Derniers sujets
Le Chien noir

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
D'humbles, modestes et lentes ambitions Left_bar_bleue357/357D'humbles, modestes et lentes ambitions Empty_bar_bleue  (357/357)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 16 Juil 2019 - 13:15
« Un peu de calme ? » Demande Jack, l'air pas content mais trop peu énergique pour inspirer une quelconque menace.

Le contraste est saisissant à l'oeil hagard d'un Jack hébété, incapable de réfléchir sinon incroyablement lentement, l'envie impérieuse de prendre son temps. Pas de café ou de cigarettes à proximités, rien d'autres à manger jusqu'ici que quelques olives vertes foncés. Certaines, tombés de leurs oliviers, ont roulés poussés le vent hors de l'ombre des sveltes feuillages qui leurs épargnaient l'implacable aura d'Apollon. Une aura suffisante puissante et ample pour recouvrir tout un monde, l'ensoleillé, l'illuminé, le réchauffer. De l'eau… il y en a, salé mais ce n'est pas par envie que les gardes noirs doivent boire, c'est par nécéssité.
Assis bras croisés sur le coffre sans-cœur, de nouveau enchainé et bien plus tranquille depuis qu'il s'est fait fracassé, l'intendant a le cou qui s'effondre et le regard vide comme abyssale ; encore présent, encore concsient, cependant.

Les récifs n'étaient pas accueillants mais… ici, c'est une zone de plat avec quelques oliviers… avec un peu d'ombre que Jack a réclamé, son odieux pose-cul imposant à ce qu'il reste de ses hommes de rester en plein cagnard pour lui faire face. D'un côté, c'est logique et pragmatique, digne d'un bon chef… personne à part Jack n'a la moindre chance d'accomplir la mission. Le Chien Noir doit s'économiser, être préservé et bien traité pour être au meilleur de sa forme, pour optimiser les chances de réussir sa mission.
Vald ne… va pas bien, honnêtement… un bout de tissu récemment humidifié mais déjà sec peine à le protéger d'une insolation. On le voit et on le sent chavirer. C'est peut-être le plus endurant mais… il est habitué à s'hydrater comme à se nourrir correctement, de manière conséquente.

Privé de son régime habituel, de sa routine sportive et de tout ce qui fait habituellement son quotidien… Vald ne tient pas. C'est triste. C'est du gâchis. Il va tomber et Jack le sait un peu plus à chaque seconde qu'il passe, du coin de l'oeil, à l'épier. Une petite brise passe… ce qui suffit à l'ancien pour retrouver un peu d'énèrgie, semble-t-il.

En vérité, Jack veut surtout être à l'ombre… a beau prétendre apprécier ses gardes, l'ombre de cet olivier est à lui…

« Les triplés, c'est quoi votre histoire… ? » S'informer, c'est important ; sans s'attacher, ça l'est tout autant. Froid malgré son corps qui brûle, mou malgré ses blessures, le Chien Noir sait déjà qu'il aurait mieux fait de ne pas demander.

« A la base, on est des jumeaux mais on a croisé ce gars qui était notre sosie. »

« Il était plutôt cool alors on s'est mis à trainer avec lui. Des triplés, c'est plus cool que des jumeaux, qu'on s'est dit. »

« Et depuis le temps, c'est comme un frère pour nous, on ne sait même plus qui est le troisième. »

« C'est une jolie histoire. » Jack en cracherait si sa gorge n'était pas aussi sèche ; ils se font confiance ? N'ont même pas l'air de savoir qui est de la famille ou qui ne l'est pas… allez, de bonne humeur, ca ferait plaisir à l'intendant que cette histoire soit vrai. Mais envieux, incapable de faire confiance et sans famille, un intendant désabusé ne souhaitait que voir cette petite fratrie s'entredéchirer. « Vald ? »

L'ancien, fier et fort, se tient debout sans réaction.

« Vald… ? »

Impassible et intimidant, l'allure plus intraitable qu'une statue.

« Vald ?! » S'inquiète l'intendant, se levant soudain de son coffre avec précipitation pour voir l'appelé se réveiller en sursaut !

« Ouais Jack ?! » Il fait mine de ne pas avoir été à deux doigts de défaillir.

« Va à l'ombre et repose-toi. » Ordonne Jack, déjà la tête ailleurs et concentré sur la suite, refusant de se complaire à... la compassion ? Ou l'inquiétude ? D'un revers de nerfs, Jack se dit que si Vald meurt… bah Vald meurt, c'est tout. Tant sont déjà morts, qu'est-ce qui ferait la différence désormais ?
Ce n'est pas ce genre de chef complètement désintéressé que Jack veut être mais à y mettre de sa personne… à y mettre du coeur… l'intendant sent bien que celui-ci se fissure.

Plus d'une dizaine à la base, presque une vingtaine… seulement cinq maintenant en comptant l'intendant. Death se fiche d'aussi maigres pertes, il faudrait qu'au moins la moitié de la garde noire disparaisse pour que le boss puisse le remarquer. Jack ne… s'en fiche pas… pour des bonnes raisons et des mauvaises raisons. Par pur intérêt pragmatique et stratégique, soucieux de ses effectifs. Pour d'autres raisons aussi, que l'on jugerait plus noble ou plus faible.

« Je reste surveiller le coffre… et Vald… vous trois, commencez à défourailler des oliviers ; on va se faire un radeau. »

Est-ce que les restes du vaisseau pourraient flotter ? Aucune idée. Les paquebots flottent, d'autres bateaux de ferrailles aussi mais… vu la tête que tire les triplés, à se regarder perplexe et gêné, ils ne savent pas construire un radeau. Jack non plus mais… à un moment, va bien falloir partir d'ici.

« Vous vous démerdez comme vous voulez mais… faut qu'on puisse se casser d'ici autrement qu'à la nage et en pouvant trimballer le Collecteur. »

« On est au pied du Mont Olympe ! Ca vaudrait pas le coup de… prier… ? »

« Prier le mec qu'on est venu voler… ? »

« Honnêtement, j'ai plus d'égo du tout alors prier me va. »

« Le premier qui ose prier les Olympiens, je le mange. » Et c'est un grognement d'estomac particulièrement audible qui ponctue la phrase. « Vous savez quoi ? Laissez tomber pour l'instant. Allez simplement rassembler les armes et explosifs lâchés par le coffre sans-cœur. »

Avec un peu de chance, il y aura des haches dans le lot ? N'importe quoi qui coupe, déchire ou même tape suffira dans cette situation. On coupe des oliviers et… vu la finesse des troncs… il faudra en compter un certain nombre. Au minimum, l'embarcation devra pouvoir accueillir le sans-cœur et Jack… être le seul survivant de cette expédition parait à Jack de plus en plus… plausible… et souhaitable. Ce qu'il se passe au Colisée de l'Olympe y restera, Jack n'en parlera plus et plus personne avec lui.
Retourner à la maison, si simplement… retrouver son armée de gardes noirs hauts en couleurs… retrouver son dispositif de sécurité, ses radios, son chez-lui où si peu semble pouvoir là-bas lui échapper.

Il fait beau et chaud… mais ça ne leur apporte aucune joie… parce que l'ombre de leurs affiliations les suit partout. En silence, sans gémir ni s'autoriser à s'enlaidir, Jack pleure fluide et tranquille.

« Ce… n'est pas ce que je veux… pas ce que je voulais… tout ce que je désire, c'est de vivre chez moi… et que ce monde soit en paix, soit calme, soit serein. » Une profonde respiration ; la confidence qui s'épanche. « Je traverse le chemin de l'ombre… parce qu'on m'a promis qu'au bout du tunnel, il y aurait une lumière. Qu'au bout du tunnel, il y ait la puissance et ce qui se cache au-delà de celle-ci. Je veux juste pouvoir… d'un revers, d'un cri, par la porte ou par la fenêtre… je veux juste pouvoir balayer le moindre danger hors de mes terres. Loin de moi ou des miens. Je construirais un château, fort et haut ; une forteresse imprenable ; un refuge et un sanctuaire… un monde où nul ne pourra jamais venir nous imposer leurs volontés. »

Epuisé, lentement essoufflé, Jack se lève enfin et du pied, pousse le Collecteur hors de l'ombre pour que Vald puisse s'y effondrer.

«Je n'y arriverais pas seul. Et avant de construire pierre par pierre ma forteresse… on doit construire un radeau, un bateau ou que sais-je encore. »

Le sans-cœur reste calme mais même enchainé, il est dangereux et… Jack doit rester à proximité, au cas où.

« Vous êtes trois ? Y en a deux qui vont s'occuper de rassembler les armes et explosifs, le troisième se repose ici avec Vald. Quand ce sera fait, Vald et le troisième prendront le relais le temps que les deux premiers à avoir travaillé se repose ensuite. Et ainsi de suite. »

Perdu dans ses réflèxions nébuleuses, il semble pourtant que son plan soit compris de tous et que la petite opération d'escapade maritime se mette en route.

Le travail avance alors, à son rythme. Deux des triplés tâchent de récupérer le matériel craché par le collecteur, dispersant son contenu entre des récifs si peu accueillant. Le troisième, quand à lui, se repose en réunissant des olives et faire les résèrves de vivres. L'eau est à proximité, tentante mais bien trop salée. Néanmoins, ca vaudrait peut-être le coup de s'y baigner pour laisser le sel marin panser les plaies et permettre aux organismes de s'hydrater, au moins de baisser un peu en température.
Interrompant sa collecte d'olives, le triplé va péniblement emmener Vald au bord de l'eau, les récifs ici étant suffisement clément pour accorder une langue de sable aux naufragés.

Jack préfère rester sous son arbre, tranquillement, attendant que tout le monde retrouve des forces, lui le premier, à continuer la collecte des olives interrompus pour aider Vald à récupérer de son insolation. La lenteur est un poison agréable mais rien n'empêche que… les gardes noirs n'ont que jusqu'au coucher du soleil pour être prêt. Prêt à prétendre dérober l'éclat divin d'un dieu et en réchapper.
Pas préssé d'y être, Jack décide de faire les choses… une par une, de décomposer… de réfléchir lentement et embrouillé, d'ici à ce que le soleil aille pour se coucher.

Le Boucher de Grimm

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
D'humbles, modestes et lentes ambitions Left_bar_bleue1387/0D'humbles, modestes et lentes ambitions Empty_bar_bleue  (1387/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 7 Aoû 2019 - 17:30
Refrain habituelle des vacances scolaires, extrait numéro 1 : Ouais, j’ai pas la motivation ! Pardon pour le temps que cela à pris, j’vais m’occuper de te noter maintenant.

Donc, cette suite d’histoire et de voyage de Jack chez les Grecques…

Déjà, les olives ? C’est la vie. Mais ne commence pas à perdre du temps à en faire de l’huile, c’est déjà un peu la mort pour commencer cette grande entreprise. Mais, une fois de retour ? Tu pourras commencer à faire une usine d’huile d’olive, je t’en voudrais pas.

La raison de ma présence ! Donc…

J’aime bien l’idée des triplée même si celle-ci est un peu « simplette ». Disons plutôt que j’apprécie l’idée du developpement des personnages mais je trouve que la mise en application reste « bonne enfant ».

Ok, tout les gardes noires sont pas des tueurs en série et couvert de cicatrice. Mais, la raison « On était des jumeaux, on a trouvé notre doppelgänger et on à fait une bande » est légère. Surtout avec le point « J’sais même plus qui est le troisième » pour forcer le trait d’unité. En soit, l’idée est super bonne et j’aime vraiment bien. Mais ici, l’idée de base étant clairement bonne, il manque ce petit truc qui donnent plus de punch à ce que tu veux transmettre.

Bon, tu connais, j’suis en train de chipoter pour de la merde. En soit, j’adore la situation et j’suis curieux de voir la suite. Donc, à tout de suite pour la suite !


Très Facile : 7 points d'expérience + 50 munnies + 1 PS en Défense !

_______________________________
messages
membres