D.Va
D.Va
Petit Lapin

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
Demi-finale : Un de plus, un de moins !  Left_bar_bleue146/500Demi-finale : Un de plus, un de moins !  Empty_bar_bleue  (146/500)

XP :

le Mar 7 Mai 2019 - 1:12
[Suite de Quart de finale : inarretable !]

« Mesdames et messieurs. » Je m’assieds devant l’arène. C’est une autre. Même dimension que la dernière fois, mais pas un vrai sol, non : une grille. Voilà le plan : un taré de courant ascendant va sortir de la grille et soulever les robots qui sont dans l’arène et… si tu sors de la zone, tu tombes de haut, oui déjà. Mais surtout, tu es disqualifiée. Combat hyper tactique et… J’ai pas masse de chance mais je suis super remontée, donc j’ai franchement la prétention de gagner. Et bon, je suis pas juste une boule de nerfs et de volonté. Y a aussi du positif, parce que… cette fois-ci, Kami, l’host, présente un peu le combat. Donc ça fait moins clodo. « Voici l’avant-dernier combat de ce tournoi. Binaire a vaincu précédemment Maheta, l’Électriseur, et s’est qualifié d’ores et déjà pour la finale. Reste à savoir qui gagnera entre D.Va, représentante de la Shinra, ayant fait un parcours très impressionnant dans cette compétition, et Alexandre, le spécialiste des robots aériens. Ce dernier a brillé lors de ses précédents matchs, mais révélera ses meilleures cartes sur cette manche. » Bon. La vérité est assez décevante : impossible que je gagne Binaire en finale. Mes robots sont pas assez en forme. Nakada essaie de rafistoler au mieux Bunny-D, et c’est clair qu’il lui reste quelques atouts que j’ai jamais dévoilés… mais maintenant, je me rends compte que deux robots, c’était pas assez. Je voulais pas plus parce que j’ai déjà l’air d’une grosse parvenue, ici.

En gros le problème, c’est que j’ai clairement été invitée pour que la Shinra n’essaie pas d’interdire la compétition, pas vraiment sur mon skill. Mais si encore c’était que ça. Non en fait, on est censé construire ses propres robots et moi, bah c’est mon sponsor Méka qui s’en occupe. Alors voilà, je vais pas ramener un arsenal qu’on m’a filé, ça fait pas très crédible.

LaD. entre dans l’arène, se tient sur la grille. En face, Alexandre choisit son robot. C’est un beau mec, chemise, pantalon de costard avec une ceinture en cuir. Pas trop le même délire que les autres. Et… un robot finit par faire son entrée. Kami le présente :  Zéro-Raven. Un genre d’oiseau bipède, avec deux poings et des ailes attachées à ses bras comme un écureuil volant. Et… par contre, chose curieuse, ses deux pattes semblent fusionner à un genre de hoverboard. Ok bon, le skateboard vole c’est certain. Du coup, les ailes, elles servent à ?...


« Que le combat commence. » Un boucan de dingue commence quand le ventilateur démarre, au bout de quelques secondes, j’entends plus que ça, un truc de dingue. Un peu d’air vient caresser mon visage et… on se concentre. LaD. ouvre aussitôt son parapluie, dans toute sa grâce. Le courant ascendant la soulève et elle monte paisiblement vers le plafond, accrochée au manche de son parapluie avec ses deux mains, au summum de sa classe. Zero-Raven monte de manière moins belle. Il est propulsé, et… commence à s’agiter dans tous les sens, tournoyer comme un dingue. Son hoverboard s’allume et il se stabilise hyper vite. C’est LA difficulté du combat aérien. Avant même de songer aux attaques aériennes de ton robot, il faut qu’il puisse se stabiliser. Ceux qui peuvent pas, bah voilà, impossible de garder le contrôle pour le joueur.

Ok. Zero-Raven attaque, se penche en avant pour avancer à toute allure vers LaD. Allez viens. Le parapluie de LaD. se penche un peu vers l’avant, la faisant avancer vers le milieu de terrain, plus lentement par contre. Zero-Raven attaque pas directement, change de direction au dernier moment et fait quelques tours autour de LaD., tournant continuellement sur lui-même, de manière totalement contrôlée. Il veut pas que je devine comment va venir son coup ! Et il est rapide, genre beaucoup trop. Alors que LaD. essaie de continuellement le regarder de face, un moment non, j’y arrive plus. Un des poings de Zero-Raven vient frapper LaD. au buste. Mince. Avec tout ce bruit, j’entends rien, je sais pas si c’est fâcheux !! Mais LaD. tient, garde son équilibre, le parapluie toujours ouvert et stable. Zero-Raven continue son manège autour de LaD., allant toujours plus vite autour d’elle, attendant qu’elle n’arrive plus à ET MINCE ! Un nouveau coup frappe mon robot, à l’arrière du crane cette fois. Ca… a l’air d’aller. Je vois pas de bobo.

Une troisième fois, quelques secondes plus tard, Zero-Raven frappe LaD. dans le dos à force de la faire tourner sur elle-même. Rah ça va m’énerver. Et ça continue… Ok bon. Au lieu de faire tourner LaD. sur elle-même dans le même sens que Zero-Raven, je la fais tourner dans le sens contraire. C’est dumb mais… Zero-Raven rate quelques tentatives à cause de ça, avant de lui aussi changer de sens. Allez… Allez… Au bout d’un moment, le corbeau s’approche de LaD. mais de manière un peu plus frontale. Go ! LaD. replie brusquement son parapluie et frappe, genre énorme homerun dans la direction de Zero-Raven pour… Purée ! Sérieux… Je crois entendre le public soupirer quand je rate, c’est genre impossible. Et le parapluie replié… LaD. commence à tournoyer autour d’elle, je perds sa stabilisation.

Zero-Raven en profite, fond vers elle, les deux poings en avant. Ses deux poings font mouche. Il s’éloigne.
« Allez ! » Même ma voix, je l’entends pas. LaD. rouvre son parapluie et au bout de quelques secondes, elle se stabilise.

Bon… Y a pas que du négatif. Zero-Raven est léger. Même ses poings… ils ont l’air castars mais c’est pas du gros poids. C’est logique, en vrai. Pour avancer au centre de ce courant ascendant, il faut une grande énergie, et si le robot est trop lourd, les réacteurs de son hoverboard le feront avancer trop lentement. Du coup, les coups infligés à LaD… c’est pas ouf. C’est un robot qui encaisse bien. Je commence à avoir une stratégie !

Zero-Raven recommence son petit manège. J’ose pas mettre LaD. plus au bord de l’arène. Sûr que Alexandre a prévu une attaque de projection à son piaf et… Mais ça m’aiderait bien, il pourrait pas me tourner autour comme ça.
Zero-Raven touche quatre fois de suite LaD. et de plus en plus l’attaque frontalement. Purée, il veut me pousser à refaire mon erreur. Allez. Je suis joueuse. Alors que Zero-Raven se rapproche, LaD. replie une nouvelle fois son parapluie pour frapper. L’oiseau s’arrête en vol et esquive, avant de fondre. LaD. commence une nouvelle fois à gigoter, Zero-Raven va en profiter. Mais heyhey ! Flop ! La robe bouffante de LaD. s’ouvre brusquement, aussi large que le parapluie. Double stabilisation, t’aurais du le prévoir ! LaD. frappe du revers de son parapluie comme une véritable brute Zero-Raven qui, sous la puissance du coup, perd son propre équilibre ; LaD. penche son buste vers l’avant, offrant au public la vision sur ses dessous de métal, et s’avance doucement vers Zero-Raven avant de le frapper une nouvelle fois de son parapluie.

Ca manque pas. Elle rouvre son parapluie, maintenue en l’air et stabilisée et par le parapluie, et par sa robe. Une LaD. est parfaite ! Je me risque à un regard à Alexandre qui a quand même l’air surpris. Allez, ça le fait ! Nouvelle stratégie. Dès que Zero-Raven s’approche, LaD. tente une attaque, et vu les dégâts, il osera pas trop s’avancer !

Zero-Raven reprend son équilibre et commence à se promener autour, mais à distance, de LaD. Bon. Il cherche une strat. Et honnêtement, la mienne, c’est juste d’attendre et de le oneshot. Ca devient chouette ! Zero-Raven avance, brusquement, l’hoverboard à fond en avant, hyper frontal. C’est une occas’ de dingue ! Si je le homerun à cette vitesse, son robot passera pas le crashtest. LaD. replie son parapluie et frappe. Ca touche mais rah !! juste un de ses bras. Des étincelles fusent ! Bon, joli c… Et là gros délire, Zero-Raven frappe pas LaD. Ses bras entourent le buste de LaD. Wola ! Mais qu’est-ce qu’il fait ? Pas le temps… J’arrive à la maintenir stabilisée avec la robe, et fait frapper LaD. à multiples reprises. Le Zero-Raven est immobilisé, prend cher, encaisse mal. Elle frappe bien huit fois. Je sais pas ce qu’il essaie de faire mais…

Je vois un petit truc, genre… l’hoverboard clignote et quitte les pieds de l’oiseau pour se fixer au métal de la robe de LaD. Et là, ça dure moins d’une seconde. L’hoverboard enclenche ses réacteurs à pleine puissance, LaD. est… propulsée sur le côté de l’arène, quitte le courant ascendant, continue de voler et va s’éclater sur un des murs du hangar. Je me lève, les yeux rivés sur mon robot, pour voir comment il va. Et… Zero-Raven ! Oh. Je le vois, là, avec toute ma rage, rester stabilisé avec beaucoup de difficultés, ses petites ailes déployées, à moitié détruit.

Il m’a complètement détruite. Le ventilateur cesse progressivement. Je…
« Zero-Raven remporte ce… » Rah ! Pas envie d’écouter ça ! Je quitte l’arène et traverse la foule qui commence à me railler. Saloperie… Faites les malins, vous ! J’ignore tout le monde et je me dirige vers la zone du crash. Si on me la vole, je jure que je mets tous ces rigolos en prison !
J’suis deg ! Trop deg ! Alexandre a juste… trop bien contourné le système ! Il gagne pas en force donc il gagne en faisant enfreindre une règle à mon robot. C’est juste brillant. Super énervant mais c’est malin. Et j’ai perdu. Purée j’ai perdu ! C’est n’importe quoi ! En finale d’accord mais là, je suis quoi ? Troisième ou quatrième ? Et bon y a pas de petite finale, et de toutes façons, je m’en fiche ! Je vais pas disputer le titre d’une loseuse !

J’arrive. Nakada et Kotetsu sont déjà autour de LaD. Purée. Bunny-D, j’aurais moins mal encaissé ça. LaD. est trop belle pour se faire exploser comme ça ! Sa tête roule, loin de son corps, son buste est totalement écrasé.
« Le parapluie et la robe sont intacts. » me dit Nakada, en ramassant la tête de ma princesse ! Purée… « Ouais. C’est ce qu’elle a de plus solide. » Le parapluie et la robe, ses principaux atouts. Ca devrait être un rap : la grâce et la pudeur sont sauvées ! Mais… pas mon amour propre. « Ca va ? » J’ignore Kotetsu. C’est pas le moment de m’énerver.

J’aide Naka à récupérer tous les morceaux. Et… je ramasse l’hoverboard de Zero-Raven. Franchement, je m’attendais à perdre contre Keigo. J’imaginais de perdre contre Eglantine. Mais Alexandre ? Ok, il a sa réputation et son skill mais c’est pas un favori, c’est juste… un gars, quoi ! Ah j’aime pas ça. Et forcément, un peu plus tard, il faut que je revoie sa tête. Il est devant moi, souriant poliment.


« Merci d’avoir ramassé mon matos. »

Je hausse les épaules. « Tiens. » Je lui file. Je vois qu’il va dire un truc, je lui tourne le dos et je me tire comme une reine. Rien à faire de ses félicitations. Ca va hein. Je vais pas lui offrir le plaisir de profiter de sa victoire auprès de la perdante ! Bon. Une fois toutes les pièces de LaD. réunies, je vais vers Nakada. Je suis toujours super énervée et c’est juste le pire moment pour faire ça. Mais enfin.

« Bon. T’as fait ton taf. »

« De quoi tu parles ? »

Je lève les yeux. Pourquoi c’est aujourd’hui qu’ils décident de me gonfler, les San Fransokyens ?

« Le combat en duo. A la base, tu m’as rejointe pour gagner la moitié de l’argent. »

Il hoche la tête. Je prends ma bourse en mains. Sauf que je vais quand même pas lui donner la moitié de ce qu’on aurait gagné. Genre… 1500 munnies à débourser comme ça, c’est pas franchement un truc que je peux me permettre après le D.Rigeable. Je sors 350 munnies et lui tends. « Ecoute, je sais que c’est pas grand-chose mais j’ai pas l’impression de me foutre de toi non plus. »

Il a l’air de vouloir parler. Je lui fais un non de la tête. J’ai pas besoin d’un refus poli. Tout travail mérite salaire, comme dit le daron de ton daron. Il prend l’argent.

« Ca veut pas dire que tu dois dégager de ma vie. » Je daigne faire un petit sourire. « Ca peut redevenir comme avant, j’ai… désespérément besoin de babysitter. »

« J’y réfléchirai. » Il me sourit. Ok il fait le dur mais ça veut dire qu’il accepte. L’amitié gagne toujours et passe à travers les plus terribles vestes !

« Bon. Je vais parler à Kami, il faut que je lui assure que la Shinra va laisser le game tranquille tant qu’y aura pas de débordements ! » Je fais un sourire faussement ravi et les quitte pour me diriger vers la scène. Arrivée à celle-ci, je la contourne pour arriver aux  « coulisses », le petit couloir crade derrière le rideau de la scène, qui mène à son bureau. Je passe entre les caisses, entre tout le matériel sono, les pièces de rechange, les « Hey. » Je sursaute. Eglantine se lève et se met sur mon chemin. « Ah c’est toi. » Je lui souris. « Tu te cachais ? »

« Non. » Elle a les mains dans les poches. Elle mâche un chewing-gum. Ca me fait sourire. C’est plutôt mon truc ça, non ? Je mets mes mains sur mes hanches, un sourire en coin. « Tu vas retourner dans la ville ? » J’insiste sur le déterminant. Elle vient d’Illusiopolis, comme moi. Elle a pas eu une vie facile, bon, moi non plus mais… elle c’est sans doute pire. Et… Voilà. « Ouais. J’en ai marre de ce trou à merde. » Ah le retour de la vulgarité. « C’est différent, c’est sûr. C’est confort mais c’est pas la maison. »

Elle siffle entre ses dents et sourit, genre carnassier. Hum. « Quoi ? »

« Genre t’es pas chez toi ici ? »

« Ah. » Je rigole à mon tour. « C’est Illusiopolis, ma ville. Toi aussi t’es venue te faire les dents ici, à ce que je sache ? »

« Tracasse. Illusiopolis est aussi merdique que cette ville. Ils ont un truc en commun. »

Je souris. « Trop de vidéos de moi sur les écrans ? »

Ahah touché. Ca a l’air de l’énerver. J’arrive à voir sa poche se déformer, sans doute son poing qui se serre ! Féroce ! « Trop de Rats. »

« Oh. C’est un jeu de mot avec ShinRa ? T’es une vraie poète, dis-moi. » Elle se rapproche un peu, enjambant un vieux clavier pété. Mon sourire s’agrandit. Vas-y, ma petite… T’y perdras tes dents. « Moi j’vends pas mon cul. »

« Ca va, je connais ton histoire. C’est impressionnant. » Je hausse les épaules. « Mais un moment, c’est tes résultats qui te classent, pas tes motivations. »

« Ca t’aide à dormir, de te dire ça ? » Elle fronce les sourcils. Au moins elle a l’air de sincèrement détester la Shinra ! C’est… Je sais pas pourquoi je dis au moins. « Les applaudissements sont comme une berceuse pour moi. »

« Ici personne t’applaudissait. »

Je me mords légèrement la langue… Ah ça m’agace. Elle semble contente. Plus ou moins au même moment, on lève notre main, et par hasard, on chipote. Je glisse mes doigts dans mes cheveux, les yeux rivés sur elle, qui réajuste son casque militaire complètement flingué sur sa tête, laissant dépasser les deux couettes de sa tignasse rose. Au bout de quelques secondes, je croise les bras sous ma poitrine, la soulevant un peu. « Sûre que tu veux t’opposer à moi ? »

Eglantine soupire et fait un sourire. Bon. La cour de Lady D.Va va pas s’étendre aujourd’hui, visiblement. Normal. Il me faut des alliés mais il me faut encore plus de challengers pour que ça reste intéressant.

« Laisse-moi passer. Je dois voir Kami. »

Elle s’écarte, mais pas assez pour que je puisse passer sans la frôler. J’y vais. Je vais pas jouer du coude, j’ai pas cinq ans, mais je lui jette plus un regard. Alors que je la dépasse, je commence à me dirigAH ! Je tombe en avant, à quatre pattes, sentant une douleur horrible, pinçante, à l’arrière du crane. Ma vue se trouble, je sens du s…
Un deuxième coup me frappe.


Spoiler:
Je me retire à présent 350 munnies pour ne pas oublier de le faire.
messages
membres