Derniers sujets
La grâce de l'EmpereurHier à 20:02Huayan SongUn Temple en l'honneur des Arts - IIHier à 10:29Huayan SongUn cours très casse-piedDim 15 Sep 2019 - 14:17FiathenLes roses sont bellesDim 15 Sep 2019 - 11:03Huayan SongMise en placeDim 15 Sep 2019 - 10:45Cassandra PentaghastLe Vieux MarinSam 14 Sep 2019 - 8:57DeathContaminationJeu 12 Sep 2019 - 13:55DeathJ'vous ai manqué ?Jeu 12 Sep 2019 - 11:59RoxasA la une, à la deux, à la grècque !Jeu 12 Sep 2019 - 11:29DeathLe vie de bagnard et montagnardMer 11 Sep 2019 - 17:53DeathPour une poignée d'allumettesMer 11 Sep 2019 - 17:05Chen StormstoutIl ne devrait pas tarder, ma DameDim 8 Sep 2019 - 19:53Huayan SongKingdom ArtVen 6 Sep 2019 - 17:20RikuAu Gnouf la Vagabonde !Ven 6 Sep 2019 - 9:52NeigeTous à bord !Mar 3 Sep 2019 - 15:12Neige
Le Chien noir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
Deus Ex Machina Left_bar_bleue357/357Deus Ex Machina Empty_bar_bleue  (357/357)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 18 Juil 2019 - 15:53
« Bon travail. »

Le radeau est finalement là, bien modeste mais ayant le mérite d'exister. Une échappatoire à peine plus réaliste que la nage elle-même mais qui, au moins, sera bien moins éprouvante que la natation à bout de bras. Les quelques arbres aux alentours ne sont que des oliviers aux troncs robustes et agiles mais particulièrement fins ; il en a fallu plus d'une vingtaine pour obtenir une surface suffisement vaste. Le Collecteur, gigantesque coffre sans-cœur, peut y être enchainé au centre et servira même à soutenir un mat avec un voile de guenille rapiécée. Ne pouvant se permettre de laisser le sans-cœur libre d'ouvrir sa gueule en grand, malgré qu'il soit momentanément calmé par sa récente dérouillée.
Ca reste un monstre affamé… il a pu se rassasier mais ces saloperies de sans-cœurs sont des gouffres sans fond… rien ne calme leurs faims, sinon l'apaise un maigre moment.

Ce fut à bout de bras que Jack déracina les souches d'oliviers laissés par ses gardes noirs à l'ouvrage du bucheronnage. Les branches ne sont pas inutiles pour lier les troncs entre eux mais les racines… pas besoin d'être jardinier au Consulat pour savoir que rien n'est plus résistant chez un arbre. Bien pitoyable quand on considère qu'il doit traverser la mer, Jack affiche un sourire satisfait quoiqu'un peu amer ; pendant que lui s'enorgueillit d'avoir bâti ce pauvre radeau, son supérieur s'attèle à construire une toute autre genre d'embarcation.
Quelques sans-cœurs trainent encore… mais pour la plupart ? De simples gardes noirs dont la sauvagerie nouvelle ne compense pas la perte de leurs esprits et réflèxions ; désarmés, désorganisés.

Aucun signe de Lamont, jusqu'ici… est-ce qu'un sans-cœur sait nager… ? Celui-là était différent des autres, à commencer qu'il a attaqué à coup de matraque, son arme de toujours… et a conservé son sourire bien à lui, quoique plus monstrueux qu'auparavant. Honnêtement, Jack doute très sérieusement d'en avoir fini avec lui mais jusqu'ici, pas de nouvelles alors… bonnes nouvelles ?
A la première occasion, le Chien Noir veut voir ce sale sans-cœur disparaitre et se dissiper sous ses yeux ; probablement pour se persuader que son échec se dissipe avec ça.

Ne pas s'attacher, se répète Jack. Ne pas s'attacher, se répète Jack. Ne pas… faire preuve de reconnaissance à leurs égards, ne pas… les apprécier. Ne pas les regretter, ni les pleurer. Un royaume n'est qu'un bateau qui flotte sur l'océan… et ici, l'océan est le peuple qui porte le royaume ou le coule. A moindre échelle, c'est la même chose pour Jack qui, si seul, n'a pas juste envie d'être une intendant parmis tant d'autres. Pas simplement un chef parmis tant d'autres… plus qu'être craint ou respecté… Jack voudrait inspirer la loyauté. S'accroche dur comme fer à des morceaux d'idéologies pour… devenir l'espèce de gourou d'une espèce de secte… ?
Et à quoi ca sert d'y penser s'il ne réchappe pas de cette île en vie ?! Sans abandonner sa mission ni deserter ? Jack a trop sacrifier pour reculer, s'est déjà trop damné.

Est-ce que Death irait chercher son âme pour l'arracher aux mains d'Hadès… ? Impossible à dire ni à savoir. Le Chien Noir ne fait pas confiance à Death, pas particulièrement mais soit… en cette journée passé à subir l'ire ignorante d'Apollon, Jack a bien besoin d'un dieu pour l'aider dans sa quête. Death, le soleil noir et… la Coalition Noire en tant que tel.
Oui, c'est à la Coalition Noire qu'il est fidèle, c'est en ça qu'il croit et pas autre chose ; la Coalition Noire survivra à Death, à Jack, à leurs successeurs, aux Olympiens eux-mêmes.

« Quand Apollon atterrira, je risquerais le tout pour le tout et… juste avant qu'il atterrisse ; juste avant que le soleil ne s'éteigne complètement, j'enverrais un collecteur "déchainé" en avaler un éclat. »

« Et ensuite… on s'enfuit en radeau. » Lâche Vald, rendu cynique par la fatigue.

« J'ai peut-être une idée… un peu plus… réaliste ? Après avoir récupéré l'éclat, je peux peut-être… jeter le Collecteur au loin devant nous et laisser sa grande gueule nous aspirer vers lui. Sans même parler de ça, rien qu'en aspirant l'eau, il devrait pouvoir créer un courant suffisement puissant pour qu'on s'échappe. » Jack déglutit, l'oeil livide et effrayé, les traits creusés par la chaleur, l'idée d'abandonner qui ne fuit pas le coin de son esprit. « Echapper au soleil, hein. »

« Apollon ne peut plus nous atteindre une fois que nous sommes morts… Death, oui. Hadès aussi mais… je crois savoir qu'il y a entente entre les deux. »

« Oui… vaut mieux s'échapper d'ici mort que vivant… »

Death apparaissait… persuadé que Jack pouvait le faire ; il a beau y mettre du siens, l'intendant ne comprend pas pourquoi. Qu'est-ce qui, selon lui, permettrait à un mortel comme lui de tutoyer un dieu au point de pouvoir le voler et en réchapper ? Le Faucheur lui-même a commencé en étant un mortel mais il ne fait aucun doute, après tout ce temps, que c'est désormais l'égal d'un dieu. Et même si ça brise le coeur d'un pauvre coalisé endoctriné, nombres d'individus sont capables de tutoyer le Boucher de Grimm.
Les mercenaires eux-mêmes, et particulièrement Lenore, ne sont pas passés si loin d'en débarrasser l'univers. Que peut valoir le Général Primus, en comparaison ? Roxas ? Le fameux Kurt Brown ?

Perdu dans ses réflèxions, Jack ne remarque que tardivement Vald et les triplés complètement… omnibulés par quelque chose dans son dos. En panique ! Jack se retourne, incroyablement apeuré d'avoir oublié de surveiller les alentours !

« Mais c'est qui lui ? Et c'est quoi, surtout ?! »

La première chose que l'intendant note c'est sa peau bleu… presque auréolé mais dont l'éclat parait terne face à celui d'Apollon qui inonde l'entièreté d'un monde. Un gringalet bleu habillé à la grecque, armé d'un sceptre en or et d'un casque de la même facture… avec des petites ailes sur son heaume ? Celles-ci paraissent vrais, ballotés par le vent et blanches.

« C'est pas une fée, ca c'est sur, les fées sont mignonnes et lui il est moche ! »

« Pardon ?! » Se vexe la créature, soudainement raide et toute droite alors que les ailes de son casques se mettent à battre plus frénétiquement que celle d'un moustique… la paire de petites ailes à ses sandales aussi. « Aphrodite m'a embrassé, une fois ! Vous pouvez en dire autant ou pas ? Je crois pas non ! »

Fins et sveltes… qui parait vaguement âgé mais trop bien conservé… des petites lunettes rondes trop modernes pour avoir quelque chose à faire en Grèce… pourtant, plus Jack le regarde, plus il reste persuadé que ce drôle de gringalet bleu vient indubitablement du coin. Un sourcil s'arque chez le Chien Noir, un peu secoué par cette vision et à deux doigts de tirer une conclusion qui le fera virer blême malgré ses coups de soleils.

« C'est surement un lutin… genre… un lutin grecque qui se la pète. »

Jack vire blême et pâle, sa pâleur se confondant au rouge qu'Apollon a marqué à même sa peau.

« He-her...me… Hermes ?! » S'exclame Jack à en provoquer une onde de choc pareil à une brève impulsion venteuse, forçant Hermès à joindre ses mains façon Marilyn Monroe pour ne pas que sa toge s'envole ! Et le sourire aux lèvres, l'Olympien s'affale à même le vide comme sur un divan, dégustant une olive tenu entre le bout de ses deux doigts.

Jack est censé… avoir une poche pleine d'olives qui commençaient à suinter de l'huile… mais elle a disparu alors que le Messager des Dieux ne cesse de les gober, prêtant à peine attention aux mortels qui restent choqués de son apparition. Enfin, choqué… Vald et Jack le sont, comprenant la situation mais bien trop cons, les triplés se regardent entre eux particulièrement sceptique, haussant finalement les épaules.

« Lui-même ! Dieu des Voyageurs, Messagers des Dieux et Beau Gosse de l'Olympe ! » S'exclame-t-il fier et joyeux, se remettant debout à cette occasion, flotillant tranquillement vers le soleil qui semble l'illuminer tout particulièrement, donnant à sa peau une auréole surnaturelle ! Là c'est mystique !
Sinon qu'il… ressemble toujours à un gringalet bleu, Jack arque un sourcil, se forçant à le prendre au sérieux malgré son allure parodique.

« J'aurais deux-trois questions à vous posez. » Une petite pause puis ça repart, très vite, le ton pressé et pressent alors que virevoltant autour de Jack à vive allure, l'intendant n'arrive pas à le suivre du regard. La scène en est ridicule, on croirait voir l'intendant apeuré enchainé pas de pivots et torsions pour garder un frelon dans son champ de vision. Vif d'esprit, Hermès semble avoir du premier coup d'oeil compris qui est le chef de la petite bande… et tout simplement vif, déploie avec aisance une vitesse qui dépasse tout ce que Jack a connu jusqu'ici. Vif et inquiétant comme un frelon mais plus léger et insaisissable qu'un papillon.

« Qu'est-ce que vous faites à trainer au pied du Mont Olympe ? »

« On était en vaisseau puis on s'est crash- »

« Il allait où votre vaisseau avant de se crasher ? »

« Il allait… heu… on était en route pour… heu… »

Sans le voir ni vraiment le comprendre, Jack sent un bout de métal cogné sa tête vite et fort.

« Réponds mortel ! »

« On fuyait la Citée du Cré- ! »

Boink ! Ca recommence ! Aussi incroyablement désagréable et humiliant que ce soit… les petits coups de sceptre ne sont pas dangereux. Des rappels à l'ordre plus que des attaques, l'équivalent de la tape d'un parent sur la main de son enfant qui, sans vergogne, ment ! Ou essaye, en tout cas.

« Les olympiens ont regardés le tournoi, Jack Inèrsse. Qu'est-ce qui peut bien décider l'intendant de la Coalition Noire a fuir son Q.G ? » Hermès cesse de virevolter, laissant enfin un peu de stabilité à un Jack à deux doigts de s'emmêler les pattes. Pourtant, ses jambes se font molles et faibles face au regard insistant d'un Hermès peut-être un peu malicieux mais pas vraiment heureux qu'on prétende le baratiner. Poings postés sur ses hanches, le corps penché en avant, le gringalet bleu flotte au-dessus du sol pour regarder le Chien Noir droit dans les yeux et de haut, surtout. Muet et se pensant condamné, Hermès le motive d'une petite gifle dans la tronche à répondre ! Et vite !

« J-j-j-j-j-'ai échou-oué à ma mission et-et-... et on a du fuir… »

« Ta mission c'était de remporter le tournoi, c'est ça ? A moins que d'être fait rétamer par Roxas te vaille les foudres de Death ? Non ! Je ne sais pas, pour moi, ca colle pas. »

« Mais si ! Je vous jure que… »

Un choc à l'arrière du crâne. Un dans le ventre. Un à l'arrière du genou droit. Un au bras. Et plusieurs dizaines d'attaques dont Jack perd la trace, rendu à genou face à un Hermès qui s'agace.

« Ecoute, j'ai vu que ton vaisseau suivait le char d'Apollon. Tu obéis à Death mais ce dernier est en affaire avec Hadès alors… lequel des deux s'intérèsse à mon demi-frère au juste ? »

Lui mentir ou lui dire la véritée ? Le temps de cette question, Jack se prend une claque qui le motive à répondre du tac au tac sans réfléchir.

« C'est Hadès. » La rivalité entre Hadès et le reste des Olympiens n'est pas méconnu alors… ca n'étonne pas Jack de voir Hermès avaler ça. « Death nous a envoyé voir Hadès parce qu'il avait un service à nous demander et une fois sur place… on a appris qu'il voulait qu'on épie la course d'Apollon, qu'on l'analyse et qu'on en décortique les moindres caractéristiques. Les horaires, les pauses, les haltes, etc... »

« C'est débile… le soleil suit toujours la même course, sinon qu'il part et revient plus tôt ou plus tard en fonction des saisons c'est… c'est juste débile. »

« C'est Hadès. »

Hermès soupire en levant les yeux au ciel… drôle de réaction pour un dieu qui, au pied du Mont Olympe, regarde d'un air désabusé les siens qui trônent au sommet. Jack fait pareil… mais son regard à lui est infiniment plus anxieux.

« Apollon a l'habitude que des vaisseaux trainent le long de sa course et n'y fait plus attention, quand je lui ai dit que vous le suiviez, il a juste haussé les épaules. »

C'est rassurant bien plus qu'humiliant mais… si on considère que la mission doit suivre son terme, ce n'est pas… une bonne nouvelle du tout.

« Quoiqu'il en soit, le pied du Mont Olympe n'est pas un squat ! Une chance pour vous, je suis de bonne humeur et je dois aussi être le dieu des voyageurs quelque part dans mon C.V alors… j'vais bénir votre radeau, tiens. »

Tiens. Si puissants sont-ils… que les Olympiens distribuent faveurs et châtiments comme un rien ? Aux grés de leurs humeurs changeantes comme le vent ? Jack a du mal à croire qu'il regarde et parle à un dieu en face à face, comme ça, normalement. C'est intimidant mais… surréaliste, inexplicablement. L'intendant doit être effrayé ! Voudrait l'être mais aussi divin que soit Hermès, bien que comprenant ne pas faire le poids un seul instant, ce n'est… qu'un gringalet bleu ultra-rapide avec des pouvoirs magiques… ?
On croit rêver.

D'un coup de sceptre comme d'une baguette magique, après mûr inspection de l'humble radeau, Hermès le bénit. Racines et branches se mettent alors à pousser des troncs d'oliviers ravagés et arrachés sans techniques ou précautions particulières. Ceux-ci renforcent la structure du radeau… puis s'embrassent et s'enlacent, de tresses à l'heure de pousser surnaturellement ; la forme se dessine d'une barque bien à la grecque et il y a même six rames avec !
Et Hermès décolle à toute vitesse après ça, laissant Jack qui rumine qu'on le quitte sans même lui dire aurevoir.

Des dieux… des titans… des héros… l'univers est remplis de gens puissants, qui décident… de genre qui peuvent imposer leurs volontés et rendre concret ce qui se passe dans la tête. Jack a envie d'y croire, aurait envie d'en rêver mais il se voit encore si loin de tout ça. Qu'est-ce qui lui manque ? Pourquoi doit-il… ramer… alors que d'autres survolent tout ?
Ne reste plus qu'à se dire que Death a commencé, intendant de la garde noire, bien plus humble qu'il n'apparait maintenant. C'était le chien d'Ariez à une époque mais… le temps et les sacrifices l'ont récompensés.

La route est longue est longue et éprouvante, ca serait si facile de la poursuivre s'il pouvait être certain que ca mène quelque part. A voir ce dieu, Hermès, qui ne peut pas être grand-chose à côtés de Zeus, d'Apollon, d'Hadès, d'Arès et beaucoup d'autres dans la clique… un regard sur le Mont Olympe, si haut, comme un rappel du niveau qui sépare Jack de celui qu'il recherche.
D'un coup, alors même que la situation semble allez au mieux, Jack déprime face à ses gardes qui se réjouissent et retrouvent leurs forces quand le moral revient !

« Juste avant le coucher du soleil, on lance la phase finale du plan… et quand il est couché, on se casse. En espérant que cette barque soit aussi magique qu'elle en a l'air. »
Le Boucher de Grimm

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
Deus Ex Machina Left_bar_bleue1387/0Deus Ex Machina Empty_bar_bleue  (1387/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 7 Aoû 2019 - 18:01
J’aime pas mal la transparence entre le titre et l’action en rp. En vrai, quand j’étais sur le point de noter et avant de lire, j’me suis dit qu’il serait user à son habitude. C’est à dire une pirouette scénaristique pour avancer.

Là, non. Nous avons le vrai théâtre grecque et avec une bonne intervention divine.

Ça ne pouvait pas être plus juste !

Autrement, oui, j’aime beaucoup ce retournement de situation. Plutôt, j’apprécie que ce rp regroupe pas mal de la mythologie et des évènements du forum. Ouais, j’ai apprécié de voir la mention au tournoi et la logique qui amène Hermès à « soutenir » Jack.

Parce que bon, mine de rien… Les participants au tournoi ont gagnés une certaines renommé par celui-ci ! Donc, oui, maintenant… Plus de monde incognito pour Jack et il sera suivi jusqu’au bout de sa vie pour s’être fait péter la gueule par Roxas.

Comme beaucoup de personne, tiens.

Enfin bon, j’ai pas mal aimé la manière dont le récit est monté et les liens évidents. Surtout, interprétation d’Hermès est fidèle à Disney et j’ai rien à redire.

Ouais, c’était vraiment cool !


Très Facile : 7 points d'expérience + 50 munnies + 1 PS en Défense !

_______________________________
messages
membres