides coulèrent sur sa peau. Une peur l'envahit soudainement. Les sourcils froncés, il n'arrivait pas à croire ce qu'il voyait devant lui. Cette silhouette était la même que dans son rêve. Le Sora qui s'était transformé en cette créature cruelle et impitoyable. Ces mots résonnèrent de nouveau dans son être. Sa mâchoire se crispa. Son cœur s'emballa. Il semblerait que l'angoisse reprît le dessus. Son sang fit qu'un tour. Était-il encore dans l'un de ses rêves, ou plutôt dans l'un de ses cauchemars ? Il semblait effrayé par cette ombre qui le haïssait tant dans son souvenir. Immobilisé, il n'arrivait plus à dire quoi que se soit. Il se sentait paralysé par sa découverte.




Pendant ce temps-là, le ténébreux semblait attendre une réponse de sa part. Mais que devrait-il dire ? Que devait-il faire ? Le stress lui donna une mauvaise migraine. L'une de ses mains vint contre son front tout en grimaçant légèrement de douleur. Il devait se ressaisir. Son ami comptait sur lui. Ce n'était pas le moment de laisser place à l'inquiétude et à ses maux de tête. Soudain, il se rappela de cet étrange animal à la fourrure bleuté qui lui disait "Ce n'est pas Sora. C'est ton inconscient. Tu te bats contre toi-même. C'est la représentation de tes doutes, de tes faiblesses qui te pousserait à replonger dans le noir. Tu as déjà eu à faire à eux. Tu as eu, malheureusement, un lien avec les ténèbres. Tu dois rester dans la lumière." Pourtant, l'ombre semblait connaître Sora. Est-ce un teste? Où sont-ce les ténèbres enfouies dans le cœur de Sora ? Tout cela était tellement compliqué. Toutes ses questions sans réponses. C'était insoutenable cependant, ce petit fennec avait raison. Il devait rester dans la lumière. Il devait s'opposer au ténébreux. Il devait résister à ses doutes. Il avait fait une promesse. Il devait protéger Sora. Quoi qu'il lui en coûte. Il le fera. Il n'avait aucunement le droit de douter. Son ami avait besoin de lui et il avait besoin de Sora. Il devait le ramener. Il devait écouter son cœur. La raison semblait reprendre ses droits.




La main sur son front descendit sur son torse. Il l'entendait battre tellement fort. Il pouvait sentir cette force l'envahir. La lumière devint de plus en plus grande. Ses yeux se posèrent sur le sol, fixant la chaîne royale. Puis sur l'ombre. Il remarqua un détail étrange. Quand il avait regardé la Keyblade, il pensa aux chaînes au bout de celle-ci. Sur la silhouette, il ne distinguait pas le pendentif, ce fameux collier que Sora portait tout le temps sur lui. Pourtant, tout était là, les mêmes vêtements, les mêmes chaussures deux fois trop grandes, les lanières, mais pas les chaînes, ni la couronne. Que devait-il comprendre ? Ce n'était pas Sora ? Bien sûr. Évidemment que ce n'était pas lui. Bien que la silhouette avait les mêmes formes, son visage était trop différent pour être son ami d'enfance. Il se dirigea vers l'arme. Il s'accroupit pour venir la ramasser. C'était bien celle de Sora, aucun doute la dessus.




Il s'approcha doucement de la créature quand soudainement, un de ses pieds vint heurter un mur invisible. Stupéfié, il laissa échapper un petit gémissement de surprise. "Un mur invisible ?" Pensa t-il.  L'une de ses mains vint se poser sur la paroi. Il distinguait une très légère lueur qui émane d'une sorte de bulle à peine discernable. Son regard se fixa sur les yeux jaunes de l'être noir. "Sora... Que t'es t-il arrivé... ?" Demanda t-il, attristé. Il n'attendait aucune réponse de sa part. Il voulait tout simplement évacuer la peine qui ressentait dans son cœur. La main sur le mur invisible se ferma d'un air déterminé. "Sora... Tu te rappelles ? Quand on était petit, je t'ai dit que je te protégerais la prochaine fois... Cette prochaine fois, c'est maintenant !" Dit-il, d'un air déterminé. Le visage sérieux, Riku recula doucement puis tendit la chaîne royale vers l'ombre. Il laissa l'arme faire la même action que Sora avait fait avant de disparaître en espérant qu'un portail allait s'ouvrir devant lui. Il voulait à tout prix voir son ami, de vouloir le sauver. Une lumière jaillit de la Keyblade. Riku ferma les yeux et pria de tout son cœur qu'il ne faisait pas une erreur avec cette arme aux mains.






Sora
Sora
Un Garçon Ordinaire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Là est le foyer Left_bar_bleue35/0Là est le foyer Empty_bar_bleue  (35/0)

XP :

le Lun 22 Juil 2019 - 18:02
Sora prit le temps de regarder autour de lui, la mer azurée, familière, et le ciel calme du matin. Un décor enveloppé de soleil et qui ne laissait place à aucune ombre. Si le temps n'avait pas de prise ici, autant en profiter. Peut-être pouvait-il descendre de l'arbre, traverser le pont et piquer un plongeon dans la mare où se jetait la cascade ? S'aventurer dans la grotte secrète pour y revoir les dessins de leur jeunesse ? Ou juste s'installer sur la plage, laisser le soleil dorer sa peau en rêvant d'autres mondes, aux aventures formidables et aux rencontres chaleureuses qu'il y ferait. Le radeau était là, arrimé à un poteau, prêt à les embarquer pour ailleurs, lui et ses amis.

Il se sentait lourd, pourtant, et se lever du tronc pour retourner là-bas lui paraissait une tâche insurmontable. Ce temps qui existait encore à ses yeux n'était plus à sa portée.

"Je comprends", murmura-t-il.

Alors, devant ses yeux, le décor ensoleillé des îles du Destin se mit à fondre comme un rideau qu'on décrochait. La mer, la plage, le ciel, la chaleur, le goût et les odeurs, tout s'emmêla avant de disparaître. Il ne restait plus que lui, Kairi, l'arbre à paopu sur lequel ils étaient assis, le radeau un peu plus loin. Et un ciel sans étoiles tout autour.

Sora regarda ses pieds. Ils se balancaient dans le noir. Ses mains s'agrippèrent plus fermement au tronc de l'arbre.

"Kairi ! Qu'est-ce qui se passe ?"

En tournant la tête vers elle, il dut plisser les yeux. La seule lumière pour transpercer le vide venait du fragment qu'elle tenait maintenant dans sa main. Une lumière blanche et verte, si rayonnante qu'elle l'aveuglait.

"Ne t'inquiète pas, Sora. Je serai là", disait-elle avec sa douceur habituelle, pourtant sa voix lui paraissait lointaine, trop lointaine. Elle disparut, la lumière aussi. Mais l'obscurité totale n'eut pas le temps de s'installer car au même moment, dans le néant et à l'endroit précis ou avait figuré le soleil de l'île, naquit une étoile verte. L'étoile pulsait en rythme, deux battements rapprochés, un silence, deux battements encore. Sa lumière parvenait jusqu'à l'arbre à paopu, elle éclairait faiblement la figure de Sora. Lui contemplait l'étoile, ses battements harmonieux, comme s'ils étaient les siens.

Il était seul mais il se sentait bien.


ↈ   ↈ   ↈ


"Euh... garçon ! Tu sais que je suis là, pas vrai ? Quel sans-gêne..."

Tronant toujours sur le piédestal, l'ombre agitait sa main pour attirer l'attention de Riku. Le jeune homme nimbé de douce, si douce lumière n'avait pas daigné lui répondre. Ses seules paroles avaient été pour Sora, qui n'était pas là. Elle n'allait pas le lui répéter, il le savait très bien. Le pauvre avait l'air tourmenté, en plein doute sur le choix à opérer. Pourtant, c'était tellement simple, tellement évident.

"Ah !" Il avait fini par prendre une décision. Mains sur les hanches, elle l'observa prendre Chaîne Royale. "Oh !" Elle fit instinctivement un bond en arrière quand il pointa l'arme sur elle et cogna son dos sur la paroi de la bulle, se réceptionnant à quatre pattes. N'importe quoi. Il ne pouvait pas l'atteindre à travers la bulle, alors que cherchait-il à faire ?

Quand elle comprit, il était déjà trop tard. Le rayon de lumière qui jaillit de la keyblade entoura la bulle, la rendant visible un court instant. Puis les parois se dissipèrent comme de la fumée blanche dans l'air.

Elle se remit debout. Elle était libre.

"Génial. Ha ha ! Bien joué, Riku, je t'en dois une." L'ombre tendit un pouce levé. "Bon, c'est pas tout ça mais j'ai plein de choses à f- attend."

Elle cessa de se frictionner les mains de contentement. Juste à côté d'elle, au centre du piédestal de l'ex-pierre, un portail était apparu. Il était composé d'un cercle vert au sol, d'où s'échappaient des nuées et volutes de poussière, vertes elle aussi.

"Nonnn.. non non." Riku n'allait quand même pas aller.. là-dedans ? Il voulait protéger Sora, oui, l'intention était louable et c'était bien ce sur quoi l'ombre comptait mais... "Mais... que tu es IDIOT !" Elle se prenait la tête dans ses mains pour contenir sa colère montante. N'avait-il donc rien compris à ce qui se passait ? Fallait-il qu'elle sorte un tableau pour lui faire un dessin ? Dans sa désespérance, elle ne pouvait s'empêcher de se gausser, faisant convulser son ventre. Un instinct prit toutefois rapidement le dessus et sans même qu'elle ne comprenne exactement pourquoi, elle avait sauté sur Riku et son aura blanche, le plaquant au sol.

"Pourquoi crois-tu que je suis restée ici ? Là-bas, les ombres. Ne peuvent pas. Exister ! Aucune ombre ! Aucune !"

Dans sa rage, ses yeux prenaient une teinte orangée. Elle le lacérait de coups de griffes en gueulant ses mots, ça allait l'aider à imprimer. Au pire, ça faisait gagner du temps, le portail n'allait pas rester indéfiniment. Mais que diable faisait-elle ? Elle était libre ! Elle n'avait plus qu'à partir, laisser les enfants faire mumuse avec ce qu'ils ne comprenaient pas. Et pourtant elle restait. La lumière de Riku lui faisait mal. Et pourtant, elle frappait encore.


Dernière édition par Sora le Lun 22 Juil 2019 - 19:48, édité 1 fois
Riku
Riku
Marcheur de l'Aube

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
Là est le foyer Left_bar_bleue87/270Là est le foyer Empty_bar_bleue  (87/270)

XP :

le Lun 22 Juil 2019 - 20:04




.................Un rayon de lumière vint briser la bulle invisible qui entourait l'ombre. Le jeune homme écarquilla ses paupières. La créature ne pouvait pas s'empêcher de faire son malin en remercient le porteur. Sur le moment, il l'avait cru. Aurait-il fait une erreur quelque part ? Est-ce vraiment la volonté de la Keyblade de Sora ? Est-ce vraiment ça, la solution ? Le visage inquiet, il resta immobile. Soudainement, illuminé par la lumière d'un portail qui venait de s'ouvrir, Riku resta concentré sur la chaîne royale afin de maintenir l'ouverture le plus longtemps possible. Il était à la fois surpris et rassuré de voir que ça avait fonctionné.




Lorsque l'ombre lui sauta dessus, il intensifia l'aura autour de son corps. Il ne bougea pas d'un seul centimètre. Même si il pouvait sentir les coups de griffe sur sa peau, il ne lâcha pas l'affaire. Il ne prêta même pas l'attention sur lui. Il fronça seulement les sourcils. Il balança de violentes ondes de lumière autour de lui pour faire souffrir la créature un maximum. Il savait très bien que tout êtres ténébreux sont complètement affaiblies par les sources lumineuses. Pendant que la créature gesticulait au sol, Riku fixait son regard sur ce mystérieux portail aux couleurs jade . Sora était sûrement coincé quelque part dans ce monde. Il devait partir. Il devait le ramener. Il devait le revoir. Sans plus attendre, le jeune homme se hâta vers la lueur verte. Avant de disparaître définitivement dans celle-ci, il posa ses yeux émeraude sur l'ombre. Son regard sévère jeta un froid entre les deux personnages.




Pour la première fois, depuis le début de leurs rencontres, il lui adressa la parole. "C'est toi l'idiot. Je suis là pour Sora, pas pour toi. Mais t'inquiète pas, je vais m'occuper de ton cas plus tard..." Dit-il sur un ton glacial. L'aura autour de son corps changea brutalement. Elle devint aussi noir que le ténébreux qui se tordait de douleur à ses pieds. Il voulait lui montrer la puissance de son cœur. Il voulait lui faire comprendre qu'il pouvait maîtriser les ténèbres. Il comptait faire de même pour le problème de Sora. Son ami n'avait pas le choix. Ses ténèbres étaient trop éparpillées. Elles arrivèrent facilement à distraire son ami, d'après ce qu'il avait compris. Il devait y remédier avant que cela ne parte trop loin. Avant que le cœur de ce garçon explose en mille morceaux ou autre...




Il met sa main sur son torse. Il entend toujours son cœur s'emballer. Il sentait qu'il devait y aller. La chaîne royale lui montrerait le chemin, il l'aidera à retrouver Sora. Il n'y avait aucun doute. Il y croyait de toute son âme. Il plongea un pied, puis l'autre, dans le portail qui se referma derrière lui. Une fois fermées, les parois presque invisibles firent emprisonner l'ombre de nouveau. Après tout, Riku n'avait fait qu'ouvrir un portail, comme Sora l'avait fait précédemment. Il n'avait aucunement détruit la pierre angulaire. Ou du moins ce qu'il en restait dans le cœur de son ami.




Le regard apaisé, les yeux fermés, le jeune porteur de Keyblade tomba à l'infini dans l'obscurité. Aucun décor n'apparaît. Juste un ciel noir, sans étoiles, sans lune, sans nuages. Ses paupières s'ouvrèrent délicatement, sentant son corps flotter dans l'espace. Il se regarda tomber sans interruption. Il guetta les alentours, espérant voir autre chose. Soudain, il finit par voir quelques couleurs, quelques formes, mais c'était bien trop lointain pour identifier celles-ci. La petite tâche rougeâtre le fit réagir. "Sora!" S'exclama t-il. Il n'eut pas pu s'empêcher de l'appeler. Son cœur brûla d'impatience, mais une crainte se fit ressentir. Il avait peur. Peur de la réaction de son ami. Peur d'être rejeté par celui-ci. Peur qu'il ne l'écouterait pas. Mais il n'avait pas le choix. Maintenant, il ne pouvait plus faire marche arrière. De toute manière, il ne l'aurait pas fait. Il avait besoin de savoir. D'être sûr. Il avait besoin de réponse. Un regard sérieux se dessina. Il ne quitta pas les taches de couleur qui devenait de plus en plus distinguable.




Bizarrement, il sentit son corps lui faire terriblement mal. Son cœur souffrait. Il vit une très légère fumée noire sortir de son corps. Il comprit que les ténèbres dans son cœur se désintégraient petit à petit. Donc, l'ombre de Sora avait raison. Aucune ombre, aucun ténèbres ne pouvaient résister à la pierre angulaire... Peut importe. Sora était la priorité. Il devait faire vite. Tant pis si ses ténèbres sont complètement dévastées par la lumière. Il ne devait pas faillir à sa tâche, pas cette fois-çi. C'était peut-être le prix de ne pas avoir pu sauver son ami auparavant. En tout cas, il était près à en payer les conséquences.






Sora
Sora
Un Garçon Ordinaire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Là est le foyer Left_bar_bleue35/0Là est le foyer Empty_bar_bleue  (35/0)

XP :

le Jeu 25 Juil 2019 - 14:01
"Ne fais pas ça, Riku !" vociférait l'ombre entre deux spasmes au sol. Malgré la douleur, elle se relevait et elle bondissait sur le fou pour le retenir, l'empêcher d'entrer dans ce portail. Trop tard. Ses bras griffus se replièrent sur du vide et, autour d'elle, la bulle invisible reparut, la coupant du reste du monde.

Prostrée sur le piédestal, elle ralait sa rage, un long miaulement désespéré avant d'aspirer fortement l'air qui venait à lui manquer. Déjà au dessus d'elle, une étoile verte, minuscule, était apparue, et ses rayons semblaient lui déchirer la chair. Il lui était impossible de s'échapper.

Alors elle rit, à gorge déployée, sans pouvoir s'arrêter, comme si cela pouvait conjurer sa souffrance. Et quand, par manque d'air encore, elle dut à nouveau inspirer, elle posa ses yeux jaunes, tristes, sur l'étoile qui flottait.

"J'ai essayé, Sora."

ↈ   ↈ   ↈ

Allongé sur l'arbre aux fruits paopu, avec rien en dessous, Sora tendait une main vers l'étoile verte qui pulsait là-haut dans le néant.

*Je suis revenu*, pensait-il. Mais ses souvenirs de son séjour dans la Pierre Angulaire étaient si confus qu'il ne pouvait les comparer à sa situation actuelle. Il y avait bien ce sentiment, cette sensation rassurante, une douce onde qui le réchauffait et le poussait à se laisser bercer, relâcher ses épaules et, enfin, s'endormir. Mais il y avait cette gravité, cet arbre contre lequel il était collé et qui l'empêchait de s'envoler pour flotter plus près de cette si belle étoile.

C'était son seul souci. Les autres disparaissaient doucement : la guerre, ce qu'il avait fait, ce qu'il n'avait pas fait, les îles qu'il avait laissé derrière, les mondes qui avaient besoin de lui, les personnes qui lui manquaient, sa place. Et à chaque fois, il se sentait plus léger.

Une explosion silencieuse dans le ciel créa une étoile bleue et d'elle, une ligne de lumière fendit le néant jusqu'à l'arbre. Sora mit les mains derrière sa tête collée au tronc pour la surélever un peu.

"Riku."

Il fronça un sourcil. Riku était assis sur le tronc, juste en face de lui. "Tu étais là aussi ? Tu viens de rater Kairi." Quelque-chose clochait et Sora fronça l'autre sourcil. Contrairement à Kairi, Riku n'était pas comme dans ses souvenirs. Les vêtements, les cheveux... avait-il encore grandi ? Et il semblait souffrir. Tout ça rendait Sora perplexe.

"Tu n'as pas l'air bien", commenta-t-il, placide, sans le quitter des yeux.
Riku
Riku
Marcheur de l'Aube

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
Là est le foyer Left_bar_bleue87/270Là est le foyer Empty_bar_bleue  (87/270)

XP :

le Mar 30 Juil 2019 - 13:36



.................Riku atterrit sur un tronc familier. Il reconnaît les îles du Destin, enfin, du moins ce qu'il en restait. Tout autour de lui, le néant. Un espace noir. Seul cet arbre et la barque qui flottait sur la mer invisible étaient distincts. Il savait très bien que ce n'était pas réellement la terre de son enfance. On dirait une illusion. Peut-être des fragments de souvenir. Cela expliquerait le vide. Il manque des lieux sur cette île. Est-ce le reflet du cœur brisé de Sora? Face à son ami, il le regarda de haut en bas. Il avait du mal à croire qu'il le voyait enfin. Après autant d'années. Une fumée de plus en plus noire s'échappait de son corps. Une douleur plus intense s'emparait du jeune porteur. Même les marques de griffures de l'ombre noire n'était rien comparé à celà. Mais malgré ça, il ne montra rien. Son visage restait fort. Fort pour son ami. Un détail turlupinait. Sora avait l'air aussi jeune que dans son dernier souvenir. Ca lui paraissait étrange, mais il ne s'attarda pas là-dessus. Il devait l'aider.




Lorsqu'il lui parla de Kairi, il ne comprenait pas. "Kairi?... Non, elle n'est pas là... De quoi parle t-il?..." Pensa le jeune homme, suspicieux. Il ne sentait pas l'odeur parfumée de la jeune fille. Son ami n'avait pas l'air de comprendre la situation dans laquelle il s'était fourré. Il semblait divaguer. Le jeune porteur de la Keyblade ignora sa question. Il voulait lui demander des explications, mais la première question qui lui vint en tête était beaucoup plus simple et importante à ses yeux. Riku vint poser doucement ses mains sur les épaules du jeune garçon. "Sora, tu vas bien ?" Demanda t-il, inquiet. Lorsque ses mains virent toucher le corps de son ami, ils passèrent a travers. Son regard changea. Son inquiétude grandit. Son cœur s'alarma. Inquiet, la tristesse et l'angoisse prirent place en lui. Brutalement, son regard dessina une souffrance aiguë provoquée par sa poitrine. Les ténèbres se dissipaient lentement. Tout ce qu'il vivait à l'instant même, le faisait souffrir. Son ami, ses ténèbres, ses craintes, ses angoisses, le jeune homme aux cheveux argentés avaient du mal à réfléchir.




"Mieux que toi, on dirait." Tous se mélangent de sentiment, le faisaient perdre la tête. Ce n'était pas une illusion. Mais son corps, où était-il passé ? Que devait-il faire ? Comment le sauver ? Finalement, il n'était pas plus avancé. Est-ce que l'ombre avait raison ? Fallait-il vraiment détruire cette pierre pour libérer son meilleur ami de cette terrible souffrance ? Le jeune garçon aux cheveux hérissés semblait soucieux. "Est-ce que toi aussi, tu es prisonnier ici ? Je peux faire quelque chose ?" Demanda t-il, inquiet. Aucun doute, c'était bien lui. Il avait cette fâcheuse tendance de vouloir aider les autres, même s'il était, lui-même, en mauvaise posture. Sacré Sora, toujours les autres avant lui. Mais quelque chose n'allait pas. Il sentit les émotions de son ami dans sa voix, mais sur son visage, il sembla étrangement calme et dénué d'émotion malgré la situation. Il se comporta comme s'il ne l'avait pas revue depuis hier. Pourtant, des années ce son écoulé depuis leurs dernière rencontre. On dirait qu'il était dans un autre monde. Complètement perdu.




Riku avait tellement de choses à lui dire, mais il n'avait pas beaucoup de temps devant lui. Ses ténèbres souffraient, il devait faire vite. Il observa la fumée sortir de son corps. Elle se dirigea vers une petite étoile verte au-dessus d'eux. Une autre étoile était située à côté. Une étoile de couleur bleutée. Il se souvenait qu'il venait de celle-ci. Par contre, la verte l'intriguait. Ses ténèbres se faisaient aspirer par elle. La pierre angulaire ? C'était la seule explication. Le portail qu'il avait ouvert avait la même lueur verdâtre que cette étoile. Ses yeux se posèrent de nouveau sur le garçon dépourvue d'émotion. Le regard de son ami fixait l'espace. On aurait dit une coquille vide, sans âme, sans cœur. Il n'était vraiment pas bien. Il pinça sa poitrine avec l'une de ses mains. Il avait terriblement mal. Pas de temps à perdre. Il fronça les sourcils. Il devait garder la tête froide. Il devait réagir intelligemment. Il devait mettre la douleur de côté, ne plus y penser. Il devait le faire pour son ami.




"Sora, on n'est pas sur les îles du destin. Tu es dans la pierre angulaire. En ce moment même, ton ombre est coincée dans le hall de la pierre du château Disney. Je dois te ramener Sora. Ou on périra tous les deux... Dit-moi pourquoi ton corps n'est-il pas là ? Que dois-je faire ? Pourquoi cette île n'est-elle pas complète ? Cette étoile verte qui aspire mes ténèbres, c'est bien la pierre angulaire, n'est-ce pas ? Dois-je la détruire, pour te sauver ? Dis-moi, Sora." Demanda le jeune porteur d'un ton sérieux.





Sora
Sora
Un Garçon Ordinaire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Là est le foyer Left_bar_bleue35/0Là est le foyer Empty_bar_bleue  (35/0)

XP :

le Dim 4 Aoû 2019 - 17:19
L'étoile verte attirait Sora, il avait l'irrésistible envie de sauter du tronc et de voler vers elle pour s'y lover, se laisser bercer par ses doux et chauds rayons, se reposer un peu, s'abandonner à cette promesse qu'elle susurrait silencieusement et selon laquelle tout irait bien, que la lumière était eternelle, confiant dans l'idée que là était sa place. Mais il se sentait lourd, collé au tronc, encore plus depuis que Riku était apparu. Il avait bien du mal à quitter son ami des yeux et tout en emmaganisant les informations que le jeune homme lui apportait, il reconnaissait son inquiétude.

"Allons, Riku. Tu trouves toujours un moyen de t'en sortir", commenta-t-il, se voulant encourageant. Mais ayant avisé son regard perdu, il développa ses pensées : "Ne détruis pas la pierre, s'il te plaît. Elle a besoin d'être sauvée. Je pense... qu'elle avait besoin de l'île."

Et elle voulait d'autres choses encore, il le savait. Elle lui avait dit.

"Tu peux repartir quand tu veux. Les mondes partagent le même ciel." En disant cela, il pointait d'un index et sourire aux lèvres l'étoile bleue d'où Riku était venu. "Je vais rester un peu." C'était si difficile de partir. Retourner là-bas, dans ce monde froid et gris où chaque aventure ne lui apportait que désillusion. Alors qu'ici, tout était si calme, si clair. Et surtout, tout avait un sens.

Une chose le turlupinait malgré tout. Riku avait parlé de son ombre, coincée de l'autre côté.

"Je sais qu'elle souffre, là-bas. Mais elle ne peut pas venir ici." Il semblait résolu, mais dans sa tête, c'était un paradoxe. Si elle faisait partie de lui, pouvait-il la laisser de côté ? se demandait-il en frottant son pendentif avec le pouce. La réponse, donnée par les pulsations de l'étoile, était oui. Elle était d'autant plus facile à accepter que Riku était là. "Toi, tu sauras l'aider."

Ne restait comme dilemme que Riku, qui restait lui aussi accroché au tronc de l'arbre alors que l'étoile l'évidait de ses ténèbres. Il ne bougeait pas, restait à côté de lui et l'écoutait. Ce n'était pas normal. Il n'était pas à sa place. Comment le convaincre ?

"Ne t'en fais pas pour moi, j'applique juste la leçon que tu m'as donnée quand nous étions petits. Mais tu dois partir. S'il te plaît."
Riku
Riku
Marcheur de l'Aube

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
Là est le foyer Left_bar_bleue87/270Là est le foyer Empty_bar_bleue  (87/270)

XP :

le Ven 9 Aoû 2019 - 23:39






.................Oui, c'est vrai. Riku pouvait facilement s'en sortir. Mais ce n'était pas son but. Hors de question de partir sans son ami. Il n'était pas rassuré de le laisser seul ici. Il ne savait pas ce qui pourrait lui arriver en le laissant assis sur son tronc. Ce monde n'est pas un monde. En tout cas, il ne ressemblait pas a celui qu'il connaissait. Il vivait dans une sorte d'illusion. Que faire ? Il ne devait pas détruire la pierre, mais il constata qu'il était attiré par elle.



Il devinait très bien ce que voulait dire Sora par rapport à son ombre. Mais est-ce la bonne solution ? "Ne t'en fais pas pour moi, j'applique juste la leçon que tu m'as donnée quand nous étions petits. Mais tu dois partir. S'il te plaît." Que voulait t-il dire ? Quelle leçon ? Il n'arriva pas à déchiffrer cette phrase. Il a beau chercher dans ses souvenirs, mais en vain. Il se sentait désemparé par la situation, qu'il comprenait à peine.



Le jeune porteur ne voulait pas s'en allait. Il resta sagement assis, face à son ami. La souffrance dans son cœur était insoutenable. Il avait la sensation de mourir à petit feu, tel un cancer qui le rongeait de l'intérieur. Il serrait sa main sur sa poitrine, déterminé à rester. Il grimaça de douleur. Peut importe la torture, il devait rester auprès de son meilleur ami. Il sentait, au plus profond de son cœur, qu'il avait besoin de lui, ici, malgré ses dires. Le visage perdu dans l'obscurité, il ne pouvait pas s'empêcher d'angoisser.



"Sora, tu ne dois pas rester ici. Tu risques d'être piégé pour l'éternité si tu restes..." Dit-il, inquiet. En vérité, il n'en savait rien, mais il le pressentait. Il se devait d'être persuasif pour que son ami le suive. Son regard se dirigea vers le jeune garçon. "Je veux te revoir Sora..." Souffla t-il, d'un air attristé. Il tendit la main. Bien qu'il savait qu'il ne pouvait pas toucher son corps. "As-tu toujours... Confiance en moi... Sora...?" Demanda t-il, hésitant. Il avait peur de sa réponse. Il devait affronter cette peur. Il devait savoir.



Cependant, même si la réponse était négative, il ne le laisserait pas dans cet endroit sans ciel, ni mer. Il devait le sauver coûte que coûte. Quitte à mourir pour lui. Il ferait n'importe quoi pour son meilleur ami. "Je resterais ... Jusqu'à que tu as... Envie de partir..." Souffla t-il, doucement, en suffoquant. Ses halètements se font de plus en plus réguliers. Sa vue devint, légèrement, flou. Il sentit ses épaules devenir lourdes. Son corps se fatiguait. La fumée noire autour de sa silhouette commença à disparaître dans cette lumière verte, au-dessus d'eux. Le rythme de son cœur s'affaiblissait.




Il remarqua que les bouts de ses doigts devenaient d'une couleur transparente. Tout comme son ami en face de lui. C'est à ce moment-là, que Riku comprit. Il était en face de l'âme de Sora. Il réfléchissait pendant quelques secondes. Si son âme était ici, où est passé le corps, et le cœur?... Il regarda le ciel obscur, illuminé par ses deux étoiles. L'ombre... L'ombre était la réponse. La situation s'éclaircit enfin. Il commençait à comprendre. Il savait ce qu'il devait faire. Son visage souffrant se dirigea vers le jeune garçon. Il devait ramener l'âme dans le corps ténébreux. À l'extérieur de cette maudite pierre angulaire.




Il pria de tout son être pour que Sora l'écoute. Mais il n'avait pas l'air décidé. La seule solution que l'homme aux cheveux argentés avait trouvé, c'était de se mettre lui-même en danger pour que son ami réagisse. Pour le pousser à venir. Il le connaît. Il savait que le jeune garçon ferait tout pour les autres. C'était sa dernière carte. Connaitre l'enfer en échange de sauver l'être le plus précieux à ses yeux. C'était difficile, mais il ne lui laissa pas le choix. Toujours la main tendue, elle devenait de plus en plus transparente. Un coup brutal dans sa poitrine le fit pencher vers l'avant. La douleur devenait trop intense.




Il avait peur. Peur de plus revoir le Sora qu'il connaissait. Peur de plus pouvoir le toucher, de s'amuser, de rire avec lui, comme à l'époque. Peur de le perdre. Peur de mourir sans avoir réussi à le sauver. Peur pour la vie de son ami. Il le voyait, hésitant à répondre. "Je t'en prie... Sora..." Supplia t-il, gémissant de douleur. Le visage sur le tronc. Le corps gesticulant faiblement. Les yeux suppliants. La main toujours tendue vers le garçon aux cheveux en pique. "Je.. T'en... Prie...".



"S'il te... Plaît..."



"...Sora..."







Dernière édition par Riku le Mer 14 Aoû 2019 - 12:01, édité 1 fois
Sora
Sora
Un Garçon Ordinaire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Là est le foyer Left_bar_bleue35/0Là est le foyer Empty_bar_bleue  (35/0)

XP :

le Mar 13 Aoû 2019 - 18:59
Ses mots n'y avaient rien fait. Riku s'était résolu à rester, en sachant pertinamment le danger qu'il encourait. Sora regardait son ami lui tendre une main tremblante, le supplier et souffrir. C'était à n'y rien comprendre. Riku savait bien qu'il ne pouvait pas prendre cette main. Qu'espérait-il accomplir ? Il allait juste mourir ici, pour rien.

Sora leva difficilement les yeux vers l'étoile verte au beau milieu du vide. Sa plus forte volonté était de rester auprès d'elle, de retrouver la paix qu'elle lui avait apporté. Mais son regard fut attrapé par les pulsations de l'étoile bleue à côté. De plus en plus saccadées, de plus en plus rapides. Pourquoi sa lumière semblait-elle s'atténuer ?

Il revint à Riku, accroché au tronc de l'arbre, le corps presque immobile maintenant. Puis à l'étoile bleue, qui ne rayonnait plus. Ce n'était qu'une petite boule de lumière dans le néant, le coeur d'une fleur privée de pétales.

*Non.*

Il se souvenait. L'étoile verte n'avait jamais été seule. Elle était au centre d'un vaste univers d'autres étoiles, de constellations, qu'elle touchait de ses rayons et qui gravitaient autour d'elle au rythme de sa berceuse. Mais où étaient tous ces astres ? Etaient-ils là dans le néant, cachés, et la lumière de l'étoile verte trop faible pour les révéler ? Ou étaient-ils perdus ?

Dans tous les cas, il ne pouvait laisser l'étoile seule. Sa volonté était claire, mais elle n'était rien à côté de celle de l'astre.

Sora se redressa. C'était pénible : le tronc l'attirait comme un aimant. Il porta une main à son pendentif et regarda Riku : "Surtout, ne t'accroche pas." Il ferma les yeux, serra les lèvres et souhaita partir.

D'abord, il eut le sentiment d'être expulsé du tronc, comme une fourmi par le souffle d'un géant. Puis lui et Riku furent aspirés vers l'étoile verte en un rien de temps, une pulsation. L'intense lumière le força à fermer les yeux.

Il inspira. Son dos allongé lui faisait mal. Sa main caressa le sol, comme du marbre lisse, et alla se poser sur sa poitrine. Son coeur battait si fort qu'il n'entendait que lui. Il avait froid. Lentement, il se risqua à ouvrir les yeux. Il faisait noir.

La panique s'empara de lui. Etait-il devenu aveugle ? "Riku !" Il se releva, son ventre le tirailla comme sa cuisse droite. Il tituba dans l'obscurité jusqu'à se cogner contre quelque-chose  de vertical que ses doigts s'empressèrent de parcourir pour en déduire la forme. Du marbre légèrement incliné, avec des motifs gravés dessus. Ce devait être le piédestal de la Pierre Angulaire.

Il n'était pas aveugle. Il n'y avait juste aucune lumière.

"Riku."

Sa voix tremblait, transperçait le silence avec un ensemble d'émotions contradictoires qui n'en pouvaient plus d'être retenues. Est-ce que son ami était là ? Etait-il revenu avec lui ? Ou n'était-il qu'un produit de son imagination, un stratagème de son esprit pour le forcer à revenir ici ?

"Riku, où es-tu ?"

"Ils sont en bas. Suivez-moi !"

La voix venait du haut de l'escalier, au fond du hall. Au même endroit, Sora put voir une lumière jaune se répercuter de manière intermittente sur les parois.
Sujets similaires
messages
membres