Pamela Isley
Pamela Isley
Femme fatale

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
On doit être une œuvre d'art ou porter une œuvre d'art Left_bar_bleue359/400On doit être une œuvre d'art ou porter une œuvre d'art Empty_bar_bleue  (359/400)

XP :

le Lun 1 Juil 2019 - 14:01




On doit être une œuvre d'art

ou porter une œuvre d'art



La jeune femme s’était réveillée très sereine, elle s’en alla vers son armoire pour trouver une tenue bien spécifique pour la mission qu’elle allait devoir réaliser ce jour.

Son choix vestimentaire effectué. Une robe bustier recouverte de lierre avec une grande ouverture de chaque côté qui remontait jusqu’à ses cuisses. Elle partit prendre une douche, s’habilla et se coiffa. Le style était semblable à celui de son quotidien, mais légèrement différent avec un peu plus d’ondulations.

Pamela enfila sa soutane et sa capuche et plongea sa Pomme d’Or à l’intérieur et s’en alla pour le Sommet des Arts. Elle sentit sur elle quelques regards insistants, elle était désormais habituée à l’effet de la Pomme sur les personnes qu’elle croisait et cela la dérangeait un peu moins.

La sorcière pénétra enfin dans les locaux, elle parcourut un couloir où plusieurs tableaux étaient accrochés au mur, puis se dirigea vers le bureau où elle devait se rendre. La jeune femme frappa trois coups à la porte et patienta quelques secondes avant qu’on ne l’invite à entrer.

La sorcière se retrouva dans une pièce plutôt spacieuse, le sol était recouvert de parquet, ses talons résonnaient dessus alors qu’elle s’approchait de l’homme avec qui elle avait rendez-vous. Il était de dos et se retourna vers la jolie rouquine. Il avait l’air d’avoir la trentaine, les cheveux blonds, avec les racines légèrement plus foncées. Des yeux marron un peu dissimulés derrière une paire de lunettes. Il portait également une sorte de blouse blanche parsemée de quelques petites tâches de couleurs par-ci, par-là -à cause de la profession qu’il exerçait-. Cette dernière cachait en partie un costume gris souris.

- Bonjour. Mademoiselle Isley, je présume ?
- Bonjour. Vous présumez bien. J’espère ne pas être trop en retard.
- Non, pas du tout.


Il releva son poignet et y jeta un rapide coup d’œil puis s’adressa une nouvelle fois à la jeune femme tout sourire.

- Vous êtes même en avance !


La jolie rouquine se contente de sourire poliment pendant que l’homme s’avança vers elle en désignant le vêtement qu’elle portait.

- Mettez vous à l’aise.


Pamela retira sa soutane et la déposa délicatement sur une chaise près d’elle.

- Au fait, moi c’est Mark.


Le peintre cherchait à détendre la jeune femme même si elle avait déjà dû faire un travail similaire une fois où elle devait poser pour un photographe. Seulement là, ce serait un travail qui demanderait beaucoup plus de temps.

Mark invita la sorcière à choisir une position dans laquelle elle serait à l’aise et qu’elle pourrait tenir… Même s’ils allaient faire des pauses l’un comme l’autre. La jeune femme opta pour quelque chose de très classique, elle s’installa sur une chaise, jambe croisées et tenait entre ses mains la Pomme d’Or quelle venait de récupérer à l’instant.

Le peintre attrapa sa palette de couleurs, posa une toile sur son chevalet. Il mélangea plusieurs couleurs pour obtenir un camaïeu de vert pour la tenue et les yeux de la sorcière.

Alors qu’il commençait à faire une ébauche de la jeune femme, il la regardait d’une étrange façon. La sorcière que c’était sûrement la Pomma qui agissait sur lui.

- Il y a un problème ?
- Non aucun ! Juste…
- Oui. Dites-moi.
- Ça fait longtemps que vous travaillez pour le Consulat ? Car je ne vous ai jamais vu avant et si c’était le cas, je m’en serai souvenu…


Il se mit légèrement à sourire et Pamela compris aussitôt que c’était bien l’effet de la Pomme d’Or.

- Ça fait un petit moment que je suis au Consulat maintenant.
- Maintenant ?
- Oui, avant j’était à Port Royal. J’étais « perdue » si on peut dire.
- Comment ça ? Si ce n’est pas indiscret…
- C’est une longue histoire...
- Nous avons tout notre temps. Dit-il en pointant la toile de son menton.


Pamela sourit un instant tandis que Mark attrapa une nouvelle fois sa palette pour reprendre ses mélanges de couleurs. La jeune femme tenta de bouger le moins possible.

- Il y a bien longtemps, j’étais jeune. J’ai fais la connaissance d’un homme extraordinaire. Je suis très vite tombée amoureuse de lui.


Le peintre se contenta de faire quelques hochements de tête, préférant garder le silence pour laisser la jolie rouquine poursuivre son histoire.

- Comme je l’ai dis, à l’époque, j’étais jeune. Il m’a manipulé. Mais je ne le savais pas. C’est bien des années plus tard que je l’ai su et pendant longtemps, je lui en ai voulu.


Mark sortit de son mutisme, légèrement intrigué.
- Ça veut dire que maintenant, ce n’est plus le cas ?
- Je n’irai pas jusque là, mais on peut dire qu’il est sur la voie du pardon.
- Pardon… Je ne voulais pas… Enfin, je veux dire c’est nul qu’un homme puisse faire du mal à une femme…
- À ce niveau ce n’est plus une simple blessure, c’est de la destruction.


Parler de sa vie de cette manière, ce n’était pas facile pour la jeune femme. Elle avait déjà dévoilé son passé à certaines personnes. Mais elle savait pertinemment que raconter son histoire, c’était un peu une sorte de thérapie et aussi qu’elle ne reverrait sûrement jamais cet homme. Elle poursuivit donc en omettant quelques événements, comme ses parents, l’école de magie et son Eden…

- Cet homme a commis de nombreux actes tous plus horribles les uns que les autres. Ça je ne le savais pas, j’étais ignorante à l’époque, il me disait juste ce que j’avais envie d’entendre, voir ce que je voulais voir. Ce n’est que bien plus tard, que j’ai vu son véritable visage.


Et celui de la sorcière se ferma légèrement à cet instant.

- Vous voulez dire qu’en fait, ce n’était qu’un costume et un masque qu’il portait ? Vous n’auriez pas dû ouvrir son placard ce jour là.


La jeune femme souffla du nez puis ricana à cette remarque.

- Effectivement, je n’aurai pas dûr toucher à ses affaires.


Le peintre se contenta de sourire à son tour, comprenant que l’humour pouvait aider la jeune femme à voir son passé comme quelque chose de moins douloureux.

Pamela resta silencieuse un instant. Mais repris, voyant que ce moment de silence commençait à devenir trop long.

- Et puis un jour, alors que je ne pensais plus le revoir, puisque je lui avais fait comprendre que je ne comptais pas passer le reste de ma vie à ses côtés. Il m’avait tout de même demandé en mariage, alors que l’on ne s’était pas revu pendant presque 10 ans…
- Une décennie !? Il devait vraiment être accroc pour vous faire cette demande après tout ce temps de séparation.
- Accroc ? J’aurai plutôt employé le terme « stupide ».


Le peintre pouffa de rire derrière sa toile mais n’ajouta rien de plus, voulant découvrir le reste de l’histoire de la jeune femme.

- Et cette dernière fois, il a commis un acte monstrueux. Je fréquentais quelqu’un et…


Pamela s’arrêta ce qui obligea Mark à quitter sa toile des yeux pour les poser sur la jeune femme. Les siens étaient devenus rouges, elle avait même perdu son magnifique sourire, elle baissa la tête, oubliant totalement le portrait que l’homme était en train de réaliser. Cependant, elle fût obligé de la relever lorsqu’elle vit à ses côtés l’artiste qui s’était approché d’elle avec un verre d’eau qu’elle but petit à petit.

Pendant ce temps, le peintre resta assis à côté d’elle.

- Pardon.
- Ne vous inquiétez pas. Je crois avoir compris ce que cet homme a fait, inutile de prononcer ces mots.


Pamela esquissa un sourire tout en tenant toujours son verre d’eau à la main.

- Cependant, vous avez dis un peu plus tôt qu’il était sur la voie du pardon. Mais après un acte comme celui-ci, pardonner, n’est pas facile…
- Il m’a offert quelque chose.


La jeune femme marqua un nouveau temps d’arrêt en se souvenant qu’elle n’avait pas mentionné une seule fois son Eden que Xander avait également détruit.

- Il a toujours su que j’aimais les fleurs. La perte d’un être cher ne peut pas valoir autant qu’un jardin, je le sais très bien. Mais le jour où il m’a offert cela, j’ai vu dans son regard, entendu dans sa voix qu’il s’en voulait terriblement. Et puis c’était une sorte de… Cadeau d’Adieu.


Pamela n’avait pas regardé Mark toujours assis à ses côtés en racontant la fin de son récit. Elle déposa son verre d’eau non loin d’elle et permis au peintre de reprendre son travail.

Durant tout le temps où l’œuvre avançait, la jolie rouquine et l’homme de parlèrent de tout et de rien jusqu’à ce que le tableau soit achevé.










Genesis Rhapsodos
Genesis Rhapsodos
Le Tragédien

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
On doit être une œuvre d'art ou porter une œuvre d'art Left_bar_bleue1129/500On doit être une œuvre d'art ou porter une œuvre d'art Empty_bar_bleue  (1129/500)

XP :

le Lun 23 Sep 2019 - 9:32
Mission accomplie.

C'est plutôt chouette.

En lisant cette mission, j'ai pensé deux choses.

1) Ca m'étonne que Mark n'ait jamais entendu parler de Pamela. Bon. Timeline, Pamela n'a pas encore dévoilé qu'elle était détentrice de la pomme d'or. Donc elle est pas méga connue. Ok. Mais quand même. Ca, c'est un peu un message à tous les consuls : dès lors que vous êtes un peu médiatisé, vous êtes connus au moins par les consuls du jardin radieux. En tous cas si vous êtes un fils de muse, c'est sûr. Pamela, bah... elle a déjà posé pour des magazines. Elle a eu une place importante durant la journuit où Arthur a pas mal parlé d'elle aux milliers et milliers de touristes, et puis bon l'affaire du Centurio a quand même souligné son nom. Mondialement elle est peut-être pas très connue mais... si tu t'y connais un peu en consuls, normalement tu sais qui est Pamela.

2) En fait, je me suis dit "bon tant pis, on va faire comme si c'était super possible". Et donc, si je prends le parti de "ok, il la connait pas", bah j'ai une autre réflexion. J'ai beaucoup aimé ton idée, vraiment. Genre vraiment. Se dire : dans cet rp, je vais raconter l'histoire de mon personnage. Franchement c'est cool, j'aimerais faire ça moi-même. Un bon rp pour rappeler tout ce qu'a fait un de mes personnages. Donc ici, très chouette, tu racontes plein de trucs. Mais voilà, comme je te dis j'ai quand même un petit regret :

Oui tu racontes ton histoire, principalement autour de Xander mais... allez. Dommage que ça s'arrête à l'histoire de Xander. Ok c'est un pan super important de l'histoire de Pamela mais j'aurais adoré que tu reviennes sur la période mercenaires. Qui plus est, bah... a la base, Pamela explique comment elle s'est retrouvée chez les mercenaires, et au fil de l'histoire, bah... je vois pas le rapport avec les mercenaires. Donc raconter le mercenariat... la rencontre avec le Consulat, son intégration, tout ce qu'elle a fait, j'aurais trouvé ça vraiment génial.

Donc écoute c'est quand même bien.

Mission très facile :
5 xp, 50 munnies et 1 PS en vitesse
messages
membres